Recherche

APPART’ CITY, VERSION 2018

ENCORE DES LOYERS IMPAYES CHEZ APPART’ CITY. DE PLUS DES RESIDENCES PRATIQUENT L’HEBERGEMENT D’URGENCE

L’incompréhension et l’inquiétude continuent de régner chez investisseurs privés ayant placé leur épargne dans des résidences exploitées sous l’enseigne Park&Suites et Appart’City.

Deux sujets les préoccupent sérieusement.

° La recapitalisation d’Appart’City en question.

Les négociations exclusives entamées par l’actionnaire majoritaire d’Appart ‘City, le fonds d’investissement Equistone Partners Europe avec LBO France. Et ce, en vue de racheter le groupe Karavel-Promovacances et le voyagiste toulousain FRAM. Certes ces particuliers réalisent bien que le secteur du tourisme est en voie de consolidation. Mais ils continuent de subir de sérieux retards de loyers dans certaines résidences d’Appart’City, une fois recapitalisé. « Equistone investit dans le tourisme, alors que chez Appartcity les loyers sont toujours payés à coups de procédures et non spontanément….Lorsque les ordonnances sont rendues.

Appart’City ne s’exécute toujours pas et les saisies sur comptes bancaires sont infructueuses….

Où est donc l’argent qu’a mis Equistone ? » se demandent les investisseurs.

° Halte à l’hébergement d’urgence.

A l’automne Appart City a confié en location gérance, à l’agence Voyages Services Plus, au moins sept résidences situées en banlieue parisienne.

Les investisseurs subodoraient que ces appartements destinés à une clientèle de voyages d’affaires et de touristes, étaient finalement occupés par des personnes en quête d’un toit. Cette hypothèse vient d’être confirmée par une récente enquête de Vox Pop sur le mal logement diffusée sur Arte.  « Certaines sociétés privées font du profit sur le dos des mal logés ». Il leur suffit de présenter à l’Etat des factures mensuelles de l’ordre de 2.700 euros par logement.

Dans une surface exigüe, vit une famille entière. Le reportage d’Arte cite 5 « tours opérateurs » dont Voyages Services Plus.

Dans son rapport, le sénateur Philippe Dallier avait déjà dénoncé ces dérives de l’hébergement d’urgence, qui conduisent à un véritable gâchis humain et financier.

REAGISSEZ CI DESSOUS


17 commentaires on “APPART’ CITY, VERSION 2018”

  1. SERVAIN Alain dit :

    L’Etat se rend complice des problèmes créés par les gestionnaires au détriment des petits investisseurs.
    Bien que la comparaison soit peut-être osée, il en est de l’investissement locatif comme…de la CSG.
    Au nom d’une pseudo solidarité, on enfonce les plus petits tout en faisant état sans pudeur des salaires des P.D.G. des Sociétés du CAC 40, voire….des Députés et Ministres, lesquels seront toujours à l’abri du besoin!

  2. Pigeon92 dit :

    Que diable allait-il faire dans cette galère?
    Voilà la question que nous pouvons nous poser concernant le fonds EQUISTONE quant à sa présence dans le capital d’Appart’City et son soutien à cette société à l’étique douteuse.
    EQUISTONE sait-il qu’Appart’City fait encore et toujours l’objet de nombreuses procédures en paiement de loyer et rupture de baux?
    Sait-il que plusieurs procédures en demande de cessation de paiement ont été lancées contre Appart’City et que d’autres pourraient suivre?
    Quel est le niveau de connaissance que peut avoir EQUISTONE sur la gestion d’Appart’City pour continuer à soutenir cette société?
    On ne peut pas imaginer qu’un fonds aussi sérieux que peut l’être EQUISTONE voit son nom mêler à Appart’City devenu marchand sommeil.
    Une seule réponse pourrait expliquer cela: EQUISTONE n’aurait pas toutes les informations ou n’aurait pas les bonnes informations de la part de la gouvernance d’Appart’City.
    Cela semble difficile à croire.

