Recherche

RESIDENCE GEREE : CHANGER D’EXPLOITANT ?

ENFIN LA VIE EN ROSE DANS LES RESIDENCES GEREES, C’EST POSSIBLE A CONDITION DE S’ADRESSER A UN EXPLOITANT DE QUALITE. QUELQUES EXEMPLES DE BELLES HISTOIRES DE REPRISE.

 

Résultat de recherche d'images pour "vie en rose"

 

 

 

Mon dernier billet sur le bilan à la mi-mars de la signature du nouveau bail chez Appart City a suscité plus d’une centaine de commentaires. A partir de vos nombreuses réactions se dessinent deux mouvements : les signataires de l’accord et les autres.

Comme beaucoup d’entre vous s’interrogent sur le changement  d’exploitant d’une résidence de tourisme, là encore deux situations existent. Bien sûr, les reprises de résidence (s), à l’amiable ou par voie judiciaire- par un nouvel exploitant peuvent mal se passer. Depuis plus d’une dizaine d’années, nous avons même assisté à la déconfiture de certains repreneurs. Disposant déjà de leur propre parc des résidences gérées, ils étaient avant tout des commerciaux de la défiscalisation. Et ce, au plus grand dam des investisseurs, qui pour une même résidence peuvent avoir à traiter avec 4 ou 5 exploitants successifs !

 

QUELQUES BELLES HISTOIRES

En revanche, il existe bel et bien des reprises qui marchent.  Généralement elles sont pilotées par de vrais professionnels de la gestion hôtelière pour les résidences urbaines. Forts de leur longue expérience, par exemple dans l’ingénierie touristique ou dans le secteur de l’hôtellerie économique, ils peuvent redresser des situations déficitaires. J’en veux pour preuve la reprise de résidences ex Appart City par le groupe Terres de France ou la société Exhore.

A la double condition que le bail commercial soit cassé et que les copropriétaires récupèrent la jouissance des parties communes, cette reprise peut prendre deux grandes formes: la société de gestion est détenue par l’exploitant ou par les copropriétaires (autogestion).

Dans ce billet, je me penche sur le bail commercial : signé entre le ou les investisseurs propriétaires des murs de l’établissement et la société d’exploitation, propriétaire du fonds de commerce (schéma ci-dessous).

 

Créé fin 2008, le groupe Terres de France exploite actuellement un parc de 13 résidences (1.000 appartements). Il les gère principalement en détenant la société d’exploitation qui signe un bail commercial avec les investisseurs. Ce bail comprend essentiellement un loyer fixe et un loyer variable. « Nous servons sur l’Appart’Hotel de Quimper (ex appart city Quimper) un loyer global de 38% du CA en 2016 et devrions atteindre 40% en 2017.  La part fixe a été calculée en fonction du point d’équilibre de la résidence pour une gestion pérenne. Quant à la part  variable, elle est indexée sur le CA HT global uniquement pour éviter tout litige dans les calculs et être totalement transparent vis-à-vis des copropriétaires. Nous fonctionnons avec un système de pallier de CA permettant un partenariat gagnant/gagnant et une augmentation progressive des loyers sans risque de défaillance » m’explique Pierre Bournais, Président de Terres de France.

 

De son coté, la société Exhore lancée en 2006, compte en gestion à ce jour 18 résidences (1.200 appartements). Elle intervient dans les deux schémas de société d’exploitation. “Très souvent, nous reprenons des résidences dans lesquelles l’exploitant promettait un loyer élevé, mais ne l’honorait pas pour autant.  Ainsi à Strasbourg, une résidence de 140 appartements nécessitait des travaux de remise en état et présentait des loyers et des charges impayées. En reprenant en main sa gestion en 2010, nous avons réussi à augmenter sérieusement les recettes locatives” commente Yannick Auré, Pt d’Exhore.  Résultat,  le loyer versé aux investisseurs a totalisé sur l’année 2016 un montant de 434.000 euros HT (part fixe). A quoi s’ajoute une part variable de 51.000 euros HT. DONC SIX EXERCICES SATISFAISANTS AVEC CE NOUVEL EXPLOITANT.

Reste que pour réussir ce type de reprise, un consensus de copropriétaires au sein de la résidence s’impose. Dans un prochain billet, j’examinerai la situation où les copropriétaires détiennent la société d’exploitation. Et par conséquent s’impliquent davantage dans la gestion. Et ce, même s’ils donnent un mandat de gestion à un exploitant reconnu.

 


156 commentaires on “RESIDENCE GEREE : CHANGER D’EXPLOITANT ?”

  1. bevelacqua laurent dit :

    merci pour ces exemples de reprises qui fonctionnent .
    par contre il ya une juste une question que je me pose . vous dites dans le billet que les proprietaires de la residence gere par terres de france touche un loyer fixe et un loyer variable selon le CA de l’entreprise . mais n’est ce pas ce qui a ete montre du doigt sur le nouveau bail d’AC ?
    ou bien est ce different ?

    • Bailbail59 dit :

      Heureux de prendre connaissance de ces reprises et savoir qu’il peut y avoir un lendemain sans Appart-City.

      Cerataines résidences AC déficitaires avaient été reprises par Neho-group, après avoir subi une première baisse drastique en ont connu une seconde et aujourd’hui le dirigeant T.. R… a quitté ce groupe pour succéder à P…D….au sein d’Appart-City….

      J’espère que la nouvelle direction dAC ne voudra pas imposer un bras de fer général aux bailleurs qui auront signé le nouveau bail.

      je préfère éviter cette confrontation et ne pas renouveler mon bail.

  2. mdenoune dit :

