Recherche

APPART CITY : LE BILAN A MI-MARS

L’EXPLOITANT DE RESIDENCES URBAINES APPART CITY PROPOSE A UN PEU PLUS DE 10.000 INVESTISSEURS DE SIGNER UN NOUVEAU BAIL AVANT LE 1ER AVRIL 2017. LE POINT AU 16 MARS

 

Le compte à rebours a bel et bien commencé chez Appart City. Normalement les 13000 investisseurs de biens situés dans des résidences urbaines pilotées par cet exploitant ont jusqu’au 31 mars 2017 pour signer un nouveau bail. A deux semaines de la date fatidique, il semblerait que les investisseurs de seulement une trentaine de résidences sur la centaine de ce parc d’appart hotel, se soient ralliés aux nouvelles conditions financières proposées par Appart City. Par conséquent, l’objectif est loin d’être atteint. De bonne source, voici les derniers résultats au 16 mars.

« Sur les 36 résidences affichant un retour de 75%, 10 résidences ne verraient leurs loyers ne baisser que de 5% . Le solde, soit 26 résidences auraient signé les nouveaux baux.Pour gonfler les chiffres Appartcity a comptabilisé les résidences à 0%, cest à dire hors accord, soit une douzaine……pour linstant.car une résidence du sud de la France aurait négocié sa sortie du groupe ».

Le rythme des signatures s’essouffle donc comme prévu, car seulement 150 beaux ont été retournés la dernière semaine.

Certes 60% des propriétaires, clients d’un des quatre avocats ayant rédigé ce fameux accord, ont signé le nouveau bail… Mais 92% des propriétaires ayant un autre avocat n’ont pas signé le nouveau bail!..

 

Que se passera t il en avril ?

Il est probable que la direction d’Appart City organise des réunions in situe pour convaincre les bailleurs récalcitrants à adhérer à son nouveau plan de survie.

En attendant, nombre d’investisseurs enregistrent de sévères retards de loyers, et les assignations et saisies continuent….. « Appartcity nest pas en mesure de reprendre le paiement régulier des loyers mensuels à partir de décembre dernier, comme il sy était engagé…Quant aux arriérés, il faudra encore attendre probablement » regrettent des investisseurs. Pour les propriétaires n’ayant pas assigné, les retards atteignent facilement 1 an. Dans le même temps, ces particuliers doivent faire face à leurs mensualités de remboursement.

 

Le nouveau bail contreversé

Dans ces colonnes, j’ai souvent insisté sur les particularités du nouveau bail proposé par Appart City confronté à des difficultés financières. Des avocats fiscalistes de renom restent très réservés sur ce nouveau dispositif. Leurs arguments ? « Laccord temporaire de réduction des loyers et ladaptation provisoire du loyer constituent des notions complexes, voire nébuleuses ». Surtout, le nouveau dispositif exposerait les investisseurs à des risques fiscaux. En s’appuyant sur la jurisprudence, l’administration pourrait être tentée d’affirmer qu’en renonçant à percevoir les loyers qui leurs  sont dûs pour pallier les difficultés financières de l’exploitant, ils interviennent dans l’activité commerciale de ce dernier. A ce titre, leurs avantages fiscaux pourraient être remis en cause.


196 commentaires on “APPART CITY : LE BILAN A MI-MARS”

  1. A fin mars plus de 60 résidences auront passé le cap des 75% (déjà 50 aujourd’hui). Il est exact qu’AC inclue 10 résidences, ex-Appolonia, qui ne subissent pas de « nouvelles baisses », uniquement parce qu’elles avaient déjà dû accepter des baisses de plus de 30% antérieurement!

    Même sans compter ces 10 résidences « épargnées », plus de 4500 baux sont déjà signés et le cap des 6000 signatures est en ligne de mire à fin mars. Et ceci alors que plus de 5000 baux n’ont même pas encore été envoyés! Il faut en effet réussir à informer des résidences sous informées.

    Toutes les résidences qui ont suivi notre cabinet ont déjà signé à plus de 75% et de fait plus de la moitié a déjà franchi plus de 90%, y compris celles qui supportent des baisses de plus de 15%!

    Il suffit à ceux qui veulent se renseigner vraiment de « croiser » les informations, d’adopter une attitude pragmatique et de faire preuve de « bon sens ». Certains conseils tentent ainsi dérisoirement aujourd’hui d’empêcher ce qu’il n’ont pas su comprendre, ni soutenir quand il était encore temps.

    • mdenoune dit :

      Votre cabinet et celui de 3 autres confrères engagent-ils leur responsabilité professionnelle sur cet accord que vous jugez exceptionnel?

      • chère madame

        Personne n’a proposé mieux: c’est à dire acceptable par les parties concernées!

        Tous ceux qui savent ce qu’est une entreprise, saine ou en difficultés, ont la modestie de se tourner vers l’avenir et de rechercher des solutions aux problèmes des bailleurs qui sont au prise avec cette entreprise au bord du gouffre! Il y a ceux qui n’hésiteraient pas à préférer le gouffre et le déport de bilan! Et il y a ceux qui avec nous ont opté pour la recherche d’une solution pragmatique la plus équilibrée possible… en n’oubliant jamais que pour négocier il faut
        – etre deux
        – savoir élaborer des concessions réciproques

        et à la fin …signer!

      • mdenoune dit :

        En cas de contrôle fiscal des signataires de l’accord, engagez-vous votre responsabilité professionnelle?
        Et ce, à l’instar de certains cabinets d’avocats?

      • bernardgronon dit :

        Maître Pechayre,

        Vous pouvez mettre au défi de faire mieux : je vous rappelle que seuls les 3 avocats choisis par AC ont eu le droit de faire « leurs preuves ». Le bailleur n’a même pas eu le droit d’être un témoin « muet ». Même à l’Assemblée Nationale, il y a plus de droits ! « Rallier autant d’accord » lorsque le château est assiégé et affamé, il « se rend », il ne donne pas son accord. Vous connaissez cette situation pour beaucoup de petits bailleurs et cependant votre « nouveau bail » n’assure aucune certitude, même pour les arriérés que vous avez acceptés de soumettre à un moratoire.

        Si les bailleurs sont tout à fait conscients que les loyers doivent être baissés, était-il nécessaire de « pondre » un tel bail ? En réunion, les avocats se congratulaient sur un bail innovant et formidable mais à la lecture de ce dernier le bailleur s’aperçoit que le Preneur s’est vu octroyer des certitudes tandis que le bailleur n’a que des « espérances »…

        Pour équilibrer le contrat, vu l’urgence réclamée par AC, n’était-il pas plus judicieux de faire un avenant « baisse de loyer contre clause résolutoire » avec paiement des arriérés pour respecter le contrat comme s’était engagé AC étant le seul responsable du montant des loyers dans les baux imposés par eux précédemment ?

        Sachant que la clause résolutoire est soumise à la volonté du juge en ce qui concerne la résiliation et l’exonération de l’indemnité d’éviction, ici aussi le bailleur n’est pas dans la totale sécurité mais sans y intégrer cette clause de 20 millions, les bailleurs conservaient l’avenant et gardait la clause résolutoire. Quel intérêt pour le bailleur d’accorder 6 mois de délais pour en final retrouver le bail d’origine et des impayés de loyer ?

        Pour ce qui est de la promesse de vente des locaux par AC au Syndicat des copropriétaires via le bailleur, elle est sujette à litiges. C’est une promesse sous conditions qui ne dépend que de la volonté du créditeur car le bénéficiaire n’est pas partie prenante dans l’affaire. Pour la raison que le SDC n’a rien à voir avec le bail et que la plupart des résidences sont sous un règlement de copropriété sans la spécification de résidence hôtelière. Il n’y a pas forcément intérêt obligatoire entre Promettant et Bénéficiaire. Etant donné que le bénéficiaire n’est pas reconnu officiellement ni par l’enregistrement, ni par le FISC, la vente ainsi rédigée aura des difficultés a être forcée d’autant plus qu’une procédure n’apportera aucun dédommagement puisque vente à l’euro symbolique. Pourquoi ne pas avoir fait une promesse de vente directement entre AC et le SDC ?

        La clause travaux choisi par AC leur permet de faire tous les travaux sur les parties communes et vous oblige à subir le choix des devis de AC. On a vu ce que cela a donné pour les résidences rénovées. Pour les parties communes le bailleur et le SDC doivent donner leur accord (ce n’est pas un cadeau mais la loi) le bailleur risque de se retrouver dans la même position qu’aujourd’hui, où AC le menacera de ne pas payer parce-que « les contraintes de l’exploitation l’oblige… ». Et en cas de résiliation ou à la fin du bail, qui remettra en état ? Que feront les bailleurs avec un logement « agrandi » sur celui du voisin ? D’autre part lorsque le bailleur ne participe pas financièrement aux travaux il y a conséquence sur l’augmentation de loyer lors du renouvellement du bail (donc adieu le « retour à bonne fortune »). Ici aussi, beaucoup d’incertitudes pour le bailleur et une clause certaine pour le Preneur. La clause travaux du bail d’origine est bien plus favorable aux bailleurs.

        En ce qui concerne l’aspect financier, la baisse de loyer certaine pour le Preneur pour 12 ans minimum car le calcul élaboré par les parties relève de l’utopie. Basée sur le CA, le FISC peut très bien considérer que le bailleur est partie prenante de l’exploitation. Certes, il n’y a pas eu encore de jugement de fait mais étant dans l’innovation, le bailleur s’expose à en « essuyer les plâtres ». Le changement de régime sous loi Pinel est défavorable au bailleur avec un indice bien inférieur au bail d’origine.

        Pour le paiement simultané avec clause résolutoire pour autrui où c’est « tous pour un et un pour tous » je me demande comment va réagir un Juge quand un ou deux bailleurs impayés vont réclamer la résiliation de tous les baux d’une résidence (bien sûr avec demande d’exonération de l’indemnité d’éviction)… Et les bailleurs qui ont été payés vont-ils accepter d’aller en justice pour le voisin et avoir le risque de voir leur bail résilié ? Les Trois Mousquetaires c’est un roman mais « diviser pour régner » est une réalité.

        La participation financière pour les travaux de mise aux normes : 70€ tous les combien ? 1 fois, 2 fois… Encore une certitude pour AC et le contraire pour les bailleurs.

        La participation financière des actionnaires de 20 millions ne concerne pas les bailleurs. Pourquoi se mêler de la gestion d’une Société. Accepter simplement la baisse des loyers demandée suffisait. Dans tous les cas si AC ne paye pas c’est procédures avec avocats. Sans cette clause de recapitalisation, la clause résolutoire mise sur un avenant et tous les arriérés de loyers enregistrés en créance permettaient au bailleur d’assurer son avenir. Avec ce nouveau bail avec moratoire sur les arriérés de loyers, conditions accordant plus de 6 mois supplémentaires de crédit libre à AC, sachant que les 20 millions ne suffisent pas à AC pour se redresser (ont refusé de donner leurs dettes), les bailleurs permettent à AC de régler les dettes les plus urgentes (ne paye que certains loyers aux bailleurs rémunérant les avocats). Sans cette « prolongation » AC serait en liquidation judiciaire (T. ROCHET). Ainsi les bailleurs donnent la possibilité à AC de demander une mesure de sauvegarde pour étaler les loyers dus sur 10 ans, d’échapper aux loyers non déclarés antérieurs à 2 ans (si procédure fin 2017, perte des loyers non enregistrés de 2014 et 2015) tout en conservant tous leurs avantages et la main-mise sur l’exploitation des résidences… Inquiétude d’autant plus renforcée qu’AC a déjà « sous le coude » des investisseurs volontaires pour « débarrasser » les propriétaires qui ne peuvent plus faire face à leurs charges. Il semblerait donc qu’AC envisage de faire écrouler le marché afin d’obtenir au plus bas prix les biens vendus au prix fort (comparer avec les ventes d’AC sur les résidences neuves actuellement).

        Le reste du bail (Comité, rendu des comptes, état des lieux…) sont prévus par la loi ou peu réalisable car les bonnes volontés tiendront difficilement 11 ans ou de peu d’importance par rapport à ce qui nous intéresse actuellement dans l’urgence.

        Ainsi ce bail « copieux », s’il part de très bons sentiments de la part des avocats, risque de produire l’effet inverse de ce qui était voulu en compliquant tout. Le réel intérêt de ce nouveau bail pour le bailleur est la clause résolutoire, le fondement du bail commercial étant une mise à disposition de locaux contre le paiement des loyers.

        Je vous rappelle que la France a signé beaucoup de traités de paix sans éviter les guerres. Car pour maintenir la paix encore faut-il que les signataires respectent leurs engagements. A ce jour ce n’est pas le cas d’AC.

        Je considère que les bailleurs ne sont pas des « moutons de Panurge » et que le fait qu’ils s’opposent, réfléchissent ou demandent la rectification de ce nouvel avenant que vous voulez semblez vouloir leur imposer est la preuve qu’ils ont un cerveau et savent sans servir.

        La France est un pays où chacun est libre de ses choix et respecter les idées des uns et des autres ne semblent pas à la portée de tous.

      • mdenoune dit :

        Cher Internaute

        Je vois que vous avez étudié le bail à la loupe. Et vous remercie pour l’objectivité de votre analyse. Une lecture qui fait du bien après des
        réactions souvent passionnelles et proches de l’agressivité.

      • Bailbail59 dit :

        Extraits:
        Critique insignifiante….Incompréhension totale….Absurdité des arguments….

        Qu’il doit être dur d’avoir seul la vérité.

  2. Hans BRANDENBURG dit :

    Madame Denoune

    En tant que journaliste économique, a priori entouré d’éminent spécialistes, que vous nous conseillez à faire concrètement pour sortir de notre relation compliqué avec Appart City ?

    Personnellement, après avoir été en contact avec de nombreux avocats et autres conseillers, je considère que l’approche de l’équipe d’avocats, qui, sous la direction de Philip Pechayre, ont négocié avec Appart City, est la première approche globale, intégrant l’ensemble des aspects économiques de fond de ce dossier compliqué.

    Dont notamment les 2 causes principales de la crise entre AC et les investisseurs :

    – le manque criant de fonds propre d’AC

    – l’impossibilité de tenir la rentabilité de 5,5 % qui nous a été vendu par nos conseillers en patrimoine, appuyés par les banques et autres promoteurs.

    En effet, tout ce beau monde a oublié de vérifier si le chiffre d’affaires par appartement que chaque résidence devrait faire pour payer les loyers qui devraient générer les 5,5% promis, combiné avec les autres charges d’exploitation, était compatible avec le taux moyen d’occupation et le prix moyen d’une nuitée dans la zone d’implantation de la résidence.

    Pour l’avoir fait moi-même pour une résidence en région parisienne après que le gestionnaire Antaeus l’a laissé tombé en 2009, j’ai constaté que le prix moyen par nuitée nécessaire était de 30 à 50 % supérieur aux hôtels de même standing de la zone.

