Recherche

RECORD POUR UNE PEINTURE PRIMITIVE

ADJUGE 24 MILLIONS D’EUROS, UN PETIT TABLEAU DE CIMABUE A ETE DECOUVERT LORS D’UN BANAL INVENTAIREVENTE AUX ENCHERES RECORD MONDIAL POUR UNE PEINTURE PRIMITIVE

Le Christ moqué par Cimabue.

Grand moment d’émotion et de suspense dimanche 27 octobre 2019 à Senlis, lorsque des enchères sont passées en moins de 5 minutes, de 3 à 19,5 millions d’euros. Cette vacation orchestrée par Actéon–  regroupant les maisons de ventes implantées à Senlis-Chantilly-Compiègne-Lille et Paris, portait sur un chef d’œuvre de Cimabue, le grand maître de la pré-Renaissance. Frais compris, ce petit tableau (24,6×19,6cm) a été adjugé pour 24, 18 millions d’euros. C’ était d’autant plus spectaculaire, que le jeune enchérisseur pour un acheteur étranger situé en dehors de la zone euro, se trouvait au 1er rang, juste devant moi.

Expertisé par le cabinet Turquin et estimé initialement 4 à 6 millions d’euros, ce tableau intitulé Le Christ moqué devient donc le tableau primitif (pré-1500) le plus cher au monde. « C’est l’un des premiers tableaux de l’histoire de la peinture.  Cette aventure a ému tout le monde de l’art qui recherche des chefs d’œuvre disparus » m’explique Stéphane Patin, du cabinet Turquin. Ce tableau devient donc le tableau primitif (pre-1500) le plus cher au monde. C’est aussi le 8ème tableau ancien le plus cher vendu au monde.

UNE HISTOIRE ETONNANTE

Lors d’un banal inventaire réalisé dans une demeure particulière près de Compiègne, la découverte de ce tableau rare de Cimabue (connu entre 1272 et 1302) permet de poursuivre la reconstitution d’un diptyque. Et de compléter  les deux autres connues œuvres connues à ce jour : Flagellation du Christ, appartenant à la Frick Collection de New-York depuis 1950 et Vierge à l’Enfant trônant et entourée de deux anges, ayant rejoint la National Gallery de Londres en 2000.

Les historiens s’accordent à reconnaître à Cimabue seulement une dizaine d’oeuvres sûres exécutées sur bois dont aucune n’est signée.

Qui pouvait se douter que la pseudo icône noircie suspendue dans une cuisine ouverte d’une maison d’architecte était finalement un véritable trésor…

 

 


EXPO TOUTANKHAMON A PARIS : IL EST ENCORE TEMPS

JUSQU’AU DIMANCHE 22 SEPTEMBRE, LES RETARDATAIRES PEUVENT ENCORE ADMIRER LA SUPERBE EXPOSITION CONSACREE AU JEUNE PHARAON A LA GRANDE HALLE DE LA VILLETTE A PARIS. BONS PLANS.

 

Les insignes du pouvoir sous le Nouvel Empire (XVIII° dynastie) proviennent de la tombe

du jeune pharaon, qui a régné de 9 à 19 ans.

Un million de billets ont déjà été vendus pour l’exposition « Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon » à Paris qui pourrait dépasser « l’exposition du siècle » de 1967, qui avait attiré 1,2 million de visiteurs venus admirer des pièces du tombeau du pharaon.

Le chiffre de vente a été annoncé début juillet par les organisateurs. Lancée fin mars à la Grande Halle de la Villette, dans le nord-est de la capitale, l’exposition présente 150 objets provenant du musée du Caire et qui avaient été trouvés dans la tombe du jeune pharaon en 1922. Le spectaculaire sarcophage en quartzite rouge contenait trois cercueils emboîtés les uns dans les autres, dont le dernier (110 kg) en or massif abritait la momie de Toutankhamon.

Mais la pièce maîtresse du trésor,  le fameux masque funéraire en or de plus de 10 kg incrusté de lapis-lazuli et d’autres pierres semi-précieuses, n’a pas fait le voyage à Paris. Il a été abîmé en 2014 lorsque la barbe postiche, symbole de tous les pharaons, s’était détachée du menton lors de travaux dans le musée du Caire. Il faudra donc juste se contenter de l’affiche…

Face au succès, cet espace muséal a déjà prolongé d’une semaine, jusqu’au 22 septembre 2019 cette exposition phare. De plus des horaires spécifiques ont été aménagés pour l’été, avec une fermeture à 22h (au lieu de 21h) les vendredi, samedi et dimanche, du 12 juillet au 31 août. Attention, le métro le plus prés est Porte de Pantin.

Avant même le lancement de l’exposition, un système de réservation de tickets en ligne a été mis en place, pour éviter de longues files d’attente. Mais les retardataires peuvent encore trouver des billets en ligne sur le site officiel. Et même des billets liés à des désistements sur des sites comme le Bon Coin ou Gens de confiance. Dernière solution : se rendre un peu avant 9 heures du matin à la billetterie de la Grande Halle. Pas de doute, les visiteurs sont moins nombreux le matin et l’après-midi. En semaine, le billet adulte coute 22 euros contre 24 euros pendant le week-end.

Partie du Caire pour Los Angeles, avant de gagner Paris, cette superbe exposition ira à Londres. Une autre étape est prévue à Sydney. La tournée doit s’achever en 2024, avec plusieurs autres étapes.  « Le transfert progressif des collections du musée de la place Tahrir, au Caire, vers le futur musée national de Gizeh près des Pyramides, a permis que des objets remarquables puissent exceptionnellement quitter l’Égypte pour la dernière fois » m’explique un spécialiste. Une expo à ne pas manquer en solo ou en famille.