    AU LIEU D ARRIVER SUR CE BILLET, D’AUTRES REACTIONS A UN EVENTUEL CHANGEMENT D’EXPLOITANT PARVIENNENT SUR LE PRECEDENT BILLET. Aussi je les transfère d’un billet à l’autre.
    • Bevelacqua
    March 23, 2017 at 2:20 pm (Edit)
    Personnellement je prefererai avoir moins de baisse etant dans une residence rentable que de devoir partager avec des residences non rentables. Mais si ca permet a tout le monde de continuer plus sereinement le.heu en vaut la chandelle
    Reply
    • Pigeon92
    March 23, 2017 at 3:37 pm (Edit)
    Les reprises par d’autres exploitants avec succès existent et ce depuis plusieurs années.
    Il est plus simple d’affirmer le contraire sans chercher à savoir si ce qu’on affirme est une vérité. Et cela permet de démontrer (faussement) que la seule solution est de rester avec un exploitant défaillant, très endetté, en cessation de paiement virtuelle, sans aucune fiabilité dans ses engagements.
    Quand on a aucun argument pour convaincre on ne peut que dire : il n’y a rien d’autre à faire, c’est moins fatiguant et plus facile.
    Heureusement de très nombreux propriétaires bailleurs d’Appart City ne l’entendent pas de cette oreille et ne signeront pas le nouveau bail.
    Reply
    • Bevelacqua
    March 23, 2017 at 3:45 pm (Edit)
    Sauf que des exemples de reprises je n en ai aucun. Je viens de vous donner un exemple de reprise catastrophique. J attends toujours un exemple de reprise qui ce soit bien passe dans le temps et qui soit aujourdhui perenne. Je n affirme rien je me renseigne justement parce que je ne suis qu un proprietaire qui le jour ou il a signe ce bail aurait du se casser une jambe.
    Reply
    o bernardgronon
    March 25, 2017 at 11:20 pm (Edit)
    Bonjour,
    Je peux vous indiquer Lannion qui a quitté AC et fonctionne sans arriérés de loyers ni procédures coûteuses.
    o philip pechayre
    March 26, 2017 at 6:25 am (Edit)
    ,rappelez moi la baisse de loyer?
    Et la nature et durée “ferme” du bail avec le repreneur?
    Petit exploitant ? Quelles perspectives de revente des biens des Copropriétaires qui sont “collés” ?
    Résidence déficitaire sans potentiel qu’AC laissait partir sans regret…
    Toujours pas d’exemple convaincant…parce ce qu’il n’y a que des cas isolés…de départs pas très glorieux…
    Pourquoi partir quand on peut se trouver mieux en restant?
    • philip pechayre
    March 26, 2017 at 8:23 am (Edit)
    Pour éviter des malentendus: nous ne défendons que les propriétaires..
    À bien y regarder il y a réellement deux solutions qui s’affrontent:
    – rester en visant le redressement de l’exploitant. Ce qui apportera sécurité de paiement et valorisation aux Copropriétaires.
    – tenter de partir en espérant trouver ailleurs un exploitant plus sur..
    Nous avons négocié pour la première solution après beaucoup d’hésitations…l’analyse de la situation nous à permis de comprendre que la deuxième solution, souhaitée pas beaucoup, ne pouvait se faire sans dépot de bilan. En effet tenter de forcer le départ de nombreuses résidences signifie démanteler AC….
    Reply
    • PHILIP PECHAYRE
    March 25, 2017 at 5:19 pm (Edit)
    tiens tiens ..même en s’y mettant à plusieurs et en insistant: impossible d’obtenir des exemples de reprise idyllique? Pigeon 92 ne va pas au bout de ses affirmations.
    Je connais des reprises de résidences déficitaires ..tous très douloureux, parfois avec retardement car le “repreneur” séduit ..au début. Mais les “repris” déchantent plus tard quand le repreneur, cynique, applique les recettes imparable: fins de bail, juge des loyers en cours de bail ou pressions triennales car les repris découvrent parfois trop tard la différence entre un bail de 9 ans ( 3/6/9 par définition) et un bail ferme… Voir plusieurs cas de reprises douloureuses suite des affaires Mona Lisa ou Belhambra. Ailleurs on appellerait cela le syndrome de Stockholm! Mais pour les conseils ou “conseillers” habitués de ce genre de chose et prétendus “spécialistes ” des résidences gérées on apple cela des affaires “récurrentes” …
    Reply
    • Bailbail59
    March 25, 2017 at 6:18 pm (Edit)
    Je pense que M Denoune a mis des exemples mais vois qui veut.
    Reply
    o PHILIP PECHAYRE
    March 25, 2017 at 6:31 pm (Edit)
    pas vu ? qui connait des exemple de résidences “rentables” qui ont réussi a s’échapper en dehors d’un contexte de dépôt de bilan du groupe ou elles étaient, sans payer d’indemnité d’éviction, sans subir de baisse de loyer?
    Bailbail59
    March 25, 2017 at 9:57 pm (Edit)
    De nombreuses résidences se trouvaient à quelques mois de l’échéance du bail et les copropriétaires se trouvaient fondés de refuser le renouvellement de bail et auraient pu quitter Appart City sans laisser des pénalités, la faute du locataire étant largement établie par les retards accumulés dans le règlement des loyers et les nombreuses actions judiciaires.
    Mais les résidences n’ont pas été “traitées” individuellement mais plus simplement mutualisées.
    Concernant les reprises ratées, vous ne citez pas le cas des résidences dont Appart City s’était séparé et qui ont été reprises par Neho-group, celles-ci ont subi deux baisses consécutives de loyer. Le directeur de cette société n’était autre que le nouveau dirigeant d’Appart City.
    Pourquoi n’appliquerait-il pas “sa” méthode chez Appart City?
    En tous cas, la première étape est faite puisque les copropriétaires ayant signé le nouveau bail ont déjà accepté une première diminution de loyers.
    Nous avons été traités avec mépris par AC, en particulier l’année dernière par le staff.
    Convoqués par AC pour nous faire gober de signer un nouveau bail accusant une baisse conséquente des loyers, une prise en charge des travaux, le tout accompagné d’un crédit gratuit pour toutes les échéances non honorées. À l’époque, nous avons été les plus forts en refusant toute négociation, pourquoi ce changement? Pourquoi avoir baissé les bras?
    Ce sont les bailleurs qui payeront les pots cassés, une fois de plus.
    o Philip Pechayre
    March 26, 2017 at 6:05 am (Edit)
    Vous faites une erreur sur ce qui se passe en fin de bail..
    L’exploitant dispose de son “droit au renouvellement” ..
    Par conséquent le bailleur ne peut pas “partir” sans payer l’indemnité d’éviction…
    Meme en fin de bail..
    Il ne peut échapper à cette indemnité qu’en “prouvant” la faute de l’exploitant…ce qui veut dire “procès” long difficile aléatoire…
    Si vos conseils vous ont laissé croire le contraire ce sont de piètres connaisseurs des baux commerciaux..
    o Bailbail59
    March 26, 2017 at 8:47 am (Edit)
    Droit au renouvellement, c’est l’essence du bail commercial Sauf motifs légitimes et sérieux dont fait partie le non respect du contrat……
    C’est mal connaitre la loi, voir malhonnête, que d’affirmer le contraire.
    • rose
    March 25, 2017 at 11:08 pm (Edit)
    Ce blog me rappelle quelques souvenirs lointains du temps ou nous étions avec Appartcity puis GRH avec T.R. comme dirigeant.
    Je me réjouis qu’à Carcassonne, nous sommes maintenant bien loin de ces problématiques grâce à une heureuse reprise.
    Le PDG de GRH, qui semble revenu chez Appartcity, nous avait fait des propositions et à condition égales, nous sommes allés voir ailleurs en signant un bail commercial avec un autre exploitant.
    Ce que je lis, conforte notre choix, car non seulement nous sommes payés sans procédure (une situation normale somme toute), nous avons une association dynamique qui nous tient régulièrement au courant, des relations saines avec le gestionnaire, des appartements enfin vendables grâce à une enseigne sans réputation sulfureuse, et surtout un chiffre d’affaire qui a explosé de +48% et un Taux d’Occupation de +8% en 2016.
    D’autres résidences sont parties à l’époque du giron de GRH, et d’après ce que je sais, ne regrettent nullement leur choix.
    Bon courage pour celles et ceux qui restent avec Appartcity.
    Reply
    • philip pechayre
    March 26, 2017 at 6:53 am (Edit)
    Ça c’est un bon exempté!
    À conditions égales avec AC ( forte baiss de lier) et dans une résidence dont AC n’avait plus voulu (GRH n’est en effet que la structure de “defeasance” d’AC)…
    Bravo aux Copropriétaires qui ont fait le bon choix! Mais qui avaient la possibilité de choisir!
    Bravo pour le repreneur qui a vu plus clair ou a choisi un positionnement different…
    GRH n’est pas AC! GRH a été construit pour “débarrasser” AC de résidences dont ils ne voulaient plus. …à tort ou à raison!
    GRH Est une structure sans moyens, sans capitaux…une structure de ” transit” sans stratégie de long terme ..dans’laquele se trouvaient uniquement des cas “problématique” à restructurer. la stratégie est simple: ça passe ou ça casse!
    Et si ça casse tant pis…
    Certains ont préconisés d’élargir la méthode en regroupant les résidences déficitaires d’AC dans une ou Plusieurs structures “ad hoc” ..pour pouvoir faire le “menage” plus vite…
    La solution était tentante…
    Nous avons du choisir de négocier une solution globale car plus de 50% des résidences d’AC sont déficitaires ou très faiblement rentables…
    La solution de séparer les résidences à problème n’est pas viable : elle conduisait au dépôt de bilan inéluctable.car ni les actionnaires, ni les dirigeants ( Denizet), ni la plupart de résidences n’étaient d’accord…
    Une négociation difficile et complexe ce dont peu de gens ont conscience…
    Un bon cas isolé…
    Reply
    o Bailbail59
    March 26, 2017 at 7:35 am (Edit)
    Arrêtez de donner des exemples, il ne peut y avoir de lendemain heureux sans Appart City.
    Cette situation n’est pas due à une mauvaise gestion mais aux réfractaires qui font rien qu’à embêter ces honnêtes gestionnaires.
    Quel argumentaire simpliste…
    Depuis le premier jour, on se demande qui défend qui.
    o bernardgronon
    March 26, 2017 at 9:17 am (Edit)
    Monsieur,
    Arrêter de dire que les cas qui fonctionnent en dehors d’AC sont isolés car même si ils sont minoritaires, ils sont la preuve qu’une exploitation de tourisme sans AC peut fonctionner. Vous défendez le nouveau bail rédigé entre AC et avocats. Nous savons que vous avez fait au mieux dans le cadre d’une législation qui est FAVORABLE au Preneur mais je pense que vous devriez porter à la connaissance des bailleurs que :
    – la clause résolutoire fonctionne au bon vouloir des juges (exemple des bailleurs de Lagrange qui sous mesure de sauvegarde depuis bientôt 9 ans reçoivent des petits loyers qu’en refaisant des procédures. Les bailleurs attendent avec impatience de récupérer leur bien au bout des 11 ans ! En effet les juges qui siègent au Tribunal de Commerce pour les mesures collectives ne sont pas des juges “fonctionnaires du TGI” mais des juges qui donnent priorité aux entreprises).
    – Lorsque deux ou trois bailleurs impayés vont demander à bénéficier de la clause résolutoire pour tous, les bailleurs qui sont payés vont-ils accepter le risque de la résiliation et du risque d’avoir à payer l’indemnité d’éviction qui est due lorsque la résiliation est demandée par les bailleurs (voir cas de Lagrange où les bailleurs ne peuvent pas résilier sans ce paiement)
    – se mêler de la gestion d’une société en imposant un versement de capital et en réclamant un surloyer (complètement irréalisable) implique un moratoire sur le paiement des loyers et un risque fiscal que certains des avocats ont reconnu.
    – la clause travaux donne la possibilité à AC de faire ce qu’ils veulent de nos locaux sans aucune garantie de remise en état à la fin de bail puisque seul est prévu “en bon état locatif” et vous avez omis de réclamer un état des lieux avec ce nouveau bail qui est pourtant obligatoire par la loi dès qu’il y a prise de bail et qui assurait le bailleur d’avoir une base de réclamation.
    – la cession des locaux techniques n’est absolument pas certaine car entre la promesse et la réalisation, il est possible à AC de vendre à un tiers. Lors du procès que devra effectuer le syndicat des copropriétaires (bénéficiaires n’ayant en plus pas enregistrée la promesse pourtant fortement recommandée dans le cadre de l’art. 1840A du CGI sous peine de risque de nullité) pour “forcer” la vente, il devra prouver que le tiers était de mauvaise fois pour faire annuler la vente entre AC et le Tiersi. Au mieux, le juge annule la vente, au pire rien car le bail ne prévoit pas une punition pénale (voir les cassations). Vous parlez de procès long et coûteux, en voici un. Pourquoi ne pas avoir traité directement avec le SDC d’autant plus que la majorité d’entre-eux ont une gestion de syndic avec une filiale d’AC ?
    – le nouveau bail ne met pas les bailleurs à l’abri d’une mesure collective et par expérience de LAGRANGE qui en mesure de sauvegarde fait payer les charges aux bailleurs sans leur verser de loyer serait une catastrophe pour les bailleurs. Dans le cas d’une liquidation judiciaire, au moins, je récupérerai mon bien, rembourserai le solde de TVA (moins cher que les travaux payés au prix fort à AC) et j’en disposerai à ma convenance sans dépendre de l’un gestionnaire,
    Il n’y a pas de solution miracle et la vôtre ne l’est pas plus que le choix que prendront certains bailleurs. Les intérêts des uns et des autres n’étant pas forcément communs, le choix à faire peut être différent de la solution que vous avez choisi, avec AC, de proposer aux bailleurs.
    o PHILIP PECHAYRE
    March 26, 2017 at 10:02 am (Edit)
    Rejeter les baisses de loyer, penser qu’ils n’est pas nécessaire de demander aux actionnaires de faire leur travail, exiger que les loyers reviennent automatiquement à leur niveau quelle que soit la situation de l’entreprise ..tout cela ne sont que des “exigences” inacceptables! Ca ne s’appelle plus négocier. Pour ceux qui savent ce qu’est une entreprise c’est refuser de regarder les réalités en face…
    Exiger la sortie est à la rigueur, une solution pour des résidences déficitaires qui préféreront tenter leur chance ailleurs! faire des sacrifices avec un autre et ne rien céder AC. c’est compréhensible et après tout acceptables sans dommage pour les autres résidences..mais à petite dose et pour des résidences déficitaires.
    Si par contre certaines résidences “saines” ou à gros potentiel de redressement, veulent jouer cette stratégie de sortie avec l’aide de certains conseils, elles doivent savoir que toutes les résidences que nous représentons, qui disposent d’ordonnances exécutoires, agirons immédiatement pour protéger leurs intérêts, car tout accord visant la sortie, pour une résidence saine, serait une violation caractérisée de notre accord préjudiciable au choix que nous avons fait avec nos clients : obtenir un accord global pour une sortie par le haut sans dépôt de bilan!
    o Bailbail59
    March 26, 2017 at 10:17 am (Edit)
    Expliquez nous alors pourquoi Appart City deviendrait vertueux et gérerait en bon père de famille dans l’intérêt de tous.
    Pourquoi le pas l’avoir fait avant?
    Le vilain crapaud pourrait devenir un gentil et joli chevalier ( sans référence aucune…)!
    o PHILIP PECHAYRE
    March 26, 2017 at 11:39 am (Edit)
    Si les dirigeants savent faire avec ces changements alors oui ils seront fiables et crédibles de nouveau.
    Vous êtes près de 5000 qui allaient recevoir les baux …Nous n’avons pas pu vous informer faute de mandats. Mais sachez que l’immense majorité de nos clients informés et consultés, pendant toutes les négociations, ont approuvé cet accord et ils ne sont pas différents des autres qui ne nous ont pas mandatés!
    o rose
    March 26, 2017 at 9:32 am (Edit)
    Si GRH était une structure sans capitaux, c’est bien de PDG actuel d’Appartcity qui était à sa tête à l’époque (T.R.) et qui selon mes informations, n’a pas mieux réussi avec la résidence d’Annecy (dans laquelle j’ai une amie qui a investi) ou après avoir proposé 30% de baisse en 2014, leur a proposé 18 mois après à nouveau 30% face à l’échec de sa gestion…aujourd’hui, après de belles promesses, et des menaces de juge des loyers, T R lâche cette résidence et montre son incapacité à gérer des résidences de tourisme.
    Notre cas ne semble pas si isolé que cela, car nous les propriétaires avons été informés de cas de reprises réussies par des gestionnaire et avons été amenés à nous prononcer sur le choix du nouveau gestionnaire en fonction de ces réussites.
    Cet avocat qui intervient sur ce blog est il l’avocat des bailleurs ou du preneur? (ça ne me parait pas clair?)
    o Bevelacqua laurent
    March 26, 2017 at 9:52 am (Edit)
    Ce qui serait bien c est de respecter chacun dans ses choix. L avocat qui s exprime défend une negociation qui a dure plusieurs semaines et qui représentait de nombreux proprietaires. Notre résidence n’est pas passée par ces 4 avocats mais nous avons été conseilles par plusieurs juristes et avocats qui nous ont explique les differentes options. Nous en avons discutes entre proprietaires et chacun a decide sans aucune pression. Et une majorite a signe ce nouveau bail.
    Sommes nous pour autant des pigeons ? Sommes nous pour autant des pro AC ? Nous les avons mis 3 fois au tribunal et nous ne leur avons jamais fait de cadeaux. Chacun defend ses positions c est bien. Mais les proprietaires qui ont signe l ont fait avec plusieurs conseils et pas forcement d avocat a la solde d AC.
    On pourrait se demander si les conseillers qui disent de partir ne sont pas à la solde de concurrents qui souhaiteraient récupérer des résidences a moindre frais ?
    Aujourd’ hui, ceux qui ont signé le nouveau bail sont tributaires de ceux qui ne veulent pas signer. Nous avons signes cet accord juste pour avoir un avenir plus serein pour un produit qui à la base était fiable et sécuritaire. Ce que je pense c est que tous les proprietaires se mobilisent pour empecher que ce genre de desagrement recommence pour d autre et que le gouvernement fasse quelque chose.
    • rose
    March 26, 2017 at 10:34 am (Edit)
    Moi cela m’est égal qui signe ou pas….mais cela m’amuse plutôt de voir les écrits de ce blog….
    Si il y en a qui y croient, tant mieux…
    En tout cas, nous, nous sommes sauvés, très contents, et bien réconfortés lorsqu’on lit tout cela
    Bon courage avec appartcity
    Reply

  3. 1) vous remarquerez que nous ne voyons ici que le point de vue de ces exploitants fiers d’avoir réussis…mais que vous dit on des copropriétaires et de ce qu’ils ont du accepter ? rien bien sur ce serait moins « sexy »

    2) vous remarquerez que tous ces exploitants ont généreusement offert, en contrepartie d’une énorme baisse de loyer une clause de retour avec loyer variable ! curieusement si nous avions négocié cela : 1) personne n’aurait signé et 2) tous les fiscalistes nous seraient tombé sur le dos en criant au scandale à cause de la clause « recettes » ( loyers variable)

    3) vous remarquerez bien entendu que seules des résidences très déficitaires sont parties! Leurs copropriétaires ont finalement accepté ce que l’exploitant précédent ne pouvait pas obtenir . Ça prouve simplement que si l’exploitant précédent avait pu obtenir les mêmes sacrifices il aurait obtenu le même résultat! Même si personne ne peut prouver cela ni le contraire..puisque le choix n’est pas réversible.

    • Bevelacqua laurent dit :

      J avais pose la.Question sur cette clause lie au CA mais je ne vois pas mon post. Donc etant néophyte en matiere juridique je me pose donc la question. Vous citez un interessement au CA et vous montrez du doigt la clause de retour du nouveau bail. Je ne comprends pas la difference sachant que dans le nouveau bail la clause n est pas une participation au resultat.

  4. Avatar dit :

    Même sur ce billet qui concerne le changement d’exploitant, Maître Pechayre continue sa PROPAGANDE en écrivant qu’en dehors d’Appart-City il n’y a pas d’alternative valable.

    Nous ne sommes plus dans le domaine de la défense d’un dossier mais dans le domaine de la publicité pour un groupe qui, rappelons le, ne respecte pas ses engagements et qui historiquement du temps de Park & Suites était déjà connu pour ces innombrables retards de paiement des loyers.

    Il y a de nombreuses reprises par d’autres gestionnaires qui se passent très bien n’en déplaise au défenseurs d’appart-City et dans tous les cas cela vaut mieux qu’un gestionnaire qui ne paie pas ses loyers !

  5. drouet dit :

    Avec des « si » et des « mais » on peut refaire le monde.
    Il y a effectivement de belles reprises et des exploitants plus performants qu’Appartcity….dans les ex appartcity, Lannion et Compiègne marchent plutôt bien….Mais chez les ex Park and Suites, c’est pareil….parce qu’ils sont déficitaires? que nenni! avec les frais de siège exorbitants d’Appartcity, ces résidences étaient déficitaires évidemment, alors qu’aujourd’hui elles gagnent de l’argent!
    Cet avocat ne semble pas du tout connaitre le sujet du loyer variable…Un bail actuel tellement mal ficelé dans sa rédaction sur ce sujet, et une clause de variabilité que les signataires ne pourront jamais réellement profiter….une véritable arnaque alimentée par un manque de compétences apparemment.
    Les avocats qui sont fiscalistes, c’est un vrai métier à part.
    Chacun à sa place.

    • bevelacqua laurent dit :

      ce qui m’etonnes c’est que vous vous focalisiez sur le seul avocat qui vient s’exprimer mais detrompez moi si je dis n’importe quoi, mais il me semble qu’ils etaient 4 avocats . de plus notre residence n’est pas passe par eux mais par une equipe de juriste et de fiscalistes, sont ils eux aussi ignares en la matiere ? en gros vous etes les seuls a connaitre la verite ?
      dommage qu’il n’y ait pas de stastistiques sur les bonnes et mauvaises reprises .

      • droite dit :

        Je ne fais que rétablir une vérité par rapport à une seule personne…les 3 autres ne se sont pas exprimés, donc je n’ai pas à répondre de quoi que ce soit….Et puis, il faut savoir qu’il n’y a pas que 4 avocats, mais 15 autres qui ne partagent ce point de vue…..donc il est important que tous le points de vue soient exprimés.

      • Quelle vérité? 15 avocats ? Combien de résidences combiens de clients?
        Ils n’ont pas participé aux négociations et ne connaissent pas le contexte ni les chiffres..
        Nous sommes 4 mais 5000 clients et 50 résidences qui ont déjà signé.

