Recherche

ART DU GRES: SOUTENIR UNE ENTREPRISE SECULAIRE

SOUTENIR FINANCIEREMENT UNE START UP DU XVIIIe SIECLE. LA SOUSCRIPTION EST OUVERTE JUSQU’AU 19 DECEMBRE

Dans l’Yonne, la Puisaye est le berceau de la poterie de grés. Depuis 1736, la Manufacture Normand est basée à Saint-Amand en Puisaye.

Parmi ses clients, elle compte notamment le Château de Versailles. Labellisée EPV (entreprise du patrimoine vivant), cette entreprise,  soucieuse d’agrandir ses ateliers ouverts au public, déménagera l’an prochain, à quelques kilomètres.

Pour financer en partie cette lourde opération, elle fait appel à Dartagnans, une plateforme de crowdfunding. Jusqu’au 19 décembre 2020, vous pouvez devenir l’un de ses « actionnaires ».

« Notre Manufacture appartient à l’histoire des arts décoratifs français, un petit peu comme les châteaux ou les grandes demeures. Soutenir financièrement notre maison en pleine restructuration permet de participer à l’aventure d’une start up du XVIII ° siècle » m’explique Elisabeth Lebègue, à la tête de la Manufacture.

Le pot de Marie Antoinette

Amateurs d’art, vous pouvez apporter votre soutien financier à cette grande dame au savoir-faire exceptionnel. Proposées entre 10 à 500 euros, les souscriptions s’accompagnent de belles contreparties. Pour 100 euros, le contributeur reçoit un superbe pichet, témoin de l’histoire du grès. Et pour 500 euros, un exemplaire du fameux pot de la Reine Antoinette, une pièce historique.

C’est promis, ces petits trésors vous parviendront avant Noël, histoire de les placer au pied du sapin, de ce Noël bien spécial.


RESIDENCES DE TOURISME ET COVID : UN EXPLOITANT CONDAMNE A REGLER LES LOYERS

Dans un arrêt récent,  une cour d’appel vient de condamner un exploitant à payer aux propriétaires bailleurs, leurs loyers Covid 19.

Les faits : suite à ses impayés de loyers pendant la période Covid 19 du printemps 2020, un propriétaire a réclamé leur paiement en justice à son exploitant de tourisme.

« Devant la juridiction saisie du litige (une cour d’appel), l’exploitant de résidence de tourisme a soulevé plusieurs arguments : exception d’inexécution, force majeure, fait du prince, application de l’article 4 de l’ordonnance du 25 mars 2020.

Par un arrêt très récent, la cour a balayé tous ces arguments et a fait droit à la demande de paiement des loyers du propriétaire bailleur, ainsi qu’au paiement de dommages et intérêts » explique le cabinet Jacques Gobert à Marseille.

En l’occurrence, la société Appart City a été condamnée dans cet arrêt dont voici les références : Cour d’appel de Grenoble, Chambre commerciale, 5 novembre 2020, n° 16/04533


BIENTOT LA VENTE DES HOSPICES DE BEAUNE

MALGRE LA CRISE SANITAIRE, LA 160 e VENTE AUX ENCHERES DES HOSPICES DE BEAUNE SE TIENDRA LE DIMANCHE 15 NOVEMBRE 2020. AVEC DES CONDITIONS PARTICULIERES

.

LES 50 CUVEES DES HOSPICES DE BEAUNE

La récolte 2020 permettra aux Hospices de proposer à la vente 630 pièces de vins, dont 156 pièces de vin blanc et 474 pièces de vin rouge. Ces 630 pièces se répartissent en 50 Cuvées, 33 de vin rouge et 17 de vin blanc, soigneusement élaborées par Ludivine Griveau, régisseur du domaine viticole des Hospices Civils de Beaune.

Ces Cuvées résultent d’un assemblage harmonieux de différents climats. D’ailleurs cela contribue à créer l’originalité des vins du domaine viticole des Hospices Civils de Beaune. Chaque Cuvée porte le nom d’un bienfaiteur des Hospices ou du donateur historique de la vigne.

2020, UN MILLESIME DE QUALITE

En Côte d’Or, cette année a été très précoce avec les vendanges qui se sont déroulées du 18 au 29 août.

