Recherche

ART DE VIVRE : VIVE LES CREMANTS DE BOURGOGNE

APPRECIER LES BULLES DU CREMANT DE BOURGOGNE. UN VIN TOUT EN SEDUCTION ET PLUS ABORDABLE QUE LE CHAMPAGNE

 

PHOTO CREMANT 1

Les fêtes de fin d’année approchent. J’en profite pour vous faire (re)découvrir le Crémant de Bourgogne, tout au long des agapes si le menu s’y prête. Sinon en apéritif, voire avec le dessert.

L’appellation Crémant de Bourgogne s’étend sur un territoire particulièrement important, du Nord au Sud : Chablisien, Châtillonnais, Côte de Nuits, Côte de Beaune, Côte Chalonnaise et Côte Mâconnaise et Beaujolais. La vendange et l’élaboration du Crémant de Bourgogne – appellation d’origine contrôlée (AOC) depuis le 17 octobre 1975 – sont strictement règlementées. Plus abordable que le Champagne, le Crémant a sa place dans une belle cave de particulier.

Les deux principaux cépages

Seuls 4 cépages sont autorisés pour élaborer des crémants de Bourgogne. Voici les 2 principaux  :

      Le pinot noir apporte fruité, structure, et vinosité

      Le chardonnay pour la fraîcheur et l’élégance

Et les 2 cépages secondaires :

      Le gamay tout en gourmandise (à hauteur de 20 % maximum dans l’assemblage)

      L’aligoté pour sa vivacité

DES CREMANTS BLANCS OU ROSES

Les particularités de chaque cépage permettant des assemblages harmonieux donnent des crémants au caractère très différent. Les cuvées expriment l’étonnante richesse des terroirs de Bourgogne : rosés, blancs de blancs, blancs de noirs, millésimés, grandes cuvées, pour des apéritifs et des repas très gustatifs. Généralement dans le commerce vous trouvez des Crémants « génériques », sans année particulière. Sachez qu’il est possible de vous en procurer des millésimés. « De grande qualité et édités en quantité limitée, les crémants millésimés ont une personnalité représentative des raisins d’une année de vendange exceptionnelle » m’explique-t-on à la maison Bouillot qui a réalisé  29% des exportations de l’appellation Crémants de Bourgogne l’an dernier. La gamme de cette maison de vins basée à Nuits-St-Georges (21) comprend notamment de douze Crémants de Bourgogne. Après les avoir dégustés, trois ont retenu mon attention.

 

Perle Rare millésimé 2012 Puissant et raffiné, ce Crémant de Bourgogne Brut Millésimé résulte d’un assemblage d’un peu plus de la moitié pinot noir (55%) et 45 % chardonnay. J’ai apprécié la belle brillance de ce vin expressif, d’une belle fraîcheur aromatique. Dès l’ouverture, des notes fruitées rappellent la pêche de vigne puis affirment des arômes amandés et briochés.

 

PHOTO BLOG 2Perle d’Or rosé 2009 Présenté en bouteille gravée, ce crémant est élaboré uniquement dans les meilleurs millésimes et avec un élevage partiel sous bois. Un peu plus de la moitié pinot noir (60%), 35 % chardonnay et 10 % gamay dont 5% sont passés en fûts durant six mois. Comme accord vin mets, je vous le recommande pour des mariages maritimes et iodés : sur un filet de poisson, une nage d’écrevisses, des coquillages et crustacés, il séduit autant le regard que les papilles.

 

Cuvée « Les Grands Rayes-Blanc » Brut Nature millésime 2005

Toujours dans un souci de qualité, la maison Bouillot signe des cuvées « grands terroirs ». Inédites en Bourgogne, elles sont nées au sein d’appellations villages, autour des nobles cépages pinot noir et chardonnay. Ayant pour origine la célèbre appellation de Gevrey-Chambertin, des Blanc de Noirs et 100% pinot noir (dont 20% en fût), cette cuvée est vraiment ma favorite. Attention, son édition est limitée à 1.829 bouteilles !