    • Vérifiez mieux le profil de cet avocat 😉 ses compétences et son expérience.
      Et au fait: rien n’empêche ceux qui ont peur de la clause de retour d’y renoncer!
      Personne ne leur en voudra surtout pas AC à qui ils feront cadeau!
      En réalité les opposants à cette clause refusent plus largement toute baisse durable des loyers en pretendant que seule la mauvaise gestion serait la cause des difficultés! Et qu’il suffirait de changer d’exploitant pour résoudre le pb
      C’est se voiler la face!

      • drouet dit :

        Je doute que sur 15 avocats ils soient tous incompétents et que le seul qui parle ait toutes les compétences…
        Et rien à avoir avec la clause recette dans le cadre d’un loyer binaire

      • La compétence des avocats n’est pas le sujet!
        Ils sont surement tous très compétents..en droit..
        Mais il s’agit de résoudre un problème économique et financier..
        …les problèmes à résoudre ne sont pas des problèmes de droit:
        Un exploitant qui perd de l’argent ne paie pas ses loyers …tôt ou tard!
        Une résidence déficitaire ou très peu rentable n’échappe jamais à une baisse de loyer ….tôt ou tard!…
        Aucun actionnaire ne remet de l’argent s’il est sur de le perdre
        pour passer de oerte à profit il faut augmenter les recettes et réduire les depenses…
        tous les gestionnakres de crise savent quˆil faut agir dans lˆordre suivant :
        1) reduire les depenses ( donc baisser les loyers mais aussi les autres frais)
        2) investir pout relancer le chiffre dˆaffaires ( travaux de renovation et investissements dans les services)
        3) receuillir le fruit des deux points precedents sans retomber dans lˆabime donc en continuant a gerer les depenses et a maintenir les investissements pour rester rentable et donc ..pouvoir .payer les loyers regulierement

        C’est la logique qui est derriere cet accord !
        il y a dˆautres logqiues:
        – se battre jusquˆau depot de bilan
        – tenter dˆechapper aux griffes dˆAC en revant de verts paturages.
        certains sˆy essaient et ils ont le droit dˆavoir leurs avocats
        pllus de 5000 copropriaitaires ont deja choisi de suivre la voie du redressement
        nous verrons ….

      • Bailbail59 dit :

        Cent fois remettre l’ouvrage sur le métier….

        Que de redites.

        Toujours s’avouer le meilleur, les autres n’étant que de simples avocats….au mépris de toute déontologie.

        Le témoignage de Zanette Daniel mériterait d’être développé pour mieux comprendre les méthodes d’AC.

        Cette démonstration est courageuse, y aurait-il possibilité que d’autres témoignent?

      • déformer, critiquer ne jamais rien proposer!

      • BAILBAIL59 dit :

        C’est vrai, je ne change pas d’avis á chaque post.

      • BAILBAIL59 dit :

        Cavalier m’a tuer?

  6. Bevelacqua laurent dit :

    Sauf qu aujourd hui le gestionnaire paie ses loyers. Donner des exemples de reprises qui fonctionnent c est tres bien apres il faut aussi ne pas se voiler la face et se dire que la reprise risque d entrainer un reel probleme en concession bien plus importante. Donc en gros si je comprends bien en defendant le.nouveau bail je dois moi aussi etre a la solde d AC. Ca m interesse de le savoir parce que je peux peut etre leur demander un salaire. Par contre vous en defendant systematiquement la sortie n etes vous pas a la.solde de la concurrence ou d investisseurs.qui souhaiteraient reorendre a bas prix les appartements ? On peut etre d accord ou non avec ce bail mais respectez au moins ceux qui le defendent et qui ont signes parce que je ne pense pas qu AC ai recrute 5000 commerciaux

    • drouet dit :

      Je n’ai pas à citer tel ou tel gestionnaire pour les reprises…chacun fera son propre choix, et il y en a même qui sont spécialisé montagne, mer, étudiant, tourisme, mandat gestion, etc….
      Ce bail a été bâclé de l’avis de nombreux spécialiste: c’est un fait

      • bevelacqua laurent dit :

        en general quand on avance des arguments il faut les etayer . on m’a demande de citer une reprise catastrophique, je l’ai fait , et la vous vous refugiez derriere je ne sais quel secret professionnel pour lancer des phrases sans arguments .
        vous dites que le bail a ete bacle, j’imagine que vous auriez mieux fait .
        c’est l’avis de nombreux specialistes, dans ce cas citez les . j’ai egalement l’avis de nombreux specialistes qui disent que le bail est peut etre une solution qui va permettre de se sortir de cette situation .
        ne croyez pas detenir seul la verite .

      • drouet dit :

        Quelle reprise catastrophique M Bevelacqua svp?
        Pour les « spécialistes » en baux commerciaux, ayant en plus une approche fiscaliste, il y en a peu en France de très compétents, et vous n’aurez aucun mal à les trouver en vous renseignant un peu….

    • Avatar dit :

      Comment osez vous écrire qu’aujourd’hui Appart City paie ses loyers ?

      Lire de telles inepties ne peut que révolter les milliers de propriétaires qui ne touchent pas leurs loyers ou qui voient leur loyers amputés d’un pourcentage décidé unilatéralement par Appart City.

      Le CHANTAGE fait par les porteurs de la bonne parole d’Appart City qui sans sourciller nous expliquent que seuls les signataires percevront leur loyers est non seulement la preuve d’un manque d’éthique de la part de juristes professionnels et relèverait de l’extorsion de fond condamnable si ces propos étaient tenus directement par Appart City sans passer par des intermédiaires.

      Nous ne cherchons pas à vous convaincre de changer de gestionnaire et nous respectons votre choix mais ayez au moins la décence de faire de même ! J’ai pour ma part changé de gestionnaire et je m’en porte très bien.

      Il serait temps que les quelques « forumistes » qu’ils soient juristes ou pas, et que l’on retrouve sur plusieurs forums arrêtent leur propagande pour Appart City.

      En ce qui me concerne je n’ai aucun problème à ce que des propriétaires signent ce nouveau bail proposé, s’ils pensent que c’est leur intérêt. Mais pour bon nombre d’entre nous, ce n’est pas le cas. Alors une bonne fois pour toutes, respectez les choix de chacun !

      • Pigeon92 dit :

        Merci pour ce coup de gueule bien justifié!

      • bevelacqua laurent dit :

        vous voulez mes releves de comptes ? ainsi que ceux des proprietaires de notre residence ?
        depuis decembre nous touchons nos loyers alors le coup de gueule je veux bien mais il va falloir apprendre a respecter les gens . nous ne nous connaissons pas monsieur avatar, encore un pseudonyme d’ailleurs .
        je ne suis ni juriste ni avocat ni un professionnel , je suis juste un proprietaire lese comme les autres par appart city mais qui aujourd’hui apres avoir signe le bail recoit ses loyers et voit un reel changement dans les communications avec apaprt city . maintenant si vous n’acceptez pas que l’on vous contredise, pour votre sante je vous conseillerai de prendre un peu de recul . vous dites que vous avez quitter appart city donc que faites vous la si vous n’avez plus aucun probleme ? d’ailleurs c’est assez etonnant car vous dites avoir changer de gestionnaire mais vous vous mettez dans le lot de ceux qui ne touche pas de loyers . etrange quand meme .
        petite information je ne suis sur aucun autre forum .

  7. Avatar dit :

    Je constate toujours la même agressivité de la part des défenseurs d’Appart-City. Mon post qui n’était en rien agressif et ne manquait pas non plus de respect ne s’adressait pas qu’à vous et cela me semblait assez clair quand on prend le temps de lire calmement

    Par contre ce qui s’adressait bien à vous c’est le fait d’écrire que Appart City paye ses loyers !

    Je comprends que ce postula vient du fait que vous avez touché vos loyers mais cela ne vous donne pas le droit d’en faire une généralité car c’est faux.

    Dernier point pour un de mes studios, nous avons de gestionnaire mais il m’en reste malheureusement un. Cela répond il à vos interrogations?

    • bevelacqua laurent dit :

      rien d’agressif ? alors on a pas la meme definition de l’agression . quand on commence a faire une phrase par comment osez vous en gras, en parlant de chantage de porteur de la bonne parole d’appart city, de propagande d’appart city en gras egalement c’est pour moi de l’agression et un manque de respect envers ceux qui ont signes le bail .
      jusqu’a maintenant vous pouvez chercher dans mes differents messages de l’agression et du manque de respect je doute que vous en trouviez .
      depuis le debut je donne mon exemple et celui des differents proprietaires de notre residence en disant que depuis que nous avons signes le bail appart city paie ses loyers, et change de comportement . ca s’appelle du temoignage, comme ceux qui donnent l’exemple de reprise qui ont fonctionnes .
      a aucun moment je n’ai parle de generalite donc ne faites pas dire aux autres ce qu’ils n’ont pas dit .
      .

      • bevelacqua laurent dit :

        derniere precision, ma phrase disant qu’appart city paie ses loyers n’etait qu’une reponse a ca « Il y a de nombreuses reprises par d’autres gestionnaires qui se passent très bien n’en déplaise au défenseurs d’appart-City et dans tous les cas cela vaut mieux qu’un gestionnaire qui ne paie pas ses loyers ! »

        puisque je peux vous retourner exactement la meme phrase que la votre . comment osez vous dire qu’appart city ne paie pas ses loyers ? alors que depuis 4 mois nous sommes des milliers a les toucher ?

        Lire de telles inepties ne peut que révolter alors que des propriétaires qui touchent leurs loyers .

        et je peux continuer sur le reste de votre post en changeant juste quelques mots .

  8. zanette daniel dit :

    Bonjour, je me permets de me joindre à vos commentaires car je suis aussi en conflit avec le groupe de Mr CAVALIER HPC.
    Je suis boulanger dans l’hérault, et j’ai livré l’appart city du boulevard Berthelot en pain et viennoiseries.
    Au delà du recouvrement difficile des factures, des retards…, j’ai été très surpris du mode de tarification des nuitées. Un veilleur de nuit nous faisait part régulièrement de son incompréhension des tarifs qui étaient passés de 89 à 59€ la nuit en 10 ans !
    Je comprends les difficultés croissantes des propriétaires !
    En consultant vos publications, je constate qu’en plus de permettre à un promoteur de faire de sérieux profits sur votre dos ( biens surévalués ), une société connexe à celui-ci gère le bien, à prix d’or, et en plus, il oublie de vous payer durant les 6,12, ou 24 premiers mois !! le comble du deal perdant perdant pour vous, d’autant que vous avez acheté des biens sur évalués.
    Vu le nombre de procédures de recouvrement lancées, vous ne devriez avoir aucun mal à obtenir un jugement vous rendant les parties communes, et ainsi pouvoir vous tourner vers de l’auto gestion.
    Il est à savoir que le cerveau juridique de HPC est décédé il y a quelques mois, et que cet obscur brillantissime stratège est bien mal remplacé.
    Pour ma part, ma connaissance de votre dossier me vient de la bataille que je mène contre mon bailleur feu Mr CAVALIER et HPC/océanis /pompignane développement.
    Celui ci a acheté le centre commercial que j’occupe, et pour nous inciter à partir ,a stoppé tous travaux d’entretien, nettoyage,commercialité mise à mort en quelques mois.
    Outre un refus de renouvellement de bail , HPC est dans l’incapacité de nous payer !
    Des sommes conséquentes d’impôts impayés ont poussé les impôts à des ATD sur les loyers, et aujourd’hui la saisie des murs est en marche !
    Les divers promoteurs alléchés par la fragilité de HPC nous ont rapporté que HPC qui avait acheté un camping au grau du roi, ne peut toujours pas le payer 1 an après.
    Notre interlocuteur commun est un joueur de poker fou, qui bluffe en permanence, pour tenter de gagner sa partie sans la moindre carte dans son jeu.
    La solution reste de REPRENDRE SON AUTONOMIE et ne pas croire en ses promesses.
    Les promesses de ce groupe sulfureux n’engagent que ceux qui les écoutent.
    Qui peut garantir le versement de 25M€, quand il ne peuvent pas payer 0.5M€ d’évictions ou 15M€ pour un camping ??
    Qui peut garantir le paiement régulier des loyers ? un nouveau bail? quand leur politique tarifaire est déconnecté de la réalité économique
    . Votre capital risqueur est là pour reprendre ses fonds et ses profits, au point pour seule solution de vous proposer une baisse de vos loyers ! alors que vous avez déjà payé cher vos murs, et vous devez offrir vos locations en plus !!
    Si HPC et Equistone ne parviennent pas à vous gruger, ils devront ou recapitaliser les loyers impayés, ou déposer le bilan. Mais le dépôt de bilan est loin d’être évident.
    Des années durant les transferts de fonds entre sociétés ont financé la promotion immobilière du groupe ! il y a quelques mois, les fonds de Océanis ont financé les travaux de appart city Nîmes, les banques sont très réticentes aujourd’hui.
    Ces flux peuvent engager la responsabilité des gérants sur leurs biens propres, et là, vous retrouverez vos 25M€ et plus encore.
    Les derniers locataires que nous sommes avons organisé notre résistance, et les procés nous sont favorables. Faites de même !
    Regroupez vous pour gérer et cédez la gestion à un pro fiable. Ca existe.
    Mes camarades d’infortune et moi même restons à votre disposition pour unir nos forces et nos expériences.
    Courages et restez lucides.

    • mdenoune dit :

      Bonjour
      Merci pour votre témoignage. Où se situe et quelle est le nom de la résidence où le prix de la nuitée est passée de 89 euros à 59 euros?
      Merci.

    • Bailbail59 dit :

      Bonjour,

      Curieux que les « pro » ne se soient pas manifestés.

      Les méthodes sont clairement exposées et tout à fait transposables à nos résidences.

      On ne peut être malhonnête avec certains et reconnaitre ses erreurs ( et demander pardon!) avec d’autres.

      Notre président d’association a trouvé T.R. très sincère dans ses regrets, mais ce n’est pas avec des bons sentiments que l’on gère quoique ce soit et les propriétaires seront vite rattrapés par ces méthodes particulières ( pour éviter de dire autre chose….).

      • Peut-être vouliez vous dire quelque chose?

      • Bailbail59 dit :

        Sortez votre canne blanche……il n’y a pas plus aveugle que celui qui veut voir.

