Recherche

VIVE LES BULLES DE CREMANT

AVEC SON PRIX IMBATTABLE, LE CREMANT SE POSITIONNE COMME LE PRODUIT INCONTOURNABLE POUR LES FETES DE FIN D’ANNEE

PHOTO CREMANT 1

La plupart des régions viticoles produisent du Crémant. Mais j’ai un faible pour le crémant de Bourgogne. En particulier celui élaboré par la maison Louis Bouillot basée à Nuits-St Georges (21), qui étoffe sa gamme cette année, avec une cuvée rosée, baptisée « Perle de Molesme ». Pourquoi ce nom ? Tout simplement parce que les raisins proviennent en grande partie de son vignoble de Molesme, un village en plein cœur du Châtillonnais, au nord de la Bourgogne. En fait, les vignes se situent à 2,5 km de l’Aube et à 9 km du village champenois « Les Riceys », berceau du moine Robert de Molesme, le fondateur 1098 de la célèbre abbaye de Cîteaux.

Pour réussir cette cuvée de qualité, les cavistes ont assemblé trois grands cépages. A savoir surtout du Pinot Noir, du Chardonnay et du Gamay.

 

A la dégustation, j’ai apprécié les bulles très fines et la robe rose pâle aux reflets cuivrès. Avec un vieillissement sur latte compris entre seulement 12 à 15 mois, cet élevage assez court permet de  conserver la fraîcheur et la jeunesse de ses arômes de fruits rouges : groseille, fraise écrasée ou encore  cerise blanche.

Enfin dans ce climat social troublé, je vous signale que les Crémants risquent bien de devenir la nouvelle star des fêtes. Leur qualité gustative peut se comparer honorablement à celle du Champagne. Et leur prix peut être divisé par deux. D’ailleurs dans son émission Capital du dimanche 16 décembre 2018, intitulée « Repas de fête en famille : comment payer moins cher », la Chaîne M6 a consacré un reportage aux crémants, ces vins effervescents ayant le vent en poupe.

 


CINEMA : LE FESTIVAL DES ARCS FETE SES DIX ANS

EN DIX ANS, LES ARCS FILM FESTIVAL S’IMPOSE COMME L’UN DES EVENEMENTS CULTURELS MAJEURS DU CINEMA EUROPEEN EN FRANCE.

 

Cette année, le festival de cinéma européen des Arcs fête son dixième anniversaire du 15 au 22 décembre. L’occasion pour les festivaliers ou/et les skieurs de croiser des invités prestigieux dans un cadre unique. En effet de grands noms du cinéma se déplaceront pour passer quelques jours dans cette station de la Tarentaise. L’occasion pour eux de présenter leurs films, débattre avec le public, partager avec lui l’amour du cinéma à travers des moments uniques. Le directeur artistique Frédéric Boyer a sélectionné 120 films européens. plus de 20.000 spectateurs sont attendus  pour découvrir cette programmation éclectique, dans les sept salles de la station.

Voici les invités attendus :

Louis Garrel et Laëtitia Casta pour le film d’ouverture Un homme fidèle,

Audrey Lamy , Noémie Lvovsky et Louis-Julien Petit pour Les Invisibles,

Fabienne Godet pour Nos vies formidables ,

Rémi Bezançon, Camille Cottin et Alice Izaaz pour Le Mystère

Henri Pick, Sébastien Marnier pour L’Heure de la sortie,

David Roux, Jérémie Renier et Zita Hanrot pour L’Ordre des médecins,

Marcus Lindeen pour Raft,

James Gardner pour Jellyfish, Christophe Le Masne et Grégory Montel pour Moi, Maman, Ma mère et moi.

Sans oublier les équipes des films en compétition : Malgorzata Szumowka pour Mug, Claire Burger et Bouli Lanners pour C’est ça l’amour, Marios Piperides pour Smuggling Hendrix, Sudabeh Mortezai pour Joy, Nikos Labot pour Her job…

Pour organiser votre séjour, je vous recommande mon récent reportage publié dans Grand Sud Mag.

BON CINE EN ALTITUDE

 

 


LES FRANCAIS ET L’ ARGENT

IL N’EXISTE PAS DE PLACEMENT MIRACLE, MAIS DES SOLUTIONS PATRIMONIALES ADAPTEES A CHAQUE PROFIL D’EPARGNANTS.

Image UFF statue.png

Dis moi qui tu es, et je te dirai quels placements privilégier. Normal comme dans une pharmacie le praticien prescrit des médicaments en fonction des bobos de ses clients, en matière de placement, il n’y a pas de produit miracle, mais des solutions adaptées à chaque profil d’épargnants.

Grand acteur du conseil en gestion de patrimoine, l’UFF (Union financière de France) fête cette année, son cinquantième anniversaire. Une occasion de sortir un ouvrage intitulé « Les Français et l’Argent ». Publié aux éditions du Cherche Midi, il sera disponible en librairie à partir du 27 septembre.

