Recherche

LES RESIDENCES GEREES : VOS REACTIONS

RESIDENCES MEDICALISEES, RESIDENCES ETUDIANTES, RESIDENCES DE TOURISME … UN VRAI DANGER SI L’ON RECHERCHE UN PLACEMENT SANS SOUCI. VOICI QUELQUES RECENTS COMMENTAIRES DES LECTEURS DE MON BLOG

 « Le bail commercial protège, par construction, le preneur, c’est à dire celui qui exploitera votre bien. Mais en cas de faute grave, comme par exemple de non paiement des loyers ou avec grand retard, l’exploitant ne sera pas condamné par le juge d’appel. Pire, vous ne pourrez pas vous libérer de votre bail commercial. Et ce, avec la complicité des gouvernements successifs qui ont pourtant organisé le financement de ces structures par le particulier.

Ne tombez pas dans ce piège cauchemardesque »

Autre réaction d’un investisseur : « Prudence, prudence, les investisseurs en résidence de tourisme en font les frais actuellement. Les gestionnaires ont tous les droits y compris celui de ne pas respecter la loi en refusant de produire les comptes d’exploitation !
Et pour sortir d’un bail commercial, il faut payer une importante indemnité d’éviction. Vous êtes piégés et prisonniers pour longtemps. Même pendant 20 ans en résidence de tourisme
 ».

A propos des résidences gérées « Les résidences services après les résidences de tourisme… Les mêmes mécanismes, les mêmes promesses non tenues, la même impunité pour des exploitants indélicats ».

Le jugement du 14 septembre 2021 homologuant le plan de sauvegarde d’APPART CITY 

«  89% d’investisseurs ayant accepté ce plan ? Certainement pas.
11% de refus express annoncés, 33% d’accords express annoncés. Et 56% de non répondants car bon nombre n’ont pas du tout été consultés. De plus les résultats de la consultation n’ont pas été communiqués aux contrôleurs de la procédure afin qu’ils puissent les vérifier comme il se doit.

Seuls les non répondants réellement consultés pouvaient être comptés comme des accords tacites. Les non répondants non consultés, c’est-à-dire ceux auxquels le mandataire n’a pas envoyé le projet de plan devraient être comptés comme des refus. Mais les mandataires et le Tribunal ont anormalement décidé de les compter comme des accords tacites.

Autre point : des avocats ont fait domicilier à leur cabinet certains de leurs clients bailleurs d’Appart City. Ces avocats ne leur ont pas demandé leur avis, avant d’accepter le plan de sauvegarde à leur place. Ces bailleurs ont juste reçu un courrier de leur avocat précisant « qu’ils n’avaient rien à faire » car l’accord de soutien prévoyait « une ratification automatique » du plan. Bien sûr c’est totalement faux ».


11 commentaires on “LES RESIDENCES GEREES : VOS REACTIONS”

  1. Hubert COUDREUSE dit :

    Je partage pleinement ce qui a été écrit et ajouterai une question sans réponse aujourd’hui !
    Que va t-il se passer pour des neveux héritant aujourd’hui exclusivement de ce type de bien (résidences de tourisme , type PVCP ou AppartCity ). Quelle assiette pour les 60% de droits de succession ? Quelle sera la position de l’administration fiscale ?

  2. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Pourriez-vous étudier le cas des résidences exploitées en para hôtellerie mais dont la destination notée dans le règlement de copropriété est résidence de tourisme. Même sans gestionnaire et au bout de 20 ans(plus de TVA), il est impossible d’en faire sa résidence principale. Comment se sortir de ce guêpier ?
    Merci

    • aucun dit :

      Je suis propriétaire dans une résidence de tourisme dont 45% ne sont plus lié à l’exploitant. Comme vous la destination dans le règlement de copropriété est bien résidence de tourisme. Plusieurs propriétaires habitent leur logement en résidence principale depuis quelques années pour cela ils ont modifié la destination de leur lot en mairie du lieu où est située la résidence de tourisme.
      Par ailleurs si votre intention est d’habiter votre bien non lié à l’exploitant en place sachez que notre syndic spécialiste des résidences de tourismes m’a répondu un jour à cette question « vous ne trouverez jamais un juge en France qui expulse de chez lui un propriétaire, du moment que celui-ci n’est lié par aucun contrat, mandat ou bail »

  3. jean luc CHAMPETIER dit :

    Et si vous parliez du scandale des sci du palais dans l’ariège? Un directeur d’agence du crédit agricole en prison, un conseil général ..qui a ruiné des épargnants…des années de procédure?