      • tiens vous avez dit quelque chose d’agréable! ça change! mais c’est sans intérêt

      • Bailbail59 dit :

        Pas moins que la bouillie que vous nous servez sur tous les sites afin de justifier vos honoraires…..mais moi, je suis bénévole.

      • Vous êtes désapprouvés par plus de 95% des autres copropriétaires de votre résidence.
        Si vous souhaitez toujours résilier votre bail, nous pouvons peut être avec les autres copropriétaires qui sont lassés de vos critiques stériles, prier Appartcity de vous faire cette faveur…car vous pourrez alors faire ce que vous voulez de votre appartement..

      • Bailbail59 dit :

        Merci de demander à AC de me laisser sortir, je compte sur vous, vous êtes homme de parole et je ne doute pas de votre pouvoir.

        En échange, je m’engage à ne plus intervenir sur les forums afin de ne pas contrarier l’avenir de la résidence…

        Je vous avais fait une proposition de rachat mais je n’ai pas eu de réponse, pourtant, je suis sûr que cela pourrait intéresser de nombreux copropriétaires plus visionnaires et confiants en l’avenir que moi.

        C’est, peut être, la solution: racheter les appartements des râleurs ou les laisser partir….De toute façon, les résidences ne sont jamais remplies à 100%, alors autant diminuer les frais et augmenter la rentabilité pour la sérénité des aficionados.

      • Vous confirmez donc que voulez sortir mais n’y arrivez pas!
        Effectivement le plus simple pour vous est désormais de vendre à un acheteur qui sera ravi de signer le bail…
        !

      • Bailbail59 dit :

        Je confirme rien du tout sinon que vous dites des choses dans le vent…..Vous n’allez plus demander à AC de me laisser partir?

        Que je ne veuille pas continuer avec Appart City n’est pas un scoop.

      • Vendez! Ce sera plus rapide…
        Faites évaluer votre bien et mettez le en vente! Vous constaterez sans doute que les acheteurs ne se bousculent pas!
        Le plus sur serait d’encourager tout le monde à signer le bail! Et vous de le signer aussi.

      • Bailbail59 dit :

        En quelques posts, vous avez dit tout et son contraire…

        -Sous votre influence, Appart City va me rendre mes logements….Mais n’y comptez pas.

        -Vendez vos logements à un acheteur qui sera ravi…..Mais personne n’achète.

        Bref, je suis rassuré sur votre transparence et votre analyse.

        Au moins, j’ai rêvé pendant quelques minutes et cela n’a pas de prix. Merci, merci, merci.
        .

      • Encore une fois le seul moyen pour vous de vous débarrasser d’AC est de vendre!
        Même si vous arriviez à résilier le bail vous resterez collé dans une résidence qui a choisi de signer! Donc votre situation est sans issue!
        Que pourriez vous faire avec un appartement sans bail dans ce quartier? Le louer vous mêmes? En calculant tout vous constateriez que vous obtiendrez un loyer inférieur à celui des 95% de propriétaires signataires…
        Vous devriez y réfléchir? D’autant que sans bail vous vendrez plus difficilement encore!

      • D’ailleurs quand et à quel prix avez vous fait une proposition de vente?
        Il existe des sites spécialisés pour vendre..avez vous essayé?
        Évidemment il ne faut pas ( tant que la situation d’AC ne sera pas rétablie) espérer un prix superieur à celui du m2 comparable dans le secteur soit guère plus de 2200€/m2 à 2400€/m2
        Si vous voulez un prix conforme au marché vous trouverez.
        D’autres l’ont fait et le font en ce moment. J’en connais!

  9. lucide dit :

    Etonnant un avocat qui s’occupe des reventes de lots LMNP….2ème vocation?

    Plus sérieusement, le retour des baux de la semaine dernière continuent de faiblir: une centaine seulement….toujours essentiellement les clients des conseils ayant signés le protocole.
    à peine 10% des propriétaires en dehors des 4 conseils ont signé le nouveau bail….
    Les assignations en référé et en résiliation ont largement repris et sont bien en marche

    Le quota exigé n’est pas atteint à fin mars….Nous allons donc savoir TRES rapidement si Appartcity a bleuffé ou pas….Théoriquement, c’est fini….à moins qu’Appartcity trouve un énième prétexte pour encore prolonger….Ou se mette à lâcher des résidences…..
    Nous verrons bien très prochainement…..

    • bevelacqua laurent dit :

      c’est amusant parce que je n’ai pas du tout le meme retour, je vous ai demande la derniere fois d’ou vous pouviez tenir ces chiffres et sources sachant que nous avons d’autres retours .
      et pas du tout de reponses .
      toujours l’anonymat qui prevaut sur ce blog. Certes l’identification n’est pas obligatoire , mais je le redis, ca nuit a tout ce beau discours que de ne pas savoir a qui nous avons a faire : avocat, notaire, revendeur concurrence, proprietaires floues .

      En tout cas, vous semblez bien informe pour un propriétaire. a moins que vous ne soyez un concurrent d’AC .

      De notre cote, les infos sont que des quotas il y en avait plusieurs et qu’ils ont ete atteints chaque mois. Que les gens continuent à signer.

    • cher monsieur
      revente LMNP : le fait que Bailbail59 souhaite revendre ne me regarde pas…il est déçu de ne pas trouver d’acheteur! je me contente de répéter à tous que vos biens ne seront pas revendables à un prix raisonnable tant que vous n’aurez pas retrouvé un exploitant solide..
      A défaut de pouvoir quitter AC ..vous feriez mieux de préférer signer un accord, en permettant le redressement de cette entreprise, ce qui résoudra le problème de fond et redonnera de la valeur à vos biens qui ne valent plus grand chose aujourd’hui..

      Vos biens ne vaudront pas plus cher si vous acceptez de consentir un mandat de gestion ou si vous tentez le grand départ vers un exploitant qui vous fera signer une très forte baisse de loyer ( fixe) pour vous proposer un loyer variable aléatoire, qui même payé régulièrement ne redonnera pas de valeur à votre bien…

      C’est pourquoi tenter de partir chez EXHORE ou ZENITHUDE serait ainsi pour beaucoup « tomber de Charybde en Scylla »…

      En effet, le seul loyer qui permet de revendre et valoriser le bien est un loyer fixe payé par un exploitant redevenu crédible parce que rentable à nouveau.

      • Bailbail59 dit :

        Oubliez moi comme vous vous étiez engagé « par respect des 95% de gentils copropriétaires de La Madeleine ».

        Je sais bien que vous n’avez pas grand chose à dire sinon qu’il faut signer le nouveau bail rédigé de main de Maître, qu’il n’y a pas d’autre issue, que c’est la seule solution.

        Mince alors, moi aussi je radote.

      • lucide dit :

        Les biens des propriétaires vaudront beaucoup plus cher dès que l’enseigne « Appartcity » sera retirée des résidences qui envisagent de partir….On a de très nombreux exemples par le passé, ou après avoir changé d’enseigne de gestionnaires à mauvaise réputation, les appartements se sont enfin vendus et à des prix convenables.
        On ne peut que souhaiter ce succès à la résidence de Béziers qui vient officiellement de sortir du groupe…Qui oserait démontrer le contraire malgré les écrits qu’on a pu lire sur ce blog….d’autres résidences sortiront.
        Quant aux chiffres annoncés, étonnamment, ils n’ont jamais été démentis….et pour cause…Nul besoin d’être anonyme ou pas…il suffit de se baser sur des faits et uniquement des faits…

  10. bevelacqua laurent dit :

    bon je vois qu’ici quand on pose des questions , a part quitter AC on n’a aucune autre reponse . pourtant mes questions sont simples , d’ou sortent les chiffres avances et qui sont les differents intervenants .
    nous sommes proprietaires, certes nous avons signes mais nous sommes preneurs de tout autre solutions car oui nous croyons a un avenir plus serein avec AC mais nous ne sommes pas credules et nous savons tres bien que la situation peut de nouveau se degrader . alors nous sommes preneurs de tous les renseignements a partir ou ce ne sont pas des on dit et que ca s’appuie sur des exemples concrets et reels . mais je vois que c’est juste impossible .
    ca me conforte un peu dans l’idee que nous avons bien fait de faire confiance a nos conseillers et avocats .
    je vais donc vous laisser lancer vos « rumeurs » bruits qui courent et autres critiques non constructives sur une action qui touchent une majorite de proprietaires . je pensais que ce blog etait plus seerieux et que nous pourrions y trouver des elements de reponses .
    bonne journee a vous et bon courage . et nous verrons bien d’ici quelques semaines ce qui ce passe .

    • lucide dit :

      Allez juste voir à Béziers pour vérifier…

      • Béziers sort! La belle affaire! : même avec une baisse de loyer demandée de 26% ( prévue dans l’accord) cette résidence aurait continué à être en perte. Il s’agit de l’une des résidences les plus déficitaires.

        Nous n’avons pas mis de freins à cette sortie puisqu’elle arrange au fond tout le monde en supprimant une lourde perte du périmètre..

        1) le « repreneur » dans sa grande générosité ne propose plus un bail mais un mandat de gestion: c’est a dire que l’exploitant ne prend aucun risque

        2) les « négociateurs » de cette aventure n’ont pas hésité à répartir les loyers « provisionnels » (du mandat de gestion) au prorata des tantièmes! ce qui aboutit à un traitement inégalitaire des copropriétaires. Pour certains, leurs prévisions de loyers baissent de plus de 45%!

  11. Avatar dit :

    Bonjour,

    Maître Pechayre devant disposer des chiffres officiels pourrait il indiquer le nombre de résidences qui ont dépassé le taux de 75% de signataires au 31 Mars ?

    Cela permettrait d’y voir plus clair.

    Si les 50% n’étaient pas atteints, Appart City n’aurait pas la possibilité de proroger jusqu’au 30 Avril c’est en tout cas ce que j’ai compris de la lecture du bail. Est ce exact?

    Cette information ne doit pas être confidentiel et plutôt que des rumeurs, la diffusion du nombre de résidences signataires à plus de 75% au 31 Mars par le principal porteur de ce dossier permettrait d’y voir plus clair à moins que pour des raisons obscures ce chiffre ne puisse pas être dévoilé?

    • bevelacqua laurent dit :

      si on en croit lucide le quota n’est pas atteint , et a priori ses sources sont sures . donc tout devrait aller bien pour vous puisque que l’accord ne pourra pas tenir .
      a moins que ces chiffres ne soient pas fiables et que pour des raisons obscures les sources ne puissent etre devoiles .

    • Nous réservons ces chiffres et l’information détaillée sur les étapes suivantes et les moyens mis en œuvre à ceux qui nous font confiance et pas à ceux qui ne cessent de critiquer, sans rien proposer.
      L’accord est en route et se poursuit… n’en déplaise aux prophètes de malheurs.
      Ceux qui écoutent les partisans de l’exode ou de la guérilla peuvent s’ils le souhaitent rêver de verts pâturages ou de victoires à la Pyrrhus..il est cependant de moins en moins sur que le ratio honoraires/bénéfices leur sera favorable…
      Mais les paris sont ouverts…j’invite les casssandre à miser gros sur l’échec.! Ceux qui misent sur la réussite seront d’autant plus contents à l’´arrivée…
      Bien sûr tous les clients de notre cabinet misent sur la réussite et s’en félicitent pour l’instant…

      • BAILBAIL59 dit :

        Je dois être le contre-exemple.

        Client du Maître,je n’ai pas suivi car entre la signature du mandat et la signature de l’accord, il y a eu retournement de veste…d’une négociation pour obtenir une hausse des loyers, il nous est proposé de signer une baisse….Cherchez l’erreur.

      • BAILBAIL59 dit :

        C’est vrai que l’argument de hausse de loyer contre prise en charge de travaux a été présenté oralement lors de la rencontre avec AC…et qu’ensuite nous avons signé un contrat générique où l’on peut lire ce que l’on veut.

        Mais comme vous n’avez qu’une parole et comme écrit dans un post antérieur, vous allez me donner le chiffre des retours des baux en ma qualité de client….vous êtes mon  » tout dévoué »

        Comme je vous demande depuis novembre la copie de l’accord signé en mon nom avec AC…y aurait-il un paragraphe que les bailleurs ne peuvent pas voir?

        Les silences, les non-dits font toujours naitre la méfiance pour le moins!

      • lucide dit :

        L’avocat en question sur ce blog ne donnera évidemment pas les chiffres, car il en connait bien la teneur, et ça n’arrangerait pas certains discours
        D’ailleurs il parait que toutes les résidences qu’il défend ont atteint le seuil des 75%, alors que ce n’est notamment pas vrai sur Blois (il l’a pourtant écrit)
        On comprendra bien pourquoi sur ce sujet il s’abstient.
        Quelques chiffres: 112 résidences dont 12 hors accord (comprenez, 0% de baisse de loyer car résidence neuve ou ex apollonia…donc un nouveau bail ne leur sera pas proposé)
        40 résidences ont atteint le seuil des 75%, ce qui fait 40% si on met les 12 résidences à part
        Pour augmenter les chiffres, Appartcity a souhaité ajouter ces 12 résidences hors accord à 0% (qui n’ont rien signé), alors ça fait 52 résidences sur 112, soit 46%

        Avatar a tout à fait compris que le seuil n’est pas atteint au 31 mars et que normalement l’accord ne peut être prolongé si on sait bien lire.
        L’histoire est écrite et on savait bien qu’il s’agissait d’un coup de bluf et de faux prétextes, comme de faux quotas pour inciter à faire vite…..Il fallait juste attendre pour se rendre compte….Conclusion: il ne faut surtout pas se presser...Cet « accord » repose sur un mensonge….on s’en rendra compte au fur et à mesure….

      • Avatar et Lucide font une grosse erreur! l’accord continue et ne s’arrêtera pas, du moins pour ceux qui signent..Ceux qui ne signent pas découvriront peu à peu qu’ils ne sont pas les gagnants de l’histoire..

      • BAILBAIL59 dit :

        Le dommage est qu’en sauvant les gentils bailleurs signataires vous allez sortir d’affaire ceux qui ne le méritent pas.

        Nos lendemains seront heureux…malgré nous!

