Recherche

EVASION : CHERE NEW-YORK (2)

AVANT DE PARTIR ET SUR PLACE, VOICI CE QUI VOUS ATTEND DANS CETTE VILLE QUI NE DORT JAMAIS (VIDEO)

Résultat de recherche d'images

Le Port de Dieppe signé J.M.W Turner (1775-1851), une toile exposée à la Frick Collection

 

Après mon dernier billet, poursuivons notre visite de Manhattan. New York se poursuit.  A l’angle de Park Ave et de la 42° rue, Grand Central Station édifiée en 1913 mérite un stop pour admirer son plafond au ciel étoilé et découvrir ses restaurants variés. Descendez au sous-sol ( lower level) pour flâner dans le Grand Central Market (voir la vidéo). Et surtout faire une halte gourmande à l’Oyster Bar. Cette vénérable institution est réputée pour ses huitres, les poissons du jour. Au lieu de la table du restaurant, je préfère m’asseoir à l’un des comptoirs où l’on prépare devant vous une de leur spécialité : un showder, ou soupe, par exemple aux palourdes.

2011_09_oysternewyorker.jpg

L’Oyster Bar à Grand Central

Coté artistique, en dehors du célèbre Metropolitan Museum of Art (MET), je vous signale la Frick Collection, située également près de Central Park. Dans cet hôtel particulier fréquenté par des initiés, vous apprécierez de superbes meubles et tableaux signés notamment par Boucher, Fragonard, Vermeer, Greco et surtout de superbes marines de Turner.

Ne prétendant pas faire de ce bolg un guide exhaustif, je m’arrête là et vous fait part des surprises new-yorkaises.

Les moins :

Pour entrer aux USA, il faut- avant de partir- se procurer en ligne une sorte de Visa : Esta (Electronic System for Travel Authorization). Valable deux ans, il ne coûte que 14 dollars. Une aubaine pour des sites web en français, soi-disant officiels, de facturer aux touristes, dans un second temps des frais supplémentaires de 65 euros pour l’assistance technique. Après de vives réclamations, j’ai obtenu un remboursement de 40 euros. La solution : se procurer l’Esta en se rendant sur le site de l’ambassade des Etats-Unis, qui vous guidera sur une page en américain intitulée Official Website of the Department of Homeland Security https://esta.cbp.dhs.gov/esta/.

Attention des sites commerciaux s’intitulent site officiel du département of homeland Security

Autre mauvaise surprise : les prix affichés hors taxes… même sur les sites de réservation en ligne, comme par exemple booking. Il faut ajouter au prix d’une nuit d’hôtel près de 15%. A New York l’hébergement est cher, et les prix grimpent en été. Quant à la location chez l’habitant, type AirBnb, elle est encore plus réglementée qu’à Paris. Et de mauvaises surprises guettent les touristes à leur arrivée.

Les Plus

Au niveau de l’aérien, le départ d’Orly et l’arrivée à l’aéroport de Newark avec l’OpenSkies, cette filiale de British Airways qui propose des services aériens haut de gamme entre les Etats-Unis et l’Europe continentale.  Vive les Happy Few : un vol très confortable avec seulement une centaine de passagers. En se limitant à ne voyager qu’avec un bagage cabine, les formalités de sécurité et de police s’effectuent en moins d’une demi heure, des deux cotés de l’Atlantique. Rien de comparable avec les interminables queues de Roissy et de JKF.

A privilégier pour le vol du retour : la Biz Bed, cette cabine classe affaires sur OpenSkies. Et pour dormir une nuit entière, mieux vaut zapper le diner à bord.  Le siège spacieux se transforme en un lit entièrement horizontal. De quoi arriver frais et dispo le matin à Paris.

Et si vous ne louez pas une limousine avec chauffeur, retenez la métrocard qui facilite le transport en métro et en bus. Sans pour autant vous priver de la marche pour “sentir” cette mégapole.

