Recherche

BIENS PARISIENS HAUT DE GAMME : UN MARCHE ACTIF

DES ACQUEREURS SURTOUT FRANÇAIS CONTINUENT D ANIMER LE MARCHE DES APPARTEMENTS ET DES MAISONS DE STANDING.

Paris IVe, Saint-Martin, Appartement de 103 m2 – 2 chambres présenté à 1 700 000 €

Le marché de l’immobilier résidentiel de luxe serait-il une bulle préservée de la morosité actuelle entretenue notamment par la situation géopolitique ? Tel est le constat que l’on peut tirer des derniers chiffres de transactions publiés par Daniel Féau. Durant les quatre premiers mois de l’année 2022, ce spécialiste de la pierre haut de gamme a réalisé un nombre de transactions en hausse de 53% sur le segment des ventes entre 2 et 3 millions d’euros. Et ce par rapport aux quatre premiers mois de 2019, année record pour l’immobilier, ante pandémie. Sur le segment des biens de plus de 3 millions d’euros, le nombre de ventes bondit de 188%, toujours par rapport aux quatre premiers mois de 2019.

« A Paris et en proche couronne Ouest, les durées de vente des biens sans défaut et comportant un espace extérieur n’ont jamais été aussi courtes. Dans ces conditions, les prix sont résolument orientés à la hausse » affirme Nicolas Pettex-Muffat, directeur général de Daniel Féau & Belles demeures de France. A Paris, dans une villa privée et très cotée du XVI°, une très belle maison d’un peu moins de 200 m2 est partie en 24 heures à près de 9 millions d’euros.

En revanche, les prix des biens sans défaut, mais sans espace extérieur restent globalement stables, à un niveau élevé. Et une terrasse de plein pied est plus recherchée qu’une terrasse à l’étage supérieur de la pièce à vivre.

GARE AUX GROS TRAVAUX

 Quant aux prix des produits présentant des défauts- étages inférieurs, nuisances sonores, manque de clarté- ils sont orientés sensiblement à la baisse. Et fait récent, lié aux difficultés d’approvisionnement de matériaux, les acquéreurs boudent les biens nécessitant de gros travaux .

Paris XVIe, Musée Galliera Appartement de 132 m2 – 2 chambres, Prix de présentation : 3 700 000 €

Par rapport à 2019, Féau enregistre un recul de 10% des candidats à l’acquisition sur le marché animé essentiellement par des Français. Qu’ils résident ou non dans l’Hexagone. « Le cours encore élevé des actions en Bourse, la hausse annoncée des taux des crédits immobiliers, le retour après 40 ans, du spectre de l’inflation incitent les acquéreurs à passer à l’acte » poursuit Nicolas Pettex-Muffat. Malmenés par les confinements liés à la pandémie, les expatriés en Asie sont particulièrement actifs sur le marché parisien. S’ils ne rentrent pas tout de suite en France, ils achètent en pleine propriété et donnent leur bien en location. D’autres se portent acquéreurs de la nue-propriété dans le cadre d’un démembrement d’une durée minimale de 5 ans. A terme, ils détiennent la pleine propriété d’un bien acquis à un prix décoté.

Pour l’instant, la guerre en Ukraine ne semble guère avoir d’impact sur le haut de gamme.

VOUS AVEZ UN BIEN HAUT DE GAMME A CEDER OU VOUS EN RECHERCHEZ UN, A L ‘ACHAT, FAITES NOUS PART ICI DE VOTRE EXPERIENCE.


VENTE AUX ENCHERES DE GRANDS CRUS : RESULTAT EXCEPTIONNEL



DES ACHETEURS DU MONDE ENTIER SE SONT DISPUTES POUR ENCHERIR DES FLACONS DE GRANDE QUALITE

Pour des flacons exceptionnels, les acheteurs français et étrangers n’ont pas hésité à faire flamber les enchères lors de la vente aux enchères organisée le 30 avril dernier à Dijon par le Domaine. Rappelons que ces grands vins – essentiellement des Bourgogne et des Champagne – provenaient de saisies judiciaires. Au total le produit de cette vente de 202 lots – sans invendu- s’élève à 1.612.950 euros. Avec la taxe Domaniale incluse de 11%, il ressort à  1.790.374,50 euros. L’estimation portait sur un montant de 1.200.000  euros.