    Dans l’attente de vous lire

    Hans BRANDENBURG

    • mdenoune dit :

      Bonjour
      Avant de vous répondre, pouvez vous svp me préciser dans quelle commune se situe votre résidence? Avez vous déjà supporté une baisse de loyer d’AC? des retards de loyers non comblés?

  3. Pourquoi continue t’on aujourd’hui à vendre neuf ce type de placement à 4,5 % alors qu’il faudrait à loyer inchangé vendre neuf à environ 6%! C’est dire BAISSER LE PRIX de près de 25% pour tenir compte correctement des risques sous-jacents!

    Car je maintiens que ce type de placement est toujours vendu 20% à 25% trop cher aux investisseurs privés! Ils se font abuser en raison de l’avantage fiscal qui en réalité enrichit ceux qui font métier de construire et de vendre ce type de biens..tous marchands d’illusions!

    Pour cela il faudrait rogner la marge excessive des promoteurs sur ce type de biens, sur-vendus, et réduire la marge des commerciaux qui perçoivent plus deux fois les rémunérations d’un agent immobilier sur un bien normal tout en rendant en réalité un service très largement inférieur à celui d’un agent immobilier qui perçoit seulement 4% ou 5% en faisant visiter et en négociant les prix sur une vente classique!

    Appartcity est l’archétype du mauvais placement que vous devez dénoncer comme nous le faisons!

    Mais quand le mal est fait et qu’il faut le soigner, les investisseurs n’ont pas besoin qu’on leur rappelle qu’ils se font fait « abuser » ! ils le savent et nous le leur expliquons sans fard!

    Cependant, il faut, pour eux, trouver la solution qui, à défaut de réparer un préjudice « prescrit », minimisera au moins les dégâts!

    C’est maintenant qu’il faut vertement dénoncer des prix toujours abusifs et des loyers absurdes aussi bien en EHPAD qu’en résidences Seniors, qu’en Résidences de tourisme ou d’affaires car aucun de ces placements ne justifient dans la durée les avantages qu’on leur prête!

    • Bailbail59 dit :

      Cher Maître,

      M DENOUNE a au moins le mérite de réfléchir sur vos montages et nous tient au courant des différents développements de la situation……Ce que ne font plus tous les sites et blogs que vous avez muselés afin que le petit peuple n’entende plus que la voix de son Maître, seul détenteur de la vérité absolue.

      Vous voulez être respecté….alors acceptez que chacun s’exprime sans immédiatement surréagir et ne parlez pas au nom de tous les investisseurs, vous n’êtes mandaté que par une partie minoritaire de ceux-ci.

      Expliquez-nous pourquoi les paiements des loyers qui, normalement, devaient être honorés dés janvier se font déjà avec retard même pour ceux qui ont signé et renvoyé leur bail!

      Et vive la liberté d’expression.

      • Cher monsieur
        La parole est libre.
        À part les 10% d’irréductibles qui ne pourront ou ne voudront jamais accéder à une analyse logique, plus de 90% des Copropriétaires approuvent l’accord quand ils sont informés loyalement du diagnostic et mis en face des réalité et des choix praticables.
        Ce travail est fait par les responsables de collectifs et les avocats qui ont pris la peine de d’approdondir la situation, d’analyser les options avant de construire l’accord…
        Sauf un statu quo combatif voué à l’échec faute de solution ? Sauf le dépôt de bilan ou l’illusoire « sortie » massive qui revient au « dépôt de bilan!

      • Bailbail59 dit :

        Cher Maître,

        Vous ne répondez pas à la question essentielle du non respect dés le premier jour par Appart City des accords.

      • Jmb dit :

        Bonsoir. Ayant signé le nouveau bail, je puis vous affirmer que les loyers sont bien payés mensuellement sans retard.

    • mdenoune dit :

      Nous savons tous que les résidences gérées sont généralement vendues trop cher. Ce n’est pas un scoop.

    • mdenoune dit :

      Complément d’info sur les résidences de tourisme surpayées par les investisseurs. Ce billet de 2013 :
      https://mdenoune.com/?s=fonds+de+concours

      • Et so what?
        Que croyez vous possible pour défendre les victimes une fois que le mal est fait ?
        Qui propose autre chose?

      • mdenoune dit :

        Dans les réactions de mes précédents billets sur AC, certains ont proposé de changer d’exploitant en s’adressant à de vrais professionnels de l’hébergement touristique. D’ailleurs des résidences sont déjà sorties du parc d’AC.

      • Quelle résidence rentable à t’elle réussi à sortir? Aucune!
        Toutes celles qui sont sorties étaient largement déficitaires…
        Qu’importe! Ils ont dû accepter avec les repreneurs ce qu’ils ont refusé avec AC!
        Et pour être tout à fait clair: si les résidences déficitaires qui subissent plus de 25% de baisse de loyer veulent partir, elles y arriveront! Peu importe elles subiront ailleurs un sort plus difficile encore..
        Et pour AC et la majorite des résidences en meilleure santé tout sera plus facile!
        Pourtant nous avons recherchè un accord respectueux de tous!
        Paradoxalement, contrairement à ce que je lis ici les résidences subissant les plus fortes baisses sont celles qui sont les plus protégées par notre accord!

      • Bailbail59 dit :

        Pièce que les avocats ont toujours refusé de donner!
        Qui a idée de l’ampleur des dettes d’Appart City?

      • La dette d’AC: 60 Millions hors loyer! Qu’importe puisque ces 60 millions de dettes ne sont dues qu’aux actionnaires!
        Ils sauront les convertir en capital des que la situation redeviendra normale! Et à défaut les actionnaires seront les principaux créanciers dans une procédure collective!

    • Bailbail59 dit :

      Ce n’est pas le cas à Lille.

      • Qu’est ce qui n’est pas le cas à lille?

      • Claudine HAAS dit :

        De quoi parlez vous ??? Qu’est ce qui n’est pas le cas à Lille.

        Votre résidence de Lille a justement été rénovée par Appart’City en 2016 sans que les copropriétaires n’aient eu à mettre la main à la poche. Ensuite vous avez une baisse de loyer de 5% que vous récupérez en 2019. De quoi vous plaignez vous ???
        Que voulez vous de plus.
        Maintenant en ce qui concerne les loyers mensuels ils ont bien été payés pour les résidences qui ont signé les baux et obtenus 75% de signatures comme cela avait été promis…Si vous n’avez pas encore signé ce bail dépêchez vous si vous voulez toucher vos loyers…
        Grace à ce site, je suis régulièrement contactée par des copropriétaires qui se trouvent dans des résidences avec des avocats qui n’ayant pas été acteurs des négociations, ne les informent pas, ils sont au courant de rien…
        Au cas où Appart’City recommencerait à ne plus nous payer, nous pourrons les quitter sans indemnités d’éviction et en récupérant les locaux techniques à 1€.

      • coproACactif dit :

        Bonjour BailBail59,

        Vous ne faites que de la polémique, quel que soit le blog, vous critiquez les solutions exposées sans jamais apporter une quelconque idée sur la solution du problème.
        Dans votre résidence vous êtes un électron libre, qui portera surement tort aux autres copropriétaires.

        Votre discours est stérile.

  4. Jmb dit :

    Qu on se soit fait ‘entuber’, soit ! Qu on informe pour les futurs acheteurs, soit ! Mais pour une fois, on nous propose une sortie de crise. Toujours mieux qu un dépôt de bilan ! L accord est peut être perfectible pour les professionnels qui s y connaissent mais il a le mérite d avancer sur une situation qui n est plus tenable. En quoi les avocats qui nous ont défendus ont à gagner sur un accord qui nous serait défavorable ? Prendre cet accord et espérer vaut mieux je pense que de ne rien faire et finir de façon sûre par été mangé dieu seul sait comment !

  5. Sylvie Costes dit :

    D’accord avec Jmb. Je ne vois pas l’intérêt de ces critiques qui ne débouchent absolument sur rien. L’accord proposé nous permet d’entrevoir la fin de problèmes qui ont commencé il y a 2 ans et demi. On peut aussi se couvrir la tête et attendre sans rien faire sinon se plaindre ! Beaucoup (trop) le font. De quoi faut-il les remercier ?
    Accessoirement, dans ma résidence, depuis 3 mois, les loyers sont payés à la date prévue.

    • michel gallice dit :

      Bon courage à tous, pris au piège dans une résidence de tourisme (non gérée par AC) nous avons réussi à nous échapper tous ensemble (49 appart.) chacun a mené sa vie, ouf, de nombreux appartements ont été rachetés par une société qui les gère, d’autres sont revenus entre les mains de leurs propriétaires qui les louent via agence ou directement. Le fisc a été impitoyable et beaucoup de propriétaires ont du rembourser la TVA alors qu’ils étaient arrivés à continuer l’exploitation. A moins de faire une procèdure contre le fisc, c’est à l’étude…gallimi

  6. Véronique Zimmer dit :

    Bonjour
    Je confirme également que l’ensemble de nos loyers ont été payé depuis la signature du nouveau bail.Rien n’ offre une garantie dans le temps tant que 80 % de l’ensemble des copropriétaires de l’ensemble des résidences n’auront signé. Ce qu’il faut reconnaître , c’est la qualité de l’accord s’il abouti et le dialogue qui a été maintenu. Les nouveaux baux sont plus solides que les précédents en cas de future catastrophe qui immobiliserait définitivement les nons signataires…
    Pour être payé, chaque résidence doit avoir atteint 75% de signature d’ou l’intérêt d’avoir créé une association pour travailler ensemble.
    Contruire une entité globale avec des petits groupes de copropriétaires n’apportera rien à court ou moyen terme sans propositions constructives envers notre bailleur…Il ne faut rien attendre de ce type de regroupement ou bien alors si l’on pouvait en espérer quelque chose des résultats auraient déjà été constatés.

    • Chere madame
      Il est temps que les milliers de Coproprietaire satisfaits de signer un accord qui les protégera mieux quoiqu’il arrive fassent entendre leurs voix!
      Vous êtes majoritaires! Ne laissez pas une minorité mal informée se laisser endormir par les esprits chagrins!!
      Parlez haut et fort! Il n’y A pas de honte à préférer une solution pragmatique à l’inconnu !
      Il n’y A pas de honte à vouloir se faire payer le plus vite possible!

  7. Hissler Stéphane, Président de l'association des copropriétaires de Mulhouse dit :

    A se battre éternellement, on s’épuise ! Les 4 avocats négociateurs nous proposent une sortie de crise, avec des efforts pour AppartCity, pour les actionnaires et pour les copropriétaires, avec un bail nettement meilleur pour les copropriétaires !
    Concernant la fiscalité, je me demande si vous en avez lu un exemplaire du nouveau bail ???

  8. lucide dit :

    Merci Madame Denoune pour vos informations.

    Cette opération est un flop quand on constate que Appart’City est obligé de comptabiliser des résidences qui n’ont rien signé (0%)….En plus, apparemment, celles qui signent le plus volontiers sont celles dont les baisses sont les moindres, ce qui ne rapporte rien en trésorerie…de l’enfumage….Et puis on constate bien qu’une fois que les clients de certains conseils ayant proposé le « bail » actuel auront signé, ça va sérieusement ralentir (« 150 retours en 1 semaine « , ç’est bien peu)

    Tout le monde a désormais bien compris par contre pour qui et quels intérêts travaille cet avocat.
    D’ailleurs, Il n’a que 2 seules résidences à + de 15% de baisse (16% et 17% respectivement) ou il représente quelques propriétaires, et je ne savais pas qu’à Blois il avait atteint 75%: un scoop alors que cette résidence n’a pas à ce jour atteint les 75%! (ça n’est pas bien de mentir)
    D’ailleurs la solution générale proposée n’est qu’un pansement à court terme, un vrai cache misère, on le sait bien: il ne s’agit pas d’être payé le plus vite possible, mais d’être payé sur la durée…

    Il ne faut pas oublier que Appart’City s’est mis tout seul dans cette situation avec cette fusion, et ne mettant pas l’argent qu’il fallait en janvier 2014, alors que P. C. savait pertinemment qu’il fallait y mettre 20 Millions de plus minimum dès le départ! Au lieu de cela, il s’est dit que les bailleurs allaient surement céder…..Appart’City a lui même organisé sa banqueroute en faisant supporter SA responsabilité sur les bailleurs: c’est pourtant très simple comme scénario….Scénario d’ailleurs qui se répète depuis de nombreuses années (Apolonia, City Park Affaire, Antéus,….)
    C’est le jeu des chaises tournantes: on vend cher ou on se prend de belles commissions, on disparait, on baisse les loyers et se positionnant comme sauveur, on réapparait (parfois sous une autre marque), et bis repetita…ou autrement on se refile les baux….etc…etc…et on voit toujours les mêmes….

    Les solutions existent si les dirigeants d’Appart’City avaient un peu écouté les bailleurs de certaines résidences, qui souhaitent simplement partir…La solution d’Appart’City est unilatérale, laissant place à la menace et au chantage….Et il y a une large majorité qui n’a pas signé aujourd’hui et beaucoup qui ne signeront rien demain…..

    • jmb dit :

      Bonjour.
      Si on ne signe pas, on va vers ce que vous dénoncez : banqueroute et repreneur avec pertes et fracas et surtout en laissant sur le pavé certaines résidences non rentables.
      C’est pour cela qu’on souhaite signer, garantir le paiement des loyers sans compromission. Certes, il faut des baisses de loyers, c’est inéluctable ! je trouve déjà bien que l’accord ait embarqué tout le monde; ne perdons pas de vue, que les résidences rentables continuent à faire vivre les non rentables.
      A vous écoutez, on va vers le dépôt de bilan. Le nouveau bail et sa contrepartie de recapitalisation d’AC peut l’éviter. Alors, signons le plus vite possible pour retour à la normale.
      Ne pas signer dessert uniquement les avocats qui vivent de référés à répétition, qui coûte cher au propriétaire et qui coûte aussi à AC => ce n’est pas la solution !!!
      Communiquons entre propriétaires et résidences sur ce nouveau bail et arrêtons de polémiquer sur d’autres façons d’agir. Soyons réalistes et réactifs.

      • Bailbail59 dit :

        Qu’est ce que représentent 20 millions par rapport au 800 millions ou plus investis par les copropriétaires ?

        Ces 20 millions représentent moins que les sommes dues aux bailleurs. Maître Pechayre parle de 60 millions de dettes hors loyer.

        Les bailleurs devraient éponger une partie des dettes en entrant dans une première phase baissière avant une deuxième, une troisième….

        Appart City doit rendre les résidences.

