Recherche

EN RUSSIE : LE LAC BAIKAL, MER SACREE

IMMERSION DANS UNE CONTREE SAUVAGE ET SOUVENT INACCESSIBLE PAR LES ROUTES. UNE IMPRESSION DE BOUT DU MONDE REGNE DANS LA RUSSIE ORIENTALE.

Le fameux lac Baïkal en été

 

Suite à mon périple en Sibérie, voici un coup de projecteur sur le lac Baïkal. J’ai passé une bonne semaine près de ce lac, grand comme la Belgique. Je l’ai longé également dans le Transsibérien.

Se baigner dans le Baïkal

UNE GIGANTESQUE RESERVE D’EAU DOUCE

Quelques chiffres d’abord pour cerner son importance. Site du patrimoine mondial de l’Unesco, le lac Baïkal s’étend sur 636 km de long et 79,4 km de largeur maximale. Sa profondeur se chiffre à 1.637 mètres, un record mondial. Résultat : il contient 23.000 km3 d’eau, soit 5 fois le volume cumulé des cinq grands lacs américains. Et plus que le volume de la mer Baltique (21.000 km 3). Un score à comparer aux 89 km3 du Lac Léman, le plus grand lac d’Europe occidentale.

 

Impressionnant en été avec ses airs de grande bleue, le lac Baïkal doit l’être encore davantage en hiver. Comme à cette période le thermomètre peut descendre à – 40°Celsius, voire – 50° Celsius, il se transforme en banquise pendant cinq mois. D’ailleurs les autorités sibériennes balisent une route sur la glace. Ce tracé évite les « Torossy », ces  grandes plaques de glace, verticales, parfois hautes de 2-3 mètres formant des barrières infranchissables et  impressionnantes. Bien sûr, elles sont visibles lors d’un voyage à bord du Transsibérien.

 

Pendant tout le trajet, j’ai admiré des steppes évoquant les paysages mongols, d’immenses prairies avec des vaches, de petits bourgs aux maisons de bois.

 

Au bord du lac, l’hébergement reste sommaire : camping ou gites (toilettes souvent à l’extérieur). Le soir, nous apprécions la bania (le sauna russe) , mélange de sauna finlandais et de bain de vapeur turc !

ÎLE OLKHON : ENTRE 3 RELIGIONS
Habitée surtout par les bouriates, l’île d’Olkhone constitue l’un des plus beaux sites du PARC NATIONAL « Pribaïkalski ». Comme l’homme s’y est installé il y a 13.000 ans, elle compte 143 monuments archéologiques : généralement des fresques gravées sur des parois rocheuses.

Toute cette contrée est également un haut lieu du chamanisme où les hommes communient avec les esprits. Actuellement cette pratique coexiste avec le bouddhisme et l’orthodoxie. Des Vieux Croyants ayant refusé le schisme religieux intervenu dans la religion orthodoxe au XVII siècle continuent de défendre leurs traditions. Diner dans une famille de Vieux Croyants nous fait remonter le temps .

Des vieux croyants en tenue traditionnelle

 

 

 


RUSSIE : OSEZ LE TRANSSIBERIEN

UN PARCOURS DE PRES DE 20.000 KILOMETRES ALLER-RETOUR A TRAVERS LA RUSSIE ET 7 FUSEAUX HORAIRES. RECIT D’UN PARCOURS ENTRE LA SIBERIE ORIENTALE ET LA BOURIATIE.

© Gaëlle Cochard

Le fameux Transsibérien

Etudiante, je rêvais de relier Moscou à Vladivostok par le Transsiberien. En ne quittant pas ce train mythique reliant l’Europe à l’Asie, il faut 8 jours pleins pour effectuer ce trajet de 9.285 km, à une vitesse moyenne de 60 km/h. N’ayant pas eu le courage d’effectuer un voyage aussi long, enfermée dans un compartiment.  Et sans contact avec la population locale, car je ne parle pas russe. La décision est prise de faire un aller et retour d’Irkoutsk à Oulan Oudé.

Avant le départ

De Paris, il faut compter 10 heures de vol et un transit de 2 heures à l’aéroport de Moscou pour se rendre à Irkoutsk, la capitale de la Sibérie Orientale, appelée le « Petit Paris Sibérien », située à 5.200 km de Moscou. Décalage horaire : + 6 heures par rapport à Paris.

