Recherche

GROS PLAN SUR LE CENTER PARCS DES TROIS FORETS

LE BAIL COMMERCIAL DES PROPRIETAIRES DE LA PREMIERE TRANCHE DE CENTER PARCS EN LORRAINE VIENT D’ETRE RENOUVELE . EXPLICATIONS

Entre Nancy et Strasbourg, sur la commune d’Hattigny en Moselle, un vaste domaine de 470 Hectares accueillait dès la fin 2010, le plus grand Center Parcs d’Europe : le Center Parc des Trois Forêts.  Implanté à 150 km de la Belgique, à 130 km du Luxembourg, à 110 km de l’Allemagne, à 210 km de la Suisse et à 250 km des Pays-Bas (pays d’origine des Center Parcs), les bonnes fées veillaient sur ce resort au vert. Son excellente localisation, à la croisée de plusieurs pays lui permet de réaliser pour ses 1.145 cottages,  un  taux de remplissage de 73% en moyenne. Un joli score. D’ailleurs il affiche le plus haut taux de fréquentation étrangère et il reçoit le plus d’enfants. Voilà pour les vacanciers qui apprécient les confortables cottages détenus par des investisseurs privés.

PRES D’UN MILLIER DE PROPRIETAIRES

Ce resort comporte plus de 980 propriétaires. Des français,  des irlandais, des européens, et même des australiens. Ils représentent au total 18 nationalités ce qui n’est pas une mince affaire pour communiquer. Même à l’heure d’internet. A noter que dans le domaine 2 investisseurs importants ont acheté plus de 165 cottages sur les 1145 du parc. Comme il a été livré par tranches, les baux commerciaux avec l’exploitant Pierre&Vacances, Center Parcs, arrivent à des échéances différentes. La première et la plus importante – avec 870 propriétaires- arrivait à échéance en septembre 2019.  « En 2009, nous avons tous signé un bail se composant de 2 parties :

– la première sur une période d’une année afin de caler tous les propriétaires de la première tranche sur une date de démarrage en septembre 2010.

– la seconde partie, sur un bail de 9 ans, commençant alors en septembre 2010 pour se terminer en septembre 2019 » m’explique l’un des investisseurs.

Dès juin 2017, il a fallu trouver les coordonnées des propriétaires. Et ce, afin de créer en février 2018,  une association de défense nommée ACD3F. Actuellement, elle compte  plus de 700 membres.  « En prévision du renouvellement des baux – accompagnée généralement d’une sévère baisse de loyers et de lourds travaux à la charge des investisseurs privés- nous avons souhaité constituer une association de défense pour intervenir d’une même voix avec l’exploitant » me signale  Daniel Fleischhaueur, président de l’ACD3F.  Cette association adhère à la FNPRT (Fédération nationale des propriétaires de résidences de tourisme).

Dans un prochain billet, je mettrai l’accent sur la renégociation des baux commerciaux de la première tranche.

 


VACANCEOLE, DIX ANS DEJA

ACTEUR DU TOURISME RESPONSABLE ET DURABLE, CET EXPLOITANT GERE DE NOUVELLES RESIDENCES ET EN REPREND DES EXISTANTES. EXPLICATIONS.

Une résidence haut de gamme à Zinal (Suisse)

VACANCEOLE : DIX ANS DEJA

Même s’il reste discret, l’exploitant Vacancéole qui vient de fêter ses 10 ans, n’en est pas moins efficace. Basée en Savoie, cette société dirigée par Eric Journia propose 74 résidences de vacances en France et en Suisse.  Plutôt axé sur la clientèle loisirs, son parc comprend 27 résidences implantées en bord de mer,  26 à la montagne, 17 à la campagne. Et 4 en ville.

DES RESIDENCES LABELLISEES

Surfant sur la vague environnementale, cet exploitant met en avant le tourisme responsable et durable.  Sur son parc de résidences gérées, 24 sont labellisées Clef Verte. Je vous signale que ce label environnemental international se positionne comme le 1er écolabel pour l’hébergement touristique en France. Ses effets ? un meilleur respect des ressources, du territoire et des personnes dans les résidences de tourisme labellisées. Un exemple parmi d’autre : la Résidence Les Rives du Lac ***, composées de bungalows à Lacanau. Elle est implantée au cœur d’une nature encore préservée et à 100 mètres seulement d’un lac classé site naturel et de la plage.

Par ailleurs,  5 résidences Vacancéole ont déjà reçu le label Refuge LPO ©. La Ligue pour la Protection des Oiseaux vise à protéger des espèces, prèserver des espaces tout en sensibilisant les visiteurs à  l’environnement.  Ainsi par exemple : afin de participer à la protection de la réserve naturelle régionale des gorges de Daluis, la résidence les Gorges Rouges située à Guillaumes dans les Alpes Maritimes est labellisée Refuges LPO ©. Sur place, Vacancéole remet à ses clients, un kit pédagogique afin de les informer sur les richesses naturelles alentours.

