Recherche

VIVE INQUIETUDE DES PROPRIETAIRES DE RESIDENCE DE TOURISME

EN PLEINE CRISE SANITAIRE, LE SNRT ANNONCE UNE PROBABLE BAISSE DES LOYERS VERSES AUX INVESTISSEURS DE RESIDENCES DE TOURISME ET D’APPARHOTELS.

Location vacances maison Fabregues

 

Dans une lettre ouverte aux propriétaires de résidences de tourisme datée du 20 mars 2020, le SNRT (syndicat national des résidences de tourisme et des apparthotels) vient de tirer la sonnette d’alarme.

« Dans un contexte de chiffre d’affaires en berne lié aux nombreuses annulations des dernières semaines sur toutes nos résidences y compris les résidences urbaines, à l’arrêt total des prises de réservations pour l’hiver en cours comme pour les vacances de Pâques et la prochaine saison estivale, les gestionnaires que nous représentons au SNRT ne peuvent supporter les charges fixes habituelles. Notre activité, nos entreprises, vos investissements sont en péril, si nous ne gérons pas ensemble, et avec efficacité, cette terrible période ».

 

Et de poursuivre : « compte tenu de la situation évolutive à laquelle le pays est confronté, il est impossible de déterminer, à ce stade et avec précision, quelles seront les modalités pratiques d’adaptation de vos loyers, mais celles-ci seront inévitables ».

PRENDRE PRETEXTE DE LA CRISE SANITAIRE ?

Dans cette sombre période, l’heure n’est pas à la polémique. En temps normal, de nombreux exploitants ne se privent pas de réviser à la baisse leurs loyers. « Ce document matérialise sans ambiguïté aucune, le risque que les exploitants prennent prétexte de la crise sanitaire actuelle pour suspendre le paiement des loyers et/ou pour mettre les propriétaires sous tension, encore davantage qu’ils ne le faisaient parfois déjà » explique un avocat. Pourtant de nouveaux baux ont été signés après de longues et dures négociations, comme au Center Parcs de Moselle par exemple.

Dans un prochain billet de blog, je tenterai d’analyser l’impact de cette crise pour les investisseurs dans les résidences de tourisme : retard voire baisse de loyers, congé donné par l’exploitant.

REAGISSEZ ICI EN BAS DE CE BILLET


CONFINEMENT : PLACE A LA CULTURE

AVEC LA CRISE SANITAIRE, MIEUX VAUT PRIVILEGIER LA  LECTURE, L’ART ET LA MUSIQUE A DOMICILE

Résultat de recherche d'images pour "INTERIEUR DU MET OPERA"

Intérieur du MET

A situation exceptionnelle, billet de blog spécifique. Cette fois je vous donne des pistes pour vous occuper pendant cette période de confinement prévue pendant AU MOINS 15 jours.  Une prolongation ne serait pas une surprise. Pour une ancienne pensionnaire ayant fait 8 ans d’internat pendant ses études secondaires, cela me rajeunit d’une certaine façon. Uniforme de rigueur. Mais sortie chaque semaine pour retrouver ma famille.

Mais revenons au présent. Voici plusieurs moyens pour savourer cette période de confinement, sans vous abreuver des émissions des chaines de TV en continu.

 

° LECTURE

Même si les rayons de votre bibliothèque sont plus ou moins étoffés, lisez ou relisez vos ouvrages. Enfin vous avez du temps pour redécouvrir par exemple le Misanthrope vu au théâtre récemment et interprété magistralement par Lambert Wilson. Si la géopolitique vous passionne, je vous recommande notamment le tout récent ouvrage d’Alice Ekman, intitulé « Rouge Vif » sur l’idéal communiste chinois.  Reconnue comme l’une des meilleures spécialistes européennes de la Chine, la brillante et sympathique auteure est analyste responsable de l’Asie à l’European Union Institute for Security Studies (EUISS). Maitre de conférences à Sciences Po, elle a aussi dirigé La Chine dans le monde (CNRS Editions, 2018).

° MUSEES A DISTANCE

Regroupant 14 musées et sites de la Ville de Paris, Paris Musées met à disposition gratuite et sans restriction plus de 150.000 reproductions numériques en haute définition des œuvres de leurs collections. Du Petit Palais à Carnavalet, du Musée Cognacq-Jay au Musée d’Art moderne de la ville de Paris, cette opération d’« open content » vise à améliorer la visibilité des œuvres et la connaissance des collections en France et à l’étranger. Ces musées souffrent de la notoriété des géants parisiens comme le Louvre, le Grand Palais, Orsay ou le Centre Pompidou . A noter que cette initiative a débuté en janvier dernier.

° L’OPERA A LA MAISON

Vous êtes mélomane ? Le Metropolitan Opera diffuse gratuitement des représentations sur Internet. Chaque soir, la prestigieuse institution new-yorkaise met en libre accès une pépite issue de ses archives. Une initiative similaire à celle du Berliner Philharmoniker.

Premier opéra mis en libre accès : Carmen de Bizet à 19h30 (heure de New-York). Comme la vidéo rester ensuite disponible vingt heures, les Français peuvent donc la visionner de 00h30 à 20h30, le mardi 17 mars 2020. Chaque jour, le même principe devra être renouvelé avec une autre représentation issue des archives de ces 25 dernières années.

