Recherche

Vacances : et si vous alliez en Guadeloupe

 Après la Guadeloupe version défiscalisation en outre-mer, voici cet archipel avec ses richesses touristiques. Impressions de voyage.

Guadeloupe 005

 

Belle surprise. Juste avant le départ de la Route du Rhum prévu le 2 novembre, qui reliera St Malo à Pointe- à- Pitre, je me suis rendue en Guadeloupe. Une destination que je connais bien, ne serait-ce pour les multiples opérations de défiscalisation. Sur le plan touristique, ce fut l’heureuse surprise de redécouvrir cet archipel des Antilles françaises : Basse-Terre, Grande-Terre, Marie-Galante, les Saintes et la Désirade.

A quelques années d’intervalle, le tourisme en Guadeloupe s’est encore plus professionnalisé. Face à la vive concurrence des îles d’origine hispanique, notamment St Domingue, ce DOM (départements d’outre mer) met tout en œuvre pour relever le défi. Et faire du touriste, un client roi.

Le tourisme « se nou tout »

Depuis cette année, les classes primaires reçoivent une valise pédagogique pour éduquer les jeunes guadeloupéens à un tourisme durable. Le message essentiel : « mon île, je la connais, je la protège, je participe à son développement durable et j’en suis responsable ». En créole, la formule se résume en Le tourisme « se nou tout ».

Ajoutons que la ville de Gosier, située en périphérie de Pointe-à-Pitre est dotée d’un lycée hôtelier.

Et surtout le Comité du tourisme des Iles de Guadeloupe met les bouchées doubles pour répondre aux désirs des voyageurs. Sa politique porte ses fruits. En 2013, les Îles de Guadeloupe ont accueilli 487.000 touristes de séjour, soit 70.000 touristes de plus qu’au 31.12.2011. Certes sur ce total, les métropolitains restent encore largement majoritaires. Mais les touristes étrangers (6,5%) sont en hausse de +37% par rapport à 2011.

Pour diversifier sa clientèle, ce DOM compte bien comme St Martin et St Barth, courtiser les vacanciers en provenance d’Amérique du Nord. Et notamment les francophones du Québec. Encore faut-il que les liaisons aériennes suivent.

 

Une destination tendance

 

En attendant, 57% des visiteurs découvrent cet archipel pour la première fois, soit 12 points de plus qu’en 2011. A la différence d’autres îles de la Caraïbe, la Guadeloupe ne se limite pas aux plages et au soleil. Elle présente une nature exubérante et de superbes sites. Ses marchés colorés vous transportent sous les Tropiques.

Guadeloupe 054

Les couples, avec ou sans enfant constituent 80% des vacanciers. Les retraités apprécient également cette destination soleil lorsque la métropole gèle. Selon les motifs du voyage, leur séjour dure entre 12 et 17 jours.

 

« En 2013, le taux de satisfaction atteint 94%. La part des touristes « très satisfaits » augmente. Cela s’explique par l’amélioration notable de la qualité des prestations surtout pour les hôtels (+12 points) mais aussi les gîtes (+9 points), et les locations (+3 points) » m’explique Willy ROSIER, directeur général Comité du tourisme des Iles de Guadeloupe. Gageons que les chiffres de 2014 progressent encore.

 

Dans mon billet suivant, je vous donnerai les 3 bonnes raisons d’aller en Guadeloupe.


TOURISME : L’AMOUR EST DANS L’ AIR

Après les arnaques, un peu d’humour cette fois. Expédia se penche sur les voyages et l’Amour en interrogeant les vacanciers d’Europe.

Vacances riment souvent avec voyages. « C’est un sujet de discussion idéal de la première rencontre amoureuse« , me précise-t-on chez Expédia, lors de la présentation de son dernier sondage. Voici les principaux enseignements de cette étude

o   Un peu plus de 40% des Français – les hommes autant que les femmes – déclarent que le voyage constitue l’un des 3 sujets primordiaux à aborder lors d’une première rencontre amoureuse… devant la musique (32%) et les films (26%)

o   Mais 1 Français sur 10 est prêt à mentir sur les lieux qu’il a visité pour faire bonne impression… Parmi ceux enjolivant la vérité, il y a deux fois plus d’hommes que de femmes !

o   Attention, 10% des Français déclarent ne pas avoir donné suite à une relation parce qu’il ou elle n’avait pas voyagé, ou alors dans des endroits inintéressants ou dangereux

–          Où faire des rencontres ?

