Recherche

IMMOBILIER PARISIEN : OU VA LE MARCHE?

EN UN PEU MOINS DE 4 ANS, LES PRIX DES APPARTEMENTS ANCIENS ONT FLAMBE A PARIS. FACE A CETTE SURCHAUFFE, LES ACQUEREURS COMMENCENT A MARQUER LE PAS.

BLOG FEAU

 

En Bourse comme en immobilier, les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. Le dernier bilan de l’immobilier en Ile-de-France diffusé par les notaires fait de la poursuite dans la Capitale, la légère décélération de la hausse annuelle des prix, entamée depuis fin 2017. Le prix au m² des appartements a augmenté de 6,2% en un an pour atteindre 9.500 euros le m² au 3e trimestre 2018.

« Un arrondissement sur 2 affiche un prix au m² à plus de 10.000 euros. Restés un peu à l’écart du mouvement de reprise, Les 8e,

9e et 16e viennent de passer ce cap au 3e trimestre 2018. Seul le 19e arrondissement affiche encore un prix à moins de 8.000 euros le m² » me signale Me Thierry Delesalle, notaire à Paris.

Compte tenu des valeurs figurant dans les avant- contrats (promesses d’achat), le prix au m² devrait dépasser 9.600 euros en janvier 2019 à Paris et la hausse annuelle des prix approcherait 7%.

EN VOIE D’ ESSOUFFLEMENT

Dans Paris, les hausses des prix ne sont pas aussi brutales qu’en 2010. Avec près de quatre ans de hausse, le prix des appartements anciens à Paris a flambé : 23 % de hausse. En janvier prochain, le prix moyen devrait s’élever à 9.670 euros le m² , soit 1.790 euros de plus par m² par rapport aux 7.880 euros atteint à la mi 2015 .

Toujours en janvier 2019, la hausse annuelle des prix des appartements se chiffrerait à 4,5% en Petite Couronne et à 2,2% en Grande couronne.

Face à cette spirale à la hausse, de plus en plus de candidats à l’accession à la propriété sont désolvabilisés. Certes le niveau des transactions de logements anciens en Ile-de-France semble se maintenir, malgré la surchauffe. Au total, 133.150 logements anciens ont été vendus pendant les 9 premiers mois de 2018 soit un recul 5% comparé à la même période en 2017. Toujours d’après les notaires,  l’année 2018 pourrait se conclure sur un volume de ventes proche du plus haut historique de l’année 2017. Mais pour combien de temps ?

Dans un prochain billet, je reviendrai sur le prix de l’immobilier ancien en province.

DONNEZ ICI VOTRE AVIS SUR L’EVOLUTION DES PRIX DES LOGEMENTS ANCIENS EN 2019.

 

 


CINEMA : LE FESTIVAL DES ARCS FETE SES DIX ANS

EN DIX ANS, LES ARCS FILM FESTIVAL S’IMPOSE COMME L’UN DES EVENEMENTS CULTURELS MAJEURS DU CINEMA EUROPEEN EN FRANCE.

 

Cette année, le festival de cinéma européen des Arcs fête son dixième anniversaire du 15 au 22 décembre. L’occasion pour les festivaliers ou/et les skieurs de croiser des invités prestigieux dans un cadre unique. En effet de grands noms du cinéma se déplaceront pour passer quelques jours dans cette station de la Tarentaise. L’occasion pour eux de présenter leurs films, débattre avec le public, partager avec lui l’amour du cinéma à travers des moments uniques. Le directeur artistique Frédéric Boyer a sélectionné 120 films européens. plus de 20.000 spectateurs sont attendus  pour découvrir cette programmation éclectique, dans les sept salles de la station.

Voici les invités attendus :

Louis Garrel et Laëtitia Casta pour le film d’ouverture Un homme fidèle,

Audrey Lamy , Noémie Lvovsky et Louis-Julien Petit pour Les Invisibles,

Fabienne Godet pour Nos vies formidables ,

Rémi Bezançon, Camille Cottin et Alice Izaaz pour Le Mystère

Henri Pick, Sébastien Marnier pour L’Heure de la sortie,

David Roux, Jérémie Renier et Zita Hanrot pour L’Ordre des médecins,

Marcus Lindeen pour Raft,

James Gardner pour Jellyfish, Christophe Le Masne et Grégory Montel pour Moi, Maman, Ma mère et moi.