Pour cet anniversaire exceptionnel, une pièce des Présidents exceptionnelle s’imposait. Aussi le Clos de la Roche, un grand cru inédit, sera présenté aux enchérisseurs. Les fonds récoltés par la vente de cette pièce seront versés en totalité à la Fédération Hospitalière de France. Une aide bienvenue au personnel hospitalier dans ce contexte de pandémie.

Cette vente aux enchères sera orchestrée par la maison Christie’s. Elle se déroulera à la fois en présentiel – avec un nombre limité d’acheteurs – et en ligne, accessible aux quatre coins de la planète. Au préalable, cette maison de vente a fait des tournées pour présenter ce nouveau millésime aux acheteurs Européens ou Asiatiques ou bien encore Américains.

LE VIN, UNE VALEUR REFUGE?

Je vous rappelle que Donald Trump a imposé une taxe de 25% pour les vins avec un degré d’alcool inférieur ou égal à 14%. Comme ces « vins nouveaux » achetés aux enchères en France sont élevés sur le lieu de production pendant 12 à 18 mois, négociants et acheteurs ont bon espoir que cette taxe soit levée quand il sera temps d’envoyer ces précieux nectars aux Etats-Unis. Entre la pandémie limitant le nombre d’acheteurs sur place, le flou sur le résultat de l’élection américaine et le yoyo des devises, cette 160 e vente des Hospices de Beaune se déroule dans un climat bien incertain. Espérons que le vin soit une valeur refuge attirant les acheteurs internationaux


UN CREDIT D’IMPOT EN CAS D’ABANDON DE LOYER

En pleine crise sanitaire,  la question des loyers des commerçants reste épineuse.  Une solution est en vue avec l’introduction d’un crédit d’impôt en contrepartie d’un abandon de loyer.

UN CREDIT D’IMPOT EN CAS D’ABANDON DE LOYER

En pleine crise sanitaire,  la question des loyers des commerçants reste épineuse.  Une solution est en vue avec l’introduction d’un crédit d’impôt en contrepartie d’un abandon de loyer.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est promenade-au-vert.png

Lors de la présentation du dispositif relatif au second confinement, Mr Bruno Lemaire a annoncé le 29 octobre 2020, l’instauration d’un crédit d’impôt en faveur des bailleurs renonçant à une partie de ses loyers. Voici ses termes « Nous introduirons dans le projet de loi de finances pour 2021 un crédit d’impôt pour inciter les bailleurs à annuler une partie de leurs loyers. Cette mesure bénéficiera aux entreprises de moins de 250 salariés fermées administrativement ou appartenant au secteur HCR (hôtels, cafés, restaurants).

« Tout bailleur qui sur les trois mois d’octobre, novembre et décembre 2020, accepte de renoncer à au moins un mois de loyer, pourra bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% du montant des loyers abandonnés « 

UNE SIMULATION

Par exemple, pour un loyer mensuel de 5.000 euros d’un restaurateur – soit 15.000 euros sur trois mois – si le bailleur renonce à au moins 5.000 euros, c’est-à-dire l’équivalent d’un mois de loyer, il bénéficiera d’un crédit d’impôt de 1.500 euros.

Le bailleur perdra donc 3.500 euros au lieu des 5.000 euros abandonnés.

Le restaurateur ne paiera que 10.000 euros de loyer au lieu de 15.000 euros.

° Avantage pour le bailleur : il évite un défaut de paiement ou à des impayés du locataire.

° Avantage pour le locataire : il voit ses loyers considérablement réduits.

Cette aide sera cumulable avec le fonds de solidarité. Estimation de la dépense de l’Etat pour ce crédit d’impôt : environ 1 milliard d’euros au total.

Dans l’état actuel du projet, nous savons que le crédit d’impôt ne fait pas de distinction juridique selon la nature du bailleur : particulier comme professionnel.

Bien sûr vous vous demandez si ce nouveau dispositif concernera l’immobilier géré. Et en particulier les résidences de tourisme. D’après mes premières indications, il semblerait que oui pour les résidences louées à une entreprise employant moins de 250 salariés. Autant dire que les gros exploitants du secteur sont exclus de ce dispositif.