  12. bevelacqua laurent dit :

    decidement je crois que vous avez du mal a repondre aux questions . vous critiquez quand on ne repond pas aux votres mais vous ne repondez pas vous memes aux interrogations des proprietaires . pourtant la question est simple, d’ou tenez vous ces chiffres et qui etes vous donc pour en savoir autant . je commence a me faire une petite idee . mais ayez au moins le courage de vos paroles et renseignez nous . parce qu’a part dire que ce que les autres disent est faux vous n’etayez meme pas ce que vous dites .
    vous semez le doute dans la tete des proprietaires qui ont signes mais c’est tout . vous ne leur amenez aucunes aides, aucun elements surs , enfin vous brassez beaucoup de vent si on regarde bien .

  13. Avatar dit :

    Maître Pechayre, si le quota des 50 % était atteint au 31/03 pourquoi ne confirmez vous simplement pas ce fait si cela en est un ?

    C’est quelque chose dont vous devriez plutôt être fier vu votre engagement en faveur de cet accord ?

    Au lieu de cela vous indiquez simplement que l’accord continue et ne s’arrêtera pas sans confirmer l’atteinte de ce seuil de 50%, pourquoi ?

    • c’est fait! ne vous réjouissez donc pas d’une réussite qui vous désole…!

      Nous ne donnerons pas plus de détails compte tenu de la désinformation généralisée ici…

      Nous informons par contre nos clients, tous ou presque signataires, et nous occupons de préserver leurs droits et leurs avantages correspondant à leur qualité de signataires.

      Les autres ont le choix: écouter vos critiques incessantes ici, sans issue, pour aller avec vous dans une impasse…

      ou prendre contact avec nous ou avec nos résidences pour pouvoir y voir plus clair…

      ceux qui veulent de vrais informations choisiront : il n’y a sur ce blog aucune info sérieuse
      Seulement des plaidoyers pour « sortir » sans aucune méthode convaincante ni aucun exemple de réussite! Sauf Béziers ! Sortie d’une résidence ultra déficitaire qui tente l’aventure en mandat de gestion etc que nous avons tous été d’accord pour laisser partir car son départ rend service à tous ceux qui veulent rester.

      • mdenoune dit :

        Bien que vous souligniez « la désinformation ici », vous êtes l’internaute qui réagit le plus souvent dans ces colonnes.
        Je réitère la récente question d’un internaute
        Maître Pechayre devant disposer des chiffres officiels pourrait il indiquer le nombre de résidences qui ont dépassé le taux de 75% de signataires au 31 Mars ?

      • chère madame

        Rien ne vous empêche en qualité de journaliste de poser la question à AC 😉

        Ils vous confirmeront que l’accord continue. Nous informons nos clients dans le détail depuis des mois. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils ont signé à plus de 85% dans la plupart des résidences que nous représentons! Et souvent à plus de 90% ! Et même parfois 100%, y compris dans des résidences subissant des baisses de loyer non symboliques

        Il est vrai qu’un nombre très élevé de copropriétaires, n’ont pas reçu d’information de la part de ceux qui ont négocié, ils n’ont pour plus de 4000 d’entre eux, et de ce fait, pas encore reçu les baux.

        En réalité bien plus de 75% des copropriétaires signent quand ils sont informés en détail par ceux qui ont négocié.

        Et pas seulement par ceux qui ont refusé de négocier qui s’expriment ici massivement, à ma seule exception ou presque.

      • Bailbail59 dit :

        Si l’avocat était si sur du résultat, il ne traînerait plus sur ce forum ( et d’autres).

        Pourquoi est-il présent H24?

      • pour ne pas vous laisser le monopole des arguments..et je fais cela au milieu de mon travail pour défendre mes clients qui savent ce que nous faisons pour eux!

      • Bailbail59 dit :

        Donc, vous n’êtes pas sur de votre victoire!

      • mdenoune dit :

        Merci pour votre retour. Mais je ne comprends toujours pas pour quelles raisons 4.000 propriétaires n’ont pas encore reçu la proposition du nouveau bail. Vous allez sans doute m’éclairer.
        2° point: quel délai auront-ils pour signer?

      • sur ce point je n’ai qu’une réponse non exhaustive mais vous pouvez aussi interpeller AC à ce sujet car c’est l’une des critiques majeures que je leur adresse personnellement!
        – AC a pour l’instant envoyé les baux uniquement aux résidences « réputées » informées.
        – certains de mes confrères ont différé l’envoi des baux parce qu’ils souhaitaient informer leurs client plus en detail avant ou vérifier en détail les calculs dans certains cas (par ex des indexations historiques erronées etc..)
        – des résidences anciennes requièrent des adaptations ( baux « nus » et non pas « meublés » par ex..) qui ont retardé l’envoi.
        – beaucoup de résidences n’ont pas choisi d’avocat ( ce qui est parfaitement respectable) et attendent donc de l’information qui ne peut leur arriver que par le canal d’AC ce qui est dommage à mon avis..AC ne pouvant informer assez vite tout ce monde en détail diffère l’envoi..
        – quelques résidences qui avaient un historique récent « spécifique » (avenants très récents pour diverses raisons , ont requis des ajustement à la marge..sans jamais rompre l’équité car tous ces ajustements sont « surveillés » de près par nos clients et leurs avocats pour s’assurer qu’aucun « privilège  » n’est accordé à personne.. traitement « équitable » oblige;
        – Etc…

        Ceci n’empêche pas, plus de 10 résidences, ne faisant pas partie des résidences des avocats signataires, et même sans avocat, et parfois avec des baisses de loyers substantielles, d’avoir déjà signé à plus de 75%. Cet accord n’est pas seulement le notre! D’aitres que nous le soutiennent et c’est tant mieux.

        Enfin: tous les délais ont été stipulés de manière à ce qu’AC puisse décider de « juger » de l’avancement de l’accord « de facto » et accepter de donner du temps au temps. Ce sont les 4 avocats , solidaires, qui pourraient décider, s’ils constataient un dérapage fin avril, de mettre AC en demeure soit de renoncer à l’accord (mais alors ce serait inéluctablement le dépôt de bilan ) soit de recapitaliser sans attendre que le critère de 80% des résidences soit atteint.

        Ce que les actionnaires feront sans doute quand ils sentiront que le rapport de force est suffisant avec les accords obtenus pour qu’ils puissent obtenir par d’autres moyens les baisses de loyers de ceux qui auront refusé de signer l’accord: beaucoup de baux approchent de leur échéance et leur renouvellements sera difficile pour les bailleurs. De même beaucoup de loyers sont supérieurs aux valeurs locatives expertisées ce qui poussera AC à demander au juge des loyers , en cours de bail, plus que ce que l’accord prévoit!

        C’est pour ces raisons que j’interviens ici , ouvertement pour dire à tous : cet accord et une chance pour tous et non pas un épouvantail!

        Ceux qui le signent ne sont pas plus « futés » que ceux qui le refusent..mais ils sont mieux informés…ou mieux défendus 😉

      • Bailbail59 dit :

        « Traitement équitable pour tous »….Pourquoi avoir promis un règlement des arrierés des que le seuil de 90% de signatures pour les copropriétaires de Lille alors que l’accord prévoit un règlement dès recapitalisation….Équitable?

      • ce n’est pas dans le bail , ce n’est pas dans l’accord…ce n’est pas « promis » officiellement..c’est simplement constaté : AC préfère payer ceux qui comprennent, plus vite que ceux qui refusent de comprendre;

        au moins il y a un petit avantage, très temporaire, pour ceux qui signent plus vite…dans les limites de la trésorerie serrée d’AC..jusqu’à la recapitalisation.

        Après, la recapitalisation, ils paieront tout le monde bien sur, vous compris… mais ils pourront envoyer chez le juge des loyers les non signataires… ou préférer ne pas payer un isolé afin de résilier son bail et le laisser ce débrouiller avec son petit lot isolé…

      • Bailbail59 dit :

        Vous décrivez des méthodes de voyous.

      • au contraire c’est élégant et courtois de préférer servir en premier ceux qui comprennent situation et jouent le jeu d’un accord logique..
        nous ne sommes pas chez les bisounours!
        et rien ne vous empêche de bénéficier de la même courtoisie!

      • Bailbail59 dit :

        Non, vous déclarez qu’AC va m’étouffer, si vous trouvez cela élégant et courtois nous n’avons pas les mêmes valeurs, Mais cela n’est pas un scoop.

      • oh non au contraire je déclare qu’Ac fera ce qu’il voudra avec vous y compris vous laisser vivre votre vie avec votre lot ..c’est sympa la liberté de louer son lot tout seul , juste en payant ses charges de copropriété et en s’occupant de tout..

      • Bailbail59 dit :

        C’est juste mon métier actuel.

      • lucide dit :

        Que de mensonges…récapitulatif….

        Bien évidemment, il n’est pas fait de démenti quant au fait que la résidence de Blois n’a pas atteint les 75% comme indiqué il y a 2 semaines..

        Il n’y a pas plus de démenti sur le fait que seules 40% des résidences ont signé….d’ailleurs, l’accord est caduque, comme le bail actuel...mais c’est vrai qu’on n’avait oublié qu’Appartcity ne respectait jamais ses écrits (qu’on a la mémoire courte…)

        Il n’y a pas eu de démenti sur Béziers qui sort, alors que dans un post précédent, il a été mentionné « Qu’aucune résidence ne sortira du groupe »

        Il y a un nouveau mensonges: « 10 résidences hors 4 avocats ont atteint les 75% de signatures »: est- il possible de les mentionner nominativement car je n’en compte que 4 + 2 avec une association.… »même parfois 100% dans des résidences qui n’ont pas des baisses symboliques »: on nous prend pour des imbéciles, il n’y en AUCUNE.

        Globalement « nous ne donnerons pas plus de détails », parce que bien évidemment c’est délicat de donner ces détails et ces vrais chiffres…..car ils sont décevants et c’était prévisibles vue les conditions.

        Maintenant libre à chacun de croire ou pas aux chiffres annoncés….

        L’essentiel est de garder cette liberté de choix.

      • Rappelez moi la dernière fois où vous avez fait une proposition?
        Et dites moi qui êtes vous? Ce serait intéressant de débattre à visage découvert!
        Et puis Béziers : lisez j’ai expliqué ailleurs! plus de bail! Un mandat de Gestion! Le rêve! L’une des 4 résidences les plus déficitaires! Sortie « dans le cadre de l’accord » vu ses déficits! Les 4 avocats n’y ont vu aucun obstacle.!
        10 résidences sans avocat ont signé si si !
        Accord caduc? Vous rêvez! Ça continue ne vous déplaise!
        Blois ? 66% il manque 10’signatures…seule exception..beaucoup de temps perdu pour démêler les baux « nus » et « meublé » Pas bien grave! Tous les autres? Plus de 85% ont signé et ce n ‘est pas fini!
        Qu’importe! D’ailleurs..personne ne propose rien d’autres

      • Avatar dit :

        Maître Pechayre nous refait le coup d’Appart City qui pourrait décider d’envoyer chez le juge des loyers les non signataires. Sachez que le juge des loyers peut dans certains cas décider de baisser le loyer d’un bail mais en aucun cas il ne peut vous obliger à accepter cette baisse. Donc pour ceux qui souhaiteraient quitter Appart City pas de crainte à avoir.

      • Voilà bien une illusion de plus!
        En cours de bail comme en fin de bail le juge des loyers peut imposer une baisse des loyers s’ils sont supérieurs à la valeur locative. si le bailleur la refuse il doit payer l’indemnite d’éviction pusqu’il ne s’agit pas d’une résiliation pour faute…
        Les baux commerciaux ..c’est très subtil

      • Bailbail59 dit :

        Et pourquoi pas une hausse?

  14. Avatar dit :

    A vous écouter ou plutôt à vous lire, j’ai le sentiment que vous êtes Appart-City: « Béziers,… que nous avons tous été d’accord de laisser partir »

    Faites vous partie du directoire d’Appart City ou êtes vous membre de sa direction ?

    • votre opposition systématique vous aveugle!

      nous = les avocats signataires.

      Vous devrez un jour admettre que nous défendons des propriétaires et contrairement à ce que vous croyez nous ne défendons pas AC!

      Il se trouve que l’accord que nous avons négocié prévoit qu’il n’y aura pas d’ accord particulier plus favorable pour aucune résidence. Cette règle, classique dans un accord de ce type est essentielle pour garantir à tous un traitement équitable.

      Cette condition est essentielle pour la préservation des intérêts de nos clients. Si AC faisait une entorse à cette règle, elle entrainerait le rejet de l’accord par nos résidences qui en réclamant l’égalité de traitement, provoquerait immédiatement l’échec de l’accord et le dépôt de bilan.

      Nous (avocats signataires) avons donc effectivement accepté le départ de Béziers, justement parce qu’il ne constitue pas un avantage objectif pour cette résidence.

      Ce départ ne peut pas faire de jaloux!

      En effet, toute résidence qui serait dans la même situation de pertes que Beziers pourrait être candidate au départ sans inconvénient pour les autres résidences.

      Nous avions constaté que cette résidence (Béziers), qui souhaitait partir, aurait encore été « en perte » après la baisse « atténuée » de loyer qui lui était appliquée dans l’accord.

      En effet, notre accord a limité les baisses de loyer à 30% et « favorisé », en réalité, toutes les résidences dont la baisse est supérieure à 20%, car leur baisse de loyer a été « atténuée ».

      L’accord qui est global, a ainsi veillé à favoriser le maintien d’un périmètre le plus large possible pour préserver les intérêts de tous les copropriétaires et le redressement.

  15. Avatar dit :

    C’est intéressant.

    Faut il comprendre que de par cet accord, vous, Maître Pechayre et les autres avocats signataires qui se prévalent être les défenseurs des intérêts des propriétaires, interdisent de fait à Appart-City (avec votre complicité) de respecter les baux contractuels des propriétaires qui refuseraient les baisses de loyers que veut imposer Appart City par la signature des nouveaux baux ?

    Est ce bien cela ?

    Vous êtes juriste et vous saurez sans doute comment ceci peut être qualifié devant un tribunal: Ne s’agit il pas d’une tentative d’extorsion (ou vous signez ou vous ne serez plus payés) ?

    • Déformer c’est être de « mauvaise foi »! Nous avons négocié pour les copropriétaires qui seuls peuvent l’accepter ou le refuser, un accord « global » ..sur des bases « équitables » pour toutes les résidences.

      Les copropriétaires sont et restent libres de signer ou pas le nouveau bail .