      • AC doit rendre les résidences?
        À qui? Et comment le contraindre? Informez vous sur ce qui est possible! N’écoutez plus les yaka fokon

      • lucide dit :

        Ce ne sont pas les bailleurs qui ont mis en place cette situation de banqueroute mais bien un certain P.C…..n’inversons pas les rôles
        Ces personnes sont des joueurs de Poker et ont organisé ce stratagème de toute pièce.
        Si Appart’City partait en liquidation, c’est bien ELLE qui l’aurait organisé de toute pièce, mais le nouveau pdg actuel a détourné ses responsabilité en essayant de faire peser cette responsabilité sur les bailleurs avec la complicité de certains conseils…..Ne soyons pas dupes!

        La liberté de chaque résidence est d’accepter ou pas ce chantage….ce type d’investissement nécessite l’accord des 2 parties et ceux qui ne veulent pas doivent pouvoir partir….C’est la LIBERTE de chacun de pouvoir choisir son gestionnaire si celui actuel n’honore pas ses engagements et si la confiance est rompue…Et personne n’a à critiquer cela, ni à obliger quoi que ce soit.

      • La liberté de choisir son exploitant n’existait ( et encore) que le jour où vous avez acheté!
        Ensuite cette liberté n’existe plus sauf si l’exploitant fait défaut!
        Et encore! L’expérience prouve depuis deux ans que c’est encore très difficile!
        Ceux qui ne signeront pas ne pourront pas partir!
        S’ils sont déficitaires ou en fin de baîl les ennuis continueront! En plus grave!
        En vérité seules les résidences bénéficiaires pourraient tenter de partir sans trop de risque! Mais aucune ne l’a fait! Pourquoi ? Au contraire elles signent l’accord même avec un petit sacrifice qui n’est nécessaire que pour obtenir un Accord global!

      • Pigeon92 dit :

        Donc vous signez ce nouveau bail parce que vous pensez que c’est la moins pire des solutions. Et vous avez forgé votre décision à la lecture de conseils d’avocats qui ont démontré leur incapacité à convaincre la majorité des bailleurs cela devrait vous interpeller et vous pousser à revoir votre position.
        Il faudra que vous nous expliquiez comment le nouveau bail évitera un dépôt de bilan. Je vous rappelle que Appart City n’a jamais respecté ces promesses et engagements précédents. Pouvez-vous nous dire ce qui vous permet de penser que cette société respectera des engagements cette fois. En admettant que la moitié des résidences ait accepté de signer les nouveaux baux. L’autre moitié exigera à juste titre le paiement des loyers et initiaux et des arriérés importants. La cessation de paiement sera évidente et donc le dépôt de bilan inévitable. Et les signataires des nouveaux baux auront fait perdre beaucoup de temps à la mise en place d’une véritable solution.
        Il y a évidemment d’autres solutions elles sont condamnées systématiquement par certains avocats qui n’hésitent pas à mentir pour faire peur. On ne peut que conseiller de ne pas accepter la nouvelle règle imposée par Appart City avec la complicité des avocats signataires d’un protocole qui n’a jamais été validé par la majorité des propriétaires bailleurs loin s’en faut.

      • Si vous avez raison posez vous la question suivante: qui sera la première cible de l’administrateur judicaire? Ceux qui ont accepté l’accord et déjà ajusté leur loyer ou ceux qui l’ont refusé?
        Le bon sens vous donnera la réponse!

      • Bailbail59 dit :

        A supposer qu’Appart City respecte son contrat ( pas à Lille déjà où les loyers de janvier ont été payés en mars ) et règle les arriérés de loyer aux gentils bailleurs ayant signé le bail salvateur, les non signataires seront d’autant plus fondés à réclamer leurs dus et obtiendront gain de cause auprès des tribunaux entrainant de facto des retards pour tous.

        Il ne fallait pas que les actionnaires apportent 20 millions mais 100 millions ( 20 de retard de loyer, 60 de dettes propres et 20 pour une mise à niveau minimale des résidences ).

      • 100 milions!
        200 millions qui dit mieux!
        Lancez un appel d’offre!

      • Bailbail59 dit :

        Vous vomissez sur ce site mais y êtes présent H24

      • Bailbail59 dit :

        L’utilisation de pseudos est l’usage sur les forums, les coordonnées de chacun étant données au responsable pour des questions de responsabilité.

        Il n’est pas question de se dissimuler pour dénigrer mais d’éviter des menaces ou harcèlements que le simple échange d’idées ne devrait pas entraîner.

        Vos commentaires relevés plus haut montrent une certaine intolérance et un refus systématique d’écouter l’autre.

        Mais ces remarques n’ont pas de rapport avec ce blog et il est nécessaire de revenir à l’essentiel.

      • Bailbail59 dit :

        Et que dire de ceux qui parlent en leur nom et sous couvert d’un pseudo tel que C…..À….?

    • Partir! Partir!
      Toujours ce leitmotiv qui n’est pas une solution!
      qui veut partir? tous!!
      qui peut partir? seulement quelques résidences tres deficitaires! les autres n’y arrivent pas!
      nous savons bien que de nombreux proprietaires voudraient tant que la loi sur les baux commerciaux soient differente!
      mais ni les avocats ni les propretaires ne font la loi!

      • Bailbail59 dit :

        Mais certains en vivent!

      • Certains avocats en vivent ..de la loi!
        Oui! ceux qui refusent l’accord!
        Les autres non puisque notre Accord mettra fin à notre mission!!
        Ceux qui en vivent ne sont pas ceux que vous croyez!
        Au contraire!
        Nous serons fiers d’avoir désencombré les tribunaux!
        Nous serons fiers de ne plus avoir à faire payer des honoraires et réclamer des art 700!
        Nos clients le savent et des milliers de Copropriétaires savent bien que nous les défendons! Sans faillir et en dépit de tous les opposants!
        Que nous voulons seulement informer!

  9. lucide dit :

    Plusieurs études ont été faites par des avocats fiscalistes: je m’étonne que vous ne soyez pas au courant???
    A moins que vous ne souhaitez pas être au courant…..Pourquoi votre conseil a refusé de mettre par écrit les risques du bail?…réfléchissez….

    • Pfff! Quelles études? Allons soyez sérieux deux minutes : dites plutôt si vous croyez ce que vous dites il faut signer le bail en refusant la clause de retour!
      ce sera un cadeau fait à AC!
      Qui veut faire cela?
      Pas nous!

      • lucide dit :

        Cher monsieur,

        Quand on fait les choses bien, on consulte….si il n’y avait que cette close….les rapports sont édifiants….mais je ne pense pas que ce soit dans vos compétences (mais rassurez vous,ce n’est pas un reproche, car on ne peut être compétent dans tous les domaines)….
        Pour l’instant, excusez moi, c’est vous qui faites cadeau à Appartcity en défendant leurs intérêts et personne n’est dupe…..Car c’est bien Appartcity (ou plutôt une certaine personne) qui s’est mis tout seul dans cette situation en ayant les voeux plus gros que le ventre et en essayante faire avaler la pilule aux propriétaires…
        Mais notre discussion n’a aucun intérêt dans ce blog qui est là pour informer les gens, leur ouvrir des portes, leur apporter des témoignages (et quel qu’ils soient , sans aucun parti pris), et surtout apprendre aux propriétaires de réfléchir et non d’accepter n’importe quoi.
        P Pechayre? ou Coproactif?

      • Personne ne fait de cadeaux à AC! Ni ceux qui ont négocié cet accord ni ceux qui le dénigrent!
        Il y a seulement d’un côté ceux qui apportent une solution globale à un problème complexe et ceux qui refusent toute solution globale mais ne proposent rien!
        Sauf ressasser leur désir de partir sans expliquer comment!
        Au fond ces partisans du grand départ regrettent que nous n’ayons pas pu trouver ( pas plus qu’eux) un moyen facile de partir!
        Nous attendons les recettes des partisans du grand départ?
        Mieux vaut pour nous rester dans un groupe redressé que tenter désespérément de partir a l’aventure sans d’ailleurs savoir comment faire!
        Sauf pour les très déficitaires dont le départ si elles le souhaitent sera une aubaine pour tous ceux qui souhaitent rester dans un ensemble qui sera plus homogène et plus solide!

    • coproACactif dit :

      L’accord et les baux qui en ont été déduits sont au moins concrets. Ils apportent un début de solution à la problématique des copropriétaires.
      La solution finale sera la recapitalisation et la mise en place du « partenariat » avec Appart’City.

  10. lucide dit :

    M P.P a sa vision des choses….comme chacun a le droit d’avoir la sienne.
    Il y a d’autres personnes qui ont une autre approche que la sienne qui semble peu à l’aise avec ce qui est qualifié « d’aventure »
    Effectivement, il faut être courageux pour ne point se laisser influencer par un chantage et des menaces….Il n’y a pas que Appartcity comme gestionnaire, bien heureusement, et les solutions existent à condition de s’ouvrir les yeux, de s’en donner les moyens, et de retrousser ses manches.

    • Décidément Partir semble une obsession!
      Ça intéresse tous ceux qui voient bien ici s’affronter deux idées

      • lucide dit :

        Et oui….PARTIR est la seule solution pérenne et sérieuse qui s’offre à nous…..Plutôt que d’accepter n’importe quoi et remettre cela sur la table dans quelques mois….autant résoudre le problème sur le fond dès maintenant….
        Vous verrez, des résidences partiront….on en reparle…

      • Partir partir!
        Ce « privilège » est réservé aux résidences très déficitaires et sans potentiel important de redressement, dont les Copropriétaires n’obtiendront rien de plus en partant…
        Il faudra toujours baisser les loyers! Tout autant et souvent plus! Et payer des travaux! Et souvent se contenter d’un mandat de gestion sans la garantie de 11 ans du nouveau bail d’AC! Et souvent aussi dans une structure d’accueil juridique isolée qui permet à l’exploitant d’élaguer facilement quand ça. À mal! Beaucoup de déception au bout du compte
        AC ne résiste pas trop dans ce cas ce qui est normal: il se débarrasse d’un problème difficile.
        Privilege? Hmm? pas si sur et encore faut il résoudre le problème des locaux de services s’ils appartiennent à l’exploitant!
        De très nombreux propriétaires quand ils sont bien informés ne sont plus d’accord pour tenter de « partir »!
        D’autant que l’accord prévu avec AC protége les résidences les plus déficitaires en limitant la baisse de loyer! Toutes les résidences qu’il subissent une baisse de -20% et plus ont vu leur baisse atténuée par la mutualisation..

  11. lucide dit :

    Tout le monde aura une fois de plus bien compris qui et quels intérêts défend certains avocats (dont un ici)….
    On ne baisse pas un loyer qui est dans de bons ratios….On calcule un loyer en fonction de sa valeur locative qui fait foi devant les tribunaux.
    Et oui, l’herbe est bien plus verte ailleurs que chez Appartcity, preuves et expériences à l’appui..

    • Hans Ofux dit :

      Mesurez vos attaques et assumez votre identité ! Attention !

      A) Le dénigrement : article 1382 du code civil

      B) L’usurpation d’identité : article 226-4-1 du code pénal

      Chacun doit assumer les conséquences d’un faux profil, surtout lorsqu’il existe uniquement pour dénigrer un tiers.

      • mdenoune dit :

        Où est l’usurpation? je vous rappelle la définition L’usurpation d’identité, improprement qualifiée de vol d’identité, est le fait de prendre délibérément l’identité d’une autre personne vivante.
        Quant au dénigrement, les supporters d’AC ne s’en privent pas.

      • Sylvie Costes dit :

        Sans entrer dans une dimension juridique que je ne maîtrise pas, je voudrais exprimer mon étonnement devant le niveau de violence et même de haine de certains commentaires. J’ai posté un commentaire en ce sens il y a un ou deux jours je crois mais il semble avoir disparu ou ne même pas être apparu sur le blog. Quels intérêts sont en jeu pour que les échanges soient aussi violents ?

      • lucide dit :

        Rappel de fonctionnement:

        Les blogueurs n’ont nul besoin de révéler leur véritable identité….c’est un principe….certains s’en servent pour se faire de la pub (bonne ou mauvaise) et c’est leur problème.

        Il n’y a qu’à lire les propos d’un certain conseil, qui ne fait que démontrer qu’il cautionne les propositions du gestionnaire puisqu’il en a été un des acteurs…..Ce n’est ni une interprétation, mais un fait! On est bien en droit de se demander qui il défend en réalité.

        On contacte encore et malheureusement des menaces et du chantage…même principé réitéré.

  12. Pigeon92 dit :

    Oui il y a d’autres possibilités que celle de signer le bail proposé par Appart City!
    Soutenir le contraire est un mensonge et démontre une incapacité d’analyse.
    La monopolisation de ce blogue qui est faite par Maître Pechayre et son insistance à démontrer que signer le nouveau bail est la seule solution sont suspectes.
    On ne peut que conseiller à chacun de prendre d’autres avis auprès d’avocats qui n’ont pas signé de protocole de « non agression » avec Appart City et qui n’auront rien d’autre à démontrer que la qualité du bail si elle existe.
    Au lieu de débattre de façon interminable pourquoi ceux qui veulent convaincre de signer le nouveau bail, ils ne répondent pas simplement et précisément aux deux questions posées ici même depuis des semaines:
    Qu’est ce qui permet de penser que Appart City tiendra maintenant ses promesses et ses engagement alors qu’elle ne l’a jamais fait?
    – Comment peut on être certain que les apports financiers promis par Appart City sont suffisants pour redresser cette société déjà virtuellement en cessation de paiement alors que le peu d’éléments en notre possession ne peut que faire penser le contraire?

    La réponse faite actuellement par les défenseurs du bail est : « Il n’y a rien d’autre à faire! »
    C’est évidemment inacceptable, et la responsabilité de ceux qui osent répondre ainsi est grande.
    Maintenant si les solutions proposées par Appart City sont les meilleures pourquoi ne pas LE DEMONTRER précisément une bonne fois pour toute? Mais est ce possible?

    • Bailbail59 dit :

      Merci Pigeon 92

      Il n’y aurait pas qu’une solution?

      Pourtant à Lille, il nous a été demandé de signer les baux et les renvoyer immédiatement….Il était inutile de les lire ( selon le président de l’association) car c’était la seule solution, il n’y en a pas d’autre…….et finis les ennuis!

    • Inlassablement nous répondrons aux critiques : que proposez vous ? Que voulez vous faire ?
      Les Copropriétaires qui lisent ce blog ont besoin de savoir ?
      Des solutions pragmatiques réalistes efficaces rapides voilà ce que veulent les Copropriétaires!

      • Pigeon92 dit :

        Il est un peu tard pour poser ces questions, d’autant plus que vous nous avez dit que toutes les résidences qui ont suivi votre cabinet ont déjà signé à plus de 75% le nouveau bail.
        Les propriétaires qui n’ont pas signé savent que d’autres solutions sont possibles ou que la proposition d’Appart City n’est pas la meilleure sinon ils auraient signer. Et c’est eux avec leur conseil qui peuvent maintenant faire aboutir ces autres solutions.

