Recherche

VENTE DES VINS A BEAUNE : RECORD HISTORIQUE

AVEC 802 PIECES MISES AUX ENCHERES, LA 162ème VENTE AUX ENCHERES DES VINS DES HOSPICES DE BEAUNE ONT LARGEMENT DEPASSE LES PREVISIONS. PRES DE 29 MILLIONS D’EUROS DE RECETTES.

Brandis par la commissaire priseure, les gants blancs signifient la fin de la Vente. Photo LBP / Manuel DESBOIS

Une nouvelle fois, la vente des vins des Hospices de Beaune a franchi un record, ce dimanche avec une recette totale de 28,978 millions d’euros (sans les frais). Ces enchères ont plus que doublé le précédent record établi en 2018 (13,97 millions d’euros).

Récolte abondante (802 pièces mises aux enchères), millésime « exceptionnel » et demande toujours en hausse surtout en provenance de l’Asie, parité dollar-euro, inflation expliquent cette flambée. En particulier pour les grands crus.

Réservé à la cause des enfants – aux associations Princesse Margot et Vision du Monde – la « pièce des présidents », ce fût emblématique de 228 litres, est partie à 810.000 euros.

Le produit des autres lots de cette vente de charité est destiné aux équipements, à la rénovation des quatre hôpitaux et six Ehpad, soit un millier de lits, que regroupent actuellement les Hospices civils. Ces derniers ne reçoivent aucune aide de l’Etat pour ces dépenses, qui sont donc financées par les vignes données aux Hospices depuis leur fondation, en 1443.

GROS PLAN SUR DES LOTS

Avec un prix moyen de l’ordre de 20 000€, la hausse des prix atteint 9,45% pour les trente lots de beaune premier cru cuvée Guigone de Salins.

Les 22 pièces de beaune premier cru cuvée Maurice Drouhin affichent un prix moyen à la pièce en hausse de 27,73% par rapport à l’an dernier.

 Les 23 lots de beaune premier cru cuvée Rousseau-Deslandes maintiennent leur prix moyen par rapport à 2021. Pourtant il y avait deux fois plus de pièces en vente cette année. La cuvée Monthélie les Duresses affiche, elle, une hausse de +12%.

Les prix s’envolent pour le Clos de la Roche grand cru cuvée Cyrot-Chaudron. La première pièce s’est vendue  200 000€…contre à 160 000€ l’an dernier. Un record absolu. Les trois autres pièces de Clos de la Roche ont été adjugées 180 000 et 190 000€. La hausse du prix moyen se chiffre 32% !

LES VINS BLANCS

Prisés lors de la première série de la vente, les vins blancs ont connu des destinées différentes. Le prix moyen du saint-romain cuvée Joseph-Menault bondit de + 15,27 % ;

Le meursault 1er cru Les Porusots, cuvée Jehan Humblot patine à -4,26 % par rapport à l’an dernier. Les meursault premier cru Les Genevrières Baudot reculent de -11,69%. Le prix moyen de la pièce de meursault cuvée Loppin perd -5,14%.

Quant à celui de la pièce de beaune blanc premier cru Les Montrevenots cuvée Suzanne et Raymond, il se maintient. Avec quatre fois plus de chablis premier cru côte de léchet Jean-Marc Brocard en vente, le prix moyen de la pièce chute de 25% par rapport à l’an dernier.

Au final, pour les vins blancs, le prix moyen de la pièce s’inscrit en hausse de 14,18% par rapport à 2021. Un excellent score, compte tenu du nombre de pièces beaucoup plus important.

La vente des vins des Hospices de Beaune constitue un bon baromètre pour la cote des vins rouges et blancs. Le contexte géopolitique comme la morosité économique ne semblent pas avoir perturbé les quelques 800 acheteurs qui se sont déplacés à Beaune, ce week end.


RECORD A BEAUNE POUR LA PIECE DES PRESIDENTS

Dans un exceptionnel élan de solidarité, plusieurs Maisons de vins de Bourgogne ont acheté ensemble la Pièce des Présidents.