RECORD POUR LA ROMANEE CONTI

Lors de cette vacation orchestrée par les services de l’Etat, un record mondial a sans doute été atteint avec une caisse panachée provenant du très prestigieux Domaine de la Romanée Conti. L’acheteur a déboursé 128.000 euros pour s’offrir une caisse de 12 bouteilles de l’année 1999, estimé entre 75.000 et 85.000 euros.

La précieuse caisse bois d’origine abritait

 1 bouteille ROMANÉE-CONTI (GRAND CRU). En 1999, seulement; 6917 bouteilles avaient été récoltées par ce domaine établi à Vosne Romanée, 3 bouteilles LA TÂCHE (GRAND CRU), 2 de RICHEBOURG (GRAND CRU), 2 de GRANDS-ÉCHÉZEAUX (GRAND CRU), 2 de ROMANÉE-SAINT-VIVANT (GRAND CRU) et 2 d’ ÉCHÉZEAUX (GRAND CRU)

Par ailleurs, un acheteur étranger – non asiatique- a emporté 52 lots pour un montant supérieur à la rondelette somme de… 850.000 euros. De quoi s’offrir un bel appartement parisien.

« Au total pour les 202 lots mis en vente, on compte 52 acheteurs dont 38 particuliers et 14 professionnels. Parmi ces 52 adjudicataires, 50  sont de nouveaux clients » me précise Alain Caumeil, Directeur de la Direction Nationale d’Interventions Domaniales.

Finalement, peu d’acheteurs étaient présents à Dijon. Avec 308 enchérisseurs sur le site en ligne de Drouot, cette vente s’est surtout faite à distance. En fait 109 lots ont été attribués à 36 clients internautes. 

Dans cette vente organisée par le Domaine,  les frais pour les acheteurs se limitaient à 11% alors qu’ils tournent autour de 20% dans une vente volontaire.


Dans le tiercé des belles appellations figurent un Bourgogne : la Romanée Conti et deux Bordeaux  Château Pétrus et Château Lafite Rothschild.  Ces deux dernières appellations atteignent des prix plus raisonnables. Par exemple le marteau est tombé à 17.760 euros pour 6 bouteilles de Petrus 1.999. Et à 32.190 euros pour 6 bouteilles de Petrus 2.000, un millésime légendaire.

LES GRANDS CRUS, UNE VALEUR REFUGE

Les Grands Crus jouent un rôle de valeur refuge en cette période troublée sur le plan géopolitique ? Sans doute, d’autant que le marché des grands vins est mondialisé et spéculatif. Lors de cette vente, des acheteurs –personnes physiques ou morales- de Hong Kong, de Grande Bretagne et de Scandinavie (Suède et Finlande)- ont été particulièrement actifs. En volume les français ont représenté 50% des acheteurs, mais seulement 25% en valeur.

« Les résultats de cette vente exceptionnelle confirment bien qu’une cave de très grande qualité a été proposée au public » conclut Pascal Kuznienwski, expert en vins.

Les bénéfices tirés de cette vacation abondent le budget général de l’Etat. Moralité de cette vente de vins saisis ou confisqués auprès de trafiquants : « le crime ne paie pas ». 


GRANDS CRUS : VENTE AUX ENCHERES LE 30 AVRIL A DIJON

PLUS DE 1.000 BOUTEILLES DE GRANDS CRUS SONT PROPOSEES A L’ENCAN.

Amateurs de grands crus de Bourgogne ou du Bordelais, rendez-vous à la vente aux enchères organisée le samedi 30 avril 2022 dès 13h30 à Dijon.

Des Romanée-Conti, Pouilly-Fuissé, Puligny-Montrachet feront enchères communes avec des Petrus, Château Haut-Brion, Château Mouton Rothschild, Château Angelus, Château d’Yquem et d’excellents Champagne.