Sans oublier les équipes des films en compétition : Malgorzata Szumowka pour Mug, Claire Burger et Bouli Lanners pour C’est ça l’amour, Marios Piperides pour Smuggling Hendrix, Sudabeh Mortezai pour Joy, Nikos Labot pour Her job…

Pour organiser votre séjour, je vous recommande mon récent reportage publié dans Grand Sud Mag.

BON CINE EN ALTITUDE

 

 


IMMOBILIER : QUI ACHETE A LA MONTAGNE ?

DANS LES ALPES FRANCAISES LA PART DES ACQUEREURS ETRANGERS EST LOIN D’ETRE NEGLIGEABLE. PLUS SPORTIVE, lA CLIENTELE SE RAJEUNIT.

« La part des Français oscille ainsi entre 45 % dans une station comme Courchevel, et 60 % comme à Megève » m’explique Benjamin Berger, directeur général de Cimalpes. Viennent ensuite les Britanniques, l’effet du Brexit ne s’étant pas encore fait sentir à ce jour. Mais tout peut changer à ce niveau. Nos amis d’Outre Manche sont suivis par d’autres nationalités, comme les Russes, les Suisses ou les Néerlandais.

Un constat : selon la station, la répartition peut varier. Ainsi les Britanniques sont plus nombreux que les Français à Val d’Isère. Et les Russes sont surtout présents à Courchevel et Méribel. Sur le plan des prix, les stations tricolores se tiennent bien, voire mieux que certaines stations suisses, comme le révèle l’illustration ci-dessous.

Toujours selon Cimalples, les acheteurs sont plus jeunes : 86 % sont des actifs. Depuis cinq ans, les acquéreurs d’un bien en altitude  exercent souvent leur activité professionnelle dans le secteur du web ou de la finance. Leur profil sociologique a donc évolué. La génération précédente était surtout composée d’acheteurs ayant fait carrière dans de grands groupes industriels.

Les motivations des acheteurs 

Restons sur « la génération précédente » : elle cherchait avant tout à à défiscaliser. Rien de tel avec les quadras et quinquas actuels. A en croire ce spécialiste de l’immobilier de montagne, les acheteurs apprécient l’art de vivre propre aux destinations alpines et le Sport. Au lieu des biens immobiliers traditionnels, ils préfèrent des produits plus contemporains pour faire rimer placement business et l’investissement plaisir.


LA GUYANE ET SON CARNAVAL UNIQUE

TRADITION SPECIFIQUE A LA GUYANE, LE BAL PARE MASQUE REMONTANT AU XIX SIECLE, PERDURE DANS CETTE REGION D’AMERIQUE DU SUD.

 

Les touloulous, photo de Joël Bernard

De retour de Guyane, j’ai découvert la superbe nature de l’Amazonie.

Mon seul regret, mon voyage ne coïncide pas avec la période du Carnaval. Chaque année, cette manifestation se déroule entre l’Epiphanie, le premier dimanche de janvier et le mercredi des cendres. En 2019,  cette fête est programmée le 6 mars. Pour des raisons climatiques, je vous conseille d’assister plutôt à la fin du Carnaval. En effet vous arriverez à la fin de la saison des pluies dans une ambiance tropicale humide. Mais les averses sont généralement courtes et chaudes.

En attendant, le Carnaval dans cette région française d’Amérique du Sud est unique. Rien de comparable avec celui des Antilles.  Les plus célèbres personnages sont les touloulous. Habillées de manière élégante de la tête aux pieds, ces dames portent un jupon, une cagoule, un loup (masque) et des longs gants. Appartenant à tous les milieux sociaux, elles ne veulent  pas être reconnues. Le dimanche, elles défilent dans les rues, à coté d’autres personnages haut en couleur du Carnaval. Mais surtout, elles deviennent les reines des soirées du samedi soir. En plus dans les deux « dancings carnavalesques » de Cayenne, comme le Soleil Levant ou le Polina, elles ont le privilège d’inviter les hommes – non déguisés- à danser.

Enfin je vous invite à lire mon reportage sur cette destination – Amazonie et tourisme spatial- que je viens de publier dans le magazine en ligne Grand Sug Mag. Bonne lecture.