Flavie Flament et l’acteur Benoît Magimel à la tribune

810.000 euros, tel est le prix adjugé pour la Pièce des Présidents lors de la 162 ème vente des Vins des Hospices de Beaune (21) qui s’est déroulée ce dimanche 20 novembre 2022. Les maisons de vins Badet Clément, Albert Bichot, Groupe Boisset, Bouchard Père et Fils, Champy, Chanson, Joseph Drouhin, Faiveley, Louis Jadot, Olivier Leflaive, Patriarche et Veuve Ambal qui ont acheté conjointement cette exceptionnelle pièce de Corton Grand Cru. L’an dernier, cette pièce avait atteint 800.000 euros.

Chaque année depuis 1945, les Hospices de Beaune font don de la Pièce des Présidents au profit d’une ou plusieurs organisations caritatives. Cette année, elle soutiendra les projets de deux associations en faveur de l’enfance – Princesse Margot, qui vient en aide aux enfants atteints de cancer et leurs familles, et Vision du Monde, dont la mission est d’assister les enfants vulnérables et leurs communautés à travers le monde.

UN ASSEMBLAGE

Cette année, Ludivine Griveau, Régisseur du Domaine des Hospices de Beaune, a élaboré pour la Pièce des Présidents un Corton Grand Cru unique, issu de l’assemblage de trois des plus beaux terroirs du Domaine des Hospices de Beaune : Corton Renardes, Corton Bressandes et Corton Chaume.

La journaliste et écrivaine Flavie Flament et l’acteur Benoît Magimel sont tous deux montés à la tribune et descendus dans la salle, interpellant l’audience, pour susciter de nombreuses enchères pour ce lot très attendu.

L’intégralité du prix de vente de 810.000€ sera reversée aux deux associations choisies.

Le vin et son fût ont rendu hommage à feu Louis-Fabrice Latour, négociant bourguignon à la tête de la Maison Louis Latour, disparu en septembre dernier. Le vin continuera à vieillir dans un fût spécial de 228 litres.

La vente des vins des Hospices de Beaune est la plus célèbre et la plus ancienne vente de charité viticole au monde (1859). Très vite je reviendrai sur les résultats de cette vente portant sur un millésime de grande qualité.


VENTE AUX ENCHERES DE GRANDS CRUS : RESULTAT EXCEPTIONNEL



DES ACHETEURS DU MONDE ENTIER SE SONT DISPUTES POUR ENCHERIR DES FLACONS DE GRANDE QUALITE

Pour des flacons exceptionnels, les acheteurs français et étrangers n’ont pas hésité à faire flamber les enchères lors de la vente aux enchères organisée le 30 avril dernier à Dijon par le Domaine. Rappelons que ces grands vins – essentiellement des Bourgogne et des Champagne – provenaient de saisies judiciaires. Au total le produit de cette vente de 202 lots – sans invendu- s’élève à 1.612.950 euros. Avec la taxe Domaniale incluse de 11%, il ressort à  1.790.374,50 euros. L’estimation portait sur un montant de 1.200.000  euros.

RECORD POUR LA ROMANEE CONTI

Lors de cette vacation orchestrée par les services de l’Etat, un record mondial a sans doute été atteint avec une caisse panachée provenant du très prestigieux Domaine de la Romanée Conti. L’acheteur a déboursé 128.000 euros pour s’offrir une caisse de 12 bouteilles de l’année 1999, estimé entre 75.000 et 85.000 euros.

La précieuse caisse bois d’origine abritait

 1 bouteille ROMANÉE-CONTI (GRAND CRU). En 1999, seulement; 6917 bouteilles avaient été récoltées par ce domaine établi à Vosne Romanée, 3 bouteilles LA TÂCHE (GRAND CRU), 2 de RICHEBOURG (GRAND CRU), 2 de GRANDS-ÉCHÉZEAUX (GRAND CRU), 2 de ROMANÉE-SAINT-VIVANT (GRAND CRU) et 2 d’ ÉCHÉZEAUX (GRAND CRU)

Par ailleurs, un acheteur étranger – non asiatique- a emporté 52 lots pour un montant supérieur à la rondelette somme de… 850.000 euros. De quoi s’offrir un bel appartement parisien.

