Recherche

30 BOUGIES POUR LE DINARD FESTIVAL FILM

FIN SEPTEMBRE LE FESTIVAL DU FILM BRITANNIQUE A DINARD FETERA SES 30 ANS.

 

 

 

Depuis 1989, le Dinard Film Festival ou festival du film britannique révèle aux professionnels et aux cinéphiles, toute la richesse d’une production dynamique et originale.
Au fil des décennies, ce Festival dédiée à la production d’Outre Manche progresse en notoriété et en fréquentation. Même sur fond de Brexit, cette manifestation a atteint 31.800 entrées en 2018 !
Pour le Comité départemental du tourisme  Haute Bretagne Ille et Villaine, « la valeur ajoutée du Dinard Film Festival tient à une sélection diversifiée mettant l’accent sur l’inédit et à un jury d’exception qui fait vibrer les festivaliers ».

En attendant, cette année, le festival se déroulera à Dinard du mercredi 25 au dimanche 29 septembre. Pour l’heure seule l’affiche de cet événement culturel vient d’être dévoilée. Il faudra patienter pour la programmation des films.

Réalisée par G.Aussant, l’exposition «Drôle de cinéma» réinterprète de grandes scènes du cinéma britannique, transposées dans un décor et avec des acteurs Dinardais. Une façon de souhaiter un « Happy Birthday Film Festival » Jusqu’au 30 septembre – Place Rochaid-Dinard


APPARTCITY CEDE 6 RESIDENCES A ZENITUDE

VIVES INQUIETUDES DES CENTAINES DE COPROPRIETAIRES DE RESIDENCES DE TOURISME PASSEES DANS LE GIRON DE ZENITUDE.

Sans consulter les copropriétaires, Appartcity a cédé le 1er juillet 2019, à  Zénitude, de ses résidences situées en province. Il s’agit d’une résidence 4* à Divonne,  de 3 résidences 3* implantées au Cannet,  à Mandelieu et à Toulon-Six Fours. A quoi s’ajoutent les résidences du Havre et du Mans, classées 2*.

« Pour concrétiser ces reprises de résidences, Zénitude a dû procéder à une levée de fonds de 800.000 euros  via la plate forme « wesharebonds » au taux de 5,5% sur 60 mois » confie un proche du dossier….Et de poursuivre : « C’est surprenant lorsque les banques prêtent aujourd’hui à 1% sur ces mêmes durées…..Mais à y regarder de près, la notation de la banque de France n’est de 5, ce qui signifie que « l’entreprise a une faible capacité à honorer ses engagements financiers ».

Les 6 résidences cédées n’ont pas été optimisées par Appartcity  : 2 d’entre elles (Le Havre & Le Cannet) étaient pourtant signataires d’un nouveau Bail avec une baisse de loyer entre 26% et 30%, les 4 autres non signataires du protocole Rochet, étaient plutôt mal exploitées.

Pour la reprise d’exploitation du Mans, les investisseurs privés auraient préféré le groupe Exhore, qu’ils avaient approché. Cet opérateur a déjà fait ses preuves dans la reprise de résidences de tourisme urbaines.  Au final leur choix n’a pas été respecté par l’exploitant historique. D’où des interrogations des copropriétaires sur le rapprochement d’Appartcity avec Zénitude.

Une autre résidence (Grenoble) aurait été cédée à un autre groupe et la Résidence de St Maurice, en Ile-de-France est en attente jusqu’au 31 décembre 2019. A noter qu’Appartcity souhaite la rénover avec l’aide financière des propriétaires. Et ce,  malgré une exploitation avec une clientèle sociale depuis de nombreux mois.

 

LE PRECEDENT DU RESORT MIMOZAS

 

La société Zénitude suscite de vives inquiétudes. Depuis fin octobre 2018, cet opérateur a quitté les lieux du resort Mimozas, situé près de Mandelieu (résidence qui était autrefois le fleuron du groupe MMV), soit après seulement 6 mois d’exploitation!

Petit rappel des faits : Après avoir fermé ses portes, et suite à une procédure de redressement judiciaire puis de liquidation judiciaire, le Mimozas Cannes Resort and Spa, géré anciennement par MMV puis la société Splash, a été repris à la barre du tribunal de commerce de Cannes, par Zénitude.

 

En avril 2018, la société communiquait en ces termes : «  La réouverture du site met fin à plusieurs mois d’incertitude sur l’avenir de ce 4 étoiles et de son restaurant. La résidence conservera son nom historique Mimozas Cannes Resort and Spa, et fournira le même type de prestations d’appart-hôtel. Le groupe Zenitude souhaite cependant étendre la notoriété de cet établissement, en créant de nouveaux partenariats commerciaux et en resserrant les liens avec les acteurs locaux, notamment avec l’Office du tourisme qui sera un partenaire privilégié dans cette reprise d’activité ».

 

Bien sûr, l’exemple du resort Mimozas n’est pas pour rassurer les propriétaires concernés….

Affaires à suivre. En attendant, QUELLES SONT VOS REACTIONS A CES OPERATIONS?


