Recherche

L’EUROPE A L’HEURE DE LA GUERRE EN UKRAINE

A SEULEMENT 2.500 KM DE PARIS, LA GUERRE GRONDE SUR LE CONTINENT EUROPEEN .  L’OCCASION DE FAIRE PREUVE DE SOLIDARITE ENVERS LES UKRAINIENS.

 Une fois n’est pas coutume. Je vous entraîne sur le thème de la géopolitique à la suite d’un débat intitulé « L’Europe, c’est la paix », et organisé le 7 mai dernier lors de la fête de l’Europe, par une municipalité de région parisienne.

Suite à l’agression violente de Mr Poutine en Ukraine, l’Europe, continent de paix, doit se refonder. « Contrairement aux affirmations des eurosceptiques, l’Europe n’est pas un ventre mou. La cible de Mr Poutine, c’est le modèle de développement de l’Europe, notamment au regard des libertés » souligne Michel Derdevet Président de Confrontations Europe, Président de la Maison de l’Europe, professeur à Sciences Po Paris et spécialiste de l’énergie.

L’Europe ne se limite pas à un marché de consommateurs. « Cet espace de liberté, qui concerne notamment la presse et les différences, déplait fortement aux régimes non libéraux : la Russie et la Chine » poursuit-il.

MUSCLER L’EUROPE

Pour leur résister, il faut muscler davantage l’Europe, en matière de politique étrangère et de défense. Certes le terme « fédéral » fait peur. Face à la diplomatie énergétique de Mr Poutine, il faut oser une constitution européenne. Et mettre en place en Europe, une autonomie énergétique grâce au nucléaire et aux énergies renouvelables. Cela revient à sortir du charbon, du gaz et du pétrole qui coutent  quelques 800 millions d’euros par jour à l’Europe.

En matière de défense, il faudrait instaurer une coopération industrielle afin de ne pas se limiter à des achats d’armes auprès des Etats-Unis.

Dernière question évoquée lors de ce débat : la solidarité. Elle s’impose en Europe. « Le nationalisme, c’est la guerre » avertit cet essayiste.

VERS UNE REDISTRIBUTION FINANCIERE

Lors de la guerre en Syrie, l’Union Européenne a financé des projets humanitaires pour aider, un pays tiers – la Turquie – à accueillir des réfugiés. Il est temps que l’Union Européenne aide les cinq pays limitrophes de l’Ukraine implantés en Europe – Pologne, Slovaquie, Hongrie, Roumanie et Moldavie- afin de les soutenir financièrement dans l’accueil des réfugiés ukrainiens.

Après la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid 19, la guerre déclarée par la Russie à l’Ukraine – malgré ses atrocités- peut être  un facteur de progrès. Une telle initiative illustrerait la prédiction de Jean Monnet, européen convaincu : « L’Europe se fera dans les crises et elle sera la somme des solutions apportées à ces crises ».

Venir en aide aux Ukrainiens : mon article dans Valeurs Actuelles du 19 mai 2022



Répondre ici en une dizaine de lignes merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s