Quant à Oulan Oudé, la capitale de la république autonome de la Bouriatie, membre de la Fédération de Russie, elle se trouve sur la route du thé. La Bouriatie compte environ 70% de Russes et 30% de Bouriates, des Mongols. Ne l’oublions pas, dans cette partie de la Russie, le plus grand pays du monde, nous sommes déjà à proximité de l’Extrême Orient.

seule-sur-le-transsiberien-4.jpg

Plusieurs lignes ferroviaires.

Un train touristique ou régulier

Moins confortable que le train touristique, le régulier accueille des Russes et des Etrangers. Même s’il ne dispose pas de douche, il a le mérite d’être plus authentique. Il faut donc se contenter de deux cabinets de toilette « biologiques »,  très sommaires pour huit compartiments par wagon. A raison de quatre personnes ou couchettes par compartiment… Heureusement nous avons privatisé un compartiment, moyennant un supplément.

Toilette de chat à bord. Vive les lingettes!

La Provodnista

En théorie, c’est l’ange gardien du compartiment. En pratique, cette jeune « responsable de voiture » ne semble pas encore être passée au régime capitaliste. Assez passive, la notre se limitait à ouvrir la porte du wagon à chaque arrêt et à surveiller que les voyageurs descendus à quai quelques minutes pour se rafraîchir, remontent à temps dans le train.

Chaque wagon dispose d’une sorte de samovar, version ferroviaire, qui procure aux passagers de l’eau chaude. Bien utile pour se préparer un thé ou un plat lyophilisé. La Provodnista vend notamment quelques barres de céréales. Mais il est préférable d’aller au wagon restaurant. Bien sûr, s’il y en a un dans le train. Un conseil : être autonome au niveau de la nourriture. Bon à savoir: la vodka est interdite dans le Transsibérien.

L’indispensable thermos

Le soir, la responsable de voiture distribue des draps et une serviette de toilette. Mais il faut se contenter d’un lit de 68 cm de large. Même si le compartiment est bien conçu, évitez les gros bagages.  Sous le lit, l’espace bagage se limite à 36 cm/65cm/40cm. Mieux vaut donc voyager léger !

Bonne nuit

L’heure de Moscou

« Seul le chemin de fer russe s’oriente en permanence à l’horaire de Moscou. Toutes les horloges des gares affichent l’heure de Moscou du coté quai et l’heure locale du côté ville » m’avait prévenue Yulia Santalova de Tsar Voyages.  D’ailleurs seule l’heure de Moscou figure sur le billet de train.

Sur ce tronçon, après avoir franchi la crète de Cisbaïkalie, le train longe la rive sud du superbe lac Baïkal. Et suit ses côtes sur près de 170 km.

Je reviendrai sur cette plus grande réserve d’eau douce du monde, dans un prochain billet de blog.  Les paysages alternent entre épaisses forêts et villages de maisons de bois. Très vite la notion du temps devient flou et l’on cède à la magie de la Russie.

 


IMPOTS : VOUS AVEZ DIT EXIL FISCAL ?

Retour sur les conditions de l’exil fiscal, quand Depardieu quitte le pays de Lénine pour tourner un film en France

LENINE
Oui, vous avez bien reconnu Lénine… sur un tapis!


En plein mois d’août, notre « Gégé » ex-national,  est de retour à Paris pour le tournage d’un film de Frédéric Auburtin. Afin d’ incarner Jules Rimet, le créateur de la Coupe du monde de football, l’acteur quitte donc sa Russie d’adoption pour retrouver sa France natale. Revenir simplement dans l’Hexagone le temps d’un tournage, c’est possible sans remettre en cause, son statut fiscal de non résident.

Parmi les conditions à remplir pour être considéré comme un « étranger » aux yeux du fisc français, il faut résider en France moins de 183 jours par an. Et surtout exercer son activité professionnelle hors de France et avoir ses intérêts économiques hors de France. Pas de souci pour Gérard Depardieu, je suis sûre qu’il s’est entouré de professionnels avisés pour réussir son expropriation.

Description de cette image, également commentée ci-après

La France, un enfer fiscal ?

