Recherche

SOLIDARITE : OU EN SOMMES NOUS?

DANS UN CONTEXTE DE CRISE SANITAIRE, ECONOMIQUE ET SOCIALE, LES PARTICULIERS RESTENT GENEREUX

Apprentis d’Auteuil vient de présenter les résultats de la seconde édition de son baromètre de la solidarité à l’épreuve du coronavirus réalisé auprès de l’ensemble des Français et des hauts revenus. Voici ce qu’il faut retenir à propos de ces derniers dont le revenu annuel net du foyer fiscal est supérieur à 120.000 €, interrogés par Ipsos :

• 68% ont envie d’être plus solidaires en raison de la crise vs 75% en mai 2020 ;

• 25% déclarent s’être engagés bénévolement depuis le début de la crise ;

• 16% déclarent s’être réorientés professionnellement pour être plus solidaires ;

• 77% ont effectué un don en 2020 (stable) ;

• 81% comptent faire un don en 2021 (contre 82% l’an dernier pour 77% effectivement réalisés) ;

• 43% des donateurs ont donné 1000 € ou plus (-12 points) ;

• 27% ont donné plus en raison de l’élévation du plafond de défiscalisation ;

DIFFERENTES FORMES DE SOLIDARITE

Depuis le début de la crise, les Français – disposant de hauts revenus ou non- soutiennent en priorité leur cercle proche (37% déclarent avoir été plus solidaires avec leur entourage). Pour exprimer leur soutien face aux conséquences de la pandémie, ils ont été nombreux à faire des dons en nature (nourriture, vêtements) (29%), en argent (21%),  à s’engager bénévolement (12%). Certains se sont même réorientés professionnellement (5%).

Les plus aisés ont consenti davantage de dons d’argent destinés à faire face à la crise (47%) que la moyenne (21%). En outre, 25% déclarent s’être engagés bénévolement et 16% avoir pris un nouveau tournant professionnel pour concrétiser leur envie d’être plus solidaires.

GROS PLAN SUR LES DONS

Chez les Français les plus aisés, la part de donateurs est plus élevée et se maintient également à un niveau constant (77% en 2020, stable). Les plus aisés déclarent avoir donné 2 463 € en moyenne en 2020, soit 323 € de plus qu’en 2019.

Quant aux intentions de dons pour 2021, elles s’établissent à 54% (vs. 51% d’intentions en 2020 et 49% qui ont effectivement donné). Parmi ces 54%, 25% ont déjà donné au 1er trimestre.

« Ayant encore davantage conscience du rôle majeur des associations et fondations comme la nôtre auprès des plus vulnérables, les Français continuent de vouloir soutenir nos actions » commente Stéphane Dauge, Directeur de la communication et de la collecte d’Apprentis d’Auteuil.

Agissant depuis 155 ans auprès des publics fragiles – personnes les plus démunies, les enfants et les jeunes- les Apprentis d’Auteuil attestent que les besoins sont criants. D’où le  besoin du soutien du plus grand nombre, pour leur venir en aide.



Répondre ici en une dizaine de lignes merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s