      Ils peuvent donc s’en tenir à celui qu’ils ont aujourd’hui , c’est leur droit le plus strict…mais leur bail a une échéance qui donnera des droits à AC. Et leur bail est aussi régi par la loi qui permet, en cours de bail, de se trouver confrontés par l’exploitant au juge des loyers ( comme certains sont déjà en train de l’expérimenter). Et enfin le bail actuel n’est pas si solide , puisque de nombreux ne comprennent même pas de clause résolutoire.

      Ils peuvent aussi tenter de rechercher une autre solution! Partir mais en respectant la loi: obtenir la résiliation du bail sans indemnité..pas si simple. Sauf pour les très déficitaires.

      Il peuvent aussi tenter de rechercher un accord plus avantageux, en sachant que tout avantage qu’ils obtiendraient sera immédiatement exigé, en vertu de l’accord global, par tous les autres, ce qui limite les marges de manoeuvres de ceux qui ne comprennent pas que nous avons négocié un accord GLOBAL . Et l’une des règles, négociée dans l’intérêt de tous est que des résidences qui se trouvent dans des situations similaires se voient proposer des conditions similaires.

      c’est tout et rien de plus..

      ça s’appelle faire respecter « l’équité » ..et vos insultes en osant parler d’extorsion ne changeront rien à cette exigence d’EQUITÉ bien connue aussi des juristes..

      • Bailbail59 dit :

        Reçu ce jour le paiement des loyers Pierre et Vacances, soit avec 11 jours d’avance.

        Erreur de diagnostic?

      • P&V paie toujours ses loyers avec les super profits de promotion..
        C’est en fin de bail que les ennuis commencent! Et avec eux c’est quasi systématique…
        Si vous voulez venez visiter P&V a Cannes la Bocca ça se passe de Commentaires! Revente quasi impossible sauf à moins de la moitié du prix d’acquisition.

      • Bailbail59 dit :

        Vous avez toujours raison….Ces loyers concernent un investissement fait il y a onze ans….Si les « super profits de promotion » permettent de payer les loyers après onze ans( quinze ans dans une autre )….il faut les encourager!

      • N’hésitez plus ! Revendez AC et acheter du P&V
        Vous avez bien de la chance! Chez AC ou Chez P&V vous avez choisi les meilleures résidences!
        Et dire qu’il suffirait que vous signez pour avoir la paix

      • Bailbail59 dit :

        Avec l’âge j’ai appris à me méfier des vendeurs d’illusions !

        « Et dire qu’il suffirait que vous signez pour avoir la paix »…on croit rêver.

      • Rester sur l’idée fixe que « ca ne le fera jamais » est improductif.
        Nous avons préféré, exiger la transparence des chiffres, Diagnostiquer, évaluer les problèmes puis négocier des solutions pragmatiques.
        Tous ceux qui ont participé aux négociations ont dû se rendre à l’évidence pour arriver à cet aaccord…même la Fédération Faprah a fini par admettre qu’il n’y avait pas de meileure solution!

      • Bailbail59 dit :

        Seuls les 4 avocats détiennent la vérité absolue.

        « Nous avons préféré, exiger la transparence des chiffres, Diagnostiquer, évaluer les problèmes puis négocier des solutions pragmatiques. »

        Pourquoi alors ne pas publier l’accord signé. Vous ne pouviez pas le faire avant rédaction des baux, il serait temps de rendre des comptes à vos clients en leur fournissant la copie du contrat.

        Je le répète, j’ai été exclu, sans procès avec des méthodes staliniennes, à la suite de mes recommandations aux autres copropriétaires de Lille de ne pas signer le bail sans prendre le temps de le lire et éventuellement en discuter.

        Ne peut-on on pas douter de la sagesse et de la sincérité des avocats? Sont-ils si experts qu’il n’existe aucun doute sur les prises de décision qui n’engagent que leurs clients ?

        Effectivement, seuls les imbéciles pensent avoir la science infuse et ne jamais se tromper.

        Je ne suis pas une girouette, AC a eu sa chance de nous prouver son professionnalisme et ce ne sont pas des regrets feints par qui que ce soit qui me feront changer d’avis.

      • lucide dit :

        Ce qu’on peut lire est édifiant….de bêtises…

        la seule chose de censée: « les propriétaires sont libres de signer ou pas »….et c’est cette liberté qu’il faut continuer à défendre.

        Comment peut on parler de bail unique dans la mesure ou les baux actuels sont tellement différents les uns des autres….le nouveau bail est même désavantageux par rapport aux anciens dans certaines résidences….méconnaissance totale!

        Obtenir la résiliation du bail sans indemnité: ben oui, une procédure en résiliation n’est pas un congé et il n’y a pas d’indemnité d’éviction en cas de victoire…

        « ils peuvent essayer d’obtenir une accord plus avantageux »: édifiant! Cet avocat reconnait qu’il a négocié au nom de propriétaires qui n’ont jamais été ses clients qui ne souhaitent la l’être et qu’ils ne le seront jamais….Ces propos sont graves et nous en prenons bonne note (merci)

        L’équité c’est de respecter la liberté de chacun.

        J’en connais à Béziers qui sont heureux ce soir d’avoir eu la possibilité de choisir….Quant aux conditions, choix du gestionnaire, de du monde de rémunération, cela ne concerne qu’eux et personne d’autres…Il est étonnant qu’un certain avocat de ce blog parle de cette résidence en disant « nous » alors qu’il n’en est pas le conseil….Et puis, oui nous sommes de nombreux à être jaloux de ce départ, une jalousie saine, et personne n’a à nous dicter de nos ressentiments.
        Et puis chiche, Qu’appartcity laisse déjà partir dans un premier temps toutes les résidences à plus de 20% de baisse de manière spontanée!

    • mdenoune dit :

      Tentative d’extorsion? je ne sais pas. Je vous signale toutefois que la réforme du Code civil a introduit un nouveau vice du consentement : la violence économique. Une nouveauté qui mérite d’être développée dans mon blog.

      • rien de bien nouveau: la jurisprudence sur la violence économique a simplement été « codifiée » à droit constant…

        comme on dit : Dura lex sed lex!

        rien d’autre que la loi …ce qui est violent c’est ce que subissent les copropriétaires d’une société en difficulté!

        mais alors vous pourriez aussi developper dans votre blog un thème sur : Comment faut il faire pour redresser les entreprises du secteur : Odalys est malade, Pierre et Vacances semble malade ( de manière encore plus scandaleuse qu’AC à mon avis)

        mais il faudra ensuite parler du thème suivant;: comment interdire tout lien entre les promoteurs qui construisent ces résidences ( et s’enrichissent) et les exploitants qui ne servent souvent qu’à justifier les ventes, à charge pour eux ensuite, pliant sous le poids des loyers, de « tordre le bras » ( violence économique? ) aux bailleurs…

        L’ennui c’est que nulle loi aujourd’hui , nul avocat n’a su faire bouger les lignes qui requièrent à mon avis d’interdire et sanctionner légalement « l’excès de promotion » !

      • Bailbail59 dit :

        Je suis propriétaire chez Pierre et vacances et témoigne du fait que si une baisse de loyer est envisagée par eux, le préalable est de rendre la liberté aux bailleurs et ensuite Il est proposé un nouveau bail…..Même sans avocat.

        Je trouve cela beaucoup plus sain et honnête.

        Dans de nombreuses résidences, des propriétaires gèrent en direct leurs biens et cela nuit nullement au gestionnaire.

      • c’est bien au moins vous etes content ! plus de 50% des baux de P&V sont réduits..en fin de bail.. mais comme leurs résidences sont dans des endroits sympas beaucoup préférent récupérer leur bien plus facile a louer ou a occuper..Ca les sauve!

        mais les appart-affaires c’est beaucoup moins fun!
        de plus je m’étonne que vous admiriez P&V qui servait de modèle aux projets de DENIZET BON!

      • mdenoune dit :

        Par excès de promotion, vous pensez au Promoteur Océanis?

      • oui par exemple! et je le dis sans rire!
        mais aussi et surtout à Menguy ..d’ou vient AC !

        la loi est mal faite sur ce secteur et je serais heureux de pouvoir contribuer à la changer!

        mais ce n’est pas Oceanis qui sauvera AC ! et personne ne peut légalement lui demander des comptes sur cette histoire!

  16. lucide dit :

    Tiens tiens….étonnant….Blois était à + de 75% il y a 2 semaines et maintenant 66%….cherchez l’erreur….
    + de 10 résidences hors les 4 avocats ont atteint les + de 75% (hors résidences à 0%): alors il suffit de les citer…

    ça n’est pas bien de mentir…

    Les propositions: fuir…Il y en a qui ne savent pas lire?

  17. bevelacqua laurent dit :

    Il y a quand meme quelque chose d’etonnant. Mme Denoune demande a philip pechayre de citer ses sources pour verifier les dires mais a aucun moment les autres personnes presentent qui ne font que de la desinformation ne doivent justifier de leur chiffre. Je pense notamment a mr lucide que personne ne connait et qui lance sans arret des chiffres apparemment serieux, mais qui ne cite jamais ses sources.
    Vous mettez en demeure de citer les residences hors avocats, mais dites nous donc qui vous etes et d’ou sortent vos chiffres. Je pensais qu’un journaliste devait être neutre mais j’ai juste l’impression qu’ici, si on a signe le bail ou si nous sommes pour la signature du bail on se fait lyncher .
    Vous prenez les proprietaires qui ont signe pour qui ? je ne suis pas un professionnel de l’immobilier contrairement a priori a bailbail59, je ne suis pas un avocat, je ne suis pas un conseiller, ni un juriste. Je ne suis qu’un propriétaire avec un investissement pourri qui cherche des renseignements et je ne suis pas le seul
    Que trouve- t-on dans ce blog? des détracteurs dont la seule parole est: vous êtes des pigeons et vous êtes à la solde d’AC.

    Alors encore une fois, pour le bien de tous, pour la clarte des echanges que chacun assume ses positions, disent qui il est, et cite ses sources . Je ne serai pas étonné que derrière certains pseudo se cachent justement des pro de l’immobilier qui pourraient racheter à bas prix des apparts que certains propriétaires effrayes revendraient à perte pour se débarasser .
    donc j’en appelle au modérateur de ce blog, que comme philip pechayre les autres egalement citent leur sources et disent qui ils sont

    • mdenoune dit :

      Cher Investisseur

      Vous faites état d’un placement pourri. Et si vous vous interrogez sur l’opportunité de signer ou non un nouveau bail, je peux comprendre votre embarras. S’agissant des sources, je vous rappelle le principe de la protection des sources d’information.

      Journaliste économique, j’ai toujours mené mes investigations avec sérieux et toujours évité les manipulations dans un sens comme dans l’autre. Bon courage pour votre décision.

      • bevelacqua laurent dit :

        Merci pour votre réponse .
        Concernant vos sources, je ne mets pas en doute la véracite de vos dires, je me suis mal exprime.
        Par contre je mets en doute la véracite des dires de personnes parlant anonymement en citant des chiffres qui ne correspondent pas a ceux que nous avons de notre cote. La seule différence, c’est que je n’affirmerai nul part que nos chiffres sont bons n’ayant aucune preuve matérielle pour appuyer ces chiffres .
        Du courage, hélas il en faudra quelque soit l’avenir de ces investissements.

  18. lucide dit :

    Rester sur l’idée fixe que “ca ne le fera jamais” est improductif……Oh que je partage cette phrase….Merci d’abonder dans le sens que des résidences pourront sortir : et ça se fera! Après avoir annoncé triomphalement qu’aucune ne sortira, j’avais annoncé d’attendre quelques jours pour être mis devant le fait accompli: et Bingo!

    Quant à la transparence des chiffres, on ira voir ailleurs: est- ce que les chiffres de chaque résidence ont été certifiés par un expert comptable? non!
    Y a t il eu une expertise sérieuse en valeur locative pour chacune d’entre elle? non plus!
    Chaque résidence est unique: les gens qui décident « à la place de » ont une connaissance réelle de chaque résidence, et particulièrement celle ou ils n’ont aucun client….?non!

    ça c’est sûr, quand on regarde les écrits d’une certaine personne, il a écrit tout et son contraire….quelle crédibilité…..

    Quant à la Faprah, elle n’a quasiment que des adhérents des avocats signataires..;pas étonnant qu’elle se range.

    Les chiffres ne peuvent venir que des sources du principal intéressé.…comment voulez annoncer des chiffres faux, alors qu’ils seraient démentis rapidement si c’était le cas…ce serait perdre toute crédibilité très rapidement.

    • Bevelacqua laurent dit :

      Je vois que répondre à de simples questions semblent compliqué. Ne pas donner ses sources et rester dans l anonymat avec a priori la complaisance du blog ca oui ça enlève toute crédibilite. Alors dites le franchement que vous ne voulez pas citez vos sources et dire qui vous etes.
      Quand je dis qui vous êtes je ne parle pas de votre identité, mais juste de votre fonction dans cette histoire.
      Avocat propriétaire juriste concurrent etc etc.
      Le seul detracteur du nouveau Bail qui ne soit pas anonyme est bailbail59 tous les autres ne veulent ou n’osent pas donner leur positions.

    • Pour Lucide
      – les comptes d’AC sont truqué et AC bricole les résultats des résidences pour forcer la main des Copropriétaires!
      – les avocats signataires sont des « vendus »
      – Béziers ? Une résidence heureuse partie avec un mandat de gestion et des baisses de loyer enthousiasmantes!
      – bien entendu si par hasard une résidence perd de l’argent y a Ka mieux gérer : tous des bras cassés les équipes d’AC!
      – 5000 signataires du bail: 5000 imbéciles ou pigeons
      – il suffit de demander à AC de payer : point barre! Car s’il ne paie pas c’est evidemment parce qu’il ne le veut pas alors qu’il regorge d’argent détourné au profit de …?
      – et puis si AC ne paie pas, il suffit de partir et le problème est réglé!

      • BAILBAIL59 dit :

        Non, nous sommes au moins deux!

        Il me revient en mémoire les propos de notre président d’association se faisant le relais de notre avocat nous expliquant qu’AC jouait avec ses liquidités pour éviter les saisies sur compte.

        On parlait également de cavalerie…

        Mais non, mais non, tout ceci est derrière et il faut aller de l’avant….seraient ils devenus vertueux?