Sans être acteurs, les candidats au départ font une sorte de benchmark des destinations où résider pour payer moins d’impôts. « Pour sélectionner un pays où établir leur domicile fiscal, fiscalement, les candidats à la délocalisation prennent en compte surtout le niveau local de la fiscalité au regard de l’impôt sur le revenu, de la cession de titres cotés ou non, l’éventuel impôt sur la fortune et les droits de succession » me confie un avocat fiscaliste basé à Paris.

Bien sûr, aidés par leurs conseillers fiscaux, les candidats à l’exil fiscal comparent les taux d’impôt pratiqués à l’étranger avec ceux retenus en France et majorés des prélèvements sociaux. Constituant un double niveau d’imposition, ces derniers se chiffrent actuellement à 15,5%, ce qui, contribue à cet exode fiscal. « En présence d’une fiscalité égale à celle en vigueur en France, les taux de prélèvements sociaux font la différence », me signale Louis Eudes, à la tête de Delocalia, société spécialisée dans l’accompagnement à l’étranger.

Depuis un an, des milliers de détenteurs de gros patrimoines ont déjà quitté la France, comme en témoigne la mise en vente de biens immobiliers de prestige dans nos frontières.  Des estimations circulent sur les chiffres de l’exil fiscal.
En outre les mesures fiscales décourageantes qui devraient figurer dans le projet de loi de finances pour 2014 risquent d’accentuer ce mouvement de départ vers des cieux fiscaux plus cléments.           Attention, Bercy devrait garder à l’esprit que « trop l’impôt tue l’impôt ».

Vous pouvez vous abonner à mon blog. Merci pour votre fidélité : plus de 56.000 pages vues en quelques mois et 100 billets sur mon blog. Pour les découvrir, il suffit de cliquer ici.


IMMOBILIER : LES PRIX FLAMBENT DANS LES PAYS EMERGENTS

Dans les pays émergents, la flambée des prix immobiliers résulte de la forte croissance économique et de l’afflux de main d’œuvre vers les zones urbaines.

(source: Ambassade de Chine)

 Une fois n’est pas coutume. Les notaires français viennent de se pencher sur l’évolution des prix des logements dans le monde.  «Si vous vous intéressez au peloton de tête, les deux cités-états de Hong-Kong et Dubaï se détachent très nettement, avec une hausse annuelle enregistrée en 2012, de près de 25% pour la première et de près de 20% pour la seconde » m’expliquent les notaires. Depuis des décennies, la région administrative spéciale de Hong- Kong, de la république populaire de Chine, attire les investisseurs du continent chinois.

En se basant sur le panorama fourni par le magazine britannique The Economist et par l’étude du commercialisateur international Knight Frank couvrant 55 pays, nous constatons que ces cités-états sont suivies par les fameux BRIC : Brésil (près de 15%), la Russie (10%), Inde et Chine (près de 10%). Des pays comme la Turquie, Taïwan et l’Autriche flirtent également avec 10% de hausse annuelle.

Phénomène courant dans les pays émergents, la flambée des prix immobiliers résulte de l’effet conjugué de la forte croissance économique et de l’afflux de main d’œuvre vers les zones urbaines.

Logements: les douze plus fortes hausses des prix dans le monde en 2012

les 12 plus fortes hausses des prix dans le monde

Source:  Knight Frank Global Price Index (d’après les indices officiels publiés par les états des banques centrales)

Pénurie endémique

« Ayant peu de choix de placements, en dehors des matières premières, les investisseurs privés acquièrent des logements qu’ils gardent souvent vides pour miser sur les plus-values, sans prendre le risque de les louer. Depuis plusieurs années, c’est le cas en Chine où le gouvernement a tenté de réagir en limitant les crédits pour l’achat des logements au-delà du premier et, en instaurant une taxe foncière dans les grandes villes » poursuivent les notaires.

 

Toujours dans les pays émergents, l’accès à un logement décent devient l’une des principales revendications des classes à revenus modestes et souvent moyens. Ce n’est sans doute pas un hasard si les deux pays connaissant actuellement des troubles sociaux – le Brésil et la Turquie – se retrouvent en tête du classement des douze plus fortes hausses des prix des logements dans le monde en 2012.

Vous pouvez vous abonner à mon blog. Plus de 52.000 pages vues en quelques mois et près de 100 billets sur mon blog. Pour les découvrir, il suffit de cliquer ici.