UN SAVOIR FAIRE DANS LA REPRISE DE RESIDENCES

Depuis sa création, cette société est régulièrement approchée par des investisseurs rencontrant des difficultés dans leur résidence de tourisme. « Sur la soixante dix résidences que nous avons repris en exploitation, près de 80% font l’objet d’un bail commercial. Le solde se ventile entre mandat de gestion ou encore mandat de commercialisation » explique Eric Journiat, Président de Vacancéole. Après un minutieux examen de la résidence et de sa localisation, ce nouvel exploitant formule aux investisseurs une proposition en phase avec le marché. Cela passe généralement par une baisse du loyer garanti, un plafonnement de l’indice des loyers commerciaux et un partage du financement d’éventuels travaux pour remettre la résidence à niveau. Son ambition majeure : installer une relation de confiance avec des investisseurs échaudés.

Les portes de Megève

D’ici la fin de l’année prochaine, cet exploitant compte bien avoir en portefeuille une centaine de résidences.


IMMOBILIER : LE RETOUR DES INVESTISSEURS

DU JAMAIS VU DANS L’HEXAGONE : PLUS D’UN ACHAT SUR QUATRE EST DEDIE A L’INVESTISSEMENT LOCATIF

BLOG FEAU

Surprise sur le marché de l’immobilier résidentiel ancien : les investisseurs sont de nouveau présents. Tel est le constat que vient d’établir le réseau d’agences Century 21 dans son bilan annuel.

« En 2019, plus d’une transaction sur quatre a été réalisée à titre de placement, ce qui dope le marché immobilier ancien et fait de la pierre, une valeur refuge absolue » remarque Laurent Vimont, à la tête du réseau en France.  En totalisant 27,2% des transactions l’an passé, les investissements locatifs ont progressé de 25,3% sur un an. Lorsque le nombre des ventes immobilières atteint un record en dépassant le seuil du million, ce score est loin d’être négligeable. Quelques 270.400 logements anciens ont donc été acquis l’an dernier par des investisseurs contre seulement 93.000 biens en 2010. A cette époque, le volume des ventes tournait autour de 600.000 logements.

La faiblesse des taux d’intérêt, les aléas boursiers et la crainte du lendemain en matière de retraite créent un réflexe pierre placement. Quitte à oublier les contraintes des rapports locatifs et l’éventuel plafonnement des loyers. Il est vrai que de nombre de bailleurs privilégient des formules plus souples comme la location meublée, voire la location saisonnière de courte durée.

Avec un achat moyen de 134.202 euros, les employés/ouvriers sont à l’origine de plus d’un quart de ces investissements locatifs. Les cadres moyens ont consacré en moyenne 137.6000 euros à un placement pierre en direct. Et chez les cadres supérieurs, l’investissement se chiffre à 188.000 euros. Malgré le très faible rendement,  des investisseurs achètent même dans Paris intra-muros où la barre de 10.000 euros le mètre carré vient d’être franchie.


L’ IMMOBILIER À L’ÎLE MAURICE

A L’ILE MAURICE LES FRANCAIS APPRECIENT LA DOUCEUR DE VIVRE ET LA FISCALITE ALLEGEE

La plateforme chez Azuri pour profiter du lagon

Centre financier, l’Île Maurice se situe à  11 heures de vol des grandes capitales européennes. Selon le rapport 2019 « Ease of Doing Business » de la Banque Mondiale, ce pays figure à la 1e place du continent africain et à la 20e au niveau international.  C’est également un pays d’accueil pour les étrangers en quête d’une fiscalité douce.  « Des schémas d’investissement dédiés, associés à des droits en matière de résidence et même d’octroi de permis de résidence, attirent différentes catégories d’expatriés » analyse Outi de Falbaire, Directrice de Barnes Île Maurice. La tentation tropicale existe bel et bien.

En moins de quinze ans – c’est-à-dire entre l’entrée en vigueur du régime dérogatoire pour les acquéreurs  étrangers en 2006, et 2019 – l’agence publique de promotion des investissements, l’Economic Development Board (EDB), comptabilise 2. 737 transactions, pour un montant de 1,84 milliard d’euros. Un bémol toutefois : la vente d’immobilier résidentiel aux étrangers a tendance à s’essouffler. Dans ce domaine la concurrence est mondiale. Et pour les Européens par exemple, le Portugal plus proche sur le plan géographique, est particulièrement attractif.

Une villa du programme Azuri au Nord Est de l’île

DEVENIR RESIDENT FISCAL A L’ÎLE MAURICE

« Le régime fiscal mauricien figure parmi l’un des plus avantageux dans le monde. Il n’y a pas de taxes sur le patrimoine ni de taxe foncière (absence également de taxe d’habitation et de CSG). A l’instar des mauriciens, les investisseurs locaux ou étrangers ont droit à ces avantages » poursuit Outi de Falbaire. A cela s’ajoute l’absence d’IFI sur le bien immobilier acquis dans cette île de l’Océan indien. Les revenus perçus à Maurice ne sont taxés qu’à 15%.  Absence également sur la plus-value et sur les droits de succession. Encore faut-il que les héritiers résident à Maurice lors du décès du propriétaire. Devenir résident fiscal à Maurice nécessite d’acquérir un bien immobilier (neuf ou ancien) d’au moins 500.000 dollars (soit 450.000 euros) dans un programme dédié aux étrangers. Et bien sûr d’y résider au moins 6 mois et 1 jour par an. Dans l’autre période de l’année, le bien peut être mis en location meublé ne serait pour générer un revenu et couvrir les frais de copropriété. A noter que l’on peut devenir aussi résident fiscal à Maurice en y louant sa résidence principale, histoire de voir si l’on s’y plait. En attendant je vous invite à découvrir cette île dans mon dernier reportage.