      • Tous pourris!
        Denizet Bon c’était avant! Ils sont partis! Mais les suivants sont pires!
        Les actionnaires: du pipeau!
        Les négociations : du vent!
        Les avocats des « vendus » et des imbéciles naïfs et incompétents au minimum!
        Partir? Facile ! Il suffit de le demander!
        En résumé allez voir dès confrères « sérieux » qui ne vous demanderons rien et résoudront en quelques jours tous les problèmes ..puisque ils n’existent pas!
        Les vérités « alternatives » c’est ça!
        Et puis si vous Copropriétaires qui nous lisez pensez qu’il y a peut être mieux à faire: contactez nous ou contactez les Copropriétaires ( 5000) qui ont signé!

      • Deux? Contre 5000 signataires ?
        C’est pas beaucoup!
        4000 autres ne sont pas encore informés, n’ont pas reçu le bail ni une explication détaillée . Ils ont le droit de savoir!

      • lucide dit :

        Et oui, il y a des vérités pas toujours faciles à entendre:
        Les comptes des résidences Appartcity sont faux et il y a des preuves….pas étonnant qu’ils ne soient pas certifiés par un commissaire aux compte pour chaque résidence

        – Les propriétaires de Béziers sont heureux d’être sortis du groupe Appartcity, n’en déplaise à certains…c’est une réalité.

        – Des conseils défendent les intérêts d’Appartcity (et ce n’est pas nouveau non plus), et personne n’est dupe.

        – Des résidences sorties d’Appartcity et gérées par d’autres, il y a suffisamment de retours aujourd’hui, pour constater qu’elles sont désormais mieux gérées.

        – Les signataires sont loin d’être des imbéciles (ou pigeons)…on leur a simplement raconté n’importe quoi, et ils font confiance en des personnes censées les défendre…ou ils sont prêts à lâcher un peu d’argent pour avoir la paix ….mais l’histoire prochaine les ramènera à la triste réalité, comme les propriétaires ruinés dans l’affaire Apollonia (n’oublions pas qu’Océanis était dedans), mais aussi ceux floués chez suites études, global exploitation, city park affaire, antheus…..toutes des sociétés avec à leur tête P.C. qui font à chaque fois le même scénario…

        – Et puis, quand on ne peut payer, on casse le contrat….Si chacun de nous faisait 1% de ce que fait Appartcity, nous serions assignés en justice, condamnés, etc…

        – Et oui, la solution pérenne et durable est de partir….D’ailleurs, le quota n’étant pas atteint au 31 mars, le nouveau bail (à peine envoyé) n’est déjà pas respecté et il ne le sera pas plus à l’avenir

        Et oui, le titre de ce blog est de changer d’exploitant (et pas de rester avec Appartcity) pour proposer des solutions alternatives

        Maintenant, certains conseils signataires se sont engagés dans une voie qui nécessite que des propriétaires non clients chez eux se joignent à ce mouvement pour lequel certains militent, car cette soi disant solution (ou plutôt massacre) nécessite qu’une large majorité y adhère pour pouvoir réussir………..sans bien sûr aucun respect de la liberté de décision de chacun….Je renvoie donc aux articles 1130 et suivants du code civil les personnes peu respectueuses de ces libertés de décision.

  19. bevelacqua laurent dit :

    Retrouvons dans un mois et si c’est la catastrophe qui arrive comme vous l’annoncez, vous pourrez peut etre nous expliquer a nous proprietaires pourquoi pendant les 3 ans nous nous sommes battus contre appart city. Vous n’avez pas fait entendre votre voix plus forte pour nous aider à trouver la solution de sortie la plus favorable.
    Nous avons écouté des avocats, conseils juridiques qui nous ont amené une solution, peut etre pas viable, mais une solution.

    • lucide dit :

      Un blog est un lieu d’informations et d’échange sur un sujet proposé et non un dialogue entre personnes (il y a le courriel pour cela)
      Le respect de l’anonymat en est un des principes (si certaines personnes souhaitent donner leur nom, libre à elles…parfois cela peut servir de publicité….ou desservir à cause des propos tenus)
      Les informations (chiffres et données) qui y figure engage la personne qui les écrits….libre à chacun d’y croire ou pas…..mais quand ils se vérifient peu à peu (à condition de bien vouloir creuser le sujet), et quand ils ne peuvent être démentis, cela commence à être très troublant.

      Quand des conseils monopolisent la parole, l’information (voire font de la rétention d’informations, puisqu’ils seraient susceptibles d’avoir des chiffres qu’ils ne souhaitent pas donner, et pour cause), ou encore s’invitent dans des réunions de résidences ou ils n’ont même pas un seul client, pour porter la bonne parole d’une solution unique, c’est en effet difficile de se faire entendre….heureusement qu’il y a de nombreux autres conseils qui ont parfaitement compris la situation, sous touts ses aspects.
      Non, il n’y aura pas de catastrophe quelle que soit l’issue, mais un respect de la liberté de chacun de décider ce qu’il souhaite pour sa résidence et plus particulièrement son ou ses lots….La catastrophe est celle de priver les propriétaires de leur choix personnel en refusant de les laisser prendre une direction et en les obligeant à signer un document qu’ils n’ont pas envie de signer.

  20. Bevelacqua laurent dit :

    Alors je vais vous le redire. Quand je parle d anonymat je ne parle pas de votre identite. Je parle de votre fonction. Avocat juriste proprietairr pro de l immobilier. Votre nom personnellement ne m interesse pas.
    Vous parlez de choix mais respectez vous celui de ceux qui ont signes ? Nous n avons ete conseille par aucun des 4 avocats pourtant nous avons pratiquement tous signes. Les chiffres que nous avons ne viennent pas non plus de ces 4 avocats. Donc vous allez me dire que nos conseillers juridiques sont eux aussi vendu a AC ? Vous etes incapable d imaginer que le nouvel accord sera profitable aux proprietaires. Donc si on vous ecoute bien nous devons vous croire aveuglement et rejetter tout ce qui ne va pas dans votre sens.

    • Bevelacqua laurent dit :

      Derniere precision. A aucun moment on ne nous a mis un couteau sous la gorge pour signer. Nous avons reflechis et pese le pour et le contre. Et je pense que personne n est oblige de signer ou de ne pas signer. Mais ne venez pas dire sue ceux qui defendent la signature ne respectent pas le libre choix alors que vous faites la meme chose pour la non signature.

  21. lucide dit :

    Chacun doit respecte le choix d’autrui…..Il est dommageable que ce choix n’ait pas nécessairement été fait en toute impartialité et avec TOUTES les informations
    Le « vous » est accusatif…..Il est inutile de tenir des propos insultants en parlant les blogueurs « d’incapables »…
    « la liberté des uns s’arrête là ou commence celles des autres »….la stratégie de certains semblent l’avoir oublié.

    • Bevelacqua laurent dit :

      Je ne suis pas sur du tout que le choix de ceux qui ont signes soit respecte. Qui etes vous donc pour penser que ceux qui ont signe l ont fait sans avoir tous les renseignements? Pensez vous etre lieux informes que nos conseillers et avocat qui nous ont explique les differentes solutions ?

      • mdenoune dit :

        A tous les internautes – investisseurs ou non- qui réagissent sur ce blog, je recommande un minimum de convivialité dans les échanges.

  22. P.VIDAL dit :

    Maître PECHAYRE bonjour
    je souhaiterais que vous m’aidiez à mieux vous comprendre . Le 27 mars dans une réponse blog , vous nous dites « AC peut tout à fait préparer une sauvegarde…..à condition de commencer par payer les arriérés …..qui sont sous « ordonnance du tribunal » pour nos clients  » fin de citation .
    Maître pourriez-vous expliquer , ce que veut dire  » les arriérés qui sont sous ordonnance du tribunal  » ?
    Pourriez-vous me dire , également , si vos clients signataires sont protégés contre une perte des arriérés en cas de demande de mise en règlement judiciaire d’A.C. par un de ses créanciers ?
    Si vous pouvez répondre , je vous en remercie .

    • Ceci chère madame fait partie des informations et explications techniques que nous donnons seulement à nos clients…
      La seule stratégie que nous poursuivons est d’expliquer un Accord que nous soutenons en vue d’inviter le maximum de Copropriétaires à le signer..

      Je ne vais donc pas ici vous dévoiler les stratégies et tactiques complémentaire que nous mènerions évidemment, le cas échéant, pour défendre nos clients qui ont signé.

      • Bailbail59 dit :

        Tout et son contraire.

        L’avocat garde les explications et informations pour ses clients (dont je fais partie mais je ne reçois rien) et explique ensuite qu’il partage toutes les informations avec tous afin d’entraîner un maximum de copropriétaires à signer….

        Cherchez l’erreur.

      • je défends ici mes clients signataires du bail qui ont un intérêt à ce que l’accord soit confirmé le plus vite possible parce que ils sont pressés d’en finir avec les soucis de cet investissement.

        .

      • Bailbail59 dit :

        Si Appart City retrouve de la trésorerie et honore les loyers des copropriétaires signataires, risqueront-ils les assignations pour quelques bailleurs récalcitrants?

        Les tribunaux apprécieraient mollement cette discrimination.

        A Lille, 95% seraient payés et AC dilapiderait sa trésorerie en frais judiciaires pour régler ses comptes avec les résistants?

        Stupide.

    • sylvester dit :

      Etonnant cet avocat?????

      Il faut signer un nouveau bail pour être payé????Il faut peut être passer par lui? quel charabia!

      Nous, nous n’avons rien signé, et nous avons fait savoir que nous refusions: nous sommes payés régulièrement, et sans baisse! Nous ne nous sommes pas laissé intimider…Tout dépend du rapport de force qui est instauré avec cet exploitant (si on peut l’appeler cela comme ça….)

      Apparemment nous ne sommes pas les seuls puisque d’autres résidences sont traitées de même

    • lucide dit :

      Qu’est ce qu’ils ont de la chance ces clients….
      Le droit de la fermer…Circulez, il n’y a rien à voir

      « Ils seront à coup sûr du bon côté »…..parce qu’il y en a un bon et un mauvais? Comment peut on écrire de telles certitudes?

      En tout cas, vue que certains conseils ont signé le protocole, il est évident qu’ils se sont grillés pour toute procédure à venir, d’ou une certaine véracité des propos pour tout faire pour que les autres signent….On imagine mal les voir plaider alors que les avocats d’Appartcity brandiront le protocole avec leur nom dessus…ils sont coincés et condamnés à faire signer leurs clients et les autres…

      Mais « les autres », cette majorité silencieuse garde cette précieuse liberté de « penser différemment »…Heureusement qu’ils restent majoritaires dans un pays qui reste encore démocratique.

      • Bevelacqua laurent dit :

        Bon je vois que c est toujours la meme rengaine. L avocat qui vient defendre le nouveau bail est forcement un vendu a la solde d AC.
        Les proprietaires qui ont signé sont des ignares ou des gens aveugles. Et les intervenants qui veulent la sortie et qui sortent des chiffres contraires à ceux que nous recevons de notre cote (et non pas des 4 avocats).
        Debat totalement sterile qui n aidera surement pas les propriétaires à y voir plus clairs mais fait le jeux de professionnels du rachat ou de l investissement immobilier.

      • mdenoune dit :

        Cher Monsieur

        Si vous évoquez les professionnels du rachat en pensant aux marchands de biens, je vous rassure. Ces derniers ne vont pas s’ennuyer à racheter des lots éparpillés. Ils recherchent avant tout des immeubles entiers pour les revendre à la découpe, c’est-à-dire lot par lot. Pas de souci à ce niveau pour les résidences de tourisme.
        En revanche il existe quelques sociétés commercialisant des lots ou appartements de résidences de tourisme sur le marché de l’ancien. Comme tout agent immobilier, elles prennent un mandat pour vendre lesdits biens. Et en aucun cas les rachètent. D’ailleurs cette activité semble même attirer des professionnels du droit. Et ce, bien que leur statut leur interdise de la pratiquer. Vive la déontologie!

      • Bailbail59 dit :

        Déontologie, c’est l’art de jouer aux dés?

  23. Dans une résidence rentable comme la votre, AC ne sera pas « stupide » ! il ne vous trainera pas devant les tribunaux! Pas du tout!

    Ils pourront beaucoup plus simplement décider de stopper le paiement de vos loyers que vous obtenez pour l’instant à coup de commandements!

    Vous pourriez ainsi réussir à résilier le bail!

    mais alors les difficultés vont commencer pour vous :
    – pas de locataire à l’année dans une résidence de tourisme classée! ( respect de la destination de l’immeuble ) ..
    – pas de domiciliation possible pour le courrier! ( pas de résidence principale pour un locataire)
    – facturation des frais de copropriété…
    – Aucune assistance du personnel de la résidence en cas de problème dans l’appartement etc…

    De quoi décourager la location à l’année…de quoi vous donner du travail pour une rentabilité bien médiocre.

    • Bailbail59 dit :

      C’est bien ce que je dis: Appart City payera les loyers des résistants pour éviter de se retrouver assigné par quelques copropriétaires non réglés de leurs loyers.

      Par ailleurs, il est vrai que la facilité ( et c’est pour cela que les copropriétaires ont acheté de la résidence de tourisme) est de se laisser faire et recevoir les loyers en fin de mois sans s’être préoccupé de quoique ce soit, mais il est beaucoup plus rentable de gérer soi-même en direct son bien qui rapportera le double de ce que distribue actuellement l’exploitant.

      C’est mal connaître Appart City que de dire qu’ils louent que pour des courtes durées, il suffit d’aller sur leur site pour savoir qu’ils proposent des locations à l’année….Certaines résidences servent même d’accueil d’urgence ( sans avoir prévenu les bailleurs d’ailleurs!)

      En conclusion, je dirai: « gérera bien qui gérera le dernier! »

      • mdenoune dit :

        Bonjour

        Certaines résidences servent même d’accueil d’urgence ( sans avoir prévenu les bailleurs d’ailleurs!).
        Par exemple sur quels sites? pour quel (s) public(s)? des migrants par exemple…

      • Bailbail59 dit :

        Bonjour,

        Je ne connais pas les résidences mais ce sont des témoignages sur les forums ou des échanges avec les membres de notre association qui me permettent de dire cela.

        Accueil d’urgence pour des sans-abri, rôle dévolu généralement aux Formules 1.

