Recherche

EN RUSSIE : LE LAC BAIKAL, MER SACREE

IMMERSION DANS UNE CONTREE SAUVAGE ET SOUVENT INACCESSIBLE PAR LES ROUTES. UNE IMPRESSION DE BOUT DU MONDE REGNE DANS LA RUSSIE ORIENTALE.

Le fameux lac Baïkal en été

 

Suite à mon périple en Sibérie, voici un coup de projecteur sur le lac Baïkal. J’ai passé une bonne semaine près de ce lac, grand comme la Belgique. Je l’ai longé également dans le Transsibérien.

Se baigner dans le Baïkal

UNE GIGANTESQUE RESERVE D’EAU DOUCE

Quelques chiffres d’abord pour cerner son importance. Site du patrimoine mondial de l’Unesco, le lac Baïkal s’étend sur 636 km de long et 79,4 km de largeur maximale. Sa profondeur se chiffre à 1.637 mètres, un record mondial. Résultat : il contient 23.000 km3 d’eau, soit 5 fois le volume cumulé des cinq grands lacs américains. Et plus que le volume de la mer Baltique (21.000 km 3). Un score à comparer aux 89 km3 du Lac Léman, le plus grand lac d’Europe occidentale.

 

Impressionnant en été avec ses airs de grande bleue, le lac Baïkal doit l’être encore davantage en hiver. Comme à cette période le thermomètre peut descendre à – 40°Celsius, voire – 50° Celsius, il se transforme en banquise pendant cinq mois. D’ailleurs les autorités sibériennes balisent une route sur la glace. Ce tracé évite les « Torossy », ces  grandes plaques de glace, verticales, parfois hautes de 2-3 mètres formant des barrières infranchissables et  impressionnantes. Bien sûr, elles sont visibles lors d’un voyage à bord du Transsibérien.

 

Pendant tout le trajet, j’ai admiré des steppes évoquant les paysages mongols, d’immenses prairies avec des vaches, de petits bourgs aux maisons de bois.

 

Au bord du lac, l’hébergement reste sommaire : camping ou gites (toilettes souvent à l’extérieur). Le soir, nous apprécions la bania (le sauna russe) , mélange de sauna finlandais et de bain de vapeur turc !

ÎLE OLKHON : ENTRE 3 RELIGIONS
Habitée surtout par les bouriates, l’île d’Olkhone constitue l’un des plus beaux sites du PARC NATIONAL « Pribaïkalski ». Comme l’homme s’y est installé il y a 13.000 ans, elle compte 143 monuments archéologiques : généralement des fresques gravées sur des parois rocheuses.

Toute cette contrée est également un haut lieu du chamanisme où les hommes communient avec les esprits. Actuellement cette pratique coexiste avec le bouddhisme et l’orthodoxie. Des Vieux Croyants ayant refusé le schisme religieux intervenu dans la religion orthodoxe au XVII siècle continuent de défendre leurs traditions. Diner dans une famille de Vieux Croyants nous fait remonter le temps .

Des vieux croyants en tenue traditionnelle

 

 

 


EVASION : CHERE NEW-YORK (2)

AVANT DE PARTIR ET SUR PLACE, VOICI CE QUI VOUS ATTEND DANS CETTE VILLE QUI NE DORT JAMAIS (VIDEO)

Résultat de recherche d'images

Le Port de Dieppe signé J.M.W Turner (1775-1851), une toile exposée à la Frick Collection

 

Après mon dernier billet, poursuivons notre visite de Manhattan. New York se poursuit.  A l’angle de Park Ave et de la 42° rue, Grand Central Station édifiée en 1913 mérite un stop pour admirer son plafond au ciel étoilé et découvrir ses restaurants variés. Descendez au sous-sol ( lower level) pour flâner dans le Grand Central Market (voir la vidéo). Et surtout faire une halte gourmande à l’Oyster Bar. Cette vénérable institution est réputée pour ses huitres, les poissons du jour. Au lieu de la table du restaurant, je préfère m’asseoir à l’un des comptoirs où l’on prépare devant vous une de leur spécialité : un showder, ou soupe, par exemple aux palourdes.

