Recherche

L’IMMOBILIER VU DE CHINE

Certains chinois divorcent sur le papier pour échapper à la taxe sur les plus-values. L’envol des prix de l’immobilier et la mauvaise qualité de l’air restent une préoccupation en Chine.

Soufun, le principal site d’annonces immobilières en Chine

Divorcer pour éviter l’impôt sur les plus-values immobilières? La pratique devient courante à Pékin et Shanghai. Afin d’endiguer la flambée des prix, le gouvernement a déjà adopté depuis 2010 une série de mesures restrictives. Parmi elles figurent la limitation sur l’achat d’un deuxième logement par les particuliers et une fiscalité plus sévère. Justement certaines mesures fiscales ont entraîné cette année une hausse d’environ 40 % des divorces dans ces mégapoles où de nombreux couples choisissant de se séparer… sur le papier tout simplement pour échapper à une nouvelle taxe sur les plus-values immobilières !

Flambée des prix des logements

Dans un récent reportage diffusé par la chaîne de télévision publique chinoise, la plupart des personnes interrogées estiment que la hausse des prix de l’immobilier constitue un réel problème, alors que d’autres mettent plutôt l’accent sur l’aggravation de la pollution.

« Les prix en général et ceux de l’immobilier sont tous vraiment très élevés. Les simples particuliers ne peuvent plus se permettre d’acheter autant qu’ils en avaient l’habitude » explique une personne interviewée.

Mes contacts chinois me confirment que « L’écart entre les riches et les pauvres est trop important. L’inflation est trop élevée et le montant de la pension trop faible ».

Ici, c'est Beijing

Une myriade de nouveaux programmes

La hausse des prix de l’immobilier en Chine a fortement accéléré en octobre, notamment dopée par le lancement d’une myriade de projets immobiliers. Le prix moyen du mètre carré dans les logements neufs de 100 grandes villes a bondi de 10,69 % sur un an le mois dernier pour atteindre 10 685 yuans (1 270 euros), selon une étude diffusée par Soufun, le principal portail d’annonces immobilières du pays.

A cette flambée des prix de l’immobilier résidentiel s’ajoute les problèmes environnementaux. Une importante pollution atmosphérique se répand dans de nombreuses villes du nord à l’est de la Chine comme le signale le site french.china.org.cn.

Enfin pour un sujet mon technique, je vous invite à (re) découvrir mon précédent billet consacré à la vente des vins de Beaune où ne jeune femme d’affaires chinoise a acheté la pièce de vin de Présidents pour 131.000 euros! C’est cela la vitalité des pays émergents.