    • mdenoune dit :

      Quelques réflexions : un ou des collaborateurs d’Equistone a ou ont-il(s) rejoint Appart’City?

      Par ailleurs un fonds d’investissement suit ses prises de participation sur le plan financier. Alors?

      • maberlue dit :

        Oui je viens de voir dans votre billet de Novembre que cette opération de « recapitalisation » s’accompagne de la nomination d’un des responsables de l’équipe française Equistone dans le conseil de Surveillance d’Appart City.
        Ils doivent être au courant !

      • Pigeon92 dit :

        Un collaborateur d’EQUISTONE a été nommé au board d’Appart’City. Un fonds suit normalement ses participations en effet.

        Le dossier Appart’City n’est pas un exemple de gestion parfaite c’est une certitude. Pourquoi EQUISTONE reste? Cette question reste posée.

    • clerc dit :

      Equistone est déjà spécialisée dans l’accueil de personnes en difficultés, ceci explique peut être cela https://www.letemps.ch/suisse/lasile-un-marche-convoite

      • drouet dit :

        Merci Clerc pour cette information….Le logement social rapporte beaucoup plus que l’hôtellerie de tourisme ou d’affaires</strong>.
        Appartcity a meublé certaines résidences parisiennes avec des lits superposés pour pouvoir entreposer un maximum de personne au sein d’un studio. Comme les nuitées sont facturées par personne et non par logement, c’est un véritable pactole…
        Mais il s’agit d’un détournement de destination des résidences : les propriétaires sont ils réellement au courant? Ou sont-ils juste intéressés par seulement la perception de leurs loyers?
        Et dans quelques mois, quel sera l’état de leur résidence et leur appartement?
        Difficile d’exploiter une telle résidence par la suite avec une exploitation dite « normale » en revenant à une résidence de tourisme. Encore une bombe à retardement, dans le plus total mépris des propriétaires.

  3. maberlue dit :

    Avant que de repartir vers de nouvelles diversifications touristiques, le groupe Equistone Partners pourrait peut être faire le ménage chez AppartCity?

    Modeste investisseur dans une résidence depuis 5 ans, AppartCity n’a réglé depuis le début que 3 trimestres à la date d’échéance,. Le reste du temps il a fallu se battre et les trainer devant le juge des référés pour se faire régler les arriérés de loyers qui pour certains d’entre nous dépassaient les 18 mois!!

    Comment en France les pouvoirs publics peuvent laisser faire de tels agissements?

    Comme un groupe soit disant leader de son marché peut traiter avec un tel mépris ses investisseurs qui ont parfois mis toute leur épargne pour obtenir un petit complément de retraite? et se voient acculés par leur Banque à devoir vendre des biens pour régler leur prêt soit disant sûr?

    Comment la DGCCRF ne va pas mettre son nez dans les comptes de cette nébuleuse?

    Appartcity a une stratégie simple: reculer au maximum et attendre les assignations pour régler les loyers … et encore, il faut parfois mandater un huissier pour saisir leurs comptes pour faire exécuter les décisions de justice.

    Pendant ce temps ils louent nos appartements, touchent les nuitées, ne font qu’un minimum de travaux d’entretien si bien que certaines résidences deviennent des taudis et ne peuvent plus être exploités,… pas étonnant que certaines résidences soit déficitaires alors qu’elles sont bien situées!

    Où sont passés les soit disant 42M€ de la recapitalisation de 2017? pas dans les comptes d’Appartcity qui ne peuvent être saisis car systématiquement vides?

    Appartcity est-il au bord du dépôt de bilan? les quelques 50 résidences ayant accepté de baisser leur loyers, vont-elles être les dindons de cette- mauvaise- farce? où est ce de la pure cavalerie financière (dont est expert le principal actionnaire de AppartCity)

    C’est étonnant qu’une société comme Equistone accepte ce genre de comportements….

    Si Equistone va chercher une herbe plus verte chez Fram et Promovacances… que va devenir Appart’City?