2011_09_oysternewyorker.jpg

L’Oyster Bar à Grand Central

Coté artistique, en dehors du célèbre Metropolitan Museum of Art (MET), je vous signale la Frick Collection, située également près de Central Park. Dans cet hôtel particulier fréquenté par des initiés, vous apprécierez de superbes meubles et tableaux signés notamment par Boucher, Fragonard, Vermeer, Greco et surtout de superbes marines de Turner.

Ne prétendant pas faire de ce bolg un guide exhaustif, je m’arrête là et vous fait part des surprises new-yorkaises.

Les moins :

Pour entrer aux USA, il faut- avant de partir- se procurer en ligne une sorte de Visa : Esta (Electronic System for Travel Authorization). Valable deux ans, il ne coûte que 14 dollars. Une aubaine pour des sites web en français, soi-disant officiels, de facturer aux touristes, dans un second temps des frais supplémentaires de 65 euros pour l’assistance technique. Après de vives réclamations, j’ai obtenu un remboursement de 40 euros. La solution : se procurer l’Esta en se rendant sur le site de l’ambassade des Etats-Unis, qui vous guidera sur une page en américain intitulée Official Website of the Department of Homeland Security https://esta.cbp.dhs.gov/esta/.

Attention des sites commerciaux s’intitulent site officiel du département of homeland Security

Autre mauvaise surprise : les prix affichés hors taxes… même sur les sites de réservation en ligne, comme par exemple booking. Il faut ajouter au prix d’une nuit d’hôtel près de 15%. A New York l’hébergement est cher, et les prix grimpent en été. Quant à la location chez l’habitant, type AirBnb, elle est encore plus réglementée qu’à Paris. Et de mauvaises surprises guettent les touristes à leur arrivée.

Les Plus

Au niveau de l’aérien, le départ d’Orly et l’arrivée à l’aéroport de Newark avec l’OpenSkies, cette filiale de British Airways qui propose des services aériens haut de gamme entre les Etats-Unis et l’Europe continentale.  Vive les Happy Few : un vol très confortable avec seulement une centaine de passagers. En se limitant à ne voyager qu’avec un bagage cabine, les formalités de sécurité et de police s’effectuent en moins d’une demi heure, des deux cotés de l’Atlantique. Rien de comparable avec les interminables queues de Roissy et de JKF.

A privilégier pour le vol du retour : la Biz Bed, cette cabine classe affaires sur OpenSkies. Et pour dormir une nuit entière, mieux vaut zapper le diner à bord.  Le siège spacieux se transforme en un lit entièrement horizontal. De quoi arriver frais et dispo le matin à Paris.

Et si vous ne louez pas une limousine avec chauffeur, retenez la métrocard qui facilite le transport en métro et en bus. Sans pour autant vous priver de la marche pour « sentir » cette mégapole.

Enfin la convivialité des Américains. Dès qu’ils voient un touriste regarder une carte, ils lui proposent de l’aider. Prenons-en de la graine : même si la France se positionne comme la première destination touristique mondiale, elle reste mal notée au niveau de l’accueil. Soyons plus chaleureux avec nos visiteurs !


EVASION : NEW- YORK, L’HIVER (1)

DE RETOUR DE BIG APPLE, VOICI QUELQUES BONS PLANS EN DEHORS DES SENTIERS BATTUS POUR REUSSIR VOTRE SEJOUR OUTRE-ALTANTIQUE

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le pont reliant Brooklyn à Manhattan

Généralement les touristes visitent NY au printemps ou en été. Réchauffement climatique oblige,  les écarts de température sont énormes en hiver. Une quinzaine de jours après une tempête de neige, les températures sont plutôt clémentes.. jusqu’à 18° celsius. Au point que les New- Yorkais prenaient des bains de soleil during lunch time dans Central Park ou au Lincoln Center. N’hésitez donc pas à visiter en famille  NY l’hiver .

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sieste hivernale au Lincoln Center

Situé dans Manhattan, le Lincoln Center abrite le fameux Metropolitan Opera qui fête ses 50 ans cette année et la Philharmonie. Le dimanche 7 mai , le MET célèbre ses 50 ans. Pour le « 50 th anniversary Gala » qui réunira des ténors comme Placido Domingo, comptez près de 2.000 dollars la place en vous connectant sur le site de cette célèbre institution.