No comment

Seul bémol : les souvenirs présentés dans le magasin à la sortie de l’expo sont plutôt kitch. Entre une bouteille remplie de sable d’Egypte, des magnets à l ’effigie du pharaon, des statuettes, des chameaux,  les produits dérivés foisonnent.


PEINTURES DE NORMAN ROCKWELL A CAEN

RENDEZ- VOUS AU MEMORIAL DE CAEN POUR ADMIRER LE PLUS CELEBRE ET POPULAIRE DES PEINTRES AMERICAINS DU XX SIECLE

Cette oeuvre est devenue un emblème de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis.

Norman Rockwell, vous connaissez bien sûr ? C’est un célèbre illustrateur américain, qui a travaillé notamment pour le journal Saturday Evening Post. Dans le cadre du 75ème anniversaire du Débarquement, une grande exposition lui est consacrée pour la première fois, de ce coté-ci de l’Atlantique, au Mémorial de Caen, jusqu’au  27 octobre 2019. Une étape à ne pas manquer sur la route de vos vacances.

Unique en Europe, cette exposition a été montée avec le concours du Musée Norman Rockwell, qui fête ses 50 ans.  Situé à Stockbridge dans l’ouest du Massachusetts – 200 km de Boston -, il abrite la plus grande collection d’œuvres de l’artiste : près de 100 000 objets personnels dont des lettres, des photographies ou encore des courriers de fans, complètant la collection de plus de 500 œuvres originales.

 

Appelée « Enduring Ideals : Rockwell, Roosevelt & the Four Freedoms » cette rétrospective porte un coup de projecteur sur les représentations emblématiques du l’ancien  président Franklin D. Roosevelt, par le plus  populaire des peintres américains du XX siècle. En 1943, il peint le célèbre tableau intitulé les Quatre Libertés : la liberté de parole, la liberté de culte, le droit de vivre à l’abri du besoin et le droit de ne pas craindre. Ce tableau illustre le discours fondateur sur l’état de l’Union de Roosevelt.

Norman Rockwell s’est aussi attaqué au racisme ambiant de l’époque. (voir le tableau en haut de mon billet). Ruby Bridges fut cette petite fille que des policiers ont protégé sur le chemin de l’école à la Nouvelle-Orléans en 1960. Elle vient de faire le voyage depuis la Nouvelle-Orléans pour inaugurer l’exposition Rockwell au Mémorial de Caen.

Lors de cette exposition à Caen, la galerie rassemble 50 toiles de Rockwell mais aussi de ses contemporains, comme J.C. Leyendecker et Mead Schaeffer à Ben Shahn, Dorothea Lange et Gordon Parks. A quoi s’ajoutent des documents historiques, des photographies, des vidéos et des affiches numériques interactives.

 

 

Un moment culturel à partager en famille, au Mémorial de Caen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


VERSAILLES : LE MOIS MOLIERE

PARTOUT DANS VERSAILLES, CE FESTIVAL PERMET AU PLUS GRAND NOMBRE, D’ASSISTER AUX JOIES DU THEATRE ET DE LA MUSIQUE, DU 1ER AU 30 JUIN 2019.

 

« Le Mois Molière affectionne le grand répertoire. Cette année, à la Grande Écurie, la première semaine du Mois sera consacrée aux pièces de Molière. La deuxième explorera le répertoire russe, la troisième les pièces de Shakespeare, avant de conclure dans la dernière semaine par la légèreté d’un Feydeau et d’une opérette d’Offenbach » commente François de Mazières, Maire de Versailles et créateur du Mois Molière.

LORS DE CETTE 24° EDITION

Dans une mise en scène d’inspiration classique, rapide et efficace, la Compagnie Le Grenier de Babouchka interprétera le 11 juin, Les Fourberies de Scapin, avec Kamel Isker, en convaincant Scapin.

Le 12 ou le 13 juin, vous pourrez assister à une pièce mise en scène par Ronan Rivière, un habitué du répertoire russe : Le Double, de Fiodor Dostoïevski. Tiré d’une nouvelle, son spectacle, l’une des créations marquantes du mois Molière 2018, est interprété par la Voix des Plumes, compagnie en résidence à Versailles. Toujours du même auteur, L’Idiot, un superbe et émouvant spectacle de la compagnie Thomas le Douarec (14 et 15 juin).

Deux pièces de William Shakespeare : Le Songe d’une nuit d’été (18 et 19 juin) par la Compagnie Ah, une troupe pleine de virtuosité, et Beaucoup de bruit pour rien (22 et 23 juin).

Les amateurs deux vaudevilles se régaleront avec  Les trente millions de Gladiator d’Eugène Labiche, mis en scène par Christophe Barbier (25 juin) et Le Dindon de Georges Feydeau (26 et 27 juin).

A l’occasion du 200 ° anniversaire de la naissance d’Offenbach, Nicolas Rigas et le théâtre du Petit Monde créent pour le mois Molière, La Vie Parisienne (28, 29 et 30 juin). Ce voyage musical et festif devrait séduire un large public.

 

Afin assister à ces spectacles gratuits, il faut s’armer de patience pour faire la queue. Quand Versailles devient une immense scène à ciel ouvert. Le Mois Molière transforme la cité, pendant 30 jours en une grande scène en plein air : 70 lieux répartis aux quatre coins de Versailles accueillent près de 350 spectacles et plus 100 000 spectateurs.

Je vous invite à retrouver en ligne toute la programmation de ce riche festival.