Recherche

RESIDENCES DE TOURISME : LA MECANIQUE LAGRANGE ?

Dans le domaine des résidences de tourisme, le système Lagrange correspond à une « pompe à déficit », selon les investisseurs privés.

Noël approche. Et je découvre  que le forum du site Legavox formule deux recommandations : écrire au Père Noël et m’écrire. J’attends donc avec impatience vos missives sur ce blog.

Sur la douzaine de mes billets consacrés aux dérives des produits de défiscalisation, ceux Concernant le groupe Lagrange suscitent de nombreux commentaires .

Sauvegarde : le mécanisme de l’escroquerie ?

Des internautes viennent de me communiquer un schéma décortiquant la mécanique du groupe Lagrange.  En voici les grandes lignes pour la filiale Résitel. Selon les documents que l’on m’a communiqués les actionnaires de la maison mère jouent sur plusieurs tableaux et « gagnent en

–          surfacturant entre les filiales

–          amortissant de manière anticipée les investissements de cette filiale d’exploitation

–          se faisant régler des intérêts sur les sommes prêtées, dont les filiales n’auraient pas eu besoin, si elles avaient été gérées normalement

–          diminuant au maximum des loyers versés aux bailleurs ».

Grâce à cette « pompe » activée à 4 niveaux, le revenu des actionnaires reposerait sur l’existence d’un déficit des filiales, afin de pouvoir leur prêter de l’argent.


Abonnez-vous à ce blog en laissant votre adresse mail, dans la colonne en haut à droite. Merci de votre fidélité.


AFFAIRE APOLLONIA : UNE COMMISSION D’ENQUETE?

APOLLONIA : UNE COMMISSION D’ENQUETE ?

 Les épargnants floués par l’affaire Apollonia demandent aux députés, de créer une commission d’enquête sur les insuffisances des dispositifs de protection des investisseurs privés.

Le bon millier d’épargnants floués par l’affaire Apollonia ne baissent pas les bras. Par le biais de députés, ils viennent de faire inscrire à l’Assemblée Nationale, une proposition de résolution pour obtenir la création d’une commission d’enquête sur les insuffisances des dispositifs de protection des investisseurs révélées par l’escroquerie Apollonia. Et sur les suites qu’il convient d’y donner.Déposée le 6 décembre 2012 sous le n° 479, cette proposition de résolution figure sur le site de l’Assemblée Nationale depuis le 10 décembre 2012.

Seulement 6 rapports de commissions d’enquête en 5 ans

Sans jouer les Cassandre, je me demande, si cette proposition aboutira ou non à la création d’une Commission d’Enquête. Pour en avoir le coeur net, je viens donc d’interroger l’Assemblée nationale. On me précise qu’au cours de la XIII° législature,  c’est-à-dire de mai 2007 à mai 2012, sur les 150 propositions de création de commissions d’enquête, seulement 7  ont vu le jour et elles n’ont donné lieu qu’à 6 rapports!

Courage ! Quelles autres solutions envisagez-vous pour vous défendre au niveau français, voire européen dans cette affaire Apollonia ? N’hésitez à me faire parvenir vos commentaires.

Abonnez-vous à ce blog en laissant votre adresse mail, dans la colonne en haut à droite. Merci de votre fidélité.