Lors de ce séjour, j’en ai profité pour découvrir le nouveau quartier situé à l’Ouest de Manhattan : Hudson Yards et sa fameuse High Line. Grâce à l’opposition des habitants du secteur, cette ancienne voie de chemin de fer a finalement été préservée et reconvertie en promenade.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une ancienne voie de chemin de fer transformée reconvertie en ceinture verte

Brooklyn : ce quartier de downtown est desservi par 17 lignes de métro. Avec ses maisons de style Victorien, Brooklyn Heights situé le long de la rivière, attire les New-Yorkais aisés de Manhattan. Je vous recommande de traverser à pied le pont de Brooklyn (20 minutes de marche), afin d’apprécier la vue sur cette forêt de buildings. En particulier le 1 World, bâti à l’emplacement d’une des Twin Towers. Avec ses 541 mètres, le « 1 WTC »  achevé fin 2013 est le plus haut gratte-ciel de l’hémisphère ouest.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Oui Trump est derrière les barreaux…

Bien sûr j’ai arpenté la 5° avenue. Des opposants au 45 ° Président des Etats-Unis, se postent devant la Trump Tower située en face du Plaza Hotel.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Encore un opposant à DT

Impossible d’être complète sur cette destination phare qui mérite un guide entier. Dans mon prochain billet, encore des conseils d’ordre artistique. Sans oublier les mauvaises et bonnes surprises à NY.

REAGISSEZ ICI.


VACANCES D’HIVER A VALMEINIER

A VALMEINIER EN MAURIENNE, VVF VILLAGES VIENT D’OUVRIR UN HOTEL CLUB AU PIED DES PISTES. UNE BONNE ADRESSE POUR DES VACANCES EN FAMILLE.

 

valmeinier-1

Les vacances de février approchent. Vous profitez du week end pour compléter votre valise avant de partir en altitude. Voici un bon plan : le ski dans la vallée de la Maurienne. Et plus précisément, en Savoie, à Valmeinier, la dernière née des stations de ski.

Comparée à la Vallée de la Tarentaise, celle de Maurienne est plus préservée : moins de station béton, moins de grands ensembles immobiliers.

Comme  signalé dans mon enquête intitulée « réussir ses vacances à la neige » et publiée dans le supplément de janvier 2017 du mensuel Intérêts Privés, consacré au tourisme et séjours en matière de ski, la France ne se limite pas aux stations stars des Alpes de renommée internationale.

Située entre 1.500 mètres (bas de la station) et le 1.800 mètres (haut de la station) et dotée du label Famille Plus, Valmeinier compte avec la station de Valloire, 150 km répartis en 89 pistes de ski alpin.  (voir la vidéo). Grâce à plus de 400 enneigeurs, pas de mauvaise surprise en ces périodes de réchauffement climatique. J’ai découvert un forfait familial de ski (2 adultes et 2 enfants) à 700 euros la semaine.

En fait, au lieu de skier, mais j’ai fait une formidable ballade en raquettes pour admirer des chamois avec un guide d’Horizons Nature & Montagne.

HOTEL CLUB VVF VILLAGES

Depuis cet hiver, le n° 1 du tourisme associatif VVF Villages, s’est installé  au pied des pistes de Valmeinier 1800  dans un hôtel club  « Les Islettes ». Certes les 188 chambres sont simples. Mais les familles apprécieront celles  communicantes.

DCIM100MEDIADJI_0576.JPG

Une chambre de l’hôtel club « Les Islettes »

Les plus : les clubs enfants (de 3 mois à 6 ans) toute la saison et ados (de 7 à 14 ans) en vacances scolaires. Les animateurs accompagnent même les jeunes à l’Ecole de ski. Animations pour les non skieurs : arts créatifs, gym douce, jeux de société, ballades, une belle terrasse, une équipe bien formée… Sans oublier des prix fort raisonnables. Jugez un peu : une semaine en pension complète : à partir de 699 euros en février, à partir de 399 euros en mars.

Enfin cette station familiale, facilement accessible par TGV direct jusqu’à Chambéry se situe à 17km de la gare de Saint-Michel de Maurienne. Une autre destination à découvrir, après Montgenèvre dans les Hautes-Alpes.