 

CINQ PROFILS D’ EPARGNANTS

En fait, la partie la plus intéressante de l’ouvrage à mes yeux concerne, les choix patrimoniaux par profil d’épargnants. A partir d’une étude qualitative réalisée avec l’Ifop, les investisseurs privés se répartissent dans 5 grandes familles :

  • Les jeunes
  • Les familles « traditionnelles »
  • Les quadras célibataires sans enfants
  • Les familles monoparentales, souvent dirigées par des célibattantes
  • Les jeunes seniors
  • Les retraités.

Des cas pratiques illustrent chaque catégorie. Toujours dans les familles monoparentales, ces actifs constituant une génération charnière dans la famille doivent prendre soin de leur(s) enfant(s) et de leur (s) parent(s). Si leurs ainés deviennent dépendants et que les juniors suivent des études supérieures, ces célibattant(e)s subissent la « double peine » sur le plan financier.

En cas de remariage, il faut faire attention aux conséquences patrimoniales. Cela signifie par exemple, prendre en compte la tentation pour l’ex-époux de demander à revoir, souvent à la baisse, la pension alimentaire versée et même la prestation compensatoire.

En résumé, un épargnant averti en vaut deux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


VERSAILLES : LE MOIS MOLIERE EN JUIN

UN GRAND RENDEZ- VOUS THEATRAL A NE PAS MANQUER EN JUIN PROCHAIN A VERSAILLES (78)

L’image contient peut-être : 10 personnes, texte

 

 

 

Un peu plus de 350 représentations partout en ville. Elles sont essentiellement gratuites et se déroulent dans plusieurs lieux de cette cite prestigieuse. Il suffit seulement de s’armer de patience pour faire la queue. Voici le programme.

À la Grande écurie du roi

 

Anne Delbée, Compagnie Anastasis
Andromaque (1er, 8 et 22 juin, 20h45)
Le Misanthrope (2 et 29 juin, 20h45)
Créations Mois Molière 2018 / Entrée libre

 

Salomé Villiers, Compagnie La Boîte-aux-lettres, en résidence à Versailles
Le Jeu de l’amour et du hasard
(3 juin, 17h, et 5 juin, 20h30)

Entrée libre

Ronan Rivière, Collectif Voix des Plumes, en résidence à Versailles

Le Double (6 et 7 juin, 20h30)
Création Mois Molière 2018 / Entrée libre

 

Jean-Hervé Appéré, Comédiens et Compagnie, en résidence à Versailles

Les Femmes savantes (9 juin, 20h30, 10 juin, 17h)
Création 2018 / Entrée libre

De et par Christophe Barbier
Le Tour du théâtre en 80 minutes (12 juin, 20h30)
Entrée libre

 

Anthony Magnier, Compagnie Viva, en résidence à Versailles
Le Misanthrope (13 juin, 20h30)
Création 2018 / Entrée libre

 

Eric Bouvron, Molière du théâtre privé 2016
Zorba (14, 15 et 16 juin, 20h30)

Création Mois Molière 2018 / Entrée libre

Elisa Benizio, Collectif Les Mauvais élèves, en résidence à Versailles
Les grands rôles
, mise en scène Shirley et Dino (17 juin, 17h, et 23 juin, 20h30)

Création Mois Molière 2018 / Entrée libre


Emmanuel Besnault, Compagnie L’Eternel été, en résidence à Versailles
Les Fourberies de Scapin
(19 juin, 20h, 24 juin, 17h)
Entrée libre

Le Cercle de craie (27 et 28 juin, 20h30) Création 2018 / Entrée libre


Sarkis Tcheumlekdjian, Compagnie Premier acte
L’Homme qui tua Don Quichotte, d’après Don Quichotte (20 juin, 20h30)
Entrée libre


Compagnie La Barrique – troupe canadienne
Molière pour les nuls
(25 juin, 20h30)
Création 2018 / Entrée libre

 

Luca Franceschi, Compagnie du Théâtre des Asphodèles
L’Oiseau vert (30 juin, 20h30, 1er juillet, 17h)
Création 2018 / Entrée libre

 

 

Au Potager du roi

 

Stéphanie Tesson, Phénomène & Cie
Les Fables, spectacle-promenade d’après La Fontaine
(2, 3, 9 et 10 juin, de 17h à 19h) 12€ / 6€


Histoire du soldat, de Ramuz et Stravinsky
mes. Sté­phan Druet, dir. mus. Jean-Luc Tingaud
(17 juin, 18h30)
12€ / 6€

 

 

À l’Académie équestre

 

Charlotte Herbeau, Merci la Prod Com­pagnie

Hugo, extraits d’œuvres de Victor Hugo, de et avec Yves-Pol Denielou (4 juin, 20h30)
Entrée libre

 

 

À Saint Jean Hulst

 

Avec Catherine Salviat, sociétaire honoraire de la Comédie française
Mère Teresa, ombre et lumière de Joëlle Fossier (9 juin, 20h45)
Entrée libre

 

 

À l’Hôtel des Affaires étrangères de Louis XV


Antoine Séguin, Compagnie L’Accompagnie
Ruy Blas… Enfin presque ! d’après Victor Hugo (11 juin, 20h)
Création 2018 / Entrée libre

 

Gwénhaël de Gouvello, Compagnie du Catogan, en résidence à Versailles

Matilda, de Roald Dahl (15, 16 et 17 juin, 19h)
Entrée libre