Enfin la convivialité des Américains. Dès qu’ils voient un touriste regarder une carte, ils lui proposent de l’aider. Prenons-en de la graine : même si la France se positionne comme la première destination touristique mondiale, elle reste mal notée au niveau de l’accueil. Soyons plus chaleureux avec nos visiteurs !


EVASION : NEW- YORK, L’HIVER (1)

DE RETOUR DE BIG APPLE, VOICI QUELQUES BONS PLANS EN DEHORS DES SENTIERS BATTUS POUR REUSSIR VOTRE SEJOUR OUTRE-ALTANTIQUE

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le pont reliant Brooklyn à Manhattan

Généralement les touristes visitent NY au printemps ou en été. Réchauffement climatique oblige,  les écarts de température sont énormes en hiver. Une quinzaine de jours après une tempête de neige, les températures sont plutôt clémentes.. jusqu’à 18° celsius. Au point que les New- Yorkais prenaient des bains de soleil during lunch time dans Central Park ou au Lincoln Center. N’hésitez donc pas à visiter en famille  NY l’hiver .

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sieste hivernale au Lincoln Center

Situé dans Manhattan, le Lincoln Center abrite le fameux Metropolitan Opera qui fête ses 50 ans cette année et la Philharmonie. Le dimanche 7 mai , le MET célèbre ses 50 ans. Pour le « 50 th anniversary Gala » qui réunira des ténors comme Placido Domingo, comptez près de 2.000 dollars la place en vous connectant sur le site de cette célèbre institution.

Lors de ce séjour, j’en ai profité pour découvrir le nouveau quartier situé à l’Ouest de Manhattan : Hudson Yards et sa fameuse High Line. Grâce à l’opposition des habitants du secteur, cette ancienne voie de chemin de fer a finalement été préservée et reconvertie en promenade.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une ancienne voie de chemin de fer transformée reconvertie en ceinture verte

Brooklyn : ce quartier de downtown est desservi par 17 lignes de métro. Avec ses maisons de style Victorien, Brooklyn Heights situé le long de la rivière, attire les New-Yorkais aisés de Manhattan. Je vous recommande de traverser à pied le pont de Brooklyn (20 minutes de marche), afin d’apprécier la vue sur cette forêt de buildings. En particulier le 1 World, bâti à l’emplacement d’une des Twin Towers. Avec ses 541 mètres, le « 1 WTC »  achevé fin 2013 est le plus haut gratte-ciel de l’hémisphère ouest.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Oui Trump est derrière les barreaux…

Bien sûr j’ai arpenté la 5° avenue. Des opposants au 45 ° Président des Etats-Unis, se postent devant la Trump Tower située en face du Plaza Hotel.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Encore un opposant à DT

Impossible d’être complète sur cette destination phare qui mérite un guide entier. Dans mon prochain billet, encore des conseils d’ordre artistique. Sans oublier les mauvaises et bonnes surprises à NY.

REAGISSEZ ICI.


VACANCES D’HIVER A VALMEINIER

A VALMEINIER EN MAURIENNE, VVF VILLAGES VIENT D’OUVRIR UN HOTEL CLUB AU PIED DES PISTES. UNE BONNE ADRESSE POUR DES VACANCES EN FAMILLE.

 

valmeinier-1

Les vacances de février approchent. Vous profitez du week end pour compléter votre valise avant de partir en altitude. Voici un bon plan : le ski dans la vallée de la Maurienne. Et plus précisément, en Savoie, à Valmeinier, la dernière née des stations de ski.

Comparée à la Vallée de la Tarentaise, celle de Maurienne est plus préservée : moins de station béton, moins de grands ensembles immobiliers.

Comme  signalé dans mon enquête intitulée « réussir ses vacances à la neige » et publiée dans le supplément de janvier 2017 du mensuel Intérêts Privés, consacré au tourisme et séjours en matière de ski, la France ne se limite pas aux stations stars des Alpes de renommée internationale.