Ailleurs ! car les voyages ne forment pas seulement la jeunesse.  Ils forment aussi les couples !

o   35% des Français déclarent avoir déjà vécu une amourette de vacances

o   Pour un peu plus de 10% des Français, l’amourette de vacances s’est transformée en relation durable

–          Le premier voyage en couple : ça passe ou ça casse !

o   Pour 85% des Français, partir en vacances ensemble est une étape importante de leur relation amoureuse

o   Toutefois, 18% des Français ont vécu une rupture lors de vacances

?????

–          Jusqu’où sommes-nous prêts à aller par amour ? Sur Mars !

o   40% des Français ont déjà vécu une relation à distance. Les nouvelles technologies aident à rester en contact. Une de mes amies parisiennes eu un boyfriend à New-York, et une autre à…Sydney. Mais compte tenu des décalages horaires, chacun vivait dans son propre monde.

o   Si, parmi eux, 45% n’ont pas quitté l’hexagone, une part non négligeable de 23,5% d’entre eux déclarent avoir pris l’avion plus de 5 heures (certains même plus de 10 !) pour retrouver l’être aimé

Toujours selon Expédia : « 27% des Français seraient prêts à aller sur Mars pour rejoindre leur moitié ! »

Cette étude a été conduite par OnePoll pour le compte d’Expedia en mai 2013 auprès d’un échantillon européen (Allemagne, France, Italie, Irlande, Royaume-Uni) de 5 000 personnes de plus de 18 ans incluant 1 000 Français.


VACANCES D’ETE : QUELS SONT VOS PROJETS ?

Le compte à rebours a commencé pour les vacances. Voici les projets des Européens, selon Europ Assistance. Le blues risque de l’emporter.

Nous sommes début juin .. juste quelques semaines avant les grands départs en vacances de l’été. Je prends connaissance de la dernière enquête menée par Europ Assistance auprès d’un peu plus de 4.000 Européens : Français, Allemands, Britanniques, Italiens, Espagnols, Belges et Autrichiens.

Leurs intentions de départ en vacances reculent cette année de 4 points, ce qui marque un net décrochage à la baisse par rapport à la fin des années 2000. La crise et la sinistrose ambiantes sont passées par là. En fait, ils ne sont plus que 54% à avoir l’intention de partir au moins une fois en vacances cet été, c’est-à-dire entre début juin et fin septembre.

Pour la première fois depuis le début de la crise économique, les Français font grise mine : 62%  déclarent vouloir partir en vacances cet été, soit 8 points de moins que l’an dernier (70%), un record pour le pays depuis 2005 (63%).

Le palmarès des budgets

Le budget consacré aux vacances d’été 2013 (cumul du transport, de l’hébergement, de la nourriture, des activités de loisirs, etc.) se maintient au même niveau que l’an dernier: autour de 2. 100 € . Cependant il existe de sérieuses disparités selon les nationalités. Voici le palmarès ressortant de l’enquête d’Europ Assistance :

Les Belges (2.508€) et les Autrichiens (2.505€)  disposent du budget vacances le plus important parmi les Européens. Les Allemands souhaitent réduire légèrement leur budget (2.343€) et sont suivis par Français (2.140€). Malgré une nette tendance à la baisse, nos compatriotes restent les Européens ayant le plus l’intention de partir en vacances. En queue figurent les Italiens (1.761€) et les Espagnols (1.607€).

VELO 10150638156159034_1738603902_n

Visite de la capitale avec Veloparis

La France, 1ère destination des Européens

81% des vacanciers Européens planifient de passer leurs vacances d’été en Europe. Cette année encore, la France se positionne en tête du hit parade de leurs destinations. Le tourisme national reste également développé, 60% des Français resteront sur le territoire cet été.

L’attrait pour l’Hexagone constitue une bonne nouvelle pour les résidences de tourisme gérées par les exploitants ou autogérées, comme par exemple celle de Vignec. A niveau de confort équivalent, un séjour en résidence de tourisme revient moins cher qu’un séjour à l’hôtel. Profitez-en pour réserver dans ces « apart hôtels ».