« Les 1 400 bouteilles mises en vente lors de cette vacation proviennent des plus grandes appellations de nos vignobles dont le point commun est leur renommée mondiale. La rareté et la notoriété de certains crus de légende promettent de belles batailles d’enchères » soulignent Alain Caumeil, Directeur de la DNID et Nicolas Bessone, Directeur général de l’AGRASC (Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués). Cette vente illustre la synergie existant entre le Domaine et la Justice afin de valoriser au mieux les biens saisis et confisqués en matière pénale.

Ces précieux flacons sont sublimés par l’écrin où se déroulera la vente : la superbe salle de Flore du Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne de Dijon.

Intéressé par des lots ? Il vous suffit de consulter le catalogue sur le site de Drouot. Vous pouvez enchérir en salle ou par internet.

 » La vente de Dijon avec 1400 bouteilles, dont certaines de légende, est un record en termes de nombre de bouteilles et de produit de la vente escompté (1, 2 Million d’€). Cette vacation devrait naturellement attirer une clientèle française mais aussi des amateurs du monde entier et en particulier d’Asie. Il s’agit d’une vente domaniale donc organisée et « frappée  » par un commissaire aux ventes du Domaine : en l’occurrence le commissaire de Dijon et celui de Bordeaux » poursuit Alain Caumeil.

Une exposition au Caveau des Architectes à Dijon prévue le 30 avril de 9h30 à 12h30, précédera cette vente.

Retenez que « le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde » selon Rabelais.

Mon précédent billet sur les grands vins. https://mdenoune.com/2021/10/16/8258/


EVASION : LE RETOUR DE L’HOTEL PULLMAN MONTPARNASSE

LE PLUS GRAND HOTEL PULLMAN D’EUROPE SE DEVOILE SUR LA RIVE-GAUCHE PARISIENNE, EN PLEIN CŒUR DE MONTPARNASSE

Vue du Skybar. Photo Stefan Kraus

Après plus de trois ans de travaux, l’hôtel Pullman situé à deux pas de la gare Montparnasse

(Paris 14e) a rouvert ses portes en décembre dernier. Pour le groupe hôtelier Accor, détenant la marque Pullman, cet gigantesque chantier s’insère dans l’opération de rénovation immobilière de l’îlot Gaîté portée par l’investisseur à long terme Unibail-Rodamco. « Dans cet immeuble de grande hauteur dessiné du début des années 1970,  nous avons voulu rompre avec l’architecture de dalle de cette époque » souligne Alexis Dubois, directeur du développement chez Unibail-Rodamco . Le budget de rénovation de cet hôtel amiral tournerait autour de 200 millions d’euros.

Il est vrai que le deuxième « plus gros porteur de la capitale en termes d’hébergement » compte 957 chambres, suites et appartements avec vue panoramique sur la capitale. De quoi capter facilement les conventions, réunions d’affaires, fashion weeks, présentation de voitures etc.. dans un centre événementiel de 6.000 m2 complété par 50 salles de réunion modulables et d’une impressionnante ballroom de 742 m2. Coté restauration, le Pullman Montparnasse présente des concepts culinaires inédits avec  une table italienne haut de gamme, Fi’lia et un UmamiBurger, axé sur les burgers gourmets à partager sur place ou à emporter.

Avec ses atouts et sa localisation, cet établissement 4 étoiles, mise sur 50% de clientèle affaires et 50% de clientèle loisirs.

LE PLUS HAUT BAR A CIEL OUVERT 

Autre nouveauté : l’aménagement de 500 m2 de rooftop. Situé au 32ème étage du Pullman Montparnasse, Skybar Paris offre l’une des plus vues de la capitale.  Que l’on soit client ou non de l’hôtel, une hôtesse vous accompagne jusqu’à l’ascenseur privatif. Montée rapide en 32 secondes. Du bar intérieur avec ses lumières feutrées et ses touches rétro-seventies, vous passez sur une terrasse plus exclusive. Dans le plus haut bar à ciel ouvert de la capitale, il vous reste à admirer- en sirotant un apéritif- la Tour Eiffel en majesté, le dôme du Panthéon, la Tour Montparnasse, les jardins du Luxembourg. Bref la magnifique architecture du beau Paris.