Située entre 1.500 mètres (bas de la station) et le 1.800 mètres (haut de la station) et dotée du label Famille Plus, Valmeinier compte avec la station de Valloire, 150 km répartis en 89 pistes de ski alpin.  (voir la vidéo). Grâce à plus de 400 enneigeurs, pas de mauvaise surprise en ces périodes de réchauffement climatique. J’ai découvert un forfait familial de ski (2 adultes et 2 enfants) à 700 euros la semaine.

En fait, au lieu de skier, mais j’ai fait une formidable ballade en raquettes pour admirer des chamois avec un guide d’Horizons Nature & Montagne.

HOTEL CLUB VVF VILLAGES

Depuis cet hiver, le n° 1 du tourisme associatif VVF Villages, s’est installé  au pied des pistes de Valmeinier 1800  dans un hôtel club  “Les Islettes”. Certes les 188 chambres sont simples. Mais les familles apprécieront celles  communicantes.

DCIM100MEDIADJI_0576.JPG

Une chambre de l’hôtel club “Les Islettes”

Les plus : les clubs enfants (de 3 mois à 6 ans) toute la saison et ados (de 7 à 14 ans) en vacances scolaires. Les animateurs accompagnent même les jeunes à l’Ecole de ski. Animations pour les non skieurs : arts créatifs, gym douce, jeux de société, ballades, une belle terrasse, une équipe bien formée… Sans oublier des prix fort raisonnables. Jugez un peu : une semaine en pension complète : à partir de 699 euros en février, à partir de 399 euros en mars.

Enfin cette station familiale, facilement accessible par TGV direct jusqu’à Chambéry se situe à 17km de la gare de Saint-Michel de Maurienne. Une autre destination à découvrir, après Montgenèvre dans les Hautes-Alpes.


GENEROSITE : A VOTRE BON CŒUR

LA PHILANTHROPIE SE DEVELOPPE EN FRANCE. GROS PLAN SUR LE GALA DE BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT A PARIS.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour une fois, oublions les placements et évoquons la philanthropie. Un peu plus de deux cents convives triés sur le volet et provenant d’une vingtaine de pays assistaient hier au Gala de BNP Paribas Wealth Management. Je faisais partie de ces privilégiés pour cette soirée qui s’est déroulée au Musée de L’homme à Paris au Trocadéro. Lors de ce 9eme prix, deux philanthropes exemplaires ont été récompensés.

 

 

SOUTENIR LES FEMMES

Le prix spécial a été décerné au suisse Yann Borgstedt, fondateur de la « womanity Fondation » pour l’émancipation des femmes et des filles dans le monde. Entrepreneur genévois, ce pétillant quadra a passé un accord avec le réseau international d’Accenture pour rencontrer plus de 200 ONG (organisations non gouvernementales) à travers le monde.

 

REDUIRE LA PAUVRETE

Le grand prix a été attribué à l’américain Edward W.Scott, Jr, pour son action stratégique dans les politiques de lutte contre la pauvreté, le SIDA, la malaria, la tuberculose et l’autisme. Cet homme d’affaires confie : « A une époque, je ne pensais qu’à faire de l’argent. Ensuite, j’ai pris conscience que je devais essayer de changer le monde ».

Même si la philanthropie reste plus développée outre Atlantique qu’en Europe, ce mouvement s’intensifie. D’ailleurs comme je viens de l’expliquer dans le numéro du 26 mai de Valeurs Actuelles, les grandes entreprises tricolores donnent l’exemple. Les sociétés comme les particuliers sont “aidés” par le fisc pour faire preuve de générosité. ” Pour nos clients défiscaliser ne constitue pas leur motivation essentielle » m’assure Nathalie Sauvanet, Responsable de l’Offre Philanthropie Individuelle chez BNP Paribas Wealth Management. Quoiqu’il en soit, faisons preuve de bon coeur pour soutenir de nobles causes!

 

Musee de l'Homme 1_© Jean- François Krettly