PEINTURES DE NORMAN ROCKWELL A CAEN

RENDEZ- VOUS AU MEMORIAL DE CAEN POUR ADMIRER LE PLUS CELEBRE ET POPULAIRE DES PEINTRES AMERICAINS DU XX SIECLE

Cette oeuvre est devenue un emblème de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis.

Norman Rockwell, vous connaissez bien sûr ? C’est un célèbre illustrateur américain, qui a travaillé notamment pour le journal Saturday Evening Post. Dans le cadre du 75ème anniversaire du Débarquement, une grande exposition lui est consacrée pour la première fois, de ce coté-ci de l’Atlantique, au Mémorial de Caen, jusqu’au  27 octobre 2019. Une étape à ne pas manquer sur la route de vos vacances.

Unique en Europe, cette exposition a été montée avec le concours du Musée Norman Rockwell, qui fête ses 50 ans.  Situé à Stockbridge dans l’ouest du Massachusetts – 200 km de Boston -, il abrite la plus grande collection d’œuvres de l’artiste : près de 100 000 objets personnels dont des lettres, des photographies ou encore des courriers de fans, complètant la collection de plus de 500 œuvres originales.

 

Appelée « Enduring Ideals : Rockwell, Roosevelt & the Four Freedoms » cette rétrospective porte un coup de projecteur sur les représentations emblématiques du l’ancien  président Franklin D. Roosevelt, par le plus  populaire des peintres américains du XX siècle. En 1943, il peint le célèbre tableau intitulé les Quatre Libertés : la liberté de parole, la liberté de culte, le droit de vivre à l’abri du besoin et le droit de ne pas craindre. Ce tableau illustre le discours fondateur sur l’état de l’Union de Roosevelt.

Norman Rockwell s’est aussi attaqué au racisme ambiant de l’époque. (voir le tableau en haut de mon billet). Ruby Bridges fut cette petite fille que des policiers ont protégé sur le chemin de l’école à la Nouvelle-Orléans en 1960. Elle vient de faire le voyage depuis la Nouvelle-Orléans pour inaugurer l’exposition Rockwell au Mémorial de Caen.

Lors de cette exposition à Caen, la galerie rassemble 50 toiles de Rockwell mais aussi de ses contemporains, comme J.C. Leyendecker et Mead Schaeffer à Ben Shahn, Dorothea Lange et Gordon Parks. A quoi s’ajoutent des documents historiques, des photographies, des vidéos et des affiches numériques interactives.

 

 

Un moment culturel à partager en famille, au Mémorial de Caen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


VERSAILLES : LE MOIS MOLIERE

PARTOUT DANS VERSAILLES, CE FESTIVAL PERMET AU PLUS GRAND NOMBRE, D’ASSISTER AUX JOIES DU THEATRE ET DE LA MUSIQUE, DU 1ER AU 30 JUIN 2019.

 

« Le Mois Molière affectionne le grand répertoire. Cette année, à la Grande Écurie, la première semaine du Mois sera consacrée aux pièces de Molière. La deuxième explorera le répertoire russe, la troisième les pièces de Shakespeare, avant de conclure dans la dernière semaine par la légèreté d’un Feydeau et d’une opérette d’Offenbach » commente François de Mazières, Maire de Versailles et créateur du Mois Molière.

LORS DE CETTE 24° EDITION

Dans une mise en scène d’inspiration classique, rapide et efficace, la Compagnie Le Grenier de Babouchka interprétera le 11 juin, Les Fourberies de Scapin, avec Kamel Isker, en convaincant Scapin.

Le 12 ou le 13 juin, vous pourrez assister à une pièce mise en scène par Ronan Rivière, un habitué du répertoire russe : Le Double, de Fiodor Dostoïevski. Tiré d’une nouvelle, son spectacle, l’une des créations marquantes du mois Molière 2018, est interprété par la Voix des Plumes, compagnie en résidence à Versailles. Toujours du même auteur, L’Idiot, un superbe et émouvant spectacle de la compagnie Thomas le Douarec (14 et 15 juin).

Deux pièces de William Shakespeare : Le Songe d’une nuit d’été (18 et 19 juin) par la Compagnie Ah, une troupe pleine de virtuosité, et Beaucoup de bruit pour rien (22 et 23 juin).

Les amateurs deux vaudevilles se régaleront avec  Les trente millions de Gladiator d’Eugène Labiche, mis en scène par Christophe Barbier (25 juin) et Le Dindon de Georges Feydeau (26 et 27 juin).

A l’occasion du 200 ° anniversaire de la naissance d’Offenbach, Nicolas Rigas et le théâtre du Petit Monde créent pour le mois Molière, La Vie Parisienne (28, 29 et 30 juin). Ce voyage musical et festif devrait séduire un large public.

 

Afin assister à ces spectacles gratuits, il faut s’armer de patience pour faire la queue. Quand Versailles devient une immense scène à ciel ouvert. Le Mois Molière transforme la cité, pendant 30 jours en une grande scène en plein air : 70 lieux répartis aux quatre coins de Versailles accueillent près de 350 spectacles et plus 100 000 spectateurs.

Je vous invite à retrouver en ligne toute la programmation de ce riche festival.