      • Leurs conseils sont incapables de les faire sortir sauf pour des résidences très déficitaires ! Qui devront de toutes façons accepter de lourds sacrifices pour partir ( baisse de loyers? travaux ? Quel bail ? De quelle durée « ferme » ? Etc.
        Les Copropriétaires de résidences rentables d’où faiblement déficitaires ne pourront pas partir ( indemnité éviction, problème des locaux de service , blocage par Ac de la procédure de sortie..) ceux la perdent du temps et en cas de dépôt de bilan ils seront les premières victimes!
        Ceux qui suivent cette voie vont dans une impasse ! Ils n’obtiendront rien de plus que les autres et aggravent ainsi leurs risques

      • Demandez à nos clients qui ont signés à plus de 90% en Réalité et qui sont déjà payés mensuellement depuis 3 mois et dont certains ont déjà récupérés leurs arriérés s’ils sont du même avis que vous?
        Vous perdez du temps ..et donc de l’argent ! Tout ça pourquoi? Partir?
        Pas sans souffrir en tout cas!

    • coproACactif dit :

      Bonjour à tous,

      Je pense qu’une analyse des deux points de vue doit amener un éclairage.

      Si l’on regarde la situation, aujourd’hui, une entreprise au bord du gouffre, des appartements, qui compte tenu du non paiement des loyers, ne valent rien (peut être 20% de la valeur initiale).

      A ce jour deux solutions proposées :
      Quitter le navire,
      Accepter l’accord et signer les baux,

      La première solution, n’est pas une solution, compte tenu de l’environnement économique elle engage dans un tourbillon dont on ne connaît pas l’issue.
      La deuxième solution, structurée et pensée, limite les risques financiers immédiats. Elle permet rapidement de retrouver une tranquillité. Si vos résidences se structurent et mettent en place les bonnes conditions de suivi et de réactivité, vous assurerez la survie et la pérennité de vos investissements.
      Et puis, si l’exploitant s’avère défaillant, nous avons alors des facilités pour le quitter et en trouver un autre. Avec tout de même les risques exposés dans la solution 1 (hors indemnité d’éviction qui n’existe plus), difficulté de trouver un exploitant, négociation des conditions d’exploitation, accord global de la résidence par rapport au nouvel exploitant, …

      • Bailbail59 dit :

        Merci Maître,

        En résumé: ne le quittons pas maintenant mais préparons nous pour plus tard.

      • bernardgronon dit :

        Bonjour,

        Si l’exploitant se trouve défaillant, seul le Juge du TGI (avec avocat) pourra décréter la résiliation du bail et l’exonération de l’indemnité d’éviction. Nous ne pouvons pas anticiper la réaction d’un juge devant une demande de résiliation de tous les baux d’une résidence (Les paiements de tous si non résiliation de tous les baux) sans aucune indemnité d’éviction pour le Preneur. Ce genre de jugement « liquiderait » l’activité du Preneur ce que les signataires du nouveau bail veulent à tout prix éviter… c’est se mettre demain, dans la situation que certains bailleurs refusent aujourd’hui… Paradoxale… non ?

  13. Claudine HAAS dit :

    Bailbail59 ou E. T.
    Pourquoi merci Maître, Coproactif n’est pas la personne que vous croyez, car ce Maître là ne se cachent pas derrière des Pseudos. Que ceux qui affirment tout et son contraire le disent ouvertement, c’est trop facile d’attaquer derrière des pseudos. Donc si vous avez besoin de vous cacher, vous n’êtes surement pas convaincu par ce que vous dites…
    Fin de l’histoire.
    Maintenant soyons constructifs et sachez que si toutes les résidences de Me Pechayre, qui a mené les négociations ont signé,c’est que nous avons obtenu toutes les informations et toutes les réponses à nos questions, durant toute la durée des négociations. Nous avons eu le droit de participer et de donner notre avis sur l’avancée des négociations. Nous avons communiqué et nos copropriétaires étaient informés régulièrement.
    Tous ceux qui ne signent pas, n’ont pas été correctement ou pas du tout informés…et certains responsables de résidences prennent leurs copropriétaires en otage, sans les avoir informés au préalable… c’est pire que ce qu’à fait Appart’City jusqu’à présent…

    • Bailbail59 dit :

      C’est intéressant CoproACactif écrit ici ce que Coup-yonnais écrit sur sur le forum de C.banque….

      Merci Madame HAAS de nous en dire plus sur les copropriétaires pris en otage, je ne suis pas au courant.

  14. Philippe Bachelier dit :

    Mais que proposez-vous Baibail59 ?

    • Cher monsieur
      Bailbail59 ne propose rien..
      Il est très isolé dans sa résidence qui a très largement signé l’accord dejaá près de 90%.
      Donc ne perdez plus de temps il ne changera pas d’avis.
      Son bail s’achève bientôt. Son bien ne vaut plus grand chose et en tout cas moins que celui des 90% qui sont d’un autre avis…Heureusement pour eux!

      • Bailbail59 dit :

        « Ma solution » s’imposera à toutes les résidences….avec le temps

      • 90% des Copropriétaires de votre Prosperi résidence ne sont pas d’accord avec vous!
        C’est mal parti pour « votre solution »

      • Bailbail59 dit :

        Ce n’est pas moi qui imposerai la solution mais les réalités économiques pour lesquels la rustine apportée par les copropriétaires ne sera qu’un pansement sur une jambe de bois.

  15. Bailbail59 dit :

    Vu le ton qui se dégrade de plus en plus, je vais expliquer les raisons de mon choix.

    La résidence de Lille a mandaté Un avocat suite à une rencontre organisée par Appart City pour nous faire gober une baisse inévitable de nos loyers et la prise en charge de travaux conséquents afin de retrouver une rentabilité et une attractivité de la résidence et le paiement régulier des loyers.

    L’avocat, payé par l’association des copropriétaires, nous a déclaré que notre résidence étant rentable, il nous fallait nous battre pour obtenir non pas une baisse des loyers mais une hausse en échange de la prise en charge partielle des travaux par les copropriétaires. Cela me parut judicieux et entraîna mon adhésion. L’avocat nous proposa un tarif à la condition que nous soyons (de mémoire) 70 ou 80 à nous engager.

    Mais avec le temps, les choses ont changé et il n’était plus question de défendre la résidence mais de partir dans une négociation et une représentativité nationales avec les conséquences inhérentes à cette globalisation puisque la promesse de hausse s’est transformée en baisse que l’on rattrapera peut-être partiellement.

    Bref, nous sommes passés d’un contrat sur mesure à un prêt à porter plus que douteux.

    Je refuse cette globalisation qui n’a servi que les avocats qui se sont taillés des super costards…

    Depuis que j’ai pris la parole pour refuser la recommandation du président de notre association de ne pas relire le bail et de le renvoyer signé dès réception, j’ai été excommunié et renvoyé de mon poste de secrétaire de l’association sournoisement mais efficacement. je n’apparais plus sur les correspondances, je ne reçois plus que des relances m’invitant à renvoyer très vite mon bail signé.

    Les copropriétaires dans la globalité ont signé trop vite leurs achats à des prix hors marché, prendre le temps de la réflexion avant de signer un nouvel engagement de onze ans me semblait indispensable.

    Nous ne lisons que de la désinformation venant de conseils très compétents du genre:
    – les valeurs de nos biens ont chuté de 80%
    – les copropriétaires ne renouvelant pas leurs baux seront poursuivis en cas de faillite
    – le juge des loyers baissera autoritairement ceux des récalcitrants n’ayant pas accepté la baisse.
    – en cas de faillite, l’administrateur judiciaire aura compétence pour revoir à la baisse les montants des loyers.
    -cerise sur le gâteau, la signature du nouveau bail vous fera vite oublier tous vos soucis, finis les problèmes.

    De même, il est faux de prétendre que Lille est payé régulièrement depuis trois mois, le mois de janvier l’a été en mars.

    Tant que les frais de siège videront les caisses des résidences et que nos biens ne seront pas dignement entretenus avec pour conséquence une dégradation progressive de l’image, les clients continueront à fuir.

    Un blason ne se redore pas à coups de millions ( ou il en faut beaucoup plus que 20) et , malheureusement, un changement d’enseigne me paraît être la seule solution.

    • mdenoune dit :

      Réponse à Bailbail 59
      Votre témoignage est édifiant sur l’ambiance régnant dans les résidences. Bon courage.

      • coproACactif dit :

        Madame Deloune aussi bien que E; T. alias « Bailbail59 »,

        Bailbail59 prétend (c’est dommage son message a disparu curieusement) que les copropriétaires de Lille ont signé les yeux fermés (j’ai essayé ce n’est pas facile).
        Sont-ils donc tous neuneus ??
        Vous faites peu de cas de vos camarades de galère. Je comprends votre isolement.

        Soyez plus modeste et plus ouvert. Votre choix c’est le votre et heureusement dans le contexte de Lille vous en assumerez seul les conséquences.

      • mdenoune dit :

        Comme sur tout site internet et/ou blog, il y a un modérateur. Reconnaissez qu’il laisse largement la parole aux supporters d’AC. Et ce, malgré leurs propos souvent agressifs. Imaginez vous ce type de commentaires sur un site d’un quotidien national, type les Echos, le Figaro ou le Monde?

      • Sylvie Costes dit :

        La formule  » supporters d’AC  » me semble de parti pris. Il s’agit de gens qui ont fait le choix d’une stratégie et souhaitent qu’elle leur permette de sortir par le haut de deux ans et demi de problèmes. Quant au ton de certains commentaires, certes très agressif, il est fréquent dans les commentaires des lecteurs de grands quotidiens comme  » Le Monde « . Il est assez rare que les avis finissent par se rejoindre, nous sommes donc dans la norme. Un peu plus d’humour dans  » Le Monde  » quand même ! Peut-être ce commentaire trouvera-t-il grâce aux yeux du  » modérateur  » (ou de la modératrice) ?

    • Voilà les choses clarifièes!
      Bailbail59 nous a donc expliqué qu’il’se retrouve minoritaire, très minoritaire..puisque près de 90% des Copropriétaires de sa résidence de Lille ont approuvé l’accord.
      Par respect pour les majoritaires je cesse donc de lui répondre..
      Il a sans doute raison contre tous..
      Mais 90% ne pensent pas comme lui..
      Nous le laissons à son isolement, sans issue!
      Son bien sans bail renouvelé ne vaut plus grand chose et son combat solitaire n’est pas celui des Copropriétaires qui veulent sortir de la crise.
      Cordialement

      • Bailbail59 dit :

        Merci de ne pas avoir démenti les façons dictatoriales de faire du président de l’association, ni la votre, ni les mensonges révélés.

        Je suis, et c’est certain, isolé au sein de la copropriété mais signer sans lire un contrat de plus de dix pages me laisse plus que perplexe et me désespère.

        Même échaudé, il suffit d’un bonimenteur ou d’un beau parleur pour entraîner le troupeau.

        Il est vrai que les copropriétaires ayant signé un achat sont persuadés d’avoir fait l’affaire du siècle

        Plus je surfe sur les forums, plus je me félicite de mon choix.

        les copropriétaires n’entendent et n’écoutent que ce qui flatte leurs oreilles refusant de s’impliquer dans leur choix.

      • Cher monsieur
        Je démends absolument que les 90% de Copropriétaires de Lille qui ne sont pas d’accord avec vous soient un « troupeau »

      • Bailbail59 dit :

        Respectez votre parole de ne plus me répondre

  16. lucide dit :

    Il semblerait que les interventions de ce blog soit une sorte de « plaidoirie » pour un avocat représentant qu’une minorité de propriétaires répartis sur une dizaine de résidences dont la moitié environ ne subissent qu’une baisse provisoire de 5%. D’ailleurs, contrairement aux propos tenus, une des siennes n’a pas obtenu pour l’instant le seuil des 75%.
    Il est vrai que c’est probablement le conseil qui a le plus fait signer les baux, et peut être qu’Appartcity lui remettra une médaille pour cet exploit.
    – Ce qu’on oublie de dire, c’est que ce sont principalement les clients des avocats qui ont rédigé ce bail dangereux et cosignés un protocole d’accord, qui signent les baux et pour cause….Selon le post de Mme Denoune, 60% des propriétaires ayant un des 4 avocats ont signés le nouveau bail mais si on prend les propriétaires qui ne sont pas avec ces avocats (et hors bien sûr les résidences a 0% qu’on a comptabilisé alors qu’elles n’ont rien signé), à peine 10% ont retourné ce bail signé….Quel flop!
    – Ce qu’on oublie de dire, c’est que la majorité des résidences à 5% et la quasi totalité des résidences à 0% (qui je rappelle n’ont rien signé) sont comptabilisées à hauteur de plus de 40% des signatures: cela signifie tout simplement qu’une grande partie des résidences signataires n’apportent aucune économie au groupe Appartcity….2ème flop!
    – Ce qu’on oublie de dire, c’est que 50 résidences sont entre 0% et 10% de retour de signature des baux, et que cela piétine, parce qu’elles ne signeront pas dans leur large majorité; ces 50 résidences représentent 50% des résidences, si on exclue les résidences à 0%….pas étonnant, comme le souligne Mme Denoune, que les retours de signatures se font de plus en plus rares!
    – Ce qu’on oublie de dire, c’est que la quasi totalité des résidences avec une baisse supérieure à 5% ne retrouveront jamais leur loyer initial et ne bénéficieront pas d’augmentation, contrairement à ce qui est laissé supposé dans le bail, car le double ratio imposé (une véritable imbécillité) est quasiment inatteignable (il suffit de faire les calculs pour s’en rendre compte)….Doublement inatteignable quand on voit qu’Appartcity a encore augmenté ses frais de siège en 2016 sur quelques résidences, falsifiant ainsi les chiffres économiques des résidences concernées.
    – Ce qu’on oublie de dire, c’est que seules les résidences ayant signé le bail en premier commencent à être payées régulièrement….Déchiffrez: une minorité! Même en mettant une croe ix sur leur passif de loyers impayés, Appartc’City est aujourd’hui toujours incapable de payer régulièrement des loyers.
    – Ce qu’on oublie de dire, par méconnaissance surement, c’est que bon nombre de résidences ont déjà contacté des repreneurs et sont tout à fait satisfaites des conditions de reprise qui leur sont proposées….A loyer équivalent et parfois même supérieur
    – Ce qu’on oublie de dire, c’est que certaines résidences ont acté leur sortie du groupe…Il suffit d’attendre quelques jours ou quelques semaines, et nous pourrons constater.