  4. Les petits Pigeons dit :

    La plus grande erreur de ma vie, d’avoir signé avecAppartCity…..
    Les loyers ne sont payés uniquement si je fais une assignation en justice tout les 3 mois.
    La situation n’est plus tenable. Je me retrouve à faire un crédit à la consommation pour rembourser mon prêt et je ne peux même pas sortir du bail, alors que j’ai des étudiants qui souhaitent le louer. Pieds et mains liés !!!!

  5. Clément dit :

    Que de regrets d’avoir investi dans ce groupe de voleurs !
    Pour avoir fait la même opération d’investissement voilà une vingtaine d’année avec Résid Etud (résidences étudiantes), avec qui tout c’est toujours très bien déroulé et sans aucun accroc, je m’en veux t’avoir réitéré avec AC !
    Nous sommes obligés de les assigner pratiquement chaque trimestre pour percevoir notre dû ! Cela bien sûr a un coût non négligeable, même si nous pouvons le déduire des impôts ! Ces sommes à sortir réduisent d’autant les comptes prévus, et fragilise l’équilibre de notre budget.

    Les banques, elles, bien sûr, ne tiennent pas compte de nos difficultés et les échéances de prêts tombent chaque mois !

    Malgré la scène des chaises musicales dont nous avons eu droit pour les dirigeants d’AC, cela ne règle en rien le problème, et les salaires des dirigeants restent aussi élevés qu’auparavant !!! C’est une honte de ne pas respecter un bail commercial signé, et la « justice » est toute aussi fautive, ne condamnant Appart’city qu’à quelques petites amendes dérisoires. Même pas de compensation avec l’article 700, qui aurait pu nous donner une petite bouffée d’oxygène !

    Nos loyers nous ont même été versés durant un an avec une diminution de 10%, sans accord bien sûr de notre part ! Un nouveau bail commercial a été tenté, heureusement, nous avons pour la plupart résisté, car ce dernier était à l’avantage complet d’AC et ne nous donnait aucune garantie pour l’avenir… Certains copropriétaires l’ont cependant signé pensant s’en sortir ! Grossière erreur, ces gens sont des escrocs et se font énormément d’argent sur les petits épargnants et les retraités que nous sommes !…..

    • lucide dit :

      Effectivement, heureusement que vous n’avez riens signé! Vous êtes bien entendu dans votre bon droit.
      Appartcity n’a jamais respecté et ne respectera jamais ses engagements, même écrits….c’est dans leur gêne et structurel! Ce sont des adeptes du contentieux, ceux-ci leur servant de gagner du temps…Vous êtes dans un système classique de pyramide de Ponzi

      Comme vous le dites très justement, il y a des gestionnaires vertueux, et avec Réside Etude, comme d’autres d’ailleurs, ils payent régulièrement et respectent leurs engagements.
      Quand on ne peut plus respecter ses engagements, et bien alors on met en place une conciliation amiable pour rompre le bail en cours, et c’est aussi ce que font certains gestionnaire fair play….

      Bon courage pour votre résistance….mais vous n’êtes pas seul, car contrairement à toutes les informations véhiculées, seule un cinquantaine de résidences auraient signé (et pas à 100%) une bonne quinzaine (voire 20) sont hors accord…..Faite le calcul pour le reste: entre 30 et 40 n’ont rien signé et n’ont plus confiance.

  6. Nipigeonnisoumis dit :

    Pour la seule société Appart’City, la justice a dû mettre en œuvre un nombre colossal de procédures.
    A l’heure où l’on dit que cette justice est très encombrée, comment peut- on accepter de telles pratiques? Peut-on accepter de voir une société prendre l’organe de justice en « otage » parce que cela revient moins cher de payer les décisions de justice que d’emprunter auprès d’une banque? Pourquoi l’Etat se targue de vouloir instruire de la moralité dans la vie publique laisse t il faire?
    Par ailleurs, Equistone sait évidemment très bien ce qu’il fait; c’est nous qui ne connaissons pas les dessous du montage…

    Et alors? Quand on veut faire marcher une économie en s’appuyant sur des investisseurs, on se doit de créer un climat de confiance avec un minimum de transparence. A nous tous de faire pression pour que les élus prennent conscience de ces pratiques mafieuses.

