Recherche

LA RENTREE CHEZ APPART CITY

DANS UN SECTEUR TOURISTIQUE AYANT RETROUVE UNE BELLE SANTE, APPART CITY ADAPTE SA STRATEGIE DE GESTION DE SES RESIDENCES. EXPLICATIONS.

 

 

Si le tourisme bat des records en région parisienne, il reste soutenu en province. Cette vitalité profite à l’exploitant Appart City, qui gère une centaine de résidences de tourisme dans l’Hexagone.

Vous vous souvenez de cette longue bataille auprès des bailleurs leur pour faire signer de nouveaux baux assortis d’une baisse de loyer de 5% à 30% et la prise en compte d’importants travaux de rénovation.

Depuis quelques mois, Appart City améliore ses délais de paiement de loyer, en particulier auprès de la dizaine de résidences actuellement en procédure pour demander un changement d’exploitant.

Dans quelques résidences de province où seulement quelques investisseurs avaient accepté une baisse de loyer conséquente, Appart City a même jeté l’éponge et a entériné une diminution de loyer de moitié moins, voire annulé la demande de baisse. Résultat : cet exploitant a annulé  le « nouveau » bail signé au profit d’un bail plus avantageux.

« Dans ce contexte, Appart City n’aurait réalisé qu’une économie annuelle de loyers d’environ 6 millions d’euros contre les 10 millions escomptés » me confie un investisseur.

A noter toutefois que l’exploitant a cessé de gérer la résidence de Brest Oxford. Raisons invoquées : le poids des travaux notamment. Désormais cette résidence est reprise par Terre de France depuis le 1er juillet dernier.

« La situation économique du groupe semble être revenu à l’équilibre, mais qu’en est – il des énormes dettes souscrites qu’il faudra rembourser un jour ou l’autre?

( 55 millions de dettes fournisseurs au 30/09/2017) » s’interrogent les observateurs.

Que cache cette nouvelle stratégie de gestion ? Un comportement en voie d’être vertueux ou un changement d’actionnaires en vue ?

REAGISSEZ ICI

 

 

 

 

 

 

 

 

 


3 commentaires on “LA RENTREE CHEZ APPART CITY”

  1. Sarl K dit :

    Bonjour,
    En tant que propriétaire AC au Bois de Loselet à Montévrain, je voudrais ajouter que cette résidence n’a pas subi de renégociation de bail. Même si les loyers ne sont pas payés d’avance ainsi que le stipulent les baux en cours, ils sont aujourd’hui réglés à N+1.Ceci est plutôt positif par rapport aux difficultés rencontrées ultérieurement.
    On peut s’interroger effectivement sur la stratégie du Groupe et de l’Actionnariat au regard du passé et des dettes en cours. Quelque soit notre investissement, son importance, sa localisation, sa fiscalité, nous devons rester très vigilants dans les mois à venir et analyser tout événement nouveau qui viendrait impacter l’une ou l’autre des résidences AC.

  2. drouet dit :

    Les problèmes subsistent avec ce gestionnaire…..toujours aussi mauvais payeur….après les propriétaires, ce sont leurs prestataires…..Exemple: problème récurrent à Marseille:
    http://www.lamarseillaise.fr/marseille/social/72220-appart-city-marseille-deux-mois-sans-salaire

  3. lucide dit :

    En effet, certains « nouveaux » baux ont été renégociés, voire purement annulés au profit de meilleures conditions….Pschitt le travail au forcep de T Rochet…Pschitt le travail de certains « conseils » qui ont essayé de forcer certains propriétaires à signer sous peine de menaces, et à coup de mensonges….
    Appartcity est en train d’habiller la belle mariée pour mieux la revendre probablement…..On ne parle plus de la dette abyssale qu’il faudra rembourser un jour ou l’autre et on se contente juste de dire que les loyers sont payés à temps pour stopper les procédures et que tout va bien…..La réalité est toute autre, et on verra d’ici peu les problèmes ré-apparaitre…..
    MAIS, des « super » conseils qui siège au soi disant comité de suivi (comité auprès duquel Appartcity n’a aucune contrainte) vont pouvoir une fois de plus rassurer des investisseurs pour leur dire une fois de plus que tout va bien, et qu’ils sont indispensables en veillant sur la santé d’Appartcity….c’est rocambolesque…..