    Il y a une totale confusion et désinformation entre indemnité d’éviction (Bailleurs qui donnent congé au preneur) et procédure de résiliation (bailleurs qui font une procédure en résiliation de bail pour manquement du preneur))…
    Combien de propriétaires sont propriétaires avec d’autres gestionnaires et ont ce regard extérieur de d’autres expériences? oui l’herbe est beaucoup plus verte ailleurs, chez certains….et heureusement…
Quand on lit sur le blog: « à Lille, les propriétaires avaient juste à signer et il était inutile de les lire, car c’était l’unique solution » ou encore «Les Copropriétaires qui lisent ce blog ont besoin de savoir ? Des solutions pragmatiques réalistes efficaces rapides voilà ce que veulent les Copropriétaires! », ça laisse froid dans le dos! Heureusement qu’il y a des avocats qui jouent leur véritable rôle de conseil….D’autres solutions existent et beaucoup de résidences sont en train de se pencher à ces solutions alternatives.
    Et puisqu’un blogueur menace que les non signataires pourraient être trainés en justice pas les signataires (encore chantage et menace), je me permet de rappeler qu’il convient de veiller scrupuleusement à la régularité du consentement au sens des articles 1130 et suivants du code civil, tant sur les propos tenus sur ce blog que dans le forcing à signer ces baux….

    • mdenoune dit :

      Merci pour votre témoignage argumenté. Les partisans du nouveau bail d’AC ayant largement eu la parole sur la centaine de commentaires de ce billet, il est temps de se pencher sur les solutions alternatives.

      • Sylvie Costes dit :

        Mon commentaire a été censuré par le  » modérateur  » mais a entraîné la modification du texte (le vôtre) auquel je répondais. Amusant. Il reste que vous me semblez toujours de parti pris : comme les  » partisans du nouveau bail d’AC « , ceux des  » solutions alternatives  » se sont largement exprimés sur ce blog, et avec quelle véhémence ! Chaque visiteur du blog s’est maintenant sans doute fait une opinion.

    • AC ne « rend » pas les résidences et ne les rendra pas ..

      Les résidences qui prenne contact avec des repreneurs constatent vite que ces repreneurs n’ont aucun moyen de décider !En effet il faut d’abord vaincre ou convaincre AC!

      Quand on regarde de près les rares « départs » ( de résidences très déficitaires) : ont-elles signé un bail de durée ferme de 11 ans ? Presque toujours il s’agit d’un bail classique 3/6/9, quand ce n’est pas un mandat de gestion, qui permet au courageux acheteur de ne prendre aucun risque. Avec un bail 3/6/9, si ça ne va pas, au bout de 3 ans il demandera une baisse de loyer complémentaire, ou mettra la clef sous la porte puisque le repreneur lui, à la différence d’AC, ne « mutualise  » jamais!

      Si la résidence n’est pas rentable, et même avec un bail ferme de 11 ans, et à fortiori si le bail est 3/6/9, quand la résidence est mise dans une « société indépendante », l’exploitant pourra toujours redemander en justice au besoin une baisse de loyer au bout de trois ans! mais qui le dit aux « partants » ? et qui leur explique le fonctionnement des baux commerçiaux et les différents moyens dont dispose l’exploitant archi-protégé par cette Loi faite sur mesure pour eux!

      En effet chez les « chevaliers blancs »: Une résidence = Une société..au moins pour eux c’est clair! En effet, si AC avait fait cela, depuis le début, le problème actuel n’existerait pas! dans un tel système, non mutualisé ,soit la résidence est rentable, soit les copropriétaires doivent accepter sans possibilité de discussion, un gros sacrifice pour la rendre rentable, ou bien ils subissent le dépôt de bilan de « la résidence » ! Donc ils ne peuvent pas se battre comme chez AC ou seule une solution globale est possible car il s’agit « d’établissements » sur un seul et même navire et non de sociétés séparées.

      Le paradoxe? ce sont les résidences qui subissent les plus fortes baisses de loyers (dans l’accord global) qui sont en réalité les plus grandes bénéficiaires de l’accord! en effet si elles n’étaient pas mutualisées, elles devraient supporter des baisses de loyer encore plus fortes!

  17. cedric doron dit :

    Un seul mot : autogestion

    • Bailbail59 dit :

      Curieux de constater que dès que P PECHAYRE me lâche, c’est CoproACactif ou Coup-yonnais ( ami ou cousin ou voisin ou maitre à penser du premier ) qui prennent le relais.

      Très curieux aussi de noter que CoproACactif soit tant au fait de tout ce qui se passe dans toutes les résidences et si informé de toute la procédure en cours dans les moindres détails.

      Je suis capable de parler de mon expérience à Lille mais je ne prétendrai jamais parler de Montpellier ou Bordeaux ou autre.

      • Bailbail59 dit :

        L’autogestion est une deuxième solution de sortie envisageable mais il faut qu’Appart City rende les résidences.

      • Cher monsieur

        vous allez sans doute nous montrer bientôt comment vous « autogérez » votre appartement à Lille ou tous les autres ( 90%) ont choisi et préféré renouveler leur bail par anticipation en signant le nouveau?

        il y a près de 2 ans, si je ne me trompe pas, que vous tentez désespérément de « sortir » tout seul, je m’étonne que vous n’y parveniez pas depuis tout ce temps?

        Pourquoi vous fatiguez vous sur ce blog en oubliant de préciser votre isolement au sein même de votre résidence qui a désapprouvé massivement vos analyses : 90% ont signés le nouveau bail!

        il est vrai que nul n’est prophète en son pays!

      • Bailbail59 dit :

        Je suis un bailleur parmi des milliers, oubliez-moi et ne me répondez plus par « respect des majoritaires » comme vous en avez pris l’engagement plus haut mais déjà oublié par au moins trois fois.

        Nous avons bien compris que Lille a signé à plus de 90% le bail salvateur, arrêtez de le marteler.

        Cela ne fait nullement avancer le débat.

        Donnez-nous plutôt les chiffres encourageants du jour: combien de baux reçus au 22 mars?

      • coproACactif dit :

        Croyez-vous que les études de droit n’amènent qu’au métier d’Avocat ?

        On peut être Notaire, Banquier, Syndic, Conseiller juridique, Professeur de droit, …..

        Je ne suis pas Avocat et je peux parler de mon expérience qui dépasse une seule résidence.
        C’est pourquoi je ne comprends pas pour quoi vous faites autant de battage si vous n’êtes capable que de parler de Lille sans vous être intéressé à ce qui pouvait se faire ailleurs.

        Allez voir les différentes expériences d’autres sites, dont certains se sont mis en autogestion et se sont écroulé. Exploitant c’est un métier, ça ne s’improvise pas. Ceux qui vous disent le contraire vous leurrent !!!

      • BAILBAIL59 dit :

        Merci á tous les trois, vos explications me confortent dans mes choix.

        Il ne suffit pas de marteler une idée pour qu’elle devienne juste.

        Répondez plutôt à la question posée hier du nombre de signature.

        Même á entrainer toutes les copropriétés dont vous avez la représentation, soit, selon votre fougue inhérente à votre jeunesse, plus de 4 000 baux, cela ne fera jamais 75% de 80% des bailleurs( ou plus de 7 500 baux.).
        La recapitalisation, qui aurait dû être un préalable, ne sera pas au rendez-vous ( des bons copains? ).

        Au moins, les copropriétaires auront pu rêver pendant quelques semaines et cela n’a pas de prix!

        Merci encore.

      • Bevelacqua dit :

        Juste une question. A part denigrer les proprietaires qui ont signe le bail quelles soluti0ns amenez-vous ? Ou sont les offres de reprises serieuses et concrètes que vous avez ? D’ou sortez vous vos chiffres de non signatures ?
        Je le redis, par expérience j ai vu ce que pouvait donner une reprise d’une résidence et je peux vous promettre que ce n est pas sans perte financiere. De plus les arrieres ont ete figes par la procedure de redressement judiciaire. Est ce la solution que vous nous proposez ? Personnellement je regrette sincèrement cet investissement mais c’est trop tard. Et aujourd’hui nous avons une solution qui sera peut etre meilleure que ce que nous avions avant. Donc allez y donnez nous réellement des informations concrètes. Et pour infos notre résidence n’est pas passe par les 4 avocats.

      • cher Bevelacqua,
        voila qui est rassurant! même les propriétaires qui ne sont pas « passés par les 4 avocats » signent le bail! Près de 10 résidences  » non liées » à nos 4 cabinets ont déjà signé massivement ce bail que nous avons négocié en conscience dans l’intérêt de tous et pas seulement pour nos clients!

        Beaucoup de résidences ne sont pas encore informées correctement et contradictoirement si elles n’ont pas d’avocats. Des milliers de baux (plus de 5000 encore jeudi dernier) n’ont ainsi pas encore être envoyés à ces résidences. De plus ces résidences n’entendront qu’un son de cloche: celui d’Appartcity! Tant mieux si elles s’en contentent pour signer! Plus ennuyeux si elles refusent de signer parce qu’elles ne font pas confiance à AC ce qui est à la fois très justifié mais doit être « dépassé »… Tous ceux qui s’intéressent à l’histoire, savent qu’avant un traité de paix les belligérants étaient des ennemis et que le traité de paix est fait justement pour mettre fin à la guerre!

        D’autres résidences sont suivies par des confrères qui n’ont pas avec nous menés les négociations, ni négocié le bail; Ces confrères, font leur travail en leur âme et conscience;

        Ce qui ne nous empêche pas d’avoir le droit de répondre à tous ceux qui veulent un premier ou un deuxième « avis », en le demandant aussi à ceux qui ont approfondis ensemble le diagnostic de la situation, qui se sont groupés, avec plus de 4500 clients, et ont mis au service de tous, les équipes de spécialistes de leur cabinet : notre seul cabinet s’appuie sur 6 avocats « spécialisés » et complémentaires sur ce type de problème.

        Il semble que beaucoup de propriétaires, y compris parmi ceux qui se « méfient » des avocats , voire les critiquent, signent aujourd’hui le bail que ces « avocats critiqués » ont pourtant mis au point si durement avec et grâce au soutien de leurs clients!

        Tant mieux! Car notre cabinet privilégie la recherche de solutions pragmatiques et sera très heureux, quand cet accord sera signé par tous ou presque, de pouvoir aussi libérer nos clients du souci et des coûts que représentent les procédures!

        Beaucoup de propriétaires, lucides et pragmatiques estiment sans doute, comme nous, que cette solution est préférable aux « aventures » et aux « procès sans fin » auxquels invitent ceux qui contestent l’accord sans jamais proposer de solution autre qu’une « sortie »!

         » sortie » quasi impossible pour l’immense majorité! « Sortie » loin d’être idyllique pour ceux qui s’y sont trouvés « contraints ».

        « sortie » qui n’est pas non plus une solution individuelle sauf peut-être pour un « sans abri » ou un parent qui voudrait rejeter AC pour utiliser l’appartement pour sa famille!

        Vous remarquerez le paradoxe: vouloir « virer » AC pour continuer à cohabiter dans la résidence avec AC et avec plus de 90% des copropriétaires qui auront signé! C’est exactement ce que Bailbail59 préconise! Puisque tous les copropriétaires de sa résidence pensent exactement le contraire..90% ont signé le bail et ne sont pas pour autant des imbéciles!

        Les avocats ne forcent personne à signer! ils invitent ceux qui nous lisent et qui veulent des explications à nous poser des questions. Nous engageons évidemmment notre responsabilité sur les conseils que nous donnons à nos clients, à ceux qui nous ont mandatés pour cela! pour les autres, et notamment ici nous sommes obligés de rester à la surface des choses.

      • mdenoune dit :

        Bonjour

        Vous écrivez « Des milliers de baux (plus de 5000 encore jeudi dernier) n’ont ainsi pas encore être envoyés à ces résidences ». Trois questions:
        – Pour quelles raisons ces baux ne sont-ils pas encore envoyés?
        – A quelle date ces baux seront-ils envoyés?
        – Quel délai auront ces destinataires (n’ayant pas encore reçu le nouveau bail) pour prendre position.
        Merci pour votre réponse en quelques lignes. Cordialement.

      • AC a choisi de n’envoyer les baux qu’après avoir informé les résidences..
        Ce bail ne peut pas etre signé en conscience sans explications sur le contexte..
        Or les résidences des avocats étaient informées depuis des mois et ont vécues avec nous toutes les péripéties des négociations très difficiles..
        Ces résidences ont donc reçu le bail en priorité et ont ainsi signé massivement! À fin mars plus de 80% des résidences des avocats auront largement dépassé le seuil des 75%! ( c’est déjà le cas pour toutes les résidences suivies par notre cabinet)
        AC aurait envoyé cette semaine beaucoup de baux aux résidences que nous ne suivons pas!
        Nous verrons ainsi la réaction des résidences pas forcément aussi informées que celle que accompagnons.

      • Sylvie Costes dit :

        Calme et pragmatisme. Enfin ! Merci pour votre commentaire.

      • BAILBAIL59 dit :

        Témoignage fort intéressant

        Pouvez-vous en dire plus.

        Quelle résidence?
        Quel exploitant?

        Pourquoi êtes vous géré par AC aujourd’hui?

      • Bevelacqua dit :

        Alors comme je l avais dit dans un autre post que je ne vois pas d ailleurs il s agit d un ami qui a un investissement dans une residence de tourisme gere par un groupe qui n a pas pu tenir ses engagements . Ils ont cede le bail dans un premier temps a un premier gestionnaire qui a baisse les loyers de 20% et demande des travaux. Aujourd’hui ce gestionnaire est passe en redressement judiciaire et ne paie que 60% des loyers. Les arrieres etant bloques par la procedure . Mon ami a un an de loyers en retard et aujourd hui ne touche pas son loyers. Bien sur ses credits eux n ont pas baisse. Je lui redemande le gestionnare d origine car je n ai plus le nom du premier gestionnaire. Quand a moi je suis proprietaire d un appartement a reims. Ce qui est clair et je pense que nous sommes tous d accord la dessus ce type d investissement est une catastrophe. Et franchement si je pouvais encore je m en debarasserai sans hesitatiin. Donc oui le nouveau bail nous donne un peu l espoir d un futur plus serein que les accumulations de procedure. J ai ete un des premiers de notre residence a aller en procedure judiciaire contre appart city. C est arrive 3 fois et a chaque fois nous avons eu gain de cause. Sauf que cette situation n est pas du tout sereine et surtout a mon avis pas viable a long terme

      • BAILBAIL59 dit :

        Je doute de plus en plus de ces forums où chacun peut á loisir se dupliquer ou se tripliquer voire se quadripliquer pour faire passer sa vérité.

        Je ne dis,évidemment, pas cela pour vous, mais le témoignages pour un ami me laisse plus que perplexe.