      • mdenoune dit :

        Accueil d’urgence des sans abri, cela doit donner envie aux voyages d’affaires de descendre dans ces résidences urbaines.

    • Lacarbre dit :

      Que d’approximations volontaires ou involontaires visant sans doute à effrayer les propriétaires désireux de gérer autrement.
      Le classement en résidence de tourisme ne signifie pas que la destination principale de l’immeuble qui figure dans le règlement de copropriété n’est pas à usage d’habitation !

      • Lacarbre dit :

        Des résidences sont dans ce cas et il n’y a aucun problème pour avoir des locataires à l’année. La domiciliation postale est bien entendu aussi possible contrairement à ce qu’indique Maître Pechayre.
        C’est d’ailleurs prévu par les textes car au dessus d’un seuil de 55 % de logements confiés à un gestionnaire, le classement en résidence de tourisme reste possible dans un immeuble dont la destination principale est l’habitation. Les 45 % de logements non gérés par ce gestionnaire sont tout à fait utilisable pour de l’habitation principale en accord avec le règlement de copropriété. En dessous du seuil des 55% l’exploitant peut à priori continuer d’exploiter mais la résidence ne pourra plus être classée en residence de tourisme.

    • drouet dit :

      Quelle agressivité!

      Y a t il un problème pour être aussi violent? et raconter en plus autant de bêtises….

      J’ai eu un lot sous bail commercial qui lorsque nous avons cessé avec un exploitant, j’ai dû le louer en direct…aucun problème en le délégant à une agence qui s’en est occupé….Mais surtout, je l’ai plutôt bien revendu et très rapidement sans bail commercial après 3 ans de location en direct….nous avions des boites aux lettres déjà avant

      On ne peut faire de généralités là dessus: c’est fonction de l’emplacement, du marché locatif, de la demande…..Pourquoi revendiquer de telles vérités???surtout lorsqu’elles sont fausses.

      • mdenoune dit :

        Intéressante votre expérience. Un bail commercial a une durée minimale de 9 ans. Au bout de combien d’années avez vous confié
        la gestion de votre bien à une agence?

        PAr ailleurs que signifie « : nous avions des boites aux lettres déjà avant »?
        Merci.

      • drouet dit :

        Madame,

        Lorsque nous sommes sortis du bail commercial, la résidence devait avoir 15/18 ans environ
        Nous avions déjà des boites aux lettres dans le hall d’entrée, comme ça existe dans de nombreuses résidences (afin de permettre aux locataires de recevoir du courrier)

    • Lacarbre dit :

      Maître Pechayre confond la destination de l’immeuble inscrite dans le règlement de copropriété et le classement de la résidence en résidence de tourisme classée qui est tout autre chose. Un immeuble peut être à destination d’habitation principale et être classée en résidence de tourisme à condition qu’au moins 55% des logements soient confiés à un gestionnaire. C’est le cas dans plusieurs résidences para-hôtelières et cela ne pose bien entendu aucun problème pour habiter à l’année et pour domicilier son courrier. Pourquoi cette désinformation ?

      • Recyclage de l’immeuble, fin de vie des résidences…quand l’exploitation en résidence gérée n’est plus rentable et si l’emplacement n’est pas trop médiocre une deuxième vie s’organise..
        Souvent les investisseurs d’origine dans ces résidences sont partis et ont subi ou tolèrent pour ceux qui restent une perte de valeur de plus de 50% sur leur prix d’acquisition…
        Beaucoup de loueurs en direct dans ces résidences sont donc des investisseurs de deuxième génération qui ont évidemment racheté à prix très bas aux primo investisseurs qui eux ont donc subi la perte…
        C’est ce qui attend beaucoup de résidences vieillissantes…pas ou peu rentables..
        C’est presque toujours ce qui arrive quand ni l’exploitant ni les Copropriétaires ne veulent pas ou ne peuvent pas payer le prix très élevé d’une rénovation très lourde…Personne n’est prêt à investir si la rentabilité n’est pas au bout..seconde vie d’immeubles déclassés mais qui font le bonheur des marchands de bien et des investisseurs opportunistes…

      • mdenoune dit :

        Cher Maitre

        Des immeubles déclassés? Je suis sure que vous connaissez les 3 règles d’or de l’immobilier: l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement.
        Un bien non rénové bien situé vaudra plus qu’un autre non entretenu, mais bien situé.
        La règle de la localisation s’applique aussi pour les résidences urbaines.
        En bord de mer, ces résidences d’anciennes générations sont les pieds dans l’eau, ce qui ne serait plus autorisé aujourd’hui avec la loi littoral.

      • Tout à fait d’accord!
        L’emplacement, l’emplacement l’emplacement
        Mais la Majorité des Appartcity ne sont pas les pieds dans l’eau! Ni à Courchevel au pied des pistes!
        « L’emplacement » pour une résidence Appartcity est quelque chose de plus subtil!
        Centre Ville? Oui mais il y a des rues de centre ville qui sont « à l’abri du client »‘!
        Près des zones d’activité ou des aéroports? Oui mais il y a souvent « surnombre »
        Etc.
        La théorie de l’emplacement reste essentielle mais elle ne suffit pas et chaque emplacement s’évalue en fonction d’une cible Client,..
        Appartcity de ce point de vue à un vrai problème hérité de son histoire:
        Un réseau de résidences construit par et pour des promoteurs avec une vision de profit de promotion à court terme souvent à l’encontre d’une logique d’exploitant!

      • Bailbail59 dit :

        C’est vrai que tous les proprietaires veulent que leurs biens valent un maximum et rapportent encore et encore. Bla-bla-bla

        La prochaine fois que je perdrai mes clefs, je mettrai un post sur ce forum. Il y aura sûrement un avocat pour me dire où elles se trouvent.

        Pour les prix d’acquisition, ils ont la plupart du temps rien à voir avec le marché local et profitent uniquement aux vendeurs-gestionnaires. Par la suite, l’exploitant préfère abandonner la résidence et reprendre des royales commissions.

        C’est ce qui se passe à Lille actuellement où N….y préfère vendre des nouvelles résidences étudiantes et impose des baisses de loyer conséquentes via sa branche S….à aux proprietaires ayant acheté il y a 9 ans.

        C’est dans l’air du temps….Pourquoi ne pas en profiter!

        Ce ne sont pas les proprietaires résistants, réfractaires ou insoumis qui font ou feront les prix.

      • Non je ne confonds pas! Je m’adresse à ceux qui ont investi dans une résidence gérée et qui veulent retrouver une exploitation conforme à leurs objectifs: ne pas avoir à s’en occuper et percevoir leurs loyers sans souci!
        Ils n’ont pas envie de se retrouver propriétaires dans un immeuble « déclassé » au propre et au figuré…
        Bien entendu quand il n’est plus possible de trouver un Accord avec un exploitant professionnel il faut bien trouver une solution de rechange…
        Mais ni l’autogestion ni l’exploitation individuelle n’intéressent l’immense majorité des Copropriétaires qui n’ont pas investi pour cela!
        La présence dans certaines résidences d’investisseurs marchands de bien ou loueurs individuels professionnels ne doit pas masquer l’essentiel : la majorité des Copropriétaires souhaitent un bail avec un exploitant sérieux qui paie ses loyers rubis sur l’ongle!

      • Bailbail59 dit :

        la tranquillité a un prix que les propriétaires ne peuvent ou ne devraient plus payer!

        A quoi sert de surpayer un bien qui rapportera beaucoup moins qu’une assurance vie et sera quasiment invendable? Quand les loyers sont payés en plus!

      • Bien d’Accord : revendez et investissez aileurs!
        Qu’attendez vous? Votre bien ne vaudra pas plus cher sans bail isolé dans votre vieille résidence!!
        Et votre affirmation sur la rentabilité est très étrange! A Lille dans cette résidence ancienne tous ceux qui sont investisseurs d’origine ont un rendement, même avant impôt très supérieur à tout ce qu’ils auraient pu faire avec leur livrets de caisse d’épargne! Et de loin!
        Seuls les investisseurs plus récents qui ont acheté à un prix plus élevé que ceux d’origine ont un résultat moins brillant…mais ceux-la ne peuvent pas se plaindre des promoteurs! Ils ont fait un moins bon choix!
        E.g. votre situation personelle de loueur individuel professionnel ne correspond pas au profil ni aux objectifs de la majorité des autres ce qui explique qu’ils ont tous signé ou presque…donc vous avez raison mais pour vous seulement! De mon côté je défenfs des milliers de Copropriétaires!
        C’est plus difficile!

      • BAILBAIL59 dit :

        Toujours des réponses à l’emporte-pièce qui ne servent qu’à faire passer son message.
        Des approximations, des analyses simplistes, parfois il me donne raison,parfois il me donne tord….

        Il n’appartient à personne de me dicter la conduite á tenir….Je suis un indépendant et assume mes erreurs..

        Arrêtez de me dire de vendre ou de signer ou quoique ce soit….

        Les conseilleurs ne sont jamais les payeurs.

      • Faites ce que vous voulez! Mais pourquoi critiquer un bail que vous ne voulez pas signer alirs que 90% de ceux qui sont avec vous d’as la même résidence ont signé?
        Votre cas particulier est respectable mais vous devez aussi comprendre que l’immense majorité n’est pas comme vous et que vous ne pouvez pas défendre des idées qui sont valàbles pour vous mais pas pour la majorité des autres!

      • mdenoune dit :

        Ceux? Etes vous sur du pluriel?
        Ce blog a pour but de faire avancer la situation et n’est pas une chambre d’enregistrement de multiples répétitions. Parfois le modérateur a l’impression de lire des copiés-collés!

      • mdenoune dit :

        Suis preneur d’exemples de résidences comptant des marchands de biens dans la copro. En principe ils ne s’ennuient pas avec les contraintes de la coprop et ne visent que l’unipropriété.

      • Chère madame
        Pour maintenir un échange contradictoire:
        Pouvez-vous svp débloquer les messages de ceux qui sont favorables à l’accord et qui m’informent être bloqués alors qu’ils veillent à ne pas être agressifs..en tout cas pas plus que leurs détracteurs..
        Merci d’avance pour la poursuite d’un échange riche et utile..
        PS : le temps que je passe ici est bénévole! Tous ceux qui me connaissent le savent..
        Bien à vous

      • mdenoune dit :

        PS: Sachant que les avocats parisiens se rémunèrent pour prodiguer leurs conseils sur la base d’un taux horaire de 270 euros HT, je comprends que votre temps passé ici soit bénévole. En espérant qu’il ne vous entraîne pas trop de manque à gagner.

      • BAILBAIL59 dit :

        Ne parlez pas de bénévolat quand vous vous targuez d’être mandaté par 1100 clients et que chacun a signé un contrat de 180 euros soit 198 000 euros.

        La moitié payée á la signature du contrat, l’autre moitié devant être réglée á la signature du bail. On peut comprendre votre intérêt à inciter les indécis á signer.

        Mais je suis trivial.

      • mdenoune dit :

        Bonjour

        Un contrat de 180 euros par investisseur… que voulez-vous dire? Des honoraires à régler au titre de quoi? à Qui? Quand: avant ou après la signature du nouveau bail? Merci de vos précisions.

      • BAILBAIL59 dit :

        Je ne peux parler que de Lille où les propriétaires ont signé un contrat avec l’avocat pour négocier la sortie de crise avec Appart City selon le schéma exposé dans ma dernière intervention: 90 euros 2 fois par logement, hors frais.

      • Méconnaissance aussi des tarifs d’avocats: low cost 270€Ht ! Vous sous estimez deux choses:
        – le tarif correspondant à mon expérience est très supérieur à ce que vous affirmez sans savoir
        – le temps « bénévole » qu’est prêt à consacrer un avocat dévoué à ses clients mais aussi aux idées qu’il défend !

  24. Lacarbre dit :

    Il y a au moins un point sur lequel je suis d’accord avec Maître Pechayre est le fait que les investisseurs recherchent un gestionnaire de qualité qui paie rubis sur l’ongle et c’est ce que je pensai avoir fait avec mon investissement. Maître Pechayre ne peut pas renier les nombreux cas d’impayés du repreneur de Appart-City, i.e Park & Suites connu pour de nombreuses difficultés de paiement depuis de nombreuses années. C’est presque une culture d’entreprise.

    Affirmer que les propriétaires recherchent un gestionnaire de qualité qui paie rubis sur l’ongle et pousser les propriétaires à s’engager de nouveau avec Appart-City est pour le moins antinomique et pourrai prêter à rire si de nombreux propriétaires n’étaient pas en grande difficulté financière.

    Personnellement j’ai investi dans une résidence qui respecte les 3 critères de l’emplacement et qui est une résidence rentable. Ce n’est pas du tout comme l’écrit Maître Pechayre une résidence de seconde zone en fin de vie bien au contraire.

    Je ne suis donc pas prêt à accepter une baisse de loyer pour satisfaire les besoins d’un accord obscur où on demande à toutes les résidences de faire un effort y-compris les rentables pour éviter d’imposer de trop fortes baisses au résidences de seconde zone pour reprendre les termes de Maître Pechayre. C’est moins choix et personne ne m’imposera un autre choix sauf peut être le juge mais j’en doute fortement.

    Que d’autres, notamment les propriétaires dans des résidences moins bien loties fassent un autre choix et voient un intérêt à signer ces nouveaux baux, je peux le comprendre et leur choix de signer me paraît tout à fait respectable si ils ont retrouvé confiance en Appart-City.

    Si Appart-City respecte de nouveau mon bail et paie ses loyers rubis sur l’ongle, pas de problème pour continuer. Le choix est donc entre leurs mains. Dans le cas contraire je ferai valoir mes droits devant les tribunaux compétents.

    En lisant le long fil des commentaires, je suis quand même surpris de constater que c’est la 3éme fois que Maître Pechayre affirme des contre verités (toutes les résidences qu’il défend ont signé, aucune résidence ne sortira et maintenant on nous dit qu’il n’est pas possible de louer à l’année dans des résidences de tourisme classée).

    A chaque fois Maître Pechayre a reconnu après coup ses approximations ou interprétations personnelles pour rester correct. Je ne comprends pas l’intérêt pour un professionnel du droit de diffuser de fausses informations.

    Pour terminer je précise que je ne suis pas marchand de bien et que je suis simplement un investisseur privé.