« Au total pour les 202 lots mis en vente, on compte 52 acheteurs dont 38 particuliers et 14 professionnels. Parmi ces 52 adjudicataires, 50  sont de nouveaux clients » me précise Alain Caumeil, Directeur de la Direction Nationale d’Interventions Domaniales.

Finalement, peu d’acheteurs étaient présents à Dijon. Avec 308 enchérisseurs sur le site en ligne de Drouot, cette vente s’est surtout faite à distance. En fait 109 lots ont été attribués à 36 clients internautes. 

Dans cette vente organisée par le Domaine,  les frais pour les acheteurs se limitaient à 11% alors qu’ils tournent autour de 20% dans une vente volontaire.


Dans le tiercé des belles appellations figurent un Bourgogne : la Romanée Conti et deux Bordeaux  Château Pétrus et Château Lafite Rothschild.  Ces deux dernières appellations atteignent des prix plus raisonnables. Par exemple le marteau est tombé à 17.760 euros pour 6 bouteilles de Petrus 1.999. Et à 32.190 euros pour 6 bouteilles de Petrus 2.000, un millésime légendaire.

LES GRANDS CRUS, UNE VALEUR REFUGE

Les Grands Crus jouent un rôle de valeur refuge en cette période troublée sur le plan géopolitique ? Sans doute, d’autant que le marché des grands vins est mondialisé et spéculatif. Lors de cette vente, des acheteurs –personnes physiques ou morales- de Hong Kong, de Grande Bretagne et de Scandinavie (Suède et Finlande)- ont été particulièrement actifs. En volume les français ont représenté 50% des acheteurs, mais seulement 25% en valeur.

« Les résultats de cette vente exceptionnelle confirment bien qu’une cave de très grande qualité a été proposée au public » conclut Pascal Kuznienwski, expert en vins.

Les bénéfices tirés de cette vacation abondent le budget général de l’Etat. Moralité de cette vente de vins saisis ou confisqués auprès de trafiquants : « le crime ne paie pas ». 


GRANDS CRUS : VENTE AUX ENCHERES LE 30 AVRIL A DIJON

PLUS DE 1.000 BOUTEILLES DE GRANDS CRUS SONT PROPOSEES A L’ENCAN.

Amateurs de grands crus de Bourgogne ou du Bordelais, rendez-vous à la vente aux enchères organisée le samedi 30 avril 2022 dès 13h30 à Dijon.

Des Romanée-Conti, Pouilly-Fuissé, Puligny-Montrachet feront enchères communes avec des Petrus, Château Haut-Brion, Château Mouton Rothschild, Château Angelus, Château d’Yquem et d’excellents Champagne.

« Les 1 400 bouteilles mises en vente lors de cette vacation proviennent des plus grandes appellations de nos vignobles dont le point commun est leur renommée mondiale. La rareté et la notoriété de certains crus de légende promettent de belles batailles d’enchères » soulignent Alain Caumeil, Directeur de la DNID et Nicolas Bessone, Directeur général de l’AGRASC (Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués). Cette vente illustre la synergie existant entre le Domaine et la Justice afin de valoriser au mieux les biens saisis et confisqués en matière pénale.

Ces précieux flacons sont sublimés par l’écrin où se déroulera la vente : la superbe salle de Flore du Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne de Dijon.

Intéressé par des lots ? Il vous suffit de consulter le catalogue sur le site de Drouot. Vous pouvez enchérir en salle ou par internet.

 » La vente de Dijon avec 1400 bouteilles, dont certaines de légende, est un record en termes de nombre de bouteilles et de produit de la vente escompté (1, 2 Million d’€). Cette vacation devrait naturellement attirer une clientèle française mais aussi des amateurs du monde entier et en particulier d’Asie. Il s’agit d’une vente domaniale donc organisée et « frappée  » par un commissaire aux ventes du Domaine : en l’occurrence le commissaire de Dijon et celui de Bordeaux » poursuit Alain Caumeil.

Une exposition au Caveau des Architectes à Dijon prévue le 30 avril de 9h30 à 12h30, précédera cette vente.

Retenez que « le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde » selon Rabelais.

Mon précédent billet sur les grands vins. https://mdenoune.com/2021/10/16/8258/