La version de Carmen disponible le 16 mars remonte à 2010. Avec à la baguette, le directeur musical du Metropolitan Opera, Yannick Nézet-Seguin.  Elina Garanca tenait le rôle-titre. Roberto Alagna était Don José, le brigadier fou d’amour. Pour cet opéra ou les autres, il suffit se connecter sur la plateforme de vidéos à la demande de l’institution ou de télécharger l’application «Met Opera on Demand».

Une manière pour ces institutions culturelles de ne pas abandonner les mélomanes, mais aussi d’enrichir leur fichier des prospects. Qu’importe si cette initiative relève aussi du marketing.

ENJOY ET DONNEZ NOUS VOS BONS PLANS ICI

 


UNE SCPI DANS UN CENTER PARCS OUTRE-RHIN

LES MURS DE L’HOTEL ET DES STRUCTURES RECREATIVES D’UN CENTER PARCS EN ALLEMAGNE, VENDUS A UNE SCPI

Société de gestion spécialisée dans l’investissement immobilier et le capital-investissement touristique de long terme, Atream vient de signer l’acquisition des murs de l’hôtel et des infrastructures récréatives du Center Parcs Nordseeküste en Allemagne, pour le compte de la SCPI (société civile de placement immobilier) Atream Hotels. Et ce, pour un montant de 11,8 millions d’euros.

Situé sur le littoral allemand dans la station balnéaire de Tossens, le Center Parcs Nordseeküste est un village de vacances classé « 3 birdies » et exploité par le groupe Pierre & Vacances Center Parcs, leader européen des résidences de tourisme, dans le cadre d’un bail d’une durée ferme de 15 ans.

A proximité de la mer des Wadden, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, Center Parcs Nordseeküste dispose de 248 cottages, de 97 appartements rénovés en 2017 et d’un hôtel de 78 chambres rénovées en 2018. Intégrant aussi des boutiques, 3 restaurants, ce resort propose de nombreuses activités de loisirs (bowling, mini-golf, terrains de tennis, etc.). Sans oublier l’espace aquatique « Acqua Mundo », doté de piscines et de toboggans répartis sur plusieurs niveaux.

« Avec cette nouvelle acquisition, la SCPI Atream Hotels renforce son patrimoine immobilier dédié à l’industrie touristique en Europe. Désormais nous comptons 4 établissements en Allemagne » explique Pascal Savary, président d’Atream. Une manière d’investir  sur le segment des villages vacances Center Parcs en Europe, loués dans le cadre de baux long terme à des exploitants.

Rappelons qu’à proximité de l’Allemagne, mais cette fois en France, Center Parcs est également présent en Moselle où un nouveau bail a été renouvelé auprès des investisseurs privés.

 


CHANGEMENTS CHEZ PIERRE &VACANCES

RETOUR SUR DEUX POINTS DU PLAN « CHANGE UP » SIGNE PAR PIERRE & VACANCES POUR RENOUER AVEC LA RENTABILITE DES 2024.

Avec la crise du coronavirus, le groupe Pierre & Vacances a accueilli dans son Normandy Garden de Branville, les 28 Français rapatriés de Chine,  le 21 février dernier.

Fin janvier, cet opérateur a présenté un nouveau plan, baptisé cette fois « Change up ». Selon le directeur général Yann Caillère (ex-Accor)  : « Ce n’est pas qu’un simple plan d’économies. C’est une nouvelle page pour remettre durablement le groupe sur les rails ».Objectifs : réaliser une croissance de 6% par an du chiffre d’affaires « hébergement » entre 2020 et 2024 et surtout, renouer avec la rentabilité dès 2021, alors que le groupe affiche des pertes depuis 8 ans.

Retour sur deux points ayant une incidence sur les propriétaires.

° SORTIE DU PARC P&V DE CERTAINES RESIDENCES

« Dans le cadre d’une politique de montée en gamme, les sites exploités par Pierre & Vacances/Center Parcs -285 en Europe – pas assez qualitatifs ou rentables, passeront progressivement sous la marque Maeva.com. Et ce, à travers un transfert de l’exploitation en simple mandat de gestion » commente un analyste.

Signant la fin du loyer garanti, cette formule ne présente aucun risque financier pour le groupe. En effet, au lieu de percevoir un loyer en échange de la mise à disposition de leur appartement à Pierre & Vacances, les propriétaires louant leurs biens  par le biais de Maeva.com, touchent une commission… aléatoire.

Les sorties du parc P&V des résidences Francia à Cannes et du Golf à Deauville sont déjà annoncées.

° DE NOUVEAUX CENTERS PARCS EN EUROPE DU NORD

Coté ouverture, pour l’instant seul le domaine Les Landes de Gascogne ouvrira en 2021. En effet, les trois projets (Isère, Jura et Saône et Loire) restent tributaires des recours engagés par les riverains ou associations.  « Nous ne développerons pas d’autres sites dans l’Hexagone, c’est devenu trop compliqué », regrette Yann Caillère.

En priorité, le développement de Center Parcs se réalisera donc en Europe du Nord. Quatre domaines ouvriront en Allemagne d’ici 2025. L’enseigne se fixe même un objectif de deux sites supplémentaires par an (Belgique, Pays-Bas…).

Enfin avec 61% d’hébergements Premium prévus en 2025 contre 48% en 2019, Center Parcs poursuit sa montée en gamme à travers notamment des rénovations. C’est le cas par exemple au Center Parcs des Trois Forêts, situé en Moselle.