  4. acocfpflorenceleguygmailcom dit :

    Merci Mme Denoune de dire les choses clairement…
    Cela évitera probablement à d’innocents citoyens de se faire piéger par les requins auxquels ces scandales profitent et ils sont de plusieurs corporations…
    Les commercialisateurs et revendeurs de biens d’occasion en résidences de tourisme comme certains avocats de bailleurs non recommandables. Ou comme la société Consultim dont le dir commercial a osé annoncé derniement sur BFM TV que c’etait un bon placement, que les loyers Covid en résidence étaient à présent régularisés (totalement faux pour les 50 000 bailleurs Appartcity, Pierre et Vacances et Reside Etudes), et qu’on pouvait changer de gestionnaire ou revendre a bon prix si le bien est bien situé, en cas de problème avec l’exploitant. Des affirmations fausses au moins pour les appartements gérés par les 3 grands mauvais payeurs déjà cités…)

  5. laurence rubery dit :

    Que faire quand on a eu la bêtise d’acheter 2 studios à Bois Colombes à Réside Etudes qui ne paye plus les loyers depuis le 1er avril 2020 ?

  6. Champetier dit :

    Vous pouvez citer le scandale du Palais des Évêques dans l’Ariège,opération lancée ..par le conseil général, et financée ..par le Crédit Agricole (le bon sens). Resultat..,des épargnants ´ruinés’ dès années de procédure. Sans résultat.

  7. HUET dit :

    Pris dans ces pièges, il faut s’en sortir et préserver ses investissements.
    Une alternative a fait ses preuves : l’autogestion déléguée.
    Osez vous affranchir de ces exploitants qui ne partagent aucun de vos objectifs de propriétaires/investisseurs et certainement pas celui de vous enrichir.
    Les propriétaires de l’ex Adagio-Pierre et Vacances de Caen ont osé.

    https://actu.fr/normandie/caen_14118/le-plus-grand-hotel-de-caen-a-rouvert-avec-city-o_46294930.html

  8. Collectif LNA Santé dit :

    LNA Santé : attention danger ! Même si les établissements de santé n’ont pas du tout eu à souffrir du choc de fréquentation subi par les résidences tourisme ou affaires, cela n’empêche pas hélas les entorses au respect des baux.

    Alors que la situation du groupe LNA Santé est florissante, qu’il poursuit ses opérations de croissance avec une trésorerie pléthorique, le groupe essaie d’imposer au moment du renouvellement une baisse de loyer qui ne se justifie pas, après 12 ans d’une indexation défavorable qui plus est.
    A ROMAINVILLE le groupe a d’abord essayé de forcer la main sans faire de demande de renouvellement, puis avec l’aide d’un rapport de complaisance sur le calcul de la valeur locative qui a depuis été battu en brèche par un des experts de référence de la place.
    Devant la résistance des copropriétaires, le groupe a choisi de faire le coup de force en délivrant brutalement des congés sans offre de renouvellement aux propriétaires bailleurs récalcitrants, alors même qu’il a effectué d’importants travaux d’extension du site achevés en 2019 !
    Si vous êtes Bailleurs de LNA ou envisagiez de le devenir, rejoignez-nous sur le Groupe Facebook Collectif des Propriétaires Bailleurs LNA pour en savoir plus.

    • Anonyme dit :

      Tout à fait d’accord avec vous.
      Quand des ruptures de contrat sont abusives parce qu’injustifiées et n’ont que pour objectif de manger la laine sur le dos des bailleurs, cela devient des pratiques de voyous.


Répondre ici en une dizaine de lignes merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s