Recherche

VENTE AUX ENCHERES DE GRANDS CRUS : RESULTAT EXCEPTIONNEL



DES ACHETEURS DU MONDE ENTIER SE SONT DISPUTES POUR ENCHERIR DES FLACONS DE GRANDE QUALITE

Pour des flacons exceptionnels, les acheteurs français et étrangers n’ont pas hésité à faire flamber les enchères lors de la vente aux enchères organisée le 30 avril dernier à Dijon par le Domaine. Rappelons que ces grands vins – essentiellement des Bourgogne et des Champagne – provenaient de saisies judiciaires. Au total le produit de cette vente de 202 lots – sans invendu- s’élève à 1.612.950 euros. Avec la taxe Domaniale incluse de 11%, il ressort à  1.790.374,50 euros. L’estimation portait sur un montant de 1.200.000  euros.

RECORD POUR LA ROMANEE CONTI

Lors de cette vacation orchestrée par les services de l’Etat, un record mondial a sans doute été atteint avec une caisse panachée provenant du très prestigieux Domaine de la Romanée Conti. L’acheteur a déboursé 128.000 euros pour s’offrir une caisse de 12 bouteilles de l’année 1999, estimé entre 75.000 et 85.000 euros.

La précieuse caisse bois d’origine abritait

 1 bouteille ROMANÉE-CONTI (GRAND CRU). En 1999, seulement; 6917 bouteilles avaient été récoltées par ce domaine établi à Vosne Romanée, 3 bouteilles LA TÂCHE (GRAND CRU), 2 de RICHEBOURG (GRAND CRU), 2 de GRANDS-ÉCHÉZEAUX (GRAND CRU), 2 de ROMANÉE-SAINT-VIVANT (GRAND CRU) et 2 d’ ÉCHÉZEAUX (GRAND CRU)

Par ailleurs, un acheteur étranger – non asiatique- a emporté 52 lots pour un montant supérieur à la rondelette somme de… 850.000 euros. De quoi s’offrir un bel appartement parisien.

« Au total pour les 202 lots mis en vente, on compte 52 acheteurs dont 38 particuliers et 14 professionnels. Parmi ces 52 adjudicataires, 50  sont de nouveaux clients » me précise Alain Caumeil, Directeur de la Direction Nationale d’Interventions Domaniales.

Finalement, peu d’acheteurs étaient présents à Dijon. Avec 308 enchérisseurs sur le site en ligne de Drouot, cette vente s’est surtout faite à distance. En fait 109 lots ont été attribués à 36 clients internautes. 

Dans cette vente organisée par le Domaine,  les frais pour les acheteurs se limitaient à 11% alors qu’ils tournent autour de 20% dans une vente volontaire.


Dans le tiercé des belles appellations figurent un Bourgogne : la Romanée Conti et deux Bordeaux  Château Pétrus et Château Lafite Rothschild.  Ces deux dernières appellations atteignent des prix plus raisonnables. Par exemple le marteau est tombé à 17.760 euros pour 6 bouteilles de Petrus 1.999. Et à 32.190 euros pour 6 bouteilles de Petrus 2.000, un millésime légendaire.

LES GRANDS CRUS, UNE VALEUR REFUGE

Les Grands Crus jouent un rôle de valeur refuge en cette période troublée sur le plan géopolitique ? Sans doute, d’autant que le marché des grands vins est mondialisé et spéculatif. Lors de cette vente, des acheteurs –personnes physiques ou morales- de Hong Kong, de Grande Bretagne et de Scandinavie (Suède et Finlande)- ont été particulièrement actifs. En volume les français ont représenté 50% des acheteurs, mais seulement 25% en valeur.

« Les résultats de cette vente exceptionnelle confirment bien qu’une cave de très grande qualité a été proposée au public » conclut Pascal Kuznienwski, expert en vins.

Les bénéfices tirés de cette vacation abondent le budget général de l’Etat. Moralité de cette vente de vins saisis ou confisqués auprès de trafiquants : « le crime ne paie pas ». 



Répondre ici en une dizaine de lignes merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s