      • Bevelacqua dit :

        Vous savez il y a une chose toute simple pour savoir qui se cache et qui a plusieurs pseudo. Chaque forum a une trace de l ip des utilisateurs.
        Quand a mon temoignage il suffit de vous renseigner quand je vous aurais donne le nom de la résidence ou du premier gestionnaire et vous verrez qu ik n y a pas d affabulation . Apres c est sur sur qu en mettant en doute la veracite des intervenants qui ne vont pas dans votre sens ca permet de faire avancer le schmilblick. Mais je m attendais a ce genre de réponse. Par contre j attend toujours un temoignage du fait inverse. A savoir une reprise sans aucune perte

      • BAILBAIL59 dit :

        Non et je ne le ferai pas

      • Bevelacqua dit :

        Bon mea culpa j avais dit 40% mais non ca n est pas ca le nouveau gestiinnaire ne reprends qu avec une baisse de 37% au temps pour moi

      • Bevelacqua dit :

        C est sur il est plus facile de mettre en doute la veracite des temoignages concrets que d apporter les siens ou de donner des elements concrets autre que il ne faut pas signer le bail. En tout cas de ma part vous avez mon nom et tous les elements que je peux fournir. Pas juste des on dit

      • Bevelacqua dit :

        Voila tout vient a point a qui sait attendre. Donc la residence en question est la residence de manon a signes dans le 83. Le premier gestionnaire etait village center. Le deuxieme repreneur etait un gestionnaire moins gros.. . Aujourdhui il est en liquidation judiciaire . Un troisieme repreneur vient d arruver avec une baisse drastique des loyers. Et personne n est sur de toucher les arrieres.

      • BAILBAIL59 dit :

        Mais la résidence n’était visiblement pas rentable.

        Quand on se trouve dans une résidence très très bénéficiaire, c’est se moquer de ses clients que de négocier une baisse de loyer,fut-elle provisoire.

        Mutualisation ne rime pas avec capitalisme…

      • Eh bien quittez ce forum ça fera gagner du temps à tous! Car vous n’apportez aucune. Information ni concrète ni utile…
        Critiquer sans proposition crédible alternative n’est pas constructif…
        Dites clairement Votre situation comme d’autres ici:
        – vous êtes Copropriétaires dans une résidence de Lille qui subit une petite baisse temporaire de 5% et qui approuvé l’accord à 90% car son bail arrivait à échéance dans peu de temps!
        – vous tentez, apparemment sans succès et de manière isolée depuis plus de 18 mois de résilier votre bail!
        Pourquoi faire? Pourquoi cet acharnement!?
        Personne ne peut soutenir vos thèses dans un tel contexte…
        Il vous serait si simple de rallier l’immense majorité de vos Copropriétaires qui ne vous en voudraient pas de choisir comme eux une solution qui leur apporte beaucoup plus de chance de tranquillité que votre combat solitaire.
        Sans compter que c’est votre intérêt le plus évident!

      • BAILBAIL59 dit :

        Vous pouvez redonner le pourcentage de baux signés?

        90% mais je ne suis pas certain d’avoir compris!

        Respectez les bons copropriétaires comme déclaré hier….ne me répondez plus…je pourrais m’éteindre….

  18. Bevelacqua dit :

    Personnellement je prefererai avoir moins de baisse etant dans une residence rentable que de devoir partager avec des residences non rentables. Mais si ca permet a tout le monde de continuer plus sereinement le.heu en vaut la chandelle

  19. Pigeon92 dit :

    Les reprises par d’autres exploitants avec succès existent et ce depuis plusieurs années.
    Il est plus simple d’affirmer le contraire sans chercher à savoir si ce qu’on affirme est une vérité. Et cela permet de démontrer (faussement) que la seule solution est de rester avec un exploitant défaillant, très endetté, en cessation de paiement virtuelle, sans aucune fiabilité dans ses engagements.
    Quand on a aucun argument pour convaincre on ne peut que dire : il n’y a rien d’autre à faire, c’est moins fatiguant et plus facile.
    Heureusement de très nombreux propriétaires bailleurs d’Appart City ne l’entendent pas de cette oreille et ne signeront pas le nouveau bail.

    • Bevelacqua dit :

      Sauf que des exemples de reprises je n en ai aucun. Je viens de vous donner un exemple de reprise catastrophique. J attends toujours un exemple de reprise qui ce soit bien passe dans le temps et qui soit aujourdhui perenne. Je n affirme rien je me renseigne justement parce que je ne suis qu un proprietaire qui le jour ou il a signe ce bail aurait du se casser une jambe.

      • bernardgronon dit :

        Bonjour,

        Je peux vous indiquer Lannion qui a quitté AC et fonctionne sans arriérés de loyers ni procédures coûteuses.

      • ,rappelez moi la baisse de loyer?
        Et la nature et durée « ferme » du bail avec le repreneur?
        Petit exploitant ? Quelles perspectives de revente des biens des Copropriétaires qui sont « collés » ?
        Résidence déficitaire sans potentiel qu’AC laissait partir sans regret…
        Toujours pas d’exemple convaincant…parce ce qu’il n’y a que des cas isolés…de départs pas très glorieux…
        Pourquoi partir quand on peut se trouver mieux en restant?

      • bernardgronon dit :

        En ce qui concerne Lannion, c’est une résidence qui dégage des bénéfices avec le gestionnaire concurrent d’AC. Les loyers n’ont pas été diminués plus que les propositions actuelles d’AC mais tous les ans ils augmentent car ce n’est pas en 3 ans qu’un repreneur peut « remonter » et faire les travaux de 9 ans d’incurie d’AC. A Lannion pas de dépenses pour honoraires d’avocat, pas de soucis pour savoir si on doit faire confiance à AC où se faire « plumer » de nouveau, il y a donc une compensation pour avoir quitté AC. Non ?
        Si je pouvais obtenir d’AC qu’il me libère de ce bail pourri, je dirais oui tout de suite.

      • Vous avez donc accepté un bail avec clause recettes! Si vos loyers remontent c’est que vous avez eu raison sans trop écouter les conseillers fiscaux.
        Je partage votre avis sur l’incurie Appart’city…
        Mais quand vous êtes partis il n’y avait rien à l’horizon qui puisse donner envie de rester avec AC.
        AC recapitalisé et avec les loyers ajustes non pas pour une résidence comme vous l’avez fait mais pour toutes les résidences va retrouver les moyens d’agir et de réinvestir! Le cercle vertueux que vous avez constaté à Lannion peut désormais se mettre en place pour toutges les résidences…vous avez légitimement recherché une solution pour votre résidence. Mais vous comprenez sans doute que ce schéma de sortie s’il devait s’appliquer à beaucoup de résidences est insoutenable! aucune entreprise du métier ne peut accepter de laisser partir des résidences sans réagir! Trop de résidences rêvent aujourd’hui de faire comme vous! C’est irréaliste et ne peut conduire qu’au dépôt de bilan inéluctable!

      • mdenoune dit :

        Cher Lucide

        Vos infos étayées éclaireront les investisseurs hésitants. Il est vrai que le choix de contracter ou non le nouveau bail relève d’une décision individuelle. Mieux prendre tirer des leçons du passé pour anticiper.

  20. rose dit :

    Ce blog me rappelle quelques souvenirs lointains du temps ou nous étions avec Appartcity puis GRH avec T.R. comme dirigeant.
    Je me réjouis qu’à Carcassonne, nous sommes maintenant bien loin de ces problématiques grâce à une heureuse reprise.
    Le PDG de GRH, qui semble revenu chez Appartcity, nous avait fait des propositions et à condition égales, nous sommes allés voir ailleurs en signant un bail commercial avec un autre exploitant.
    Ce que je lis, conforte notre choix, car non seulement nous sommes payés sans procédure (une situation normale somme toute), nous avons une association dynamique qui nous tient régulièrement au courant, des relations saines avec le gestionnaire, des appartements enfin vendables grâce à une enseigne sans réputation sulfureuse, et surtout un chiffre d’affaire qui a explosé de +48% et un Taux d’Occupation de +8% en 2016.
    D’autres résidences sont parties à l’époque du giron de GRH, et d’après ce que je sais, ne regrettent nullement leur choix.

    Bon courage pour celles et ceux qui restent avec Appartcity.

    • Ça c’est un bon exempté!
      À conditions égales avec AC ( forte baiss de lier) et dans une résidence dont AC n’avait plus voulu (GRH n’est en effet que la structure de « defeasance » d’AC)…
      Bravo aux Copropriétaires qui ont fait le bon choix! Mais qui avaient la possibilité de choisir!
      Bravo pour le repreneur qui a vu plus clair ou a choisi un positionnement different…
      GRH n’est pas AC! GRH a été construit pour « débarrasser » AC de résidences dont ils ne voulaient plus. …à tort ou à raison!
      GRH Est une structure sans moyens, sans capitaux…une structure de  » transit » sans stratégie de long terme ..dans’laquele se trouvaient uniquement des cas « problématique » à restructurer. la stratégie est simple: ça passe ou ça casse!
      Et si ça casse tant pis…
      Certains ont préconisés d’élargir la méthode en regroupant les résidences déficitaires d’AC dans une ou Plusieurs structures « ad hoc » ..pour pouvoir faire le « menage » plus vite…
      La solution était tentante…
      Nous avons du choisir de négocier une solution globale car plus de 50% des résidences d’AC sont déficitaires ou très faiblement rentables…
      La solution de séparer les résidences à problème n’est pas viable : elle conduisait au dépôt de bilan inéluctable.car ni les actionnaires, ni les dirigeants ( Denizet), ni la plupart de résidences n’étaient d’accord…
      Une négociation difficile et complexe ce dont peu de gens ont conscience…

      Un bon cas isolé…

      • Bailbail59 dit :

        Arrêtez de donner des exemples, il ne peut y avoir de lendemain heureux sans Appart City.

        Cette situation n’est pas due à une mauvaise gestion mais aux réfractaires qui font rien qu’à embêter ces honnêtes gestionnaires.

        Quel argumentaire simpliste…

        Depuis le premier jour, on se demande qui défend qui.

      • bernardgronon dit :

        Monsieur,

        Arrêter de dire que les cas qui fonctionnent en dehors d’AC sont isolés car même si ils sont minoritaires, ils sont la preuve qu’une exploitation de tourisme sans AC peut fonctionner. Vous défendez le nouveau bail rédigé entre AC et avocats. Nous savons que vous avez fait au mieux dans le cadre d’une législation qui est FAVORABLE au Preneur mais je pense que vous devriez porter à la connaissance des bailleurs que :

        – la clause résolutoire fonctionne au bon vouloir des juges (exemple des bailleurs de Lagrange qui sous mesure de sauvegarde depuis bientôt 9 ans reçoivent des petits loyers qu’en refaisant des procédures. Les bailleurs attendent avec impatience de récupérer leur bien au bout des 11 ans ! En effet les juges qui siègent au Tribunal de Commerce pour les mesures collectives ne sont pas des juges « fonctionnaires du TGI » mais des juges qui donnent priorité aux entreprises).

        – Lorsque deux ou trois bailleurs impayés vont demander à bénéficier de la clause résolutoire pour tous, les bailleurs qui sont payés vont-ils accepter le risque de la résiliation et du risque d’avoir à payer l’indemnité d’éviction qui est due lorsque la résiliation est demandée par les bailleurs (voir cas de Lagrange où les bailleurs ne peuvent pas résilier sans ce paiement)

        – se mêler de la gestion d’une société en imposant un versement de capital et en réclamant un surloyer (complètement irréalisable) implique un moratoire sur le paiement des loyers et un risque fiscal que certains des avocats ont reconnu.

        – la clause travaux donne la possibilité à AC de faire ce qu’ils veulent de nos locaux sans aucune garantie de remise en état à la fin de bail puisque seul est prévu « en bon état locatif » et vous avez omis de réclamer un état des lieux avec ce nouveau bail qui est pourtant obligatoire par la loi dès qu’il y a prise de bail et qui assurait le bailleur d’avoir une base de réclamation.

        – la cession des locaux techniques n’est absolument pas certaine car entre la promesse et la réalisation, il est possible à AC de vendre à un tiers. Lors du procès que devra effectuer le syndicat des copropriétaires (bénéficiaires n’ayant en plus pas enregistrée la promesse pourtant fortement recommandée dans le cadre de l’art. 1840A du CGI sous peine de risque de nullité) pour « forcer » la vente, il devra prouver que le tiers était de mauvaise fois pour faire annuler la vente entre AC et le Tiersi. Au mieux, le juge annule la vente, au pire rien car le bail ne prévoit pas une punition pénale (voir les cassations). Vous parlez de procès long et coûteux, en voici un. Pourquoi ne pas avoir traité directement avec le SDC d’autant plus que la majorité d’entre-eux ont une gestion de syndic avec une filiale d’AC ?

        – le nouveau bail ne met pas les bailleurs à l’abri d’une mesure collective et par expérience de LAGRANGE qui en mesure de sauvegarde fait payer les charges aux bailleurs sans leur verser de loyer serait une catastrophe pour les bailleurs. Dans le cas d’une liquidation judiciaire, au moins, je récupérerai mon bien, rembourserai le solde de TVA (moins cher que les travaux payés au prix fort à AC) et j’en disposerai à ma convenance sans dépendre de l’un gestionnaire,

        Il n’y a pas de solution miracle et la vôtre ne l’est pas plus que le choix que prendront certains bailleurs. Les intérêts des uns et des autres n’étant pas forcément communs, le choix à faire peut être différent de la solution que vous avez choisi, avec AC, de proposer aux bailleurs.

      • rose dit :

        Si GRH était une structure sans capitaux, c’est bien de PDG actuel d’Appartcity qui était à sa tête à l’époque (T.R.) et qui selon mes informations, n’a pas mieux réussi avec la résidence d’Annecy (dans laquelle j’ai une amie qui a investi) ou après avoir proposé 30% de baisse en 2014, leur a proposé 18 mois après à nouveau 30% face à l’échec de sa gestion…aujourd’hui, après de belles promesses, et des menaces de juge des loyers, T R lâche cette résidence et montre son incapacité à gérer des résidences de tourisme.
        Notre cas ne semble pas si isolé que cela, car nous les propriétaires avons été informé de cas de reprises réussies par des gestionnaire et avons été amené à nous prononcer sur le choix du nouveau gestionnaire en fonction de ces reussites.
        Cet avocat qui intervient sur ce blog est il l’avocat des bailleurs ou du preneur? (ça ne me parait pas clair?)