  7. Bailbail59 dit :

    L’avocat ne prendra plus la parole car il est reparti en guerre pour les victimes d’HUMANIA et de MARANATHA.

    Certains perdent, d’autres gagnent….

    • lucide dit :

      Sauf qu’au passage, après avoir avoir eu accès aux informations des résidences et surement à la liste des propriétaires acculés et vendeurs, cet avocat s’est mis à acheter de l’immobilier Appartcity.
      Chez moi, on appelle cela du conflit d’intérêt….Mais ou il y a du profit à faire, il n’y a pas de gêne!

  8. Vous posez la bonne question : où est donc passé l’argent d’Equistone ?

    Les 20 MF de liquidités sont-il vraiment restés chez Appartcity, ont-ils été dilapidés en quelques semaines ? ou ont ils juste fait une brève apparition sur les comptes d’Appartcity histoire de rassurer les populations qui hésitaient à signer le nouveau bail avant de repartir chez Equistone ?

    Encore 4.000 euros d’arriérés, une ordonnance condamnant Appartcity à régler comme à chaque fois, non exécutée spontanément, des saisies infructueuses sur comptes bancaires à répétition, des relances au service propriétaires restant sans réponse, des loyers mensuels systématiquement amputés d’une baisse illégale, des chiffres non transmis alors que la loi les y oblige...
    Non, non, rien n’a changé… On connait bien la chanson…

    Comment les dirigeants d’AC peuvent-ils dans un tel contexte encore rêver qu’on s’engage à nouveau sur le long terme avec eux ? Soit ils n’ont pas besoin de nouvelle signature (ça j’en doute à en croire leur insistance), soit ils soit vraiment à sec…

  9. drouet dit :

    Apparemment, contrairement à ce qu’annonce Appartcity, cela se confirme: ils ne sont pas sortis de la crise….mais tout le monde…ou presque…. le savait….

    ARTICLE PARU DANS LA LETTRE DE L’EXPANSION
    15/03/2018
    / Entreprises
    Appart’City : la crise avec les copropriétaires
    n’est pas finie. Le groupe montpelliérain Appart’City, spécialiste de la résidence de
    tourisme en appart-hôtel, n’est pas tout à fait sorti du conflit qui l’oppose
    depuis deux ans avec la plupart des 10 000 co-propriétaires qui lui ont
    confié leurs biens en gestion. Appart’City continue d’accumuler les
    contentieux pour impayés de loyers. 150 copropriétaires, qui ont obtenu le
    paiement de six mois de loyers, demandent désormais à la justice une
    résiliation des baux.

  10. GENIAL dit :

    2 anciens avocats reconvertis en agents immobilier LMNP occasion!
    Après avoir négocié des baisses de loyers pour des propriétaires et encaissé des milliers d’euros avec des centaines de mandat de ces propriétaires, on apprend que 2 des 4 avocats signataires de l’accord cadre avec Appartcity se lancent dans le LMNP ancien Appartcity.
    Non seulement, les propriétaires se sont fait avoir avec l’achat de ces biens, mais en plus ils se sont fait plumés avec une baisse de loyer, et pour les plus désespéré, ils se feront encore plumés une 3ème fois…..
    Dans leur communication, ils qualifient d’Appartcity devenu un exploitant « fiable »! incroyable quand on sait qu’Appartcity ne paye toujours pas spontanément et de multiples procédures sont en cours, y compris parait il des procédures en liquidation judiciaire.
    Comment ces 2 avocats se sont procurés les adresses électroniques des propriétaires qui ne sont même pas leur client? grand mystère…..
    Il n’y a pas de petit profits….