      • Bevelacqua laurent dit :

        Ce qui serait bien c est de respecter chacun dans ses choix. L avocat qui s exprime dzfend une negociation qui a dure plusieurs semaines et qui representait de nombreux proprietaires. Notre residence n est pas passe par ces 4 avocats mais nous avons ete conseille par plusieurs juristes et avocats qui nous ont explique les differentes options. Nous en avons discutes entre proprietaires et chacun a decide sans aucune pression. Et une majorite a signe ce nouveau bail. Sommes nous pour autant des pigeons ? Sommes nous pour autant des pro AC ? Nous les avons mis 3 fois au tribunal et nous ne leur avons jamais fait de cadeaux. Chacun defend ses positions c est bien. Mais les proprietaires qui ont signes l ont fait avec plusieurs conseils et pas forcement d avocat a la solde d AC. On pourrait se demander si les conseillers qui disent de partir ne sont pas a la solde de concurrents qui souhaiteraient recuperer des residences a moindre frais ? Ce qui sur c est qu aujourd hui ceux qui ont signes le nouveau bail sont tributaires de ceux qui ne veulent pas signer. Franchement j aimerai que tous ceux qui veulent partir partent et que les residences deficitaires aillent voir si l herbe est mieux ailleurs. C est tout le mal que je leur souhaite. En attendant arretez de considerer que les signataires sont soit des abrutis qui ne comprennent rien a l histoire et sont conseilles par des vautours. Parce que cette signature ne c est pas faites sans y reflechir et surtout pas pour faire de cadeau a AC . Nous avons signes cet accord juste pour avoir un avenir plus serein pour un produit qui a la base etait fiable et securitaire. Ce que je pense c est que tous les proprietaires se mobilisent pour empecher que ce genre de desagrement recommence pour d autre et que le gouvernement fasse quelque chose.

      • Rien à voir! GRH a été construit des le départ pour recueillir des residences dont AC ne voulait plus. L’histoire était écrite il fallait convaincre les bailleurs de sacrifier leurs loyers ou les laisser partir!
        GRH est un montage en grande partie artificiel. Personne n’a sérieusement envisage d’en faire une structure compétitive capable de se développer dans la durée! Si j’étais le conseil de Copropriétaires GRH je pense que je chercherais à faire partir toutes les résidences de cette structure sans avenir..
        Car chaque situation d’entreprise est différente et doit être analysée et traitée différemment…
        T Rochet est un dirigeant de crise…sa mission est sans doute de sortir AC de l’impasse actuelle…et au moins mettre en place l’accord.
        Nous ne savons pas vraiment qui Assurera le développement à l’avenir ! Peut être lui peut être pas lui! Et ce n’est pas le sujet! Le pragmatisme impose de discuter avec ceux que les actionnaires désignent…ce n’était pas possible avec le dirigeant précédent…l’avenir nous dira s’il reste l’homme de l’avenir..
        Nous ne devons des compte qu’à ceux qui nous ont mandaté. Mais nous les défendrons en cas de dérapage et nous ne laisserons passer aucun accord particulier dérogatoire Sans exiger la généralisation! Ce qui rend impossible tout avantage particulier! Dans l’intérêt de tous. Et en cas de Refus nous déclenchons la rupture de l’accord et si nécessaire nous déclencherons le dépôt de bilan au cas où la dissidence serait trop importante!

      • Bailbail59 dit :

        Voici 100 posts que PPechayre nous dit qu’il faut à tout prix éviter le dépôt de bilan et maintenant il n’hésitera pas à engager un bras de fer qui pourrait conduire au dépôt de bilan….CHerchez l’erreur….

      • Je dis seulement au cas où certaines résidences saines tenteraient de sortir ce qui compromettrait l’accord que nous avons signé.. le démantèlement d’AC qui serait entamé par d’autres que nous entraînerait cette réaction logique de defense de nos clients signataires…
        Cet accord est global, et il n’a de sens que s’il concerne le périmètre total d’AC…la remise en question du périmètre remet en question l’accord..Question de bon sens!
        Nous saurons en tirer les conclusions pour protéger la signature de nos clients qui est basée sur un traitement égalitaire et équitable des résidences…tout Accord pacticulier provoquerait donc notre réaction immédiate.
        Légitime…car nous défendons nos clients pas AC
        Pas de confusion

  21. rose dit :

    Moi cela m’est égal qui signe ou pas….mais cela m’amuse plutôt de voir les écrits de ce blog….
    Si il y en a qui y croient, tant mieux…
    En tout cas, nous, nous sommes sauvés, très contents, et bien réconfortés lorsqu’on lit tout cela
    Bon courage avec appartcity

  22. lucide dit :

    Petite synthèse de fin de semaine…

    Intéressant de lire que « T ROCHET est un dirigeant de crise »….Comprenez quelqu’un pour faire le ménage? Plutôt inquiétant!

    Intéressant de lire « Nous ne savons qui assurera le développement à l’avenir…peut être pas lui…et ça n’est pas le sujet…… »…Très rassurant tout cela…En tout cas, le PDG actuel a bien effectivement prouvé son manque de compétence en matière de gestion par le passé….Peut être n’y a t-il eu jamais quelqu’un de compétent dans cette société qui a toujours associé promotion immobilière et gestion (et parfois syndic) pour se faire un maximum de profit….mais c’est bien la même personne a sa tête qui tire les mêmes ficelles et depuis de nombreuses années….et elle est toujours là!

    Intéressant de lire que « Appartcity ne lâchera aucune résidence… »…L’accord dérogatoire est déjà signé….c’est de l’hypocrisie de se voiler les yeux ou de raconter n’importe quoi….attendez quelques jours, voire quelques semaines et nous verrons bien qui a raison.

    Intéressant de constater qu’il n’y a aucun développement argumenté de la clause recette qui a été insérée dans le bail: ratios innatteignables et rédaction dangereuse….Il n’y a pas eu de rescrit demandé, voire un refus catégorique….et pour cause!

    Intéressant qu’un avocat conseille de sortir du groupe GRH , mais surtout pas du groupe Appartcity, alors qu’il s’agit du même pdg…on se demande pourquoi? Chacun comprendra ce qu’il veut.

    Intéressant de constater que du propre aveu d’un des 4 avocats, l’accord serait compromis si les clients d’avocats autres que les 4 refuseraient de signer…chantage pour les non signataires?
    Attention à veillez à la régularité du consentement au sens des articles 1130 et suivants du code civil….Vue certains propos tenus, le pas est vite franchi.

    Intéressant de lire que « Cet accord est global, et il n’a de sens que s’il concerne le périmètre total d’AC…la remise en question du périmètre remet en question l’accord »….Il est de la responsabilité des 4 avocats d’avoir fait signer les baux à leurs clients…Seules 4 autres résidences (hors 4 avocats) ont signé….Pour toutes les autres résidences, il va de leur liberté de signer ou pas, mais rappelons que seulement 5500 baux ont été signés sur 13000 au total….Il existe bien une majorité silencieuse, qui sait parfaitement ce qu’elle souhaite faire…..C’est probablement pour cela qu’Appartcity n’a pas envoyé les baux à une bonne partie de ces résidences.

    Enfin, pour information, il est intéressant de constater qu’un des 4 avocats (F.L.) est venu intervenir aux côtés de T. Rochet il y a 3 jours à une réunion au sein d’une résidence à Montpellier (dans laquelle il n’avait aucun clients puisque ceux ci sont défendus par un avocat « indépendant ») pour « vendre » son bail… On croit rêver!

    Enfin si certains conseils ne souhaitent pas (ou ne savent pas) résilier un bail, d’autres s’en sont fait une spécialité.

    Chaque résidence et chaque propriétaire est libre de choisir…..Ce blog a permis d’exposer les différentes solutions….A chacun de choisir la sienne et d’agir quelle qu’elle soit.

    • Votre « synthèse » n’est pas lucide!
      Si vos idées etaient majoritaires il n’y aurait pas d’autre solution que le dépôt de bilan!
      Vous ne raisonnez que « par residence » alors qu’il s’agit de 115 établissements d’une même société…
      Toute solution qui résoudra la crise doit etre globale..
      – soit pas la négociation : c’est ce que nous avons fait et invitons les propriétaires à comprendre que c’est mieux que l’autre solution ! Ci-après
      – soit par le Tribunal de Commerce dans le cadre d’une procédure « collective » qui s’appelle Redressement Judicaire…
      Autrement dit
      C’est soit « collectif » amiable
      Soit « collectif » judicaire…

      • Bailbail59 dit :

        Bien sûr, c’est à Appart City de choisir les résidences à garder ou à jeter…Maintenant que nous savons que le nouveau dirigeant n’est là que pour faire la sale boulot, il ne va pas se gêner.

  23. bevelacqua laurent dit :

    j’ai l’impression d’etre en face de la campagne presidentielle . tellement chacun enumere ses arguments sans ecouter celui des autres . moi la seule chose que je sais et nous sommes tous d’accord dans notre residence c’est que jusqu’au negociations nous devions nous battre, nous etions chaque trimestre au tribunal, nous n’arrivions pas a avoir appart city au telephone pour quoi que ce soit , personne ne nous a propose de solutions viables et surtout sures , nous avions des exemples de reprises catastrophiques . depuis les negociations et signature du bail nous avons touches tous nos loyers, nous arrivons a avoir le service client d’appart city et nous n’avons plus de procedures en compte .
    et en face nous avons qui ? des gens qui nous prennent de haut en nous considerant comme des pigeons car eux on la science infuse et surtout connaissent l’avenir .
    personne ne le connait , peut etre que nous avons fait une erreur en signant ce nouveau bail, peut etre que non . la seule chose de sur c’est que depuis 3 mois je dors plus tranquille sans avoir a me poser la question de savoir comment je vais pouvoir payer mon credit immobilier .
    alors que vous signiez ce bail ou pas, il serait peut etre temps d’arreter de crier a la conspiration mondiale . nous n’avons ete conseille par aucun de ces 4 avocats que vous accusez de connivence avec AC, nous avons des avocats et conseilles independants et pourtant ces memes conseillers nous ont expliques les pour et les contres, sans langues de bois, sans nous promettre monts et merveilles, mais juste la situation, en restant et en partant .
    ca devient fatiguant de voir cette bataille de basse cour alors que comme je l’ai deja dit toutes les associations et proprietaires devraient s’unir pour faire changer la loi sur ce genre d’investissement et permettre a ceux qui le voudraient de quitter definitivement le systeme .

    • Cher bevelacqua
      Vous êtes arrivé aux mêmes conclusions que nous de votre côté!
      Tant mieux : notre objectif est le même..
      Notre Accord que je défends ici n’a pas d’autre objectif que permettre à tous les propriétaires de retrouver le calme et la tranquillité avec leur investissement..
      Je remercie tous ceux qui partagent ce point de vue et notre objectif de s’exprimer publiquement pour ne pas laisser prospérer les illusions sans issue des partisans du « grand départ » ou ceux de la sortie en « loucedé »

    • Sylvie Costes dit :

      Je partage totalement votre point de vue pragmatique. Les polémiques et ergotages ne servent qu’à faire perdre du temps et de l’énergie. Merci pour tous vos commentaires !

  24. lucide dit :

    Petites infos sur le retour des signatures de la semaine passée:

    Seuls 140 baux ont été retournés et qui concernent principalement les clients de 4 conseils.
    Seules 2 nouvelles résidences ont atteint le seuil des 75% la semaine passée, ce qui porte à 38% des résidences ayant atteint le seuil des 75% (ou 45% si l’on compte les résidences 0% qui n’ont rien signée)
    On peut comprendre le vent de « panique » constaté récemment.

    A partir de début avril commencera la phase N°2 ou il faudra bien que T R commence à échanger réellement et mettre en place un dialogue respectueux avec les résidences non signataires…Je parle bien D’ECHANGER et non d’un monologue basé sur des propositions unilatérales associé à des menaces et un chantage honteux…..Il devra faire des concessions s’il veut aboutir à un résultat…ou alors assumer la situation actuelle, qui n’oublions a entièrement été provoquée par Appartcity (et P C).

    • bernardgronon dit :

      Bonjour,

      La condition suspensive n°1 inscrite au bail n’était pas acquise au 28 février 2017 ?

      Pouvez-vous, SVP, m’expliquer ce que veut dire « 45% si l’on compte les résidences 0% qui n’ont rien signé » ? Merci beaucoup.

      • Cher grognon
        Apprenez à lire:
        1) la condition suspensive peut être prolongée jusqu’à fin avril…
        2) elle st stipulée en faveur du preneur justement pour permettre aux actionnaires de décider la recapitalisation même si on est loin du compte….
        Au moins nos clients signataires seront tous payés et ceux qui les auront rejoint aussi.
        Donc ne criez pas DÉFAITE trop vite et réfléchissez bien…
        Les miliers de gens qui ont signé ne sont pas grognons, ni idiots
        Les actionnaires sont des actionnaires et savent compter et prendre des risques calculés
        Et les avocats dont celui qui n’hésite pas à écrire ici ne sont pas tombés de la dernière pluie et ne sont pas prêts à laisser parler sans réplique les critiques stériles comme ceux qui n’arrivent pas ici à susciter autre choses que des doutes de l’incertitude et de l’inquiétude, sans jamais rien proposer. La ou il faut expliquer à tous qu’une solution logique pleine de pragmatisme et constructive consiste à signer calmement un bon Accord et le bail qui mettra fin à nos discussions…et apportera la tranquillité à ceux qui auront compris et seront les plus nombreux à la fin.

      • Bailbail59 dit :

        Attention, vous êtes en train de perdre votre sang-froid.

        Bernardgrognon est un pseudo pas plus idiot que Couillonné ou coupyonnais’…

        Et arrêtez votre ton plein de suffisance, ce ne sera jamais vous qui payerez les pots cassés.

        Nous nous battons pour faire passer des idées que nous pensons les meilleurs…..au risque de nos investissements…..pas vous!

      • je parle au nom de 1100 clients et je défends les idées de 4500 à 5000 signataires, dont la signature et le bons sens dont ils font preuve valent bien que j’investisse le temps nécessaire pour ne pas laisser se répandre les idées noires que vous ne cessez de diffuser..;

        j’ai le droit à la parole, et à la différence d’autres ici j’affiche la couleur sans complexe parce que ceux qui ont comme moi passé plusieurs centaines d’heures à négocier sans faillir pour nos clients avons le droit d’expliquer et de dire ce que nous avons fait et pourquoi.

        je le fais sans me cacher car je suis fier de défendre des milliers de propriétaires que je respecte et a qui j’apporte mon expérience, mes compétences, ma détermination, et mon dévouement…car personne ne me paie pour écrire ici . Et j’aimerais que bien que d’autres , forts nombreux, qui pensent plutôt comme moi que comme vous, puissent aussi s’exprimer ici..;

        un bon accord signé vaut mieux que des récriminations stériles et sans issue.

      • mdenoune dit :

        Cher Maitre

        En tant qu’avocat de 4 résidences, nous avons bien noté votre précision:
        la condition suspensive peut être prolongée jusqu’à fin avril…
        Cette prolongation est-elle automatique? Si non, quand sera-t-elle prise par AC?
        Cordialement.

      • Bevelacqua laurent dit :

        Je pense que cette prolongation est deja active. Sachant que des le depart c etait plus ou moins prevu car faire signer tout le monde avant fin fevrier etait de l utopie. J ai eu le service proprietaire d AC qui m a confirme ca. Et qui m a meme parle de mai

      • Délai absolument nécessaire! En effet nous sommes tombés d’accord sur un protocole fin octobre..il a ensuite fallu plus de deux mois et demi pour tomber d’accord sur le bail, correspondant au protocole, et sur lequel des dizaines de « sachants » et de moins sachants ont donné un avis, sans compter les avis de confrères non impliqués mais consultés par précaution. Un bail sur lequel il a fallu aussi tourner laborieusement certaines phrases « pour « plaire » à un négociateur, intermittent du spectacle, faible connaisseur, mais à l’ego démesuré qui voulait faire croire et pouvoir dire qu’il avait participé ( sans d’ailleurs lever le petit-doigt depuis) etc…de sorte qu’à la fin, ce bail, long et complexe ne peut pas partir dans la nature auprès de personnes, non juristes, qui ne comprennent pas son historique et le contexte résumés dans le préambule.
        Ce bail est long à lire, long aussi à expliquer. A ceux qui n’ont pas pu suivre le déroulé de juin à novembre 2016..et, pour tout dire, AC est aussi long à la détente!

      • A tout moment à partir de maintenant et quand il lui plaira.
        Quand les négociateurs auront décidé que l’information laborieuse des copropriétaires qui n’ont pas pu être informés, faute d’avocats participants aux negociations, au cours des longs mois de discussion, auront pu recevoir les informations nécessaires.

      • bernardgronon dit :

        Maître,

        Avant de m’inviter à « apprendre à lire » faites donc de même : C’est bernardgronon. Si je deviens « grognon » c’est devant des personnes qui donnent des leçons sans se les appliquer à eux mêmes !!! Ce jeu de mot a été abandonné à l’école primaire, il n’est pas digne d’un avocat !
        LAMENTABLE

      • Cher monsieur

        Ne râlez pas et acceptez mes excuses si je suis parfois un peu excessif! c’est ma nature…c’est aussi celle de quelqu’un qui a fait bien d’autres choses dans la vie avant de devenir avocat ! Je n’aurai donc sans doute jamais le langage très policé des avocats « de naissance » que je respecte bien sur.

      • Cher monsieur
        J’ai effectivement mal lu et croyais à un pseudo …à tort excusez moi..

    • bevelacqua laurent dit :

      pourriez vous nous indiquer de quels sources vous tenez ces chiffres ?

    • plus de 4500 baux n’ont pas encore été envoyés..justement parce que beaucoup de résidences ne sont pas informées..les clients des 4 avocats ont signé massivement! ils ne sont ni des abrutis ni des « vendus » …ils sont simplement mieux informés et depuis plus longtemps par nous..ils ont depuis longtemps dépassé le stade de la « haine », dépassé le stade de la critique sans proposition alternative, bref ils ont adoptés une attitude constructive;

      • Bailbail59 dit :

        Ce retard dans l’envoi des baux démontre, s’il était besoin, la lenteur administrative et la non réactivité du gestionnaire.

        Cela devrait alarmer les copropriétaires et leurs conseils plutôt que d’inciter à leur chercher des excuses « bidon ».

        On parle de sauver l’entreprise et après six mois, rien n’a été fait [ou moins de 50%]…..Ce ne sont pas les bailleurs qui sont demandeurs mais bien AC qui ne se donne même pas la peine de lancer sa bouteille à la mer.

        Finalement, est-ce qu’un dépôt de bilan ne les arrangerait pas?

      • Bevelacqua laurent dit :

        De notre cote des le depart la date de fin fevrier nous a semble impossible a tenir. Nos conseillers juristes et avocat nous avaient deja prevenu qu il fallait plutôt compter sur avril mai. 10000 baux ne se signent pas comme ca en un claquement de doigts. Et ca n est pas etre aveugle que de savoir que le délai initial etait trop court pour mettre en place ce changement de bail. Il n h a pas d excuses a leur chercher mais juste etre realistes

      • bernardgronon dit :

        Maître,

        Je ne pense pas qu’il s’agisse de « haine » ni de traiter les signataires « d’abrutis » et de « vendus ».
        Seulement je ne suis pas convaincu que ce nouveau bail réglera les problèmes d’AC. Cette lenteur dans les négociations et l’édition des baux est un autre sujet d’inquiétude car mon impression et qu’AC essaye de gagner du temps afin d’éviter le redressement judiciaire pour réclamer une mesure de sauvegarde avec les nouveaux baux en main. Mesure qui, vous le savez, leur permet de garder la main mise sur leur exploitation contrairement au redressement judiciaire et gagner les loyers vieux de plus de 2 ans à la date d’ouverture de la procédure. Si vous considérez le nombre de baux à effectuer sur 42 jours de travail à 7h (janvier/février), à l’ère informatique, vu le nombre d’employés chez AC avec ce travail bien préparé il était tout à fait réalisable à AC de produire ces baux avant le 28 février (sauf si AC rencontre des difficultés avec les signataires) surtout si leur survie en dépend.
        Nous sommes à 2 jours de l’échéance n°2 et si les conditions ne sont pas remplies « faute qu’AC n’a pas pu envoyer les baux », sera-t-il accepté une prolongation qu’ AC devrait vous réclamer ?

        Merci de votre investissement mais accordez-nous d’être méfiant car cela fait 3 fois qu’AC nous « plume ».

      • AC peut tout a fait préparer une sauvegarde…. à condition de commencer par payer les arriérés..qui sont en plus sous « ordonnance du tribunal  » pour nos clients…c’est pour cela que j’invite tous les copropriétaires à signer…Une fois signé il n’y a plus aucun moyen pour AC d’aller en Sauvegarde! Sauf s’il a payé tous les arriérés! mais pourquoi le ferait il alors puisqu’il aura recapitalisé ( sinon il ne peut pas payer les arriérés)..

        soyons logiques:

        1° si l’immense majorité des copropriétaires signent, les actionnaires sont contraints de payer les arriérés et donc de recapitaliser ou bien ils déposent le bilan en RJ car la dette d’arriérés est exigible. Et dans ce cas ils n’auront aucune chance de rester aux commandes car l’accord n’ayant pas été respecté par AC les baisses de loyers ne seront pas entérinées et nous ne consentirons jamais ces baisses à AC …Ce sera alors la meilleure chance de « changer d’exploitant » …en bloc.

        2° Si l’immense majorité des copropriétaires signent , ils auront fait leur part de l’accord. Au premier incident de paiement, nos clients , qui nous connaissent et savent que nous ne lâcherons jamais , nous suivrons sur une demande de résiliation massive et simultanée de dizaines de résidences qui entrainera AC à céder la place de gré ou de force la aussi , avec ou sans RJ…

  25. bevelacqua laurent dit :

    une chose m’etonne quand meme dans tout ca .
    d’une , ce n’est pas parce que nous avons signes ce nouveau bail que nous sommes des idiots, et ce qui est sur de notre cote c’est qu’en cas de manquements sur ce nouveau bail nous reprendrons les procedures judiciaires quitte a ce coup ci changer de gestionnaire avec les consequences que ca pourra avoir .
    la deuxieme chose, vous parlez de depot de bilan, mais il n’y a pas une phase bien moins avantageuses pour nous qui s’appelle redressemnent judiciaire ?
    ou les arrieres seraient geles ? comme c’est la cas pour l’ami que je connais ?
    et suite a ce redressement judiciaire, liquidation judiciaire ? et la qui va decider ? un juge ?
    vous pensez qu’il va prendre soin des co proprietaires ? je ne suis pas sur du tout , en tout cas c’est fortement aleatoire .
    ensuite , vous pensez que le but d’AC est d’aller vers cette solution ?
    effectivement il ne faut pas se leurrer AC est la pour faire du benefice nous sommes tous d’accord . sauf que si la situation avait continue c’etait le mur et la il n’y avait plus de benefice .
    alors pour moi cet accord , qui n’est peut etre pas l’apanacee a l’avantage de donner un espoir .
    et comme je l’ai deja dit personne n’est devein et personne ne connait l’avenir de la societe et de nos investissements helas .
    franchement si je pouvais conseiller AC ca serait qu’il se debarasse des residences deficitaires et conserve les autres . mais l’accord a ete pour que tout le monde perde le moins de plumes possibles .
    notre residence a une baisse plus importante que celle que nous aurions eu si nous avions ete seule, mais cette baisse permet a des residences largement deficitaires de ne pas subir 30-40 % de baisse .

    • Dépôt de bilan ou redressemnent judiciaire? c’est quasi pareil car Depot de bilan est un terme générique pour Redressement ou Liquidation …évidemment il s’agirait de Redressement Judiciaire dans le cas d’AC!

      • Bevelacqua laurent dit :

        Oui donc qui dit redressement judiciaire dit administrateur. Et absolument pas dans un premier temps une possibilite de sortir de chez AC. et peut etre que plusieurs mois apres si ca passe en liquidation cette possibilite sera offerte. A quel prix nul ne le sait. Quand meme tres aleatoire. Apres c est mon ressenti de simple proprietaire absolument pas juriste.
        Si je me trompe sur mon analyse il faut me le dire. Et si quelqu un me trouve une solutiin pour me debarasser de cet investissement je suis preneur egalement

      • sur votre dernière phrase  » …..je suis preneur » : appelez moi…je ne me cache pas…

      • Bailbail59 dit :

        Je suis vendeur également, dans une copropriété très rentable à Lille La Madeleine, deux studios, un parking….investissement d’avenir avec , en prime, deux baux signés.

  26. lucide dit :

    Il y a de quoi rire dans ce blog…..

    On pourrait parfois résumer: « Circulez, y a rien à voir »

    « Dépôt de bilan ou redressement, c’est quasi pareil »…et pourquoi pas? Désolé, mais je vois de sérieuses différences entre redressement et liquidation….Mais, Circulez, y a rien à voir…

    « C’était le passé…de notre coté nous vivons le temps présent et cherchons les solutions pour l’avenir car le passé ..c’était avant! »…désolé mais un certain PC est toujours aux commandes d’Appartcity, comme d’Océanis (société de Promotion immobilière) et j’en passe…et on nous dit que tout cela est le passé? Non, rien n’a changé et les mêmes personnes sont bien toujours là, y compris PDG actuel dont c’est le retour après une période aux commandes de Park & suites dans des années peu glorieuses…. Mais, Circulez, y a rien à voir….

    « plus de 4500 baux n’ont pas encore été envoyés..justement parce que beaucoup de résidences ne sont pas informées.. »….Pour les chiffres 13000 baux au total, à peine 8000 envoyés et 5500 signés; d’ailleurs Appartcity ne les toujours pas renvoyés contre signés…Mais ça, ça n’est pas important dira t on…Signez, et on verra si je contresigne….Circulez, y a rien à voir….

    « Toute déviation sur la voie de l’accord, tout passe-droit ou traitement dérogatoire sera immédiatement suivi d’un ré-engagement des hostilités judiciaire avec nos clients »….Encore faudrait il qu’il puisse le faire après avoir signé et défendu un tel protocole…

    « Les biens prendront de la valeur »….Oui, mais lorsqu’ils auront changé d’exploitant ….Il suffit de regarder et constater que les résidences qui ne sont plus sous enseigne Appartcity ont pu enfin vendre avec des prix bien supérieurs que lorsqu’ils étaient avec Appartcity…..Appartcity a une telle réputation sur le marché (d’ailleurs, ça n’est pas pour rien qu’ils ont abandonné l’enseigne « Park & Suites qui avait déjà une sale réputation…Changer de gestionnaire est la seule solution acceptable pour redonner de la valeur aux appartements

    On nous annonce que depuis que certains ont il signé, ils commencent à être payé….et pour combien de temps? Soit on est naïf, ou dans la plus totale hypocrisie.

    Les résidences sont parfaitement informées et certains conseils n’ont volontairement pas souhaiter informer….chacun trouvera aisément les raisons….mais plus grave, certaines personnes ont joué sur l’effet « domino »: faisons signer déjà les premiers volontaires, payons les, et on verra bien les autres arriver….Sachant que pour que cet accord marche, il faut pouvoir embarquer les autres en les faisant signer. C’est tout simplement une MANIPULATION ayant pour but de monter les signataires contre les non signataires (et réciproquement) en les laissant s’accuser mutuellement de leur attitude; le but étant de monter les uns contre les autres, et c’est plutôt réussi.

    Il n’y a pas de propriétaire plus idiot ou plus intelligent, mais simplement des gens plus ou moins influençables, car toute la vérité n’a pas été dite. Les propriétaires semblaient assez soudés au départ, avant que certains perturbateurs ne viennent miner le terrain….

    Je ne ferais que rappeler les articles 1130 et suivants du code civil (modifiés justement assez récemment) quant au vice de consentement, etc….Des propriétaires regretteraient déjà d’avoir signé le nouveau bail

    L’histoire est écrite depuis plusieurs mois: nous avons assisté au 1er épisode et nous entamons le 2ème épisode prochainement qui ne ressemblera certainement pas au premier…de nombreux propriétaires ont enfin compris (et d’autres comprendront) ce qui a été monté de toute pièce.

    Je crois que mon post va redéclencher de nombreux monologues

    • !
      Les Copropriétaires attendent des informations sur le présent : un protocole et un Accord donnant-donnant.
      Le passé ne peut intéresser que ceux qui trouveraient le moyen de poursuivre les responsables…( merci nous informer au cas où vous auriez une solution pour cela ..nous pas)
      L’avenir est incertain merci! Nous le savons tous …

      • Bailbail59 dit :

        Bâtir l’avenir sur des bases bancales……on ne construit rien sur du sable et en plus, ici, le sable est mouvant. Le gestionnaire payera si…le gestionnaire veut et exige…Le signataire est à genou, en position de soumission absolue!

  27. Bevelacqua laurent dit :

    Personnellement je ne me sens pas a genou. En tout cas pas plus que dans les mains d un administrateur judiciaire qui aura comme.priorite le redressement de la societe meme si c est au detriment des proprietaires

  28. Bevelacqua laurent dit :

    J aimerai juste savoir une chose. C est qui sont les differents intervenants ? Vous savez que je suis proprietaire d un appart dans une residence qui tourne correctement. Me pechayre tout leonde le connait. Les differentes interventions en faveur du nouveau bail viennent de proprietaires. Mais qui sont donc ceux qui défendent bec et ongles la sortie de chez AC. Si j ai bien compris bailbail59 est un proprietaire mais pour les autres aucune idees. Et c est toujours bien quand on confronte ses.idees aux autres de savoir a qui l on parle histoire de pouvoir comprendre mieux leq differentes positions. Ce qui est sur c est que l anonymat des pseudi decredibilisent le discours tenu

  29. jmb dit :

    Bonjour.
    Moi aussi je suis propriétaire dans une résidence récente qui tourne bien. Comme la météo, la signature du bail a ramené du soleil. Nous sommes payés mensuellement et à jour. L’avenir ? On le découvrira comme tout le monde avec l’hypothèse que ce nouveau bail soit la bonne solution, car personne n’a su en proposer d